12 janvier 2014

Le top 6 des boucs émissaires en France

La controverse autour de Dieudonné rappelle ou révèle ce que nous ne voudrions pas voir.

Pendant des siècles les juifs ont été les boucs émissaires dans la société européenne. La peste? La crise économique? Ce sont les juifs. Hitler a repris et théorisé cette réaction de rejet, mais avant lui la détestation, voire la haine des juifs, a traversé à peu près toutes les époques. Aujourd'hui chacun tire parti du supposé antisémite Dieudonné.


dieudonné,quenelle,hollande,semoun,bedos,france,trierweiler,juif,racisme,marx,dray,socialisteElie Semoun fait sa pub grâce à M’Bala M’Bala

Les accusations contre les juifs tournent autour de deux points principaux: leur richesse et leur communautarisme perçu comme dominateur. Aujourd’hui encore, leur présence forte dans les lieux de pouvoir économique, politique et médiatique entretient cet a-priori.

Je rappelle qu’au Moyen-Âge les catholiques étaient interdits du commerce de l’argent par l’église. Ce commerce a été autorisé aux juifs, d’où la légende sur les juifs profiteurs.

En réponse à Dieudonné, deux humoristes se sont lâchés ce week-end: Elie Semoun, ancien partenaire de M’Bala M’Bala, et Nicolas Bedos. Semoun ne me fait pas rire. Je le trouve étriqué et sans éclat dans ses sketches. Chacun ses goûts, d’accord. Hier il a fait une réponse en forme de sketch dédié à Dieudonné, dans lequelle il reprend lui-même le cliché le plus éculé sur les juifs: l’argent. Et bien sûr il le fait en tant que juif. Il reprend donc les deux piliers de l’antisémitisme pour en faire de l’humour: l’argent et le communautarisme. Il tombe dans ce que l’on reproche à son ancien acolyte.

Nicolas Bedos s’est de son côté fendu d’un sketch de 12 minutes où il tombe encore plus dans les mêmes clichés, tantôt en ferraillant avec un arabe débile, tantôt déguisé en Hitler, et au final en mettant une merguez dans le cul de Dieudonné. Les musulmans apprécieront d’être ainsi instrumentalisés. A croire que sous prétexte d’humour il dit enfin ce qu’il pense et sur les juifs et sur les arabes. Deuxième degré ou non?

A tout le moins Dieudonné fait un excellent bouc émissaire et permet peut-être à d’autres de révéler ce qu’ils n’osaient pas dire avant. De plus Elie Semoun, en promo permanente, et qui doit être assez bon marché vu le nombre de fois où il pose ses fesses inutilement sur les plateaux de télé, en profite pour faire de la pub pour son livre sorti cet automne... Quel faux cul... Pour info, rappelons-nous le sketch d’Elie et Dieudonné sur les juifs et les arabes (vidéo ci-dessous).



En 2006 déjàdieudonné,quenelle,hollande,semoun,bedos,france,trierweiler,juif,racisme,marx,dray,socialiste,

Julien Dray, juif et porte-parole du parti socialiste pendant quelques années, avait déjà choisi Dieudonné comme bouc émissaire. Il imputait l’assassinat sordide de Ilan Halimi, en 2006, à l’humoriste:

«Il y a un antisémitisme qui s'est incrusté dans la société française. Il y a des personnages symboliques qui portent cela. Je le dis clairement: on a les effets différés aujourd'hui de tout ce qu'a fait Dieudonné tout au long de ces années. Il y a un effet Dieudonné»

On voit donc que le PS, parti «moral», ne renonce pas à sombrer dans le vomi quand cela peut lui servir.  Et l’antiracisme est un des derniers thèmes qu’il peut tenter d’invoquer pour se donner une façade. On comprend mieux la rage de l’humoriste contre la communauté juive. Il y a une guerre de clans. L’antisémitisme me paraît être un prétexte. En tous cas cette communauté juive a un très bon comité de presse. Dieudo, Merah, Ilan, la fausse accusatrice du RER B: à chaque fois les affaires sur lesquelles pèse un soupçon d’antisémitisme sont hypermédiatisées et occultent tout le reste de l’actu. Ils sont fortiches!

Et puis, dans l’idée du racisme - qui prend une de ses sources dans le communautarisme - on doit se rappeler que François Hollande disait ouvertement: «Je n’aime pas les riches». Les socialistes ont toujours eu une attitude ambiguë et contribuent à la haine entre les communautés.


dieudonné,quenelle,hollande,semoun,bedos,france,trierweiler,juif,racisme,marx,dray,socialiste,Marx n’était pas de reste

En 1843 Karl Marx écrivait un long article sur «La question juive».

Ce texte, dont l’interprétation est controversée, relaie les clichés les plus classiques et propose l’éradication du judaïsme pour éliminer l’antisémitisme. Il désigne «Le Juif» comme sur les images où l’on voit un personnage aux doigts crochus. Hitler a ensuite prolongé et abouti la logique de Marx. Extrait de l'article de Karl Marx:

«Considérons le Juif réel, non pas le Juif du sabbat, comme Bauer le fait, mais le Juif de tous les jours.

Ne cherchons pas le secret du Juif dans sa religion, mais cherchons le secret de la religion dans le Juif réel.

Quel est le fond profane du judaïsme ? Le besoin pratique, l'utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L'argent. Eh bien, en s'émancipant du trafic et de l'argent, par conséquent du judaïsme réel et pratique, l'époque actuelle s'émanciperait elle-même.

Une organisation de la société qui supprimerait les conditions nécessaires du trafic, par suite la possibilité du trafic, rendrait le Juif impossible. La conscience religieuse du Juif s'évanouirait, telle une vapeur insipide, dans l'atmosphère véritable de la société. D'autre part, du moment qu'il reconnaît la vanité de son essence pratique et s'efforce de supprimer cette essence, le Juif tend à sortir de ce qui fut jusque-là son développement, travaille à l'émancipation humaine générale et se tourne vers la plus haute expression pratique de la renonciation ou aliénation humaine.

Nous reconnaissons donc dans le judaïsme un élément antisocial général et actuel qui, par le développement historique auquel les Juifs ont, sous ce mauvais rapport, activement participé, a été poussé à son point culminant du temps présent, à une hauteur où il ne peut que se désagréger nécessairement.

Dans sa dernière signification, l'émancipation juive consiste à émanciper l'humanité du judaïsme.»

Chacun appréciera à sa juste mesure ce texte de Karl. On voit ici la perversion de Marx: ce n'est pas la religion qui fait le juif, mais le juif qui fait la religion. Il attribue donc une essentialité aux juifs, totalement contraire à sa théorie même, et la seule éradication du judaïsme passe dès lors par l'éradication du juif. Le socialisme est antisémite dans son essence même.

dieudonné,quenelle,hollande,semoun,bedos,france,trierweiler,juif,racisme,marx,dray,socialiste,
Liste actualisée des boucs émissaires en France

La liste a été chamboulée avec l’épisode Dieudonné. Dans l’ordre, voici donc le nouveau top 6 des boucs émissaires en France:

1. Dieudonné M’Bala M’Bala, forcément antisémite
2. Les catholiques, forcément homophobes
3. Les musulmans, forcément terroristes
4. Les mâles blancs hétérosexuels, bien sûr
5. Les juifs, comme d'habitude
6. Les riches (ça ne mange pas de pain)


Le gouvernement aura encore besoin d’autres écrans de fumée pour faire oublier l’aggravation du déficit commercial, les 50 milliards d’économies introuvables, la surveillance généralisée des français par l’armée votée cet automne, le désordre amoureux et ses conséquences sur l'image et la disponibilité du chef de l’Etat, entre autres (quelle que soir par ailleurs la liberté morale de François Hollande).

La politique spectacle a choisi Dieudonné pour dériver l’attention du bête peuple. Après lui, qui le tour? Peut-être à Jacob Cohen pour sa quenelle (image4).


22:42 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : dieudonné, quenelle, hollande, semoun, bedos, france, trierweiler, juif, racisme, marx, dray, socialiste | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

C'est un peu vrai et en même c'est aussi le propre de ce que l'on appel "la presse et les média", dans le genre, rappelons-nous le patacaisse dans l'affaire de Charlie Hebdo et les caricatures de Mohamet sans oublier la cabale faite envers les rroms, la presse doit vendre, doit sélectionner ce qu'il y a de plus vendeur, on est servi !

De ça, la presse et ses sous-produits HL semble ne pas trop en parler alors que c'est l'œil du cyclone qui balaient les pauvres consciences de populations totalement manipulables et façonnable à souhait, n'est-ce pas le but de l'opération ?

De plus, plus la politique est impuissante plus le relai de la presse presse sur le bouton de l'ambiguïté et de certaines sensibilités, tout fonctionne à souhait, goebbels serait en 2014 au pinacle de sa victoire, il ne manque qu'un führer pour parfaire le décor d'une Europe à court de leader et de bouc-émissaire !!

Écrit par : Corto | 13 janvier 2014

On va dire que je n'ai pas eu de chance mais depuis que ce gouvernement est au pouvoir :

- J'ai été accusé de concurrence déloyale parce qu'auto-entrepreneur
- J'ai été traité d'homophobe parce qu'ayant des doutes sur le mariage pour tous
- J'ai été traité de violeur esclavagiste parce qu'ayant des doutes sur l'efficacité d'une interdiction totale de la prostitution
- J'ai été traité d'antisémite parce qu'un certain humoriste me fait rire

Cela commence à faire beaucoup. Je ne paye pas des centaines d'euros d'impôts par mois pour me faire insulter dès que je ne pense pas dans les clous. Ou alors, que l'on me rende mon argent car il doit être bien sale...

Pour les autres qui ne comprennent pas et ne ressentent pas la colère que je peux avoir aujourd'hui, rassurez-vous, ce sera bientôt votre tour de vous faire insulter ou matraquer par l'état Français et sa république "exemplaire".

Malhonnêtes, homophobes, violeurs et antisémites de tous poils, rendez-vous le 26 janvier pour le #jourdecolere. Cela suffit !

Écrit par : Sub | 13 janvier 2014

Sub, c'est ça être manipulé !

Sub a comprit qu'il devait prendre le rôle de la victime, de l'irresponsable, de celui qui ne fait que payer pour les autres !!

L'enfer, c'est l'autre comme disait l'autre !

Écrit par : Corto | 13 janvier 2014

Je ne vois pas bien en quoi je suis manipulé vu que ma colère est dirigée vers ce gouvernement (Français) qui ne fait que tirer des ficelles, nous dresse les uns contre les autres alors que je n'ai rien contre les artisans, je n'ai rien contre les homos, je n'ai rien contre les femmes, ni contre les juifs (et l'on pourrait rajouter banquiers, tradeurs, riches, fonctionnaires, musulmans, et que sais-je encore ? les blobfish ?). Au contraire, rassemblons-nous tous pour tirer la chasse d'eau une bonne fois pour toute et évacuer tout ces sociopathes menteurs et manipulateurs qu'ils soient en politique ou dans les médias. Je veux juste pouvoir m'exprimer et c'est hallucinant pour moi de constater que le seul moyen est de venir sur un blog Suisse....

Écrit par : Sub | 13 janvier 2014

Oui, c'est bien ça :
''Le gouvernement aura encore besoin d’autres écrans de fumée pour faire oublier l’aggravation du déficit commercial, les 50 milliards d’économies introuvables, la surveillance généralisée des français par l’armée votée cet automne, le désordre amoureux et ses conséquences sur l'image et la disponibilité du chef de l’Etat, entre autres (quelle que soir par ailleurs la liberté morale de François Hollande).

La politique spectacle a choisi Dieudonné pour dériver l’attention du bête stupide... Après lui, qui le tour ?

Écrit par : Will | 13 janvier 2014

"les fascistes de demain s'appelleront eux mêmes anti fascistes" disait Churchill

Il était clairvoyant Winston !

L'antisémitisme qui s'est incrustée en France, selon Julien Dray, n'est rien d'autre que le résultat de l'attitude guerrière et intransigeante du Crif et de la LICRA copieusement subventionné par l'état.
Ces organisations, par leur intransigeance aveugle suscitent plus de réactions épidermiques aujourd'hui que ne le ferait n'importe quel réel militant antisémite. Elles matraquent en jouant sur les mots de manière dangereusement déconnectée.
Elles se sont déraisonnablement acharnées sur Dieudonné pour un simple sketch sur un colon juif (ultra bien entendu mais c'est un pléonasme) on était en pleine guerre du Golfe et la presse suit aveuglément.
A cette époque Dieudo avait bien voulu s'excuser, calmer les choses. Mais non !

Il faut empêcher cet humoriste d'exister, de travailler. SOS racisme s'en mêle. Et bien sûr Dieudonné persifle et répond frontalement à ces associations "pacifistes" qui dérapent. Avec ses armes; l'humour et la dérision. Et le public le suit ! (Ses vidéos font jusqu'à 3 millions de visites dernièrement). On se bat à coup de plainte et de procès. Dieudonné en gagne beaucoup en 1ère ou 2ème instance ce que la presse ne souligne jamais.
Dieudonné, dans plusieurs interviews, souligne qu'il est pacifiste, ne soutient aucune communautés, dénonce la pensée de deux poids, deux mesures. Certes devant l'incompréhension, il s'enfonce dans des provocations toujours plus lourdes, il se fiche du monde, des réactions conditionnées. Devant l'absurdité qui s'est abattue sur lui, il prend des postures toujours plus libres et mordantes. Obligé de travailler dans un bus, il abandonne son fragile sens de l'appartenance sociale, se sent libre de toutes pensées conventionnelles qu'il a perçues comme tordues. Il quenellise tout le monde, se fiche du système.
Alors la LICRA "décrète" que la quenelle est un salut nazi inversé et tout le monde politique et médiatique s'aligne sur cette position.
Des politiciens surfent sans discernement sur la vague de l'indignation en lui donnant encore plus d'ampleur. Le mouvement s'étend partout, les termes "nauséabond et ignominie" sont repris dans tous les médias, Suisse y compris. Maintenant l'affaire est internationale !!!

Si l'on songe que tout cela est parti d'un petit et banal sketch de 5 minutes sur un colon juif, en 2003, cela devient ahurissant, absurde. Qui est vraiment responsable de cette gabegie ?
On peut se demander qui est encore capable de faire son autocritique dans cette affaire ?

Quel responsable politique est encore digne du mot "responsable" ?
Quel média est encore digne de la fonction d'information démocratique ?
Qui est encore capable d'aborder le sujet, avec retenue, sans céder à l'hystérie ambiante ?

Tous les professionnels ont souligné un jour où l'autre son talent d'humoriste et de comédien. Mais aujourd'hui il de bon ton de dire le contraire dans la lumière perverse des médias actuels.

La peur s'est répandue, personne n'ose parler librement ou en connaissance de cause. Comme dans n'importe quelle dictature, la liberté de parler est mise sous pression et maintenant éteinte par l'hystérie de condamnation et de dénonciation collective.

He bien bravo les défenseurs de la paix , de la dignité, les rassembleurs de la France ... Vous avez vraiment bien travaillé.

En tous cas vous avez bien donné raison à Winston !

Et chapeau bas à Jacob Cohen !

Écrit par : aoki | 13 janvier 2014

"Il attribue donc une essentialité aux juifs, totalement contraire à sa théorie même, et la seule éradication du judaïsme passe dès lors par l'éradication du juif. Le socialisme est antisémite dans son essence même."

Vous démontrez par ce commentaire que vous n'avez rien compris. Où avez-vous lu qu'il parle d'"éradication du juif"? Nulle part. De très nombreux juifs se sont émancipés et n'ont jamais été éradiqués que par des fascistes. Quant à l'essence du socialisme, je vous laisse à votre fantasme d'extrême droite.

Écrit par : Johann | 13 janvier 2014

C'est vous qui ne comprenez rien Johann. Si le Juif est le producteur du judaïsme, pour éliminer le judaïsme il suffira d'éliminer le Juif. Quelle que soit la manière c'est bien le but: rendre Le Juif impossible. Marx vise bien Le Juif, donc les juifs, qui doivent disparaître en tant qu'essence.

Mais c'est normal qu'un fasciste de gauche (oups... pléonasme) ne comprenne pas cela puisqu'il est dedans, puisqu'il est l'essence même du fascisme.

Écrit par : hommelibre | 13 janvier 2014

aoki, vous le dites vous même, Dieudonné se déclare antifasciste, pourquoi vous dès lors vous donnez tout ce mal ?

Décidément, il y a beaucoup de victimes sur ce blog !!

Écrit par : Corto | 13 janvier 2014

Pour expliquer la phrase de Winston, je vais quant même ajouter quelques mots :

Tous les fascistes ont une constante, vouloir apporter une "solution" dans des situations sociétales difficile, en deux mots, cela commence souvent en trouvant un bouc émissaire, sauf que peux connaissent le vrai sens du terme bouc émissaire, ou disons, l'interprète comme ils ont toujours interprété ce que le peuple juif a inventé.

Ce qu'aoki et Johann doivent comprendre, la donne a changé, le fascisme antisémite ne passera plus et je rajouterai que de plus, la communauté juive est très susceptible !

Toujours est-il que ce soir au théâtre de la main d'or, Dieudonné a fait preuve de mesure dans ce commerce peu comestible.

De plus ce personnage fait honte à la communauté africaine vivant en France, il faut savoir que bon nombre de nations africaines jouissent des aides au développement principalement agricole apportées par Israël.

Écrit par : Corto | 13 janvier 2014

« Il attribue donc une essentialité aux juifs, totalement contraire à sa théorie même, et la seule éradication du judaïsme passe dès lors par l'éradication du juif. Le socialisme est antisémite dans son essence même. »

Désolé John, votre extrapolation est parfaitement fantaisiste et démontre simplement une ignorance absolue et calomnieuse pour oser citer Marx dans ces conditions.

« Chacun appréciera à sa juste mesure ce texte de Karl. »

Vous confondez Marx et Baudelaire.
Marx n'est pas de la littérature ou de la poésie.
Interpréter Marx, comme Descartes, c'est d'abord comprendre et accepter strictement le cadre de référence, ET le contexte.

D'abord comme l'affirme Johann, il n'est nul part question "d'éradication du Juif" dans les textes cités de Marx.

Ensuite, il convient de citer la référence exacte de la citation de Marx en question, en l'occurence "Sur La Question Juive" (Zur Judenfrage), 1843, l'un des premiers textes de Karl Marx, en réponse à l'essai de Bruno Bauer, intitulé "La Question Juive" (Die Judenfrage), paru aussi en 1843.

Qu'est-ce que "La Question Juive" du XVIIIème et XIXème siècle ?
C'est l'émancipation des Juifs d'Occident, plus concrètement, l'attribution et l'égalité de droits civiques et politiques aux juifs, et leur assimilation en tant que citoyens a part entière, et égaux aux citoyens d'autres confessions religieuses.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Question_juive
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Question_juive_%28Bauer%29
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sur_la_Question_juive

Je me passerai ici de démontrer le détournement de la pensée de Marx dans des buts manifestes et malhonnetes de falsification historique pour ne citer que la condamnation sans ambage de Lionel Richard en 2005, dans Le Monde Diplomatique:

« Avec érudition et brillamment, Jacques Aron (Jacques Aron, Karl Marx antisémite et criminel ? Autopsie d’un procès anachronique, Didier Devillez, Bruxelles-Paris, 2005, 188 pages) met au jour les erreurs de perspective et de jugement, les anachronismes et les contresens qui commandent l’interprétation de Misrahi. Attribuer au jeune Marx un antisémitisme de fond relève, montre-t-il, d’un détournement de pensée. Faudrait-il accepter cette falsification parmi les idées maintenant universellement admises ? L’historien Robert Mandrou (Robert Mandrou, Introduction à la réédition de La Question juive de Karl Marx, 10/18, Paris, 1968) soulignait déjà en 1968 que les textes de Marx contre Bauer, trop souvent cités malhonnêtement « par les contempteurs du marxisme qui s’apitoient sur le juif antisémite », valaient d’être lus « avec attention et probité » ».

http://www.monde-diplomatique.fr/2005/09/A/12974

Écrit par : Chuck Jones | 13 janvier 2014

Corto,

Il n'y a pas de victime sur ce blog. Les victimes sont les français. A cause de cette susceptibilité communautaire que vous relevez vous même, l'ambiance est délétère et la liberté en à encore pris un coup grave.
J'essaie simplement de soulever combien cette susceptibilité est contreproductive dès le moment où tous le paysage national est contaminé. J'essaie d'expliquer le mécanisme de l'escalade. C'est tout !
Est-ce que les juifs seront dès lors plus à l'abri en France aujourd'hui ? Je ne sais pas
Qu'est-ce qui est du fascisme ? Se rire des tabous où restreindre des libertés ?

La surinterprétation pour mieux accuser n'est pas très sain comme méthode d'apaisement.
On en voit le résultat aujourd'hui.
Lu dans l'Express d'aujourd'hui: Plus de 9 français sur 10 n'ont plus confiance dans la classe politique. Pire: 69% des personnes interrogées estiment que la démocratie en France ne fonctionne pas très bien ou pas bien du tout, contre 48% en 2009.

Écrit par : aoki | 14 janvier 2014

- « C'est vous qui ne comprenez rien Johann. Si le Juif est le producteur du judaïsme, pour éliminer le judaïsme il suffira d'éliminer le Juif.
Quelle que soit la manière c'est bien le but: rendre Le Juif impossible.
Marx vise bien Le Juif, donc les juifs, qui doivent disparaître en tant qu'essence. »

Eh bé... On est très, très loin du style de 'hommelibre' que j'ai l'habitude de lire!

Il y a de l'imposture dans l'air, pour produire une réponse aussi pauvre, tant la grammaire que le vocabulaire employés, sans compter le dépouillement nihiliste du raisonnement feraient pleurer un élève de 5ème.

Et dans ce style, y'en a pas 36 qui infestent ces blogs.

Écrit par : Chuck Jones | 14 janvier 2014

De ce point de vue, ce lui du cancrelat, rien de nouveau sous le soleil, remettons les pieds sur terre et laissons aux théoriciens les appréciations littéraires, il n'y a pas de haine du juif, il y a des sociétés qui cultivent la haine, premièrement parce que l'amour ne s'impose pas si facilement et deuxièmement, c'est parce que se c'est le peuple juif qui exerce cette pratique, cela bien avant les chrétiens dans le cas présent, "tu aimeras ton prochain comme toi même", si on ajoute les milles et une persécutions faites à ce peuple depuis l'aube de l'histoire et le fait que les juifs soient socialement les mieux intégrés, et de loin, de tous les membres des sociétés où ils vivent, sans encore parler de la phrase qui fait jaillir des gerbes d'étincelles, du peuple choisit par D.ieu, le cocktail est explosif.

Imaginez-vous être né dans une fratrie dans laquelle l'ainé soit, grtand, beau, riche, prix-nobel et cerise sur la gâteau, apprécié par tous, alors que vous êtes le tout le contraire, pas facile à gérer !!!

Écrit par : Corto | 14 janvier 2014

"Eh bé... On est très, très loin du style de 'hommelibre' que j'ai l'habitude de lire!"

Non, non, c'est bien lui. Il me voue une haine très... solide. Et comme chacun sait, la haine aveugle. Jamais il ne lira Marx dans le texte. Il préfère aller surfer sur les sites d'extrême-droite pour en copier sans aucun sens critique les passages qui lui permettent d'assouvir sa haine de tout ce qui est socialiste.

Il n'a pas compris que Marx dans ce texte parle d'aliénation et qu'il propose l'émancipation non seulement des juifs mais aussi des chrétiens dans les territoires allemands de l'époque. Donc citation hors contexte tant du point de vue historique que du texte entier lui-même. Manipulation stupide, mais on ne va pas s'attendre à ce qu'un propagandiste de la haine anti-socialiste fasse dans la dentelle. En définitive et c'est ce qui est intéressant, seul un extrémiste de droite peut "interpréter" comme il le fait les écrits de Marx.

Je suis en train de me demander si l'auteur de ce blog n'est pas en train d'inciter à la haine de tout ce qui est de gauche. La haine, ce sommet de l'aliénation. Société du spectacle. Qu'il a lu, mais qu'il n'a pas compris.

Écrit par : Johann | 14 janvier 2014

@ Chuck:

J'apprécie vos interventions. Vous faites partie des personnes dont l'analyse fait parfois bouger la mienne, bien que nous n'ayons manifestement pas le même regard sur le monde et la société, ou peut-être grâce à cela.

Je reviens plus tard sur la question juive. Je prend d'abord quelques lignes pour confirmer que le comm à Johann est bien de moi. Johann ne peut s'empêcher de lancer régulièrement des attaques personnelles. Il plonge parfois dans l'insulte, la stigmatisation, le déni de l'autre, il pense pour l'autre sans jamais un seul regard sur lui-même (en est-il capable?). Il a même flirté avec la diffamation.

Sa manière d'intervenir est souvent celle du troll: pensée schématique, hyperréactivité, attaques personnelles, peu ou pas de développement des arguments (quand il y en a). Je lui ai consacré un billet* il y a longtemps, tendu la main à de nombreuses reprises. De guerre lasse j'ai compris que c'était inutile. Je me suis trompé sur lui. Depuis, à choix, je l'efface, ou je l'ignore, ou je lui réponds sur le même ton, dans son langage. Une manière de lui mettre un mur, même s'il croit alors qu'il a fait mouche - mais son jugement ne m'intéresse pas. Parfois je bannis son IP, mais il revient, et parfois sous d’autres identités.

Je sais que c’est un personnage peu clair, voire pervers dans certaines attaques, j’en ai eu des éléments de preuve.

Donc voilà, ce n’est pas mon meilleur trait de plume, mais j’assume de racler parfois le goudron quand je lui réponds. C’est une des deux personnes sur le net grâce auxquelles j’apprends à le faire, et surtout je me permets de le faire. La canaille m’encanaille... :-)


* Le billet en question:

hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2009/01/31/%E2%80%9Crien-que-pour-johann.html

Écrit par : hommelibre | 14 janvier 2014

Est-ce le juif qui fait la religion juive ? Ou bien est-ce la religion qui fait le juif ?
De tout temps, la persécution des juifs s'est perpétrée à travers les siècles... Et nous voyons ce qu'est devenu ce peuple juif en Palestine, et comment il vit avec les Palestiniens arabes de souche depuis le 29 novembre 1947  ! Un très haut MUR les séparent !

Écrit par : Will | 14 janvier 2014

Et les 1,7 millions de musulmans israéliens, il y a un mur autour de chacune de leurs maisons ?

Tellement débile cette propagande victimaire alors que l'Europe n'ayant jamais reçu un seul missile terroriste sur sont territoire a construit en km linéaire 10 fois plus de murs qu'Israël pour se protéger des musulmans,

Maroc-enclaves espagnoles 31 km de mur et barbelés

Turquie-Grèce, 150 km de mur et barbelés

Turquie-Bulgarie, 70 km de mur en partie construit

Et si nous parlions des camps financés par l'Europe dans l'Afrique du nord, en Libye et en Libye sous Kadhafi, en Tunisie, en Algérie !

Je ne connais pas le nombre de km de mur construit pour ces prisons totalement inhumaines ou crèvent des milliers de réfugiés principalement africains à peau noire.

faite le total de km de ces murs, calculez la misère dans ces camps financés par l'Europe, elle sur qui aucun missile n'a été lancé !

Alors que rien que depuis Gaza en 10 ans, plus de 14'500 missiles ont été tirés sur des civiles israéliens !

Bravo, pour les calcul et les accusations creuses, regardez la poutre que vous avez dans votre œil avant de parler du brin de paille dans l'œil de votre prochain !

Écrit par : Corto | 14 janvier 2014

Je suis d'accord avec vous sur la question du mur, Corto.

Bien de faire la liste. Il faut ajouter le mur entre les Etats-Unis et le Mexique

Écrit par : hommelibre | 15 janvier 2014

C'est ça l'ennui avec Corto. Quand il sort de son délire haineux contre les Chrétiens et les Suisses, il peut dire beaucoup de choses justes...

Écrit par : Géo | 15 janvier 2014

Géo, chez vous la haine est endémique, chez "Corto" c'est une tactique, d'autre part lorsque je parle de pédophilies chez les cathos, ce n'est pas un délire et des mafias suisses impliqués des horreurs causant des misères génocidaires, ce n'est pas non plus un délire, alors continuer de construire des murs envers vos frères islamistes et fermez vos sales gueules enragées concernant Israël.

Vous vouliez de l'allusif et du personnel, vous êtes servi !

Et ne dites pas que c'est "Corto" qui commence, comme à chaque fois, Géo, c'est vous l'instigateur et je répond, que cela soit compris !

Écrit par : Corto | 15 janvier 2014

C'est quant même un peu fort, j'explique en détails ce qui s'est passé au Liban en 82, personne ne vient contredire mes témoignages, j'étais au Liban en 82, et en retour des personnages répondent en retour, en plus c'est moi le haineux, alors que les terroristes qui s'entretuent aujourd'hui en Syrie et ailleurs, qui sont les haineux, qui massacrent des enfants en priorité, qui n'a comme lecture, que les œuvres de staline et mein-kampf.

Il y a en Suisse beaucoup de personne qui inversent ou qui ont simplement le cerveau inversé, encore une manière de manipuler de fric pour des ong qui blanchissent des milliards dans des banques coupables !

Écrit par : Corto | 15 janvier 2014

Merci pour la démonstration de délires, mais il n'y en avait pas besoin, vu le nombre...

Écrit par : Géo | 15 janvier 2014

@hommelibre
- « J'apprécie vos interventions. »

Sachez que j'apprécie aussi vous lire, pour votre capacité à élaborer, et à laisser un minimum de place dans vos propos au doute, invitant de fait le dialogue, au lieu d'affirmer vos opinions comme des vérités universelles. Pour cela, vous avez gagné mon respect, et le droit à l'erreur sans être stigmatisé.

- « Je prend d'abord quelques lignes pour confirmer que le comm à Johann est bien de moi. »

Voila qui écarte la possibilité de corruption par un tiers malveillant du caractère de la personalité virtuelle connue sous le nom de 'hommelibre', même si le contenu de votre comm ne contribue pas réellement à son éloge.

- « Johann ne peut s'empêcher de lancer régulièrement des attaques personnelles.»

Difficile de ne pas s'en apercevoir.
Mais il me semble que Johann est surtout un homme en colère qui condamne vite et peine à laisser place à l'interrogation et au doute.

Il est dommage qu'il ne voit dans les participants au blogs, que des adversaires ou des caractères qui ne méritent que du mépris.

- « Sa manière d'intervenir est souvent celle du troll: pensée schématique, hyperréactivité, attaques personnelles, peu ou pas de développement des arguments (quand il y en a). »

Très, très mauvais exemple, le Troll. D'abord ca n'existe pas dans la nature.
Créature imaginaire, de légende et de folklore, dotée de personalités différentes selon les cultures.
Encore pire lorsqu'il est employé pour décrire des comportements pyschologiques.
Abandonnez à jamais l'utilisation du mot "Troll" en dehors d'une discussion sur Le Seigneur des Anneaux ou de légendes scandinaves.

- « Je lui ai consacré un billet* il y a longtemps... »

Excellent billet.
Moi-même, je serai heureux de pouvoir débattre avec Johann sans devoir nécessairement recevoir une pluie d'invectives personnelles en lieu et place de solides arguments ou de questions pertinentes.

Écrit par : Chuck Jones | 15 janvier 2014

@ Chuck:

Il y aurait beaucoup à dire en général sur les théories de Marx. C’est l’un des penseurs les plus controversés de l’Histoire récente. Deux ou trois remarques générales, puis sur la question juive.

Ma lecture de Marx remonte à quelques années déjà et je ne l’ai pas lu en entier. La rigidité théorique et l’enfermement intellectuel de son écriture autant que de son contenu m’étaient assez insupportables. J’en aurais volontiers fait du feu dans une cheminée devant laquelle quelques humains se seraient parlé vraiment, et non au travers du prisme déformant et du paradigme réducteur sur lesquels il a construit sa lecture du monde.

On ne peut analyser les époques passées avec notre regard actuel. Les raisons qui ont conduit Marx à développer sa méthode doivent beaucoup au contexte de l’époque en Europe. Mais la qualité autoritaire d’une pensée ou d’un jugement est reconnaissable dans le temps, avec quelques sophistications variables. Celle de Marx tient entre autres à la réduction de l’humain à son contexte social (laissant la prévalence à une autorité extérieure plus qu’à une détermination fondée sur la conscience individuelle) et à une grille d’analyse exclusive, à l’élimination arbitraire de tout élément incontrôlable (dans sa théorie, c’est la religion), au fait de penser pour les autres et de décrire leur réalité à leur place, ainsi que de leur assigner la «bonne» procédure.

Je réfute par exemple que les sociétés humaines puissent être analysées essentiellement du point de vue d’une aliénation généralisée. La notion même d’aliénation est sujette à interprétations multiples, et je me méfie d’instinct de ceux qui parlent de l’aliénation des autres: ils y ont un bénéfice occulte. La théorie de l’aliénation est une manière d’instiller le culte de la victimisation, pour ensuite en tirer les bénéfices. La simplification de la société en un antagonisme bourgeoisie-prolétariat ne fait que confirmer la dégradation de la pensée sur la société, se proposant de l’amener aux mêmes régimes que l’Europe slave et balkanique: des pouvoirs absolus et une population sans corps intermédiaires. Cela facilite peut-être un certaine égalitarisme mais favorise aussi l’instauration de dictatures sans lesquelles l’égalitarisme n’a aucune chance de s’imposer.

J’ai pris note de vos remarques sur le texte incriminé. Je reste parmi les contempteurs de la pensée de Marx. Je m’étonne de la complaisance de tant d’intellectuels à vouloir trouver dans ses propos autre chose que ce qu’il écrit. On peut le lire dans deux sens opposés, j’en conviens, à cause de son habileté rhétorique. A presque chaque phrase il laisse deux directions au lecteur. Prendre l’une ou l’autre des directions dépend en partie de parti-pris préalables, mais pas seulement.

Je note d’abord qu’il réfute le fait historique du statut particulier des juifs depuis le milieu du Moyen-Âge, statut pourtant attesté par tous les historiens et qui a mené à la création de l’Etat d’Israël. Il le réfute au nom même de sa théorie, ce qui en soi est déjà un tour d’illusionniste: il le réfute pour signifier que l’oppression est la même pour toute la population et qu’il n’y a pas lieu de traiter celle des juifs, pourtant notoirement plus préjudiciable, autrement que celle de l’ensemble de la population.

Pour affirmer cela il doit aller encore plus loin que l’anti-judaïsme habituel, fondé sur des jalousies et des superstitions. Il théorise le fait que le judaïsme est le produit du juif. L’expression «Le Juif» est en elle-même une confirmation de la généralisation d’un point de vue à l’ensemble d’une population, ce qui est le fondement du racisme quand cet avis est dénigrant. Il est remarquable que cette expression sera utilisée ultérieurement lors de manifestations d’inspiration fasciste.

Le judaïsme, considéré comme une aliénation au même titre que toute religion, doit être éliminé si l’on veut émanciper l’humain, selon Marx. En l’occurrence l’élimination du judaïsme passe par le fait de rendre le juif «impossible».

Cette formule est d’une grande élégance rhétorique, et permet toute interprétation ultérieure, la solution la plus simple pour rendre le juif impossible étant de le supprimer. Marx ne le dit pas explicitement mais il en donne le message subliminal. Marx fait mine de sociologiser le statut des juifs afin d’éviter la quastion du statut particulier et de les inciter à renoncer à leur religion et à leur comportement «égoïste». Si l’on sait que les juifs ont depuis le Moyen-Âge préféré se tuer plutôt que de subir l’agression des anti-judaïques, on imagine mal comment l’idéologie de Marx pourrait leur imposer de renoncer à être juifs. Dès lors seule leur élimination peut les rendre «impossibles».

Est-ce un détournement de la pensée de Marx que de faire cette lecture, fondée sur le texte même? Non. Ou alors, toute interprétation de son texte, dans n’importe quel sens, EST un détournement de pensée.

J’ajoute que la définition de Marx collée sur «Le Juif» est celle colportée traditionnellement par l’anti-judaïsme traditionnel. Le Juif aurait un dieu, l’argent. C’est faire fi de l’Histoire européenne, qui a un moment donné n’a laissé aux juifs que cette activité pour survivre. Attribuer aux juifs l’adoration de l’argent est une stupidité sans nom. Ils ne l’ont pas plus que d’autres. Il n’y a rien de spécifique aux juifs, et penser l’inverse c’est théoriser une essence juive, de plus «égoïste», et antisociale. La stigmatisation est complète et ouvre la voie au pire. Marx a laissée simplement les basses oeuvres à d’autres. Peut-être parce que lui même était juif?

Il reste que sa pensée élargit la voie aux racismes institutionnels et aux fascismes du XXe siècles, avec lesquels la société égalitaire de Marx a certains points communs majeurs.

Écrit par : hommelibre | 16 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.