02 mars 2014

Dieudonné, lèche-cul de mollah

J’ai soutenu et je soutiens encore que l’interdit sur l’ancien spectacle de Dieudonné était une erreur et un précédent fâcheux. En plus d’une visible vendetta de Manuel Valls dont l’attachement à la communauté juive est éternel, selon ses propres propos. On est donc dans une bataille de communautarismes, dans quoi s’enfonce progressivement la démocratie.


dieudonné,sionisme,shoah,israel,noirs,esclavage,jésus,islam,iran,merah,De la Shoah...

Sur le blog Blogres Pierre Béguin parle de la liberté d’expression. Il rappelle opportunément que la loi américaine défend une position plus réaliste, moins politique que la France, en particulier «avec son distinguo pragmatique entre parole de haine et parole incitatrice à l’acte de haine». La parole est distincte de l'action. Je partage cette position appelant à la pédagogie et non à l’interdit. Par ailleurs je suis d’accord avec un fan de l’humoriste Mbala Mbala, fan qui disait, lors d’un débat sur Infrarouge, qu’il serait temps que la Shoah appartienne à l’Histoire.

Décodage: actuellement la Shoah appartient à la communauté juive. On ne peut en parler en tant qu’exemple monstrueux de génocide, sans y impliquer uniquement la communauté juive. On ne peut pas penser la Shoah comme une atteinte à l’humanité mais seulement comme une atteinte aux juifs. Toutes proportions gardées, c’est comme si l’on ne parlait des guerres napoléoniennes que comme anti-russes ou anti-italiennes. Idem pour l’esclavage: le fait historique est universel, même si dans les derniers cinq siècles les ressortissants africains en ont été le plus massivement victimes. Hors des conditions spécifiques d’un événement, il vient un temps où celui-ci doit être sorti de son contexte et universalisé.

L’idée est donc de commencer à considérer la Shoah comme l’expression extrême d’un fait universel: l’élimination d’une population désignée comme ennemie. Cela suppose que les victimes spécifiques du drame perdent une partie de la charge émotionnelle compatissante dont elles sont récipiendaires - et c’est sans doute mieux car on constate que cette charge, initialement pleine de sympathie, peut aussi se retourner contre les anciennes victimes. Il est souhaitable que l’on en vienne à parler de la Shoah non comme un génocide uniquement caractérisé par son objectif anti-juif, mais comme un génocide qui aurait pu être commis contre n’importe quel peuple ou n’importe quelle ethnie. La difficulté pour réaliser cet objectif est la mémoire juive, qui, de manière humainement et historiquement légitime, et peut-être parce qu'elle entretient la nôtre, ne peut séparer la Shoah de sa propre histoire.




... au sionisme...dieudonné,sionisme,shoah,israel,noirs,esclavage,jésus,islam,iran,merah,

Je reviens à Dieudonné, non pour refaire le débat, mais pour commenter quelques propos d’une interview qu’il a donné au magazine Causeur. Interrogé par l’excellente Elisabeth Lévy et Gil Mihaély, monsieur Mbala Mbala s’est montré peu précis sur ce qu’est le sionisme.

Par exemple sur les crimes de Mohamed Merah, à la question «Vous admettez qu’ils sont imputables à l’antisémitisme plutôt qu’au sionisme?» Dieudonné répond:

«Je ne suis pas compétent pour parler de cette affaire-là. Qui est Merah?, quelle est son histoire? Pour moi, Merah est un sioniste car il a commis des actes violents.»

On doit donc en comprendre que tous les actes violents, à prétention politique ou non, sont considérés comme l’expression du sionisme?! Commentant les propos d’un de ses colistiers du parti anti-sioniste, qui disait que «derrière chaque divorce il y a un sioniste». Dieudonné répond:

«Une femme lauréate du prix Nobel, Wangari Muta Maathai, a avancé cette même théorie sur le sida.» (Note de Causeur: elle a démenti elle-même avoir laissé entendre que le sida avait été humainement fabriqué). Il y aurait donc un sioniste derrière toute forme de souffrance. Au fond c'est pratique, le mal total, unique, universel est tout trouvé: ce serait le sioniste... C'est le principe du bouc émissaire, ça.

Autre question de la journaliste:

« Nous vous proposons une définition du sionisme: c’est l’idéologie selon laquelle les juifs on droit à un Etat-nation sur une partie de la Palestine. Qu’en pensez-vous?»



dieudonné,sionisme,shoah,israel,noirs,esclavage,jésus,islam,iran,merah,... et à l’esclavage

Réponse de Mbala Mbala:

«Bien évidemment, les juifs ont droit à une terre, mais à la même que la nôtre, pas à un Etat. Si je suis noir, ai-je pour autant droit à un Etat noir? C’est une question fondamentale. Des gens ont le droit de s’entendre à un endroit géographique donné pour se dire qu’ils vont former une nation. Mais ils ne peuvent pas raisonnablement l’imposer au reste du monde. C’est pour cela que le sionisme est un projet ridicule et stupide».

Peut-être Dieudonné a-t-il oublié que le Libéria a été fondé en 1822 pour le retour en Afrique des anciens esclaves affranchis. Ils ne sont pas allés à cet endroit précis à cause d’une communauté de coutumes, de religion ou d’ethnie, puisqu’ils descendaient d’habitant de différentes régions d’Afrique. Les juifs eux forment un groupe assemblé par la religion, la langue, les coutumes, et par une origine historique et géographique précise. De plus cette région n’était pas un Etat. Elle a été pendant deux mille ans une terre occupée par différents maîtres successifs.

Une autre question souligne: «... vous soutenez que les juifs ont joué un rôle central dans la traite négrière.»

Réponse de Dieudonné:

«Je ne sais pas si les juifs étaient ou non majoritaires parmi les négriers. Mais si le premier article du Code noir interdit la traite négrière aux juifs et aux protestants, c’est sans doute bien parce qu’un certain nombre d’entre eux exerçaient cette profession.»

Difficile de formuler un argument plus faible, sans aucune documentation historique et sans autre hypothèse que la culpabilité des juifs. On peut remarquer qu’il ne fait aucune allusion aux négriers africains, pas plus qu’à la massive traite négrière arabo-musulmane. Peut-être à cause de son admiration sans borne pour l’Iran et parce que, selon lui, «l’islam apporte la liberté» et «le sionisme a tué jésus». Sauf que le sionisme n’existait pas il y a deux mille ans.

A lire Dieudonné, on comprend qu’il ait fait humoriste plutôt qu’historien ou philosophe.


Il pourrait aussi faire lèche-cul de mollah:

 




17:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (104) | Tags : dieudonné, sionisme, shoah, israel, noirs, esclavage, jésus, islam, iran, merah | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Décodage: actuellement la Shoah appartient à la communauté juive. On ne peut en parler en tant qu’exemple monstrueux de génocide, sans y impliquer uniquement la communauté juive"

Homme Libre, là, vous perdez la raison.

Car si les principales victimes de la Shoah furent les juifs d'Europe, n'y avait-il pas aussi des bourreaux qui eux, n'étaient pas juifs, mais allemands, ukrainiens, français, roumains, hongrois russes?

Notez aussi que le régme nazi a masssacré des tziganes, des homosexuelsm des handicapés.

Et depuis quand un génocide n'appartiendrait-il qu'à ses victimes?

Écrit par : Déblogueur | 02 mars 2014

Je m'accorde à votre conclusion, et c'est ce que je veux dire dans ce passage. Mais il se trouve que la Shoah est essentiellement associée aux victimes, et aux victimes juives.

Écrit par : hommelibre | 02 mars 2014

Déblogueur ne semble pas connaitre la définition du mot "Shoa", c'est pas grave, ça fait 2'000 ans que les chrétiens interprètent les textes hébraïques à leur sauce !

Comment la religion pourrait-elle existé sans galvauder la culture juive !

Autre détail, le terme religion vient lui du grec et date du 4ème siècle, le judaïsme existait bien avant et s'est passé de ce terme pendant des millénaires et continuera de faire aisément !

Concernant le vide de M'balla-M'balla étale sur son passage, il mène tout droit chez les mollahs iraniens qui le financent, ne pas oublier que ce régime exécute entre 120 et 150 personnes par mois, dont des opposants, de homosexuels, des membres d'autres confessions, comme les Bahaï, d'autres ethnies, comme les kurdes et les indo-européens sunnites proches de la frontière du Pakistan et de l'Afghanistan et parfois quelques juifs sous prétexte d'espionnage !

Les suisses qui soutiennent ces dérives ne peuvent qu'amener le pays à la faillite, si ce n'est pas déjà ce qui ce dessine !

Écrit par : Corto | 02 mars 2014

Liberté d'expression: éclairage

Voir aussi ici Taddei passé au grill par Caron chez Ruquier:
www.youtube.com/watch?v=9KZNaIYcGSM

Et puis ici, Caron déquillé par Philippe Bilger:
www.causeur.fr/caron-taddei-polony-dieudonne,26410

Écrit par : petard | 03 mars 2014

A nouveau Pétard illustre ses icônes chéries, il confond la liberté d'expression et le rôle d'une télévision public et nationale !

Si l'on se place sous cet angle, alors il faudrait premièrement poser cette question aux responsables des télévisions suisses publiques, car le nombre de frappés chroniques y ont presque trouvé un bastion de choix, mais la Suisse accepte bien que sa ministre des affaires étrangères se voile pour faire ses contorsions avec les assassins au pouvoir en Iran !

Donc ne pas confondre le débat public financé et représentatif des institutions nationales et la liberté d'expression, je sais bien que certains confondent entre réalité et désir !

Et ne confondons pas un pays de culture comme la France et un plagia comme la Suisse où il ne s'agit pas uniquement de "liberté" d'expression mais d'expression tout court, ce pays où même les ministres parles comme des alcooliques chroniques (bis), confondent les mots et bégayent en choeur dans chacune des phrases prononcées, sans parler du niveau de débat institué dans les médias suisses !

Pétard, vous n'allez pas comparer un Taddéï, un Pivot et une Mamarbachi ou un Rochebin, là nous ne sommes plus dans le débat mais dans la promotion de paillassons !!!

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Un exemple d'un ex-délégué du CICR face à certaines accusations grave et sa réponse, puis le fait que son blog passe en mode censure générale :

http://wavrerolin.blog.tdg.ch/archive/2014/02/25/la-democratie-des-pseudos.html?c

Lire les 10 derniers commentaires ou tout pour ceux que ça amuse !

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Le problème suisse ne se situe pas tellement au niveau de la censure, mais fonctionne à merveille avec l'autocensure, cet espèce de trépanation collective dont les méfaits vont bien au delà de la "circoncision" morale !!

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

La spécificité de la shoah est l'extermination industrielle et systématique d'un peuple humain en fonction de son origine. Seules trois peuples l'ont vécu dans nos temps modernes: les arméniens, les juifs et les tutsis. On pourrait ajouter à cette triste liste les roms et tziganes. Le plus grand en taille (ce n'est pas un concours mais simplement un constat) est celui des juifs; qui lui ont donné le nom de "shoah".

Cela n'exclut en aucun cas les autres, pas plus que tous les morts de la seconde guerre mondiale parmi lesquels des millions de déportés dans les camps (homosexuels, opposants, handicapés, résistants, etc).

Lorsque des gens souhaitent perpétuer cette mémoire, ce n'est pas celle du nombre de morts ou la dimension juive des victimes mais celle qu'un pays culturellement et scientifiquement très développé a organisé avec beaucoup de moyens et de détermination l'extermination d'un peuple. C'est un événement de la plus grande importance dans a conscience du monde dit civilisé.

Il me semble évident que les juifs ne trouvent pas ce sujet particulièrement rigolo... surtout lorsque c'est quelqu'un qui manifestement regrette qu'Hitler n'ait pas fini le boulot qui l'utilise pour faire rire.

Écrit par : archi-bald | 03 mars 2014

Parlant de l'esclavage, il convient de rappeler au triste sieur que les pays qui le pratiquent encore sont justement ceux qui interdisent l'entrée des juifs sur leur territoire. Étonnant mais je ne l'ai jamais entendu en parler.

Écrit par : archi-bald | 03 mars 2014

La radicalisation des positions communautaires ne peut produire que chaos et conflits.

Les débats d'idées en France subissent des attaques en règle, comme le démontre les liens posés par petard.

La Licra et le Crif ont une lourde responsabilité dans ce processus. Suite à l'affaire Valls/ Dieudonné cette tendance victimaire qui tourne à intolérance et le procès d'inquisition se répand en Suisse désormais. Avec la plainte à l'encontre de Massimo Rocchi pour antisémitisme le 16 janvier dernier. Et d'autre plaintes de ce genre sont en cours actuellement.

Alors que ce pays était plutôt paisible à ce niveau là comme le démontre cette étude:

http://www.humanrights.ch/fr/Suisse/interieure/Groupes/Culturel/idart_5127-content.html

Il est démontré dans cette étude que les actes d'antisémitisme sont dépendants de l'actualités au Proche Orient. Donc se mélange savamment la notion de racisme et de parti pris politiques. Ce qui complique bien les choses. On peut opportunément imaginer que l'intransigeance de la Licra et le Crif en France mélangent savamment politique et communautarisme. Ce qui permet de poursuivre quelqu'un qui critique la politique sioniste d'antisémitisme.

C'est ce mécanisme qui a poussé inexorablement Dieudonné dans ses dérives soraliennes et iraniennes. Alors qu'à l'origine il n'y avait qu'un gag sur l'"axe du bien israelo-américain" dans le contexte de cette guerre pour des motifs bidons en Irak.
Gag pour lequel il ne fût jamais condamné par la justice française. Qu 'à cela ne tienne la Licra et le Crif se sont acharnés avec une violence inouïe pour le détruire professionnellement jusqu'au résultat obtenu aujourd'hui.

On peut pas dire que attitude agressive et hypermédiatisée soit des plus productives.

Écrit par : aoki | 03 mars 2014

Vous avez raison Aoki... votre discours me rappelle celui concernant la jeune fille violée, coupable d'avoir mis une mini-jupe.

Écrit par : archi-bald | 03 mars 2014

archi-bald votre comparaison ne me semble pas justifiée et de plus elle peut se lire dans les deux sens ne croyez -vous pas ?

Écrit par : aoki | 03 mars 2014

archi-bald, en fait et à nouveau il y a interprétation, le mot "Shoah" est un mot hébreu qui veut dire, "horreur, catastrophe, indicible etc...

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Et dans le contexte "génocide" car il y a bien un mot français pour décrire "Shoah" c'est le mot "génocide" auquel il faut rajouté le génocide cambodgien pour ce qui est du 20ème siècle !

Aoki comme d'habitude ne décolle pas, téfal oblige, de ses justifications indéfendables, il la joue dans ce cas avec des pincettes certes, mais la tendance est omniprésente chez ce personnage qui parfois tient des discours plus catégoriques !

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

4 adeptes musulmans de Dieudonné battent un juif dans le RER A – personne ne bouge
Publié le : 3 mars 2014
Print Friendly
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA) condamne l’agression physique dont a été victime un homme de 28 ans, de confession juive, le dimanche 2 mars 2014 dans un wagon de la ligne A du RER entre Nogent Sur Marne et la Gare de Lyon.
Il a été identifié comme juif par ses agresseurs en raison de son costume de religieux (loubavitch) et de la kippa qu’il portait.
Screen Shot 2014-03-03 at 2.07.02 PM
Selon Mr A. Levy, ses agresseurs qu’il décrit comme « 4 hommes d’origine nord-africaine, âgés d’environ 40 ans » ont effectué le geste du salut nazi déguisé de Dieudonné, et l’ont frappé en prononçant les mots de »LIHOUD LIHOUD » (LE JUIF- LE JUIF) ou encore « toi, t’es un juif ! Des mecs comme toi, on va les pourrir. T’as pas de patrie ! »
Pendant que deux arabes le tenait par l’arrière, un autre l’étranglait. Le dernier le frappait sur le corps. Et le visage.
Aucun des voyageurs présents dans le train n’est intervenu.
Et c’est quand l’un des passagers a prévenu: « la police arrive » que les 4 nazi-islamistes ont cessé de le frapper et qu’il a pu sortir du train à la station Châtelet-les Halles.

La victime a déposé plainte au commissariat de la Gare de Lyon et a fait constaté ses blessures.

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Aoki,
Dire que l'antisémitisme de Dieudonné et Soral est le fruit de l'attitude des juifs qui dénoncent l'antisémitisme est aussi stupide que de dire que c'est la jeune fille qui est responsable du viol qu'elle a subi parce qu'elle était trop jolie.
C'est juste une indignité envers les victimes.

Et si vous persistez dans votre raisonnement, alors permettez-moi de l'appliquer à d'autres...

Écrit par : archi-bald | 03 mars 2014

«...A nouveau Pétard illustre ses icônes chéries, il confond la liberté d'expression et le rôle d'une télévision public et nationale !...»

Ben oui, si c'est pour vous faire plaisir... il confond. C'est con hein ?

Qu'est-ce qu'on fait ? On lui tire la langue ? On le tape ?

Écrit par : petard | 03 mars 2014

@Homme Libre

Me semble qu'avec ce billet vous vous êtes aventurés dans un sacré guêpier. Sont déchaînés sur Youtube !

Écrit par : petard | 03 mars 2014

Oui Corto,

Je ne décolle pas de cette impression de départ sur cette affaire. Je le fais d'autant plus à l'aise que je ne me sens affilié à aucun camps.

Quoique vous en pensiez, si vous avez remarqué une persistance dans mes commentaires ce ne peut être que sur la manipulation de l'information. C'est bien pour cette raison que je persiste en l'occurrence, les gesticulations à caractères communautaristes ne m'influenceront pas sur cet aspect. C'est tout !

Par contre vous avez raisons de citer le génocide cambodgien oublié dans la première liste. Il manque aussi l'Holodomor ukrainien avec un nombre de victime très proche du génocide juif... Il faut reconnaître que la Shoah mange tout l'espace du devoirs de mémoires. Soit ! Mais le devoirs de culpabilité dès qu'une critique est émise sur les colonies, la politiques israélienne, ou sur les excès d'accointances entre le monde politique et le Crif ? Non je ne suis pas d'accord.

Après tout, la loi qui punit la négation du génocide arménien n'est toujours pas effectives en France... ! Pas le même poids, pas la même mesure.
Par contre la négation par la Turquie reste une vraie atteinte actuelle au peuple arménien. Mais cela n'empêche pas ce pays d'être éligible à la communauté européenne etc etc

Poids et mesures encore , toujours ...

Écrit par : aoki | 03 mars 2014

archi-bald

Je n'ai jamais affirmé quoique ce soit sur Soral, pourquoi dîtes -vous cela ?

Par contre dire que Dieudonné en 2003 a fait de l'antisémitisme parce qu'il a brocardé des colons ultras israélien est aussi stupide que de dire que c'est la jeune fille qui est responsable du viol qu'elle a subi parce qu'elle était trop jolie.

Si je vous comprend bien, il est interdit d'être critique envers les colons juifs ultras en Israël aux yeux de la Licra en France ? C'est pas ce que la loi française a tranché en l'occurrence. S'acharner ensuite en faisant jouer tous les leviers de pression par les réseaux médiaco-politiques c'est quoi ?

La jupe du sketch était trop courte ?

Vous pensez sincèrement que cet acharnement a contribué à mieux défendre la cause des juifs en France ? Soit.

Écrit par : aoki | 03 mars 2014

@ Pétard:

... :-/ Ouaip... :-). Mais voilà, j'ai pensé bien d'en reparler après avoir lu cette interview, et suite aux polémiques de janvier.

Dans Causeur de février il y a aussi une bonne analyse critique de Soral. Il n'est peut-être plus en kioske (en France seulement) mais on peut s'abonner sur le site. Un site qui aime faire bouger les idées.


@ Corto:

Le sujet est sensible, mais si l'on peut rester aux arguments plutôt qu'aux attaques personnelles... Merci.

Écrit par : hommelibre | 03 mars 2014

Aoki

"parce qu'il a brocardé des colons ultras israélien", ah bon, parce que pour être un habitant non colon, il faut être musulman, catholique ou bouddhiste du sud-est de Champel ?

Homelibre,

il s'agit d'un débat ne prenez pas les réponses parfois interrogatives comme des attaques !!

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

"Liberté d'expression: éclairage
Voir aussi ici Taddei passé au grill par Caron chez Ruquier:
www.youtube.com/watch?v=9KZNaIYcGSM
Et puis ici, Caron déquillé par Philippe Bilger:
www.causeur.fr/caron-taddei-polony-dieudonne,26410"

Il y a des coups de pied au cul qui se perdent.
Et heureusement qu'on ne brûle plus les sorciers ou sorcières.

Ou le retour des censeurs.

Et chapeau à Taddei!


"Peut-on hésiter un seul instant entre le couperet honteux et peureux de Caron et l’ouverture intelligente et libre de Taddéï ?"

Poser la question c'est y répondre.

Écrit par : Johann | 03 mars 2014

Il ne manquait plus que Mamarbachi !!

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Par contre, pour Joahnn, en l’occurrence, ceux qui brûlent des sorcières sont plutôt du coté de soral !

CE qui est remarquable, c'est que des personnes qui très poliment promulguent des propos négationnistes ne sont pas critiqués, alors que Corto s'en plein la gueule alors qu'il voit très bien où va le débat, c'est obscène !

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

On voit qu'en France la question se pose quant à autoriser des nazillons déblatérer des propos tendancieux alors qu'en Suisse la question ne se pose même pas !

On voit que ce pays a trop prit la sale habitude de s'incliner devant les pires abominations, que cela est normal, comme pendant la 2ème guerre mondiale où le conseil fédéral était complétement pro-nazi !

Ça va plus loin, soudain Taddeï qui n'a rien trouvé de mieux faire pour parrain de son enfant, un bougillon à la limite du légal, se retrouve au pinacle de la blogerie helvétique, notamment parce qu'il joue des des tous à ses invités en faisant venir sur le même plateau le nabot du cru !

Un truc Homelibre, il n'y a pas de débat, juste des profiteurs d'occasions pour venir déverser leur propagande moribonde depuis que le régime syrien à montré son vrai visage, le même qui recevait gauchos-socialos et fachos par charter entiers !

du coup, on peut lire, alors que les soutiens moraux des soi-disant "palestiniens" déclarent in-peto :

"Par contre dire que Dieudonné en 2003 a fait de l'antisémitisme parce qu'il a brocardé des colons ultras israélien est aussi stupide"

Et que font les "colons" non-juifs en Israël alors qu'ils y sont plus de 1,6 million.

Voilà à quel point le mental des instigateurs est malade, ils acceptent qu'1,6 millions de non-juifs vient en Israël tout en voulant créer un état interdit aux juifs, comme dans tous les autres pays arabes en dehors de la Tunisie et du Maroc pour l'instant !

Continuez comme ça et personne ne bronchera le jour où Poutine décidera enfin d'occupé le coffre fort de la planète ! Quoi que la Suisse est déjà aux 4/4 envahie par les mêmes qui remplissent les prisons !

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

De plus, dans les blogs comme dans les débats télévisés, les fachos fuient le débat, ils font les victimes alors que ce sont eux qui dévissent, y a qu'à voir ici !

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

@Hommelibre

C'est vrai que de prime abord j'ai aussi pensé que c'était un sujet potentiellement frelaté.

Je pense aussi que DMM s'est fourvoyé en Iran et avec Soral. Mais bon historien ou philosophe , il ne l'a pas vraiment revendiqué.

1) il était un humoriste antiraciste, anti communautariste en duo avec Elie Semoun
2) Il s'est fait lyncher médiatiquement et empêcher de travailler pour une position purement politique envers Israel
3) Il fait de la provoc avec le Front National pour continuer à exister et être vu. Il l'a dit et revendiqué à l'époque
4) l'escalade progresse. Plus on l'attaque, plus il provoque
Dans cette escalade il a fini souvent par se perdre, c'est vrai. Ceux qui voulaient l'aplatir se sont fait éclabousser. C'était le risque. Est -ce que l'on doit tout lui imputer bêtement pour autant, avec des réflexes pavloviens communautaires exacerbés sans réflexions ?

Ou peut- on sortir de ce débat par le haut, comme l'analyse ce jeune diplômé en philosophie ?

http://www.femmesdechambre.be/dieudonne-tout-a-ete-dit/

Écrit par : aoki | 03 mars 2014

Non Aoki, pas "une position purement politique envers Israel", Auschwitz n'est pas en Israël !

Et la Cis-Jordanie n'est pas interdite aux juifs, Monsieur !

Si les juifs vivant en Judée-Samarie sont stupides, alors quel nom d'oiseaux donner aux musulmans vivant en Heretz Israël ?

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

Quant à m'balalalalère, il n'est qu'un pion aux mains du FN et des ultras-cathos & blancs-beurres !

Il semble qu'il a fuit la France et qu'il ne risque pas de revenir de si tôt, mais peut être que des âmes envahies de piété l'accueillerons en Suisse ?

Écrit par : Corto | 03 mars 2014

@Homme Libre

Aïe ! le Stromboli et le Vésuve sont entrés en éruption... en 21 lignes et 9 paragraphes. Manque plus que la Caldeira de Yellowstone...

Écrit par : petard | 03 mars 2014

«Il semble qu'il a fuit la France et qu'il ne risque pas de revenir de si tôt,»

JUSTE ! Vous avez deviné ! Il est de retour à Nyon demain soir.

Écrit par : petard | 03 mars 2014

"XXX présente une forme particulièrement grave de trouble de la personnalité dyssociale, équivalent au concept clinique de la psychopathie. La littérature médicale mentionne que cela correspond à la notion classique de déséquilibre mental caractérisé par une indifférence froide envers les sentiments d’autrui, à une attitude irresponsable manifeste et persistante, au mépris des normes, des règles et des contraintes sociales, à l’incapacité à maintenir durablement des relations et à la très faible tolérance à la frustration avec abaissement du seuil de décharge de l’agressivité, une incapacité à éprouver de la culpabilité et une tendance à blesser autrui."
Analyse du Dr Philippe Vuille, 24 heures 7/02/2014

Cela ne vous fait pas penser à qqn ?

Écrit par : Géo | 03 mars 2014

@Géo
C'est "fou" tous les ingrédients y sont. :-)

Écrit par : petard | 03 mars 2014

Pétard, ces intrigues cachent t-elles un soupçons de clarté, ou est-ce juste pour faire le vide ?

Écrit par : Corto | 04 mars 2014

Il serait surement utile de rappeler le principe de la takya systématiquement pratiquée en l'occurrence par le truchement de multiple pseudos !

Écrit par : Corto | 04 mars 2014

Nous en sommes encore dans la rhétorique primaire confrontant les limites de la raison, mais pendant ce temps, un certain Poutine vient de nous donner un exemple pratique de la censure fasciste, à ne pas confondre avec la censure anti-fasciste !

Etrange comme un simple mot peut incarné ses contraires, comment le monde peut d'inversé, c'est fait, obama la fait, yes he can !

Comme il était évident que tout cela trouve un terme, pas encore tout à fait achevé, il y en aura pour tout le monde, ou presque, c'est le tour du berceau des conflits, les américains ne sont plus là comme en Yougoslavie, l'ancien monstre à la censure aiguisée a repris son vieux fusil, fonctionne t-il encore, nul besoin même de le savoir, avec "yes we can" il n'aura même pas besoin de le charger, par contre les ukrainiens savent que le silence d'une certaine censure a repris le dessus, mais ne vous trompez pas, il ne s'agit pas de la censure, mais alors pas du tout, dont nous parlons !

Et dans ce genre de cas, c'est toujours l'arroseur qui est le plus près du jet !

Maintenant il y a une Ukraine qui respire à plein nez l'odeur du cuir des bottes souveraines et une Europe qui ne va pas tarder de voir les fous du Tsar exhiber leurs missiles nucléaires, de Vladivostok à Téhéran, Kiev n'est plus qu'un vestige tombé, suivez la ligne !

Écrit par : Corto | 04 mars 2014

Dès que ça devient chaud, plus personne dans les rangs des islamistes et autres soutiens du breton !

Écrit par : Corto | 04 mars 2014

@ Corto;

"Dès que ça devient chaud, plus personne dans les rangs des islamistes et autres soutiens du breton !".

Je pense que certaines positions ou propos n'appellent pas forcément débat. Dire par exemple: "... une Europe qui ne va pas tarder de voir les fous du Tsar exhiber leurs missiles nucléaires, de Vladivostok à Téhéran," c'est une spéculation, je ne vois pas comment la mettre en débat. On ne peut qu'y croire ou non, mais pas argumenter.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

Pour ce qui est de l'objet du billet et des débats qui ont eu lieu il y a quelques semaines, j'estime personnellement pourvoir soutenir et défendre l'existence de l'Etat d'Israël, comprendre le besoin sécuritaire de ce pays, reconnaître la souffrance extrême imposée à un peuple, mais me trouver en désaccord avec certains aspect de la politique israélienne. Et trouver que, comme je le dis dans mon billet, la Shoah devrait progressivement être découplée du traumatisme de la deuxième guerre mondiale. Afin qu'on puisse en parler, se poser des questions sur le comment cela a pu advenir, et l'étudier sans qu'immédiatement celui qui se pose des questions soit taxé d'antisémitisme. Cette réactivité, que l'on constate en France, bloque toute pédagogie sur le génocide, sur les génocides.

Il ne s'agit donc pas de minimiser la souffrance de tel ou tel peuple mais de sortir du clivage: "Tu es d'accord sur tout sans une hésitation, ou bien tu es un ennemi".

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

C'est vous qui parlez de mollahs !

Mais c'est vrai que la ministre des affaires étrangères suisse se couvre même, alors allez jusqu'à parler des ogives iraniennes, y un un monde !

Si m'balla m'balla lèche le fion des mollahs, la Suisse leur fait la pipe !

Alors votre ton condescendant envers Israël Hommelibre, vous pouvez facilement imaginer !!

Toujours est-il que dans la crise actuelle, l'Iran se révèlera bien peu hésitante !

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

HL@ Comment comprenez-vous cette utilisation du terme "anti-sémitisme" pour désigner ce que je pense être - mais je n'en suis pas sûr et je recherche...- de l'anti-judaïsme ? Les Juifs seraient-ils une race en soi puisque peuple élu de dieu ? N'y a t-il pas de différences entre sépharades et ashkénazes ? Les Arabes ne sont-ils pas sémites ? Utiliser le terme "anti-sémitisme", n'est-ce pas entrer dans les théories racialistes à la Hitler ?
J'estime qu'il est extraordinairement important d'utiliser le terme exact pour essayer de se comprendre. Même avec les termes exacts, c'est déjà difficile...
L'autre exemple flagrant : pour complaire aux LGBT, on dit pédophile pour pédéraste, alors que notre culture européenne nous vient tout droit de la Grèce, où trois types d'amour étaient définis, qui correspondent à la même réalité chez nous : éros, philia, agapè. Pas besoin d'expliquer éros, qui a donné pédéraste. Philia, c'est l'amour entre amis, entre parents mais aussi l'amour des timbres : philathélie. Et la plupart des gens normaux aiment les enfants et sont donc pédophiles. Agapè, l'amour entre prochains, l'amour universel, celui qu'on peut exciter en mettant quelques électrodes sur le cerveau pour devenir très croyant d'un coup...

Alors, que pensez-vous d'anti-sémitisme ? Ce mot n'est-il pas porteur de plus de confusions que d'autres choses ? Je pense de plus en plus que l'explication religieuse prime sur toutes les autres dans les haines entre les peuples que cela a concerné. Les Chrétiens n'ont jamais supporté que les Juifs ne se convertissent pas dans leur belle religion toute neuve, et les Musulmans ne supportent pas que l'on ne se convertisse pas dans la leur, tout le monde sachant que dieu parle arabe...

Écrit par : Géo | 05 mars 2014

Corto, vous illustrez ce que je dis. Je parle d'Israël normalement, et vous me taxez de ton condescendant: jugement sur la personne n'ayant aucune pertinence ici. Je ne vois pas où ni comment, mais cela n'est pas important.

Il n'y a aucune condescendance à considérer que l'Etat d'Israël est légitime (ce sur quoi tout le monde n'est pour autant pas d'accord). Il n'y a aucune condescendance à discuter de la politique d'un Etat, y compris de manière critique.

Je ne partage pas vos craintes sur l'Iran, qui dans la crise actuelle ne bougera pas.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

@ Géo: vous avez probablement raison. La question des mots mérite d'être posée, puisque l'on reconnaît historiquement une même souche linguistique pour les juifs et certains arabes qui parlent des langues d'origine sémitiques. Etre sémite n'est donc pas faire partie d'une race mais d'une large communauté linguistique.

Dans ce sens la religion est un marquer communautaire plus spécifique, et l'on devrait en effet parler d'anti-judaïsme et non d'anti-sémitisme. Le mot est malheureusement posé publique et sert de référence, mais il serait sans doute utile de le changer. Je vais tenter de m'y atteler quand cela n'enlèvera pas la compréhension générale dans un premier temps.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

Oups... : "marqueur", et "publiquement".

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

Les mots aussi ont une histoire, une origine et un sens. Et parfois, le résultat est tordu ou imprécis. Est-ce grave ?

Le mot antisémite est né pour désigner la haine du juif. Il n'avait pas d'autre sens à son origine. Pourquoi vouloir en changer le sens et changer le mot qui désigne la haine du juif ?

Écrit par : archi-bald | 05 mars 2014

De la langue, de la novlangue, des étymologies, des us et coutumes…

Je pense que sur le fond, Géo a raison. Utiliser le terme d'antisémite à l'égard d'un juif européen que l'on haïrait en raison de son appartenance à sa communauté ou à sa religion est une absurdité étymologique.

Mais cette définition caractérisant la haine à l'égard de ce groupe de personnes est entrée dans le langage courant, voire la novlangue. Tout comme d'autres expressions ont été détournées de leur sens originel comme populisme ou populiste, par exemple.

Cependant, l'embrouillamini lexical le plus éhonté est l'usage dévoyé de la novlangue (langue d'Océania, inventée par Georges Orwell dans 1984). En effet, l'usage dans le discours, de certains mots où expressions dans un sens péjoratif, permet de rendre son auditoire incapable de réflexion, de le rendre stupide et manipulable.

C'est donc, par la manipulation lexicale que l'on arrive à rendre impossible l'expression d'idées potentiellement subversives et à éviter toute formulation critique. L'objectif étant d'aller jusqu'à empêcher l'«idée» même de la critique.

Cette problématique illustre également un propos du logicien Bertrand Russell assurant que nul problème ne pourra être résolu, voire perçu, si l'on prend soin d'éliminer au départ toute possibilité de le poser.

Écrit par : petard | 05 mars 2014

«Et parfois, le résultat est tordu ou imprécis. Est-ce grave ?»

À priori non. Mais comme on vit dans un monde de brutes, certains se nourrissent de la confusion pour tromper et manipuler les autres.

Ceux qui étudient ou appliquent le Droit en savent quelque chose: Ce n'est jamais assez précis.

Écrit par : petard | 05 mars 2014

Archi-bald:

Je souscris à la proposition de Géo, je vais voir ce que cela donnera dans la pratique. L'idée est d'être plus précis. Le mot désigne une chose, autant être précis dans l'intention comme dans l'esprit de celui qui l'entend.

Sémite, selon wiki:

"Le mot a été forgé à partir du nom du personnage biblique Sem (en hébreu שֵׁם,šem, en arabe سامي « nom, aussi sensimilia renommée, prospérité »), dernier fils de Noé. Il représente donc l'ensemble de ses descendants.

D'abord réservé au champ de la philologie pour désigner une famille de langues, le terme de sémite en vint rapidement à désigner les locuteurs originaux de ces langues compris alors sous la notion de race."

Dans un autre article wikipedia distingue l'antijudaïsme, qui concerne la religion et ceux qui s'y réfèrent, de l'antisémitisme qui admet plus généralement la culture juive, même pour des athées.

Discutons-en. Dans l'acception large, l'antisémitisme devrait inclure toutes les populations d'origine sémitique. Seul un usage particulier, historiquement contextualisé, lui donne un sens spécifiquement attaché aux juifs. Ok, l'usage et l'Histoire peuvent faire loi. Ou pas: par exemple le terme "discrimination" prend aujourd'hui un sens très exclusif par un usage biaisé, à savoir qu'on y ajoute automatiquement et implicitement une connotation négative; alors que la discrimination est d'abord une faculté mentale fondamentale dans les processus cognitifs et dans l'identification de la diversité du monde. A l'origine le mot ne contient pas l'idée de traitement inégal, ou plus précisément de traitement au préjudice de certains éléments.

Antisémitisme serait de nature à identifier une population pour un ensemble de caractéristiques dont l'origine unique est la langue. En ce sens il ne devrait pas y avoir de discrimination entre les populations qui parlent des langues descendant de cette langue unique. La discrimination ne se fait donc pas sur la langue originelle, mais sur d'autres marqueurs. Le terme juif est précis, plus que celui de rattacher à une langue originelle commune à plusieurs populations. Parmi les populations dites sémitiques, le mot juif signifie, de ce que j'en sais, originaire du royaume de Juda. Qui fut lui-même le résultat d'un schisme du royaume d'Israël.

Cependant le même livre saint, la même référence religieuse les reliait. La question est alors: les juifs sont-ils uniquement les descendants du royaume de Juda, ou peut-on faire remonter leur ascendance au royaume d'Israël. Ce qui fait poser une autre question: le judaïsme est-il plus une forme d'identité nationale ou de religion?

Si l'Etat souhaité par les juifs d'Europe s'appelle Israël, c'est reconnaître une ascendance antérieure au royaume de Juda, et donc le terme "juif" désigne depuis longtemps l'appartenance à une religion (même pour les athées, la religion ayant moulé une culture) plus qu'à une identité nationale ou à une langue.

On peut considérer que l'usage actuel fait loi, mais pourquoi ne pas être plus précis? Pour moi le terme "antijudaïsme" est plus explicite, surtout en considérant le fait que les juifs en Europe ont été stigmatisés en tant que groupe autour d'une religion. Le terme "antisémitisme" m'a toujours fait penser à une race globale, plus qu'au peuple juif spécifiquement. Or il semble ici que ce n'est pas la notion de race, qui serait une extension de la notion de groupe linguistique, qui est visée, mais bien une population certes sémitique mais dont certaines caractéristiques sont spécifiques, articulées très largement autour de la religion.


Mais peut-être que cette manière de voir est incomplète et je lirai volontiers les avis différents.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

Je crois que c'est bien de poser la question, surtout dans le contexte français avec ses populations d'origine arabe qui confondent anti-sionisme et haine des Juifs. Je tiens à dire une fois de plus que, venu comme beaucoup de Suisses des années 50 d'un pro-israélisme sans nuance - les combattants israéliens de 1967 étaient tous des héros pour moi, et quelques années plus tard lors de mon ER à Losone, j'ai pu constater que je n'étais pas le seul... - j'ai mis comme beaucoup un peu d'eau dans mon vin au vu de certains comportements israéliens. Comme HL, ni plus ni moins. En fin de compte et d'analyse, j'ai bien peur de penser que les Israéliens étant des gens très intelligents, il semble qu'ils ont bien compris que leurs intérêts les plus grands étaient dans la continuation de cet état de ni guerre ni paix. Ma critique d'Israël, si c'en est une, s'arrête là. Et je n'ai aucun problème avec le judaïsme, au contraire : c'est la seule religion monothéiste qui n'emmerde personne...

Écrit par : Géo | 05 mars 2014

D'accord avec vous sur le judaïsme Géo !

Sur le reste, ma foi, je suis aussi parti à Losone (pour y faire du gnouf la plupart du temps car j'ai un naturel réfractaire pour la marche au pas). Mais c'était en 79, les Israéliens n'étaient pas les héros de 67, mais les martyrs de 72. Depuis, j'ai un peu appris à entrevoir la complexité de cette poudrière du proche orient. Bien des choses moches se passent en géopolitique et dans tous les camps.
Je trouve légitime de critiquer parfois Israel sans être pris dans un camp.

L'affaire DMM a fait ressortir à mes yeux la force du lobby juif en France. Et cela devient beaucoup plus délicat à critiquer sans être taxé de toutes les appellations possibles. Cela prend une toute autre dimension et l'émotionnel prend le pas sur le rationnel. Pourquoi une telle suréactivité ?
Je n'ai pas de réponse, mais il vrai que c'est parfois plutôt irritant.
Car cela donne la sensation que la victimisation depuis la dernière guerre devient un levier de pression pour tous contradicteurs. Je l'ai déjà écrit, je suis réfractaire. Aussi à cela

Écrit par : aoki | 05 mars 2014

@Géo
Analyste très pertinente. En tenir compte pourrait abréger nombre de débats.

Écrit par : Mère-Grand | 05 mars 2014

Mère-Grand @ Amusant que trois ex-grenadiers de Losone se trouvent d'accord quelques années plus tard.
Bien à vous...

Écrit par : Géo | 05 mars 2014

@Géo

Ah ! ces militaristes !

Moi, j'étais tellement bon militaire, que mon capitaine très clairvoyant m'a foutu à la cuisine... c'est pour ça que je suis assez bon dans les "plats nationaux". Faudra goûter une fois ma salade de cervelas... Violier en tomberait le cul parterre.

Écrit par : petard | 05 mars 2014

"c'est la seule religion monothéiste qui n'emmerde personne..."

Un petit peu quand même les Palestiniens, avec leur idée du grand israël...

Écrit par : Johann | 05 mars 2014

«c'est la seule religion monothéiste qui n'emmerde personne...»

Vu que c'est transmissible qu'en interne et que les externes n'y ont pas accès, ils n'ont pas intérêt à se compliquer l'existence avec trop de règles contraignantes.

«Un petit peu quand même les Palestiniens, avec leur idée du grand israël...»

Johann,
Vous allez allu-meeer le feu... allu-meeer le feu !
Là, vous n'avez pas juste. C'est pas la religion qui... c'est plutôt le club des adeptes qui...

Écrit par : petard | 05 mars 2014

petard@ J'ai d'abord pensé comme vous dans votre réponse à Johann, mais je me suis souvenu que Netanyahou veut que les Palestiniens reconnaissent Israël comme un état juif. Que deviennent les Arabes israéliens dans cette grande complication, je l'ignore...
PS. Ah ! les salades de cervelas ! Par contre, pour Violier, je crains que cela soit contraint et forcé...

Écrit par : Géo | 05 mars 2014

@Géo

Zut ! J'ai oublié. Dans la salade de cervelas y'a de la viande...

Bon... on peut aussi la faire sans viande, qu'avec les oignons, l'Etivaz et le persil... suffit de mettre un peu plus d'Etivaz.

Écrit par : petard | 05 mars 2014

Enfin les choses s’éclaircissent et d'accord dans la forme avec chacun, sauf qu'en tant qu'hébraophone, je signalerais quelques observation concernant, à mon avis, certaines confusions !

C'est une habitude bien ancrée dans les pays chrétiens, c'est amusant car les musulmans, bien qu'ils en fassent d'autres (confusions) n'ont pas répéter celles entretenues, notamment par l'église catholique principalement.

Premièrement, il faut rappeler que la Torah n'a pratiquement jamais été traduite fidèlement, malgré que fait que la langue française ait conservé beaucoup d'analogies avec la langue hébraïque, analogies non phonétique mais d'un niveau plus subtile !

Un exemple, le mot "côte", pour illustrer les premiers chapitres de la genèse, il a été traduit qu'Eve a été crée à partir d'une cote d'Adam, ce sont les mêmes lettre, hormis l'accent aigu sur le "e", le texte hébraïque original dit, qu'Eve fut crée "à coté" d'Adam !

Il y a des dizaines d'exemples similaires, étrange, surtout si l'on sait que des "enfants d'Israël" avaient "colonisés" la plaine du Rhône il y a plus de 2'600 ans !

Je continue, souvent si ce n'est pas toujours, il est allégué que les "enfants d'Israël" (Bne'i Israel) font partie du "peuple élu", encore une grosse farce, le terme écrit dans la Torah est "peuple choisi", plus exactement, "Peuple choisi parmi les autres peuples" !

Ensuite, le terme Juif inventé par l'église n'est pas en relation avec la terre de "Yehuda", mais au personnage disciple de "Joshua" communément appelé "Juda", car les évangiles reconnus, hormis le plus anciens de ceux là, daté au carbone 14 à une date ne correspondant pas à l'an zéro de l'ère vulgaire écrit justement par Yéhuda et depuis peu et fragmenté disponible sur le net !
En assimilant les "enfants d'Israël" à "Juda", les chrétiens catholiques français voulaient simplement assimiler les "enfants d'Israël" au traitre qui en fait n'en n'était pas un, si l'on se réfère pas à l'unique évangile ne datant pas physiquement du 4ème siècle et écrits dans un grec n'existant pas encore il y a 2'000 ans, exemple le terme "Iglesia" apparu seulement à partir du 4ème siècle, du coup la phrase déclarant que "Pierre parce que ce sera sur cette pierre que ....", n'a aucun sens et prouve le niveau de la supercherie !

Le terme "Yéhoudi" existe bien en hébreu, mais il désigne les habitant de Judée, actuellement occupée par des arabes ayant eux choisis le terme "palestiniens" pour s'identifier ! Il y a aussi à redire, mais si vous me lisez régulièrement vous devez savoir que ce terme est 100% hébraïque.

Il faut à nouveau signaler que le mot "juif" ayant principalement vu le jour en occident et seulement à partir du 12ème siècle se limite seulement à certains pays, par exemple en espagnol et en italien, "juif" ou plutôt "Bne'i Israël" se dit "hébréo" venant du terme hébraïque "Yvrit" ou "Yvri", terme désignant la langue.

En conclusion et jusqu'aux confusions induites par les chrétiens, le terme Yéhoudi ne décrivait que les habitants de Judée et rien d'autre.

Actuellement, même en hébreux cette confusion est également perpétrée y compris et peut être en premier par les "enfants d'Israël", "Bme'i Israël" étant le terme approprié, car il faut bien comprendre que les "bne'i Israël" ne constituent pas une "religion" mais selon les termes exacte, une expérience, certes en très étroite relation, ne l'oublions pas, non seulement interdite d'illustration mais également d'en prononcer le "Nom" !


Concernant "sémite", c'est un peu plus complexe, premièrement Abraham ne descendait pas de Sem, Ytzrak, le fils d'Abraham était "sémite" par Sarah contrairement à Ismaël qui lui par sa mère descendait de "Chan" qui se prononce en hébreu "rhan", Agar venait de "Mitzraim" (Egypte), "car les descendant de "Chan" sont partis vers le sud (darom) d'Israël", soit l'Egypte.

Egalement le terme "sémite" est généralement associé aux langues "sémitiques", hébreux, langues protohébraïque pratiquement toutes disparues, n'ayant que relativement peu de lien avec l'arabe hormis des familles de termes plus ou moins scientifiques pour l'époque, mais le terme sémite est très inexacte pour ce à quoi il est vulgairement utilisé ! En aucun cas il peut désigner des individus, ce serait trop compliqué et c'est la preuve qu'une culture ne s'hérite pas "génétiquement" mais au contraire doit se perpétuer rituellement !

Excusez la longueur !

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

Excusez mais l'humour cervelas, pas kosher !

Géo, vous écrivez ;

"petard@ J'ai d'abord pensé comme vous dans votre réponse à Johann, mais je me suis souvenu que Netanyahou veut que les Palestiniens reconnaissent Israël comme un état juif. Que deviennent les Arabes israéliens dans cette grande complication, je l'ignore..."

Premièrement, nul besoin de placer une majuscule à arabe, comme à israélien ou palestinien ou alors si vous en mettez, mettez-en partout !

Concernant votre question, une réponse est clair, Abu Mazen au pouvoir depuis bientôt 10 ans alors que son mandat selon sa constitution l'a élu pour 5 ans, refuse la présence de tout "juif" en "Palestine" !

Là, plus de doute à ce sujet, si ça peut vous rassurer !

1). Par contre la population arabe israélienne est selon l'ONU la population la plus éduquée de la planète, plus que la population juive israélienne !

2). la seule population arabe représentée démocratiquement dans la totalité du monde arabe !

3). Plus de 70% de la population arabe israélienne vote Likoud, parti conservateur et partisan d'une politique ferme envers les "palestiniens" !

4). Chaque année, de plus en plus d'arabe israéliens incorporent Tsahal y
compris des femmes !

5). A chaque rumeur de création d'un "état palestinien" des dizaines, plutôt de centaines de milliers de "palestiniens" se ruent dans les bureaux de l'administration israélienne pour devenir israéliens, l'administration israélienne à vu passer plus de 270'000 dossiers, principalement des chrétiens arabes !

6). Israël accueille chaque année plus de 80'000 "palestiniens" dans ses hôpitaux pour des soins !

et j'en passe, en retour Israël ne reçoit en contrepartie que des bombes, des coups de couteaux, des qassams, et depuis peu des missiles d'une portée de 120 km avec des charges de 40 kilos d'explosifs !

Mais que l'Europe continue sa "politique" d'intégration comme la gauche (et même la droite) le préconise et vous verrez comment les européens se comporterons envers les "arabes" même avec un A majuscule !

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

Et mille essssssssssscuses pour avoir perturber cette spirituelle ambiiiiiaaaaance cervelas !

C'est là qu0n se reconnait !!!!!!!!!!!!

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

Tsahal capture un navire iranien transportant des missiles pour Gaza

Mercredi 5 mars 2014

Israël a saisi un navire iranien transportant des armes de pointe destinées à Gaza mardi soir, et l'a remorqué jusqu'au port d'Eilat, a déclaré mercredi Tsahal. Les troupes d'élite Shayetet 13 de la marine israélien ont arraisonné le navire dans les eaux internationales à la frontière maritime du Soudan et de l'Erythrée, quelques 1500 kilomètres au sud d'Israël.

Le navire iranien Klos C naviguait sous pavillon panaméen, faisant route vers le Soudan depuis l'Iran et transportant une cargaison de missiles avancés capables d'atteindre des distances allant jusqu'à 200 kilomètres.

Le cargo iranien transportant des armes pour Gaza a quitté le port il y a dix jours et était en voie d'accoster au Soudan jeudi. Les 17 membres d'équipage, représentant une variété de nationalités, sont sous enquête pour leur implication dans la tentative de contrebande. Leur interrogatoire devrait se poursuivre en Israël.

Netanyahou a salué le Mossad et Tsahal pour une "opération parfaite pour intercepter un navire secret d'armes iraniennes". Israël envisage d'utiliser l'événement pour marquer le coup contre le nucléaire iranien et montrant au monde son soutient à des groupes terroristes.

Le navire aurait du arriver à Port Soudan jeudi, quelques 10 jours après avoir quitté l'Iran. Un premier inventaire par Israël a révélé une grande quantité de roquettes, y compris des 302m de fabrication iranienne, qui ont frappé Haïfa lors de la seconde guerre du Liban.

Les roquettes sont originaires de Syrie, a dit l'armée israélienne, où l'Iran est connu pour stocker d'importants arsenaux. Les roquettes ont été transportées de la Syrie à l'Iran, où elles ont été chargées sur le navire qui s'est ensuite rendu en Irak où les armes ont été cachées dans des boites de ciment.

Depuis le port irakien d'Oum Qasr, il a navigué dans la mer Rouge par le port d'Oman, à destination du Soudan. La route du navire a été suivie de près par l'armée israélienne.

"Il est évident que les roquettes sont la responsabilité de l'Iran," a déclaré une source de Tsahal mercredi. "Les roquettes étaient destinées à des groupes terroristes à Gaza."

L'opération d'interception a été effectuée sous la supervision en temps réel du chef d'état-major de Tsahal Benny Gantz et le ministre de la défense Moshé Yaalon, qui étaient tous deux présents au centre de commandement de Tsahal.

Le Hamas a rejeté l'annonce israélienne comme étant "une mauvaise plaisanterie."

"C'est un nouveau mensonge israélien visant à justifier et à prolonger le blocus de Gaza," a déclaré Taher Al-Nono, un conseiller du chef du Hamas Ismail Haniyeh.

Israël a depuis longtemps expliqué que l'Iran transfère des armes à des groupes terroristes à travers le monde, à savoir le Hezbollah au Liban et le Hamas dans la bande de Gaza, via le Soudan et le Yémen.

En avril dernier, la marine égyptienne a saisi un navire transportant une importante cargaison d'armes près de la côte sud de la péninsule du Sinaï. L'agence de presse turque Anatolia avait indiqué que le navire était un bateau de pêche iranien nommé "Sawit 1" et qu'il transportait 62 283 armes à feu, y compris des fusils sniper, des AK-47, des RPG et des grandes quantités de munitions.

En 2009, un commando de la marine israélienne a arrêté le navire Francop, qui planifiait d'accoster en Syrie et contenait des quantités massives d'armes iraniennes en route pour le Hezbollah.

La plus célèbre de ces opérations était l'interception du navire Karin A dans la mer Rouge en 2002. A bord se trouvaient des tonnes de munitions en route depuis l'Iran vers Gaza.

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

Merci pour ces précisions Corto. Je vais y réfléchir. Mais vous-même, quel terme utilisez-vous: antijudaïque ou antisémite? Et pourquoi l'un ou l'autre?

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

Comme vous avez pu le constater, je ne me formalise pas dans la pratique, il s'agissait juste de faire un tour d'horizon ou plutôt un état des lieux, mais bien que le terme "antisémite" soit inapproprié étymologiquement parlant, il appartient désormais à langue de molière et il en est mieux ainsi !

Le terme a certes ses consonances aux multiples explications et bien qu'il soit très souvent, de plus, mal interpréter, il serait encore plus grotesque d'y ajouter une couche de "politiquement correcte", comme quoi, entre ce "Molière" et Foucault il y ait un océan :

"une pensée politique ne peut être politiquement correcte que si elle est scientifiquement rigoureuse" !!!

Écrit par : Corto | 05 mars 2014

J'aimerais juste rajouter quelques précisions de détail par rapport aux lois réprimant l'antisémitisme (Gayssot France et 261bis CP Suisse).

Ces deux lois ne disent pas qu'on est obligé d'aimer des juifs ou qu'il est interdit d'en détester.
Aucune loi "laïque" n'oblige à aimer son prochain comme soi-même.

La loi Gayssot stipule que toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite.

Ici, il est bien précisé que c'est EN RAISON DE L'APPARTENANCE À... que c'est interdit, donc punissable.

Dans le 261bis helvétique c'est pareil: Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse... Ici, c'est aussi le EN RAISON DE L'APPARTENANCE... qui détermine le délit.

Donc, avant de taxer ou d'accuser quiconque d'antisémitisme, il faudrait quand même être absolument sûr que l'accusé dénigre telle personne UNIQUEMENT en raison de son appartenance religieuse ou ethnique.

Écrit par : petard | 06 mars 2014

Corto @ "Géo, vous écrivez ;
"petard@ J'ai d'abord pensé comme vous dans votre réponse à Johann, mais je me suis souvenu que Netanyahou veut que les Palestiniens reconnaissent Israël comme un état juif. Que deviennent les Arabes israéliens dans cette grande complication, je l'ignore..."

Premièrement, nul besoin de placer une majuscule à arabe, comme à israélien ou palestinien ou alors si vous en mettez, mettez-en partout !"

1. Un Arabe, un homme arabe. C'est la règle en français. Le nom porte une majuscule, pas l'adjectif.

2. "Concernant votre question, une réponse est clair, Abu Mazen au pouvoir depuis bientôt 10 ans alors que son mandat selon sa constitution l'a élu pour 5 ans, refuse la présence de tout "juif" en "Palestine" !"

Rien à voir. Je me posais des questions sur le statut des Israéliens arabes (c'est mieux comme ça ?), qui sont vraisemblablement musulmans, dans un état juif. Dire qu'Israël est un état juif, c'est proclamer qu'Israël est un état religieux, au même titre que le Vatican. Et j'imagine qu'au Vatican, peu de non-catholiques trouvent du travail...
En tout cas, il n'y a pas de gardes suisses protestants. Et quand je fais des recherches d'emploi dans "cinfo" et que je vois un poste dans le domaine de l'eau qui m'intéresserait, mais qu'il est demandé d'être chrétien pratiquant (Medair), je m'abstiens...

3. Je comprends bien cette idée de ne pas compliquer la situation avec "anti-sémitisme". Mais ce qui me dérange le plus, c'est que cette notion provient probablement des pires racistes que la terre ait jamais porté. Les Juifs ne sont pas une race (sans aborder le fait qu'il n'y a plus de races pour les politiquement correct, un couple de Pygmées peut aujourd'hui allègrement donner le jour à un blond viking de deux mètres de haut...).

Écrit par : Géo | 06 mars 2014

Géo, ce blog n'a pour unique vocation de vouloir redresser les errances du langage, ceci n'empêchant pas que nous prenions garde de son utilisations, je le rappel et nous entrons dans un sujet extrêmement vaste ne se limitant pas uniquement au terme "antisémite" qui ne veut rien dire, mais le langage étant un vecteur cognitif fondamental, nous sommes manipulés à la racine par les pires manoeuvres dilatoires et antagonistes des travaux de nos linguistes étatisés ou à la solde d'empires ténébreux, il n'y a pas pire diable que ces malins malsains qui se couvrent derrière une pseudo croute de psychanalyse de bistrot !

Avant les linguistes, cette tâche sous couvert de morale était contrôlée par les autorités dogmatiques de l'église, ce qui ne les empêche pas aujourd'hui d'y consacrer encore énormément d'efforts !

Pour revenir au terme arabe, vous avez sans doute raison, je n'ai jamais été premier de classe en orthographe, ça aussi vous avez certainement pu le constater !

Maintenant concernant la "judaïté" de l'état d'Israël, il s'agit d'une entête et non d'une réalité concrète observable dans les faits, le terme état juif indique qu'Israël a pour vocation d'accueillir toutes ses filles et fils parsemés de par le monde, comme il l'a été après 1945, un refuge strictement allouer au peuple d'Israël, c'est l'ONU qui en a voulu ainsi et cette position israélienne, contrairement à celle pratiquée dans les pays voisins d'Israël n'est pas idéologique, Ben Gourion était complétement athée et la philosophie ou le culte qu'il admirait le plus était l'indouisme !

Maintenant si Nethanyahu insiste autant sur ce sujet, il faut voir à qui il s'adresse ! Israël n'est pas entourée d'états laïques et nous voyons quel sort frappe ceux qui tentent de l'être, par exemple le Liban.

Israël a pour vocation comme le mandat de l'ONU l'a précisé dans son acte constitutionnel, d'être la terre des "juifs" de la diaspora et de ceux ayant toujours vécus en terre d'Israël, où vous vous trompez, c'est sur le terme "religion", c'est la raison pour laquelle je conteste l'existence ce terme galvaudé, ce que vous appelez "juif" et ce que l'état d'Israël reprend allégrement relève d'une notion développée par les chrétiens et les musulmans depuis des siècles, comme je le dis plus haut, le terme choisi et authentique est "enfants d'Israël" (Bne'i Israel), comme les Bn'ei Israël se définissaient avant que la terreur ne provoque la diaspora et ce qui en suivit !

"enfants d'Israël" ou "fils d'Israël" devrait être le mot adéquat, comme je l'ai dit, le terme"juif" fut inventé par les chrétiens et suivi par les musulmans et signifie les judéens, ces derniers se comportaient de façon ségrégative envers les fils d'Israël pour ne pas dire très inhospitalière ni hostile pour des raisons identitaires et aussi par le fait que ces dogmes ne pouvaient pas exister sans focalisation sur les enfants d'Israël, ce sont également eux qui inventaire des terme comme "religion" ou "croire" qui n'ont pas du tout d’existence dans la culture israélienne, en fait si cette terre a été consacrée à son peuple par décret divin, et l'histoire ne peut plus le nié, c'est que l'un sans l'autre n'est pas concevable puisque son peuple a comme unique appellation "fils d'Israël", tout comme chrétiens ont appelé Israël "terre sainte" Israël n'avait nul besoin d'y apporter des éloges sanctifiées, c'est un état de fait qui se traduit uniquement par le terme "Israël" !

Il n'y pas si longtemps encore, toutes les terres étaient ou chrétiennes ou musulmanes, ça n'avait dérangé personne, ce n'est que depuis que les enfants d'Israël fasse de même que ces notions semblent s'estomper parmi les ce qu'il reste des chrétiens, mais nullement du coté musulmans qui lui redouble d'adjectif afin de s'approprié une ressemblance de légitimité !

En fait ce que font les enfants d'Israël de façon originelle, les chrétiens et les musulmans l'ont fait de manière artificielle et par le prosélytisme !

Imaginez que tous enfants d'Israël se reconnaissent appartenir à une grande famille, ce qui est le cas, c'est aussi ce que nous appelons "peuple", ne pas oublier qu'il n'y a pas de peuple chrétien ni musulmans, tandis que la notion de peuple d'Israël n'en est que plus aujourd'hui juste et surtout aujourd'hui !

Alors que les mythes chrétiens et musulmans s'écroulent, la notion de peuple d'Israël retrouve sa consistance et se matérialise à nouveau et prouve de ce fait qu'il ne s'agit pas d'une construction artificielle comme le sont les mythes chrétiens et musulmans !

Conclusion : Israël est autant une terre qu'un peuple bien réel, il ne s'agit pas d'une conquête notamment car c'est l'ONU qui a légitimer le statu d'Israël en 1947, il ne s'agit pas d'un acte de possession mais simplement d'un fait malmener par une succession de plagias et d'envahisseurs prosélytes tout au long des siècles passés, la liste et longue et ils l'ont toujours obtenu aussi par des invasions, cela au nom de leurs bannières tant chrétiennes que musulmanes, de fait la résurrection de l'état d'Israël en tant que nation n'est que du fait de la ruine des courants dogmatiques chrétiens et musulmans, les uns par décomposition statique et les autres par la force (également une forme de décomposition), les deux mamelles du temporel pour les idéologies factices !
Israël est fort et puissant et n'a jamais cherché la confrontation, tout comme son peuple qui a toujours montré le bon chemin, il est que tous en prenne conscience !

Conclusion de conclusion, il n'est pas possible de superposer des notions dogmatiques sur des fonctions "naturelles", voir l'expérience du vécu des fils d'Israël tout au long de son histoire ne peuvent en aucun cas se faire au travers du prisme des idéologies chrétiennes et musulmanes, ces informations sont polluantes et jettent le troubles sur l'ensemble.

Bien à vous !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Il y a également une notion qui crée des confusions, tout le monde se casse la tête sur la distinction entre antisioniste et antisémite, la question que l'on doit se poser en premier, est-ce que suite à la Shoah Israël aurait aussi été créer par les nation unies ?

Pour ceux qui me lise, il ont du remarquer que je n'affectionne pas le terme "sioniste", il s'agissait d'un mouvement constitués de "juifs" et de "non-juifs" ayant pour objectif de créer un état juif pas forcément géographiquement sur les frontières de l'actuel état d'Israël actuel, mais qui malgré cette annonce faisait immigré un maximum de juifs en "Israël", depuis mai 1948, c'est fait et dès lors selon ma conception des choses, il n'est plus utile désormais d'être ou de se revendiquer comme "sioniste", le mont de Sion est dans les frontières israélienne et se dire être sioniste alors que c'est un état de fait me semble plus que redondant. Mais nul besoin pour autant d'être "antisioniste" ça n'a même plus de sens !

Mais peut être que, comme, les enfants d'Israël ont été victimes de persécutions incessantes, ils aient gardés l'emprunte de ce que les autres projettent sur eux et que le sionisme me semble plus lié à un atavisme qu'a une réelle identité !

Le sionisme n'avait plus de revendication à partir du moment où l'état d'Israël fut une réalité !

Donc de paire, "l'antisionisme" est d'autant plus absurde !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Intéressante votre position concernant le sionisme. Elle devrait être plus diffusée car actuellement ce mot fait cristalliser beaucoup d'agressivité contre Israël.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

"Le sionisme n'avait plus de revendication à partir du moment où l'état d'Israël fut une réalité !" J'avais déjà lu cet argument de votre part mais n'y avais pas répondu. Le problème est la question des frontières d'Israël. On peut facilement comprendre que pour les Israéliens, voir Hébron - qui a vraisemblablement donné le nom Hébreux, je suppose ? - être en mains arabes doit être assez pénible. Et cela a provoqué les réactions de certains comme Baruch Goldstein au tombeau d'Abraham (corrigez-moi si je me trompe, je ne vais pas vérifier...). Il y a donc la notion d'Eretz Israël. Le sionisme actuel s'applique donc probablement à ceux qui voudraient un Grand Israël. Je ne me mêle pas de jugement de quoi que ce soit en affirmant cela. Peut-être que si j'étais israélien (adjectif : minuscule), je serais partisan de Eretz Israël. Même si j'ai beaucoup de respect pour les gens de l'autre côté...

Pour le commentaire précédent : vous avez fait un grand effort d'explication et je vous en remercie. Mais je ne vois pas très bien comment l'utiliser...

Écrit par : Géo | 06 mars 2014

@pétard
La salade de cervelas, qu'il ne faut évidemment pas mépriser, est quand même inférieure à la salade de bouilli de boeuf que l'on sert en Suisse allemande. Aucune raison de ne pas être fier de notre haute cuisine nationale.
P.S. On peut avoir fait du service militaire, même chez les Grenadiers, et sans être "militariste". Surtout à l'époque.

Écrit par : Mère-Grand | 06 mars 2014

HL, c'est peut être aussi un amuse gueule pour amuser les "antisémites" ne pensez-vous pas ?

De toute manière, d'abord tout ce que je dis est intéressant (rires), même lorsque ça part en sucette, car c'est à chaque au "juif" que cette soi-disant justice est respectée, y a qu'à voir avec Polanski, ensuite les "antisionistes" ne font que consolider un fait devenant un nouveau mythe, ne vous en faites pas, les enfants d'Israël ne sont pas dupes !

On ne vas pas laisser les égarés sans quelque chose à mâchouiller, ils en perdraient leurs dents !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Géo, comme nous l'avons vu plus haut, le terme "juifs" est lié ou par mais conserve la consonance de Judée, comment voulez-vous appeler la Judée, "l'antijudée" ? la seule terre où la présence de "juif" soi interdite ?

C'est du non-sens à l'état pure !

D'abord concernant ceux qui se font appeler "palestiniens", ont également été déplacer de force par les nations voisines dès la fin du 19ème siècle, il n'y pas que l'immigration "juive" ayant prit place dans ces contrées, des centaines de milliers de musulmans ont été "chassés" de leurs terres pour squatter les terres d'Israël avant la diaspora ou tous furent complice de fait après les romains, d'ailleurs l'église catholique n'est qu'une extension de l'empire romain. Ensuite plus de 80% des arabes d'Israël ont fuit car ils écoutaient les radio arabes en 48, 56, 67, 73 et encore maintenant leur déclarant ; Fuyez Israël (et là il utilisaient le terme d'Israël, les enregistrements sont disponibles au musée de Jérusalem), donc "fuyez Israël, nos armées arrivent et vont égorger tout ce qui vit sur les terres de l'islam", c'est ce qui a fait fuir la grande major partie de ces immigrés que ne voulaient que retourner sur leurs terres d'origines !

Certes également avaient aussi fuis en raison des combats internes et lâches de leurs part et du fait qu'ils aient perdus ces guerres à un contre cinquante en faveur des "arabes" (je me considère aussi comme israélien arabe, car j'ai aussi des origines marocaine de culte israélite) !

Je rappel qu'aucun musulman ne se revendiquait de "palestinien" avant 1968, alors que dire de cette soi-disant antériorité des musulmans en Israël, en fait ils auraient juste 20 ans de moins que les enfants d'Israël si l'on se base sur les critères que vous avancez !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Et si nous parlions du million d'israélites ayant du fuir les pays musulmans alors qu'ils y vivaient dans certains cas depuis 2'600 ans ?

Ont dû fuir avec une valise en carton dans les 24 heures sous menace de mort quelques années après la Shoah !!

Egalement, que le fondateur du fatah n'ètait autre que al husseini, l'allié d'hitler et d'himmler et pardon pour les majuscules, fondateur des brigades ss musulmanes puis réfugié au Caire et amant d'arafat qui deviendra plus tard le leader à vie des arabes de Judée-Samarie et de Gaza ! (pas pour longtemps en ce qui concerne Gaza actuellement pro-chiites) !

Géo, désolé de vous le dire, mais vous allégations n'ont pas de sens !

Quant au "grand Israël", pour le moment il s'agit de terres prisent lors de guerres déclarées par les musulmans alors qu'ils promettaient de jeter tous les "juifs" à la mer et d'égorger tout "juif" qu'il croiserons dixit les discours et les propagandes radios des années 48, 56, 67, 73, 82 et encore aujourd'hui !

Géo si vous adhérer à ces visions, ne vous en faites pas peut être que les Russes aurons plus de chance que les musulmans et je me réjouis déjà que la Russie vienne libérer les européens fascistes !!!!

L'Europe par atavisme "antisémite" a tellement cultivé ces inversions avec Israël qu'il ne sera pas très compliqué de les mettre en applications pour Poutine, mais ce qui est certain, c'est qu'il ne viendra pas se frotter à Tsahal, c'est "Corto" qui vous le confirme !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

@Mère-Grand
«La salade de cervelas, qu'il ne faut évidemment pas mépriser, est quand même inférieure à la salade de bouilli de boeuf que l'on sert en Suisse allemande.»

Je vous l'accorde, c'est un régal pour ceux qui savent l'apprécier.

... et puis, le bouilli de boeuf tout court avec les légumes d'usage... quand je pense qu'il y en a qui passent à côté de ça...

Écrit par : petard | 06 mars 2014

"Géo, désolé de vous le dire, mais vous allégations n'ont pas de sens !"
Oui ben visiblement, ce n'est pas vous qui allez éclairer nos lanternes. On s'en doutait bien un peu, voyez-vous. Cela dit, si vous cessiez de déverser vos tombereaux de haine raciste anti-suisse, ce serait bienvenu. Ou alors ouvrez votre propre blog pour l'assumer...

Écrit par : Géo | 06 mars 2014

Géo, out, touché coulé, oui je suis raciste avec les oligarques sanguinaires, 40 journalistes dégommés ça me rend racistes, car les cons, c'est une race ou dirons-nous même une sous race !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Nous nageons dans un océan de trolls !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

40 journalistes dégommés ? C'est pas moi, Corto. Même si quelque part, j'aurais bien aimé...

Écrit par : Géo | 06 mars 2014

Au moins, Géo, c'est on ne peut plus clair !

Mais qu'est ce qui vous retient, êtes-vous *** à ce point ?

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

@petard
Pas question, bien sûr, d'oublier le pot-au-feu traditionnel, qui vaut bien la spiritualité assénée par la propagande religieuse.

Écrit par : Mère-Grand | 08 mars 2014

Mère-grand, comme les cathos, on fait comme-ci !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Au moins, Géo, c'est on ne peut plus clair !

Mais qu'est ce qui vous retient, êtes-vous *** à ce point ?

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

HL, vous avez d'un coté un commentaire faisant appel au meurtre, qui plus est, de journalistes, ce qui est pénalement condamnable, mais vous censurez le mot "lâche", mon pauvre !

Il est énervant ce "Corto" il empêche de tourner en rond !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Avec certaines forme de courage, on peut aussi le présenter ainsi :

Au moins, Géo, c'est on ne peut plus clair !

Mais qu'est ce qui vous retient, êtes-vous courageux à ce point ?

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Eh Pétard, Mère-grand, pot-au-feu, cervelas, copaaaaiiiiinnnn !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

La bonté manifestée par un salaud déçoit autant que la bassesse commise par un homme de grand idéal.

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Corto:

Ce que vous qualifiez d'appel au meurtre n'est qu'un mouvement d'irritation. Comment pourriez-vous confondre un agacement avec une vraie intention? Allons...

Dites, vous vous lâchez, là!
:-)
Vos bonnes résolutions ne tiennent que si peu de temps? Difficile de prendre ce que vous dites de sensé quand vous êtes si souvent et si vite à l'attaque...

Je veux bien contribuer à faire la part des choses avec vos propos mais je ne veux pas faire tout le boulot.

Écrit par : hommelibre | 08 mars 2014

Mais vous HL, l'humaniiiiiiiiiiste, l'homme de paiiiiiiiiix et tout le kit, vous, vous savez !

"40 journalistes dégommés ? C'est pas moi, Corto. Même si quelque part, j'aurais bien aimé..." !

Et pas n'importe quel journalistes, ceux qui ne sont pas dans la vague !!!

Vous ne savez pas que ça commence toujours par des intentions, de plus accueillies avec tant de bien-pensance, ça réchauffe le coeur !

Bravo HL, vous êtes un peu, pas beaucoup, les talons dans la boue !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

HL @ "Ce que vous qualifiez d'appel au meurtre n'est qu'un mouvement d'irritation"
Où se trouve cet appel au meurtre ? On ne comprend plus rien de vos relations avec Corto...

Écrit par : Géo | 08 mars 2014

Géo n'est pas en train de traquer les journalistes dissidents, mais enfin, c'est du laxisme !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Il s'agit bien volontiers de "dégommer des journalistes" ou alors, j'ai mal lu ?

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Dieudonné lèche les culs et Géo dégomme les journalistes, y a plus qu'à tourner la page !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

En tout cas si poutine envahi la Suisse, il pourra compter sur des forces vives et de sérieuses complicités, c'est tellement rassurant !

MDR

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Corto @ Vous allez encore prétendre que je psychologise, mais vous avez déclaré quelque part être israélien d'origine marocaine. Vous avez un immense complexe de supériorité raciale envers nous, pauvres misérables européens que nous sommes, complexe que vous partagez avec à peu près tous les Arabes que j'ai rencontrés, de la Mauritanie à l'Arabie saoudite. Normal, vous êtes tous des descendants du prophète du seul dieu et le seul dieu parle arabe. Alors vous pouvez continuer vos délires aussi longtemps que vous le voulez, mais sachez bien que de l'avis général, vous êtes ***.
Bonne journée.

Écrit par : Géo | 08 mars 2014

Et si vous parliez un peu de ce que ou ce qui vous être Géo, parce que finalement on sait très peu sur vous ?

Quant à HL je ne peux que le félicité pour m'avoir autant censurer et laisser autant certains dans leurs affirmations censées et on ne peut plus claires !

Y a les juifs marocains israéliens et les gens normaux, au moins j'ai retrouvé quelques repères dans votre blog !

Géo, rappelez-vous bien, pour certains cas, les pilules n'existent simplement pas !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Ils n'ont pas besoin de pilules, eux ils se défoulent en dégommant des journalistes et plus ils dégomment comme vous dites, et plus ils ont des médailles !

Non, les israéliens d'origine marocaines, ne comprennent pas ces manières assez proches de la pédophilie, si l'on en croit les méthodes des proches du vatican !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Géo a du faire beaucoup d'allers et retours entre la Mauritanie et l'Arabie Saoudite pour assimiler autant de bonnes pratiques en matière de journalisme, parce que dans ces pays, ce ne sont pas 40 journalistes qui on finit dans une benne à ordures, mais des milliers, rien qu'en Algérie pays adulé par les touristes pédophiles suisses qui achète un enfant pour une nuit avec quelques dollars !

Finalement vous vous dévoilé plus que prévu "Géo" ou "Géomed" ??

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Je ne vous ai pas beaucoup censuré Corto. Je suis même d'une grande patience avec vous. Voyez, dès que l'on vous contredit, vous piquez un fard et vous vous en prenez personnellement à l'autre. Mais là il n'y a plus de débat.

Écrit par : hommelibre | 08 mars 2014

«En tout cas si poutine envahi la Suisse»

C'est sûr que je l'invite pour la salade de cervelas et pour une fondue.

Et comme il aime bien la Suisse, il nous fera cadeau d'une centaine de Mikoyan MiG 1.44, ce qui nous évitera d'acheter des Gripen... et avec ça "on pourra faire chier tous ceux qui nous emmerdent" (phrase empruntée à 120 secondes).

Écrit par : petard | 08 mars 2014

tu sais quoi Pétard amènes 20 de tes MIG 1.44 équipés de systèmes de radars SECMA français, 3 versions en dessous de la version équipant les Rafales et je mettrais deux F15 ou F35 de Tsahal et après on mange une fondue !

Quand on n'y connait rien en aviation de chasse, vaut mieux en rester aux cervelas mon cher !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

HL, si voulez jouer à ce jeu, pas de problème, mais les tours vont monter, et vous savez qu'a ce jeu il faudra modérer le blog et hop, plus personne !!!

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Mais excusez l'interruption, je m'adressais à Géo !


Géo a du faire beaucoup d'allers et retours entre la Mauritanie et l'Arabie Saoudite pour assimiler autant de bonnes pratiques en matière de journalisme, parce que dans ces pays, ce ne sont pas 40 journalistes qui on finit dans une benne à ordures, mais des milliers, rien qu'en Algérie pays adulé par les touristes pédophiles suisses qui achète un enfant pour une nuit avec quelques dollars !

Finalement vous vous dévoilé plus que prévu "Géo" ou "Géomed" ??

Que dis-je, Ahmed tout court !

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Corto,

Je vous ai dit que je n'accepte pas les menaces. Comme vous l'avez vu, puisque les commentateurs peuvent recevoir les autres commentaires directement sur leur boîte courriel, vous n'êtes pas le seul que j'aie modéré.

Je modère donc dès maintenant et je vous emm...
Et je publierai, pas instantanément, ceux qui appliqueront les plus élémentaires règles de respect. Le respect ne sert à rien avec un tordu. Être juif ne vous donne aucun droit particulier de plus que les autres, peut-être faut-il vous le dire. J'ai essayé honnêtement, et voilà de quoi je suis payé: de menaces. On rêve ou quoi?

Écrit par : hommelibre | 08 mars 2014

Les commentaires sont fermés.