16 février 2014

Pinnacle Island : le mystère de la roche martienne élucidé

Depuis plus d’un mois les spéculations allaient bon train. D’où venait ce caillou blanc apparu inopinément devant le véhicule robot Opportunity? Deux photos révélaient l’apparition subite de l’objet en question: l’image de gauche présente un sol vierge et sablonneux, celle de droite, prise huit jours plus tard au même endroit, montre la présence d’un cailloux blanchâtre teinté de rouge. Apparition sublime, nommée «Pinnacle Island» par les scientifiques.


mars,nasa,pinnacle island,opportunity,espace,univers,planète rouge,martien,champignon,L’hypothèse d’un martien ayant jeté des pierres au robot a été assez rapidement écartée. Opportunity est sur Mars depuis dix ans et s’est acclimaté. Si de vilains petits hommes rouges avaient dû s’en prendre à lui ils se seraient manifestés plus tôt. Bien sûr on ne pouvait ignorer totalement l’hypothèse un jeu d’enfants martiens plutôt qu’une marque d’animosité. Vous savez ce que c’est: on joue à la marelle, on lance la pierre plus loin que prévu et hop! sous les roues d’Opportunity.


Autre hypothèse: il s’agirait d’un champignon tombé négligemment de la besace d’un ramasseur du dimanche. Le bolet hallucinatoire entre en effet dans la composition de la traditionnelle bûche au sucre glace que tous les autochtones préparent pour le Nouvel-an martien.


A regarder de près ce cailloux n’avait rien de végétal: exit le bolet mars,nasa,pinnacle island,opportunity,espace,univers,planète rouge,martien,champignon,martien hallucinatoire. C’était bien une pierre, dont l’analyse montrait qu’elle n’avait pas connu la corrosion martienne. Du mois la partie visible et creuse, teintée de rouge.


Alors? Ejectée d’un pierrier à proximité? Il n’y en avait pas. Morceau de météorite tombée du ciel? Pas plus. La Nasa qui fournit ces illustrations (cliquer pour agrandir) a trouvé la réponse au bout d’un mois. Elle a inspecté le trajet parcouru par Opportunity sur les derniers mètres et a vu l’autre morceau de caillou, a demi enterré sous le sable ocre. Le passage de la roue du robot, avec une manoeuvre juste sur l’objet, l’a brisé. Un morceau a été transporté par la roue jusqu’à l’endroit où les premières images l’ont montré.


«Une fois que nous avons déplacé Opportunity sur une courte distance et après avoir inspecté Pinnacle Island, nous avons pu voir directement plus haut une autre roche retournée qui a la même apparence inhabituelle, a expliqué dans un communiqué Ray Arvidson, un des scientifiques de la mission de l'université Washington à St. Louis (Missouri).


mars,nasa,pinnacle island,opportunity,espace,univers,planète rouge,martien,champignon,L'examen de la roche au microscope et avec un spectromètre a permis de déceler beaucoup de soufre et de fortes concentrations de manganèse suggérant que ces ingrédients solubles dans l'eau se sont concentrés dans la roche par l'action de l'eau, précise ce chercheur.»



Le mystère est levé. Il n’a pas été inutile. «L’affaire Pinnacle Island» rappelle opportunément qu’Opportunity fonctionne et étudie le sol martien depuis 10 ans, alors qu’il était initialement prévu pour une durée de 90 sol (le sol est le jour martien, un peu plus long que le jour terrestre). Trois mois terrestres en gros. Sa position est aujourd’hui au bord du cratère Endeavour. Le solstice d’hiver martien est passé, la lumière remonte, un petit vent local a nettoyé une partie de la poussière accumulée sur ses panneaux solaires, et bientôt il aura a nouveau assez d’énergie pour continuer son exploration.


A propos, puisque nous sommes sur Mars, une petite invitation au voyage? Montez à bord, cliquez sur le mode plein écran et en route:






13:19 Publié dans Humour, Univers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mars, nasa, pinnacle island, opportunity, espace, univers, planète rouge, martien, champignon | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ce que je trouve intéressant, au passage, ce sont ces structures carrées au sol, d'environ 25X25 cm. Pensez aux orgues basaltiques, aux figures qui apparaissent sur l'argile des mares desséchées ou allez regarder le sud du Burkina sur Google Earth. Pas beaucoup de carrés...
Mais en fait, sur la dernière image, cela ressemble à une vue aérienne de la province de la Sissili, à une autre échelle évidemment. Des figures de décompression...

Écrit par : Géo | 16 février 2014

Oui il y a des ressemblances. Ç'aurait été amusant que Mars reste une planète humide et qu'une vie pensante s'y soit développée.

Écrit par : hommelibre | 16 février 2014

Les commentaires sont fermés.