14 février 2014

Revoter? Quelle drôle d’idée! Et pourquoi pas envahir la France?

Tant qu’à faire, soyons fous! Faisons preuve d’originalité et d’audace. C’est vrai quoi, laisser une bande de français appeler au boycott de notre pays sans réagir? Les voir solidaires de la commissaire luxembourgeoise Viviane Reding et ne pas marcher sur Paris? Guillaume Tell, au secours!


suisse,europe,bilatérales,votation,initiative,france,union européenne,parole,voltaire,reding,Le purin des campagnes

Boycotter la Suisse? Je ne crains pas pour nos fromages. Les vrais français sont français de bouche, ils mangent de la brioche et non du pain noir. Ils ne boycotteront pas notre fondue, leur «savoyarde» n’étant qu’un compactage de pâte a mâcher usagée cuite dans du vinaigre blanc (je leur apprendrai la fondue au Gewurstraminer), et ceux d’entre eux qui en ont les moyens ne boycotteront pas nos banques.

Mais pourquoi cette idée d’envahir la France? Il en faut bien une aussi étrange que celle que l’on entend depuis deux jours: il faudrait revoter sur la décision du 9 février. Revoter parce que le résultat est trop maigre? Alors revotons toutes les décisions qui sont passées à moins de 51%. Et profitons-en pour établir une nouvelle loi: toutes les voix sont égales, dont certaines plus que d’autres.

Revoter parce qu’une bonne partie des suisses auraient été trompés? Ah, ça, on sait que le peuple est bête, ignorant, sale et frustre, surtout dans les campagnes qui sentent la bouse et le purin, et qu’il devrait être interdit de vote. Voltaire l’avait bien compris, qui l’écrivait déjà: «Il est à propos que le peuple soit guidé, et non pas qu'il soit instruit.» Conduire le peuple... Le Duce l’avait bien compris. Voltaire ne voulait pas non plus instruire les femmes. Il ajoutait que l’agriculture a besoin de bras. Donc pas de penseurs. Ni d’électeurs.


Blague à part la situation est complexe. La relation entre la Suisse et l’UE est à remodeler. L’initiative n’a pas défini les règles précises. Il y aura peut-être à voter sur les lois d’applications. Il y a aussi, dans l’immédiat, l’acceptation de la Croatie, sous contingent jusqu’à 2020. L’initiative n’ayant pas encore pris force faute des lois d’application précises (aucun chiffre de contingentement n’étant fixé), la Croatie doit être acceptée. A moins qu’un avis de droit ne dise le contraire, ce que j’ignore. La situation doit être pensée avec tous les acteurs impliqués, et il me paraît souhaitable de nous redéfinir sans prendre de position dure. Le vote du 9 y suffit. Une position de rupture brusque porterait préjudice en particulier à des dizaines de milliers d’étudiants suisses et étrangers.

suisse,europe,bilatérales,votation,initiative,france,union européenne,parole,voltaire,reding,

Le cambouis des villes

Quoi qu’il en soit il est maintenant de notre responsabilité d’appeler les pays européens à réfléchir sur l’Europe du futur et ses modes de décision. Et celle de ses dirigeants de redonner une lisibilité au projet européen. Le vote suisse révèle que trop de paramètres ne sont plus pris en compte dans l’UE, et qu’elle souffre au minimum d’un déficit grave de parole claire. Mais qui dans l’UE est capable de prendre le risque de parler vrai? La tendance est à l’étouffement généralisé des esprits. Et c’est peut-être là le plus grand mal - les défauts politiques de l’union pouvant être mis sur le compte d’une évolution encore en mouvement. Le grand mal c’est par exemple de lire que deux députés socialistes ont demandé au CSA de sanctionner Alain Finkielkraut, parce qu’il a utilisé l’expression «français de souche». On peut critiquer une pensée. L’interdire est mortel.

L’interdit sur le langage est un des aspects du fascisme et une dictature par étouffement. Parler d’immigration, entre autres, c’est refuser cet étouffement. Au-delà du vote sur l’immigration il y a  autre chose en jeu. Proposer aujourd’hui de revoter, c’est ne pas prendre en compte le déficit de parole qui s’est creusé.

Parce que je crois à l’importance de la parole partagée pour trouver un consensus et concevoir un accord mutuellement respectueux, je ne peux envisager maintenant de revoter. Les empires assimilent ou soumettent les petits. Je ne dis pas que c’est ce modèle symbolique qui a inspiré les relations entre la Suisse et l’Europe, mais il y a quelque chose à creuser pour nous suisses, et pas seulement dans le sens qui vient immédiat à l'esprit. Notre part de questionnement est: sommes-nous assimilables? Nous avons voté oui aux bilatérales sans avoir le pistolet sur la tempe. Mais il semble que quelque chose se soit cassé, ou n'était pas en place. Fermer le capot et dire qu’on revote ne suffira pas: il faut retourner au cambouis.

18:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : suisse, europe, bilatérales, votation, initiative, france, union européenne, parole, voltaire, reding | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Envahir la France, d'accord, mais que faire de Hollande ?

Écrit par : Corto | 14 février 2014

"laisser une bande de français appeler au boycott de notre pays"
Où ça, quand ça ?

Écrit par : Géo | 14 février 2014

@ Géo:

Dans des commentaires en France, et C dans l'air a titré son émission de mardi sur ce thème. Et ici, quelques élément d'analyse intéressants:

www.cgravedoc.com/2014/02/allons-nous-boycotter-les-produits.html


@ Corto:

On lui donne un champ de tulipes en plastique à cultiver...

Écrit par : hommelibre | 14 février 2014

On boit du petit lait en ce moment! A voir la tête des darbellay et Consorts
et de celsa qui doit venir dire qu'enfin, sous peu, tout bientôt, la votation sur le renvoi des criminels étrangers va être appliquée!

Jamais je n'aurai pensé qu'il puissent y avoir autant d'effets collatéraux!

Nos bons produits, mais les Chinois ils en veulent et pas qu'eux, alors les autres qu'ils mangent du chocolat belge et pas du nôtre puisque nous en ce moment on boit le petit lait ;-)))

Ce soir darius a réussi à se ridiculiser une fois de plus. Dario Cologna lui a bien précisé que c'était pour la Suisse qu'il était fier d'avoir gagné et pas seulement pour les Grisons comme rochebin essayait de lui faire dire en insistant.

Beau week-end lumineux à Toutes et Tous!

Écrit par : Corélande | 14 février 2014

coucou Homme Libre,
on va commander aux 3hollandais,manger des ptits anglais,et
http://www.yves.brette.biz/public/humour/chocolat_suisse.jpg
si jamais vous nous renvoyez Johnny,Aznavour et Delon, tout mais pas ça!!!;)))
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 14 février 2014

Les commentaires sont fermés.