01 janvier 2014

Oui d’avance

Certaines personnes, disposant d’une plus grande responsabilité et d’un grand pouvoir dans la société, devraient être données en exemple quand leur comportement montre une intelligence réelle de l’humain. Je ne parle pas de la vie privée où l’exemplarité, quand elle devient connue, tourne rapidement à un moralisme désagréable, mais dans l’exercice de leur vie publique.


entreprise,collaboration,sagesse,pouvoir,Avant minuit ce 31, notre petit groupe fait le point sur ce qui a marqué chacun en 2013. Un couple d’amis parle de l’oncle de l’épouse. Il est décédé dans l’année. Cet homme était chef d’entreprise en France, responsable de milliers d’employés.



Un tel chef remplit un cahier des charges: il doit déterminer la politique de l’entreprise et signer ou valider les décisions finales. Le degré d’importance de l’entreprise donne la mesure du pouvoir que l’on attribue à ses responsables. Ici, cet homme avait un grand pouvoir, au point de se retrouver parfois dans l’avion présidentiel français. N’y est pas invité qui veut!



Ce grand pouvoir, il aurait pu en abuser par lobbying, pression sur les employés, autoritarisme. Chez lui rien de cela. Mais un grand respect des collaborateurs. Un exemple de la qualité intellectuelle et relationnelle de cet homme?



On lui avait suggéré de choisir huit collaborateurs en qui il avait une grande confiance. Il les réunissait pour toutes les décisions importantes. On faisait un tour de table, un peu comme avec le «bâton de parole» des amérindiens: on parle autant que l'on a besoin, sans être coupé ou contredit tant que l'on n'a pas reposé le bâton. Chacun exposait son analyse de la situation et ses recommandations. Le directeur ne parlait pas. Il écoutait tout le monde attentivement. Quand une analyse lui donnait un sentiment de justesse plus grand, indépendamment de la seule rationalité, il la validait, l’endossait par sa signature et appliquait les recommandations proposées.



Cet homme disposant d’un grand pouvoir, qui n’en fait pas abus, qui ne prend de grandes décisions qu’après avoir entendu l’analyse de ses conseillers, qui choisit la ligne de l’entreprise selon le sentiment de justesse que la parole du conseiller lui inspire, me paraît digne d’admiration.



L’exemplarité ne repose pas simplement sur un comportement moral mais sur la mise en actes d’une attitude d’intelligence, de respect, de collaboration, de confiance dans l’autre.



Dans l’esprit de collaboration et d’écoute de l’autre, sa devise était: «Oui d’avance». Ce qui ne signifie pas un chèque en blanc ou un accord dépourvu de réflexion et d’analyse. Cela signifie: «Oui, d’avance, je te reçois, je t’écoute, je tiens compte de tes remarques, et si je n’y donne pas forcément suite sache qu’elles ont fait grandir ma compréhension.»



 

 

__________________________________________________________________________

 

Les contes de Crocodile River

 

goetelen,livre,atypic,créativité,contes,crocodile river,afrique du sud,new york,paris,oprah winfrey,zurich,crocodile,lion,brousse,savane,rivière,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19:31 Publié dans Philosophie, Psychologie, société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : entreprise, collaboration, sagesse, pouvoir | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci pour ce récit, qui nous fait ne pas toujours désespérer de la nature humaine. Pour un nouvel an, il est vraiment rafraîchissant et nous fait partir d'un bon pied.

Reçois mes meilleurs voeux pour 2014 dans tout ce que tu entreprends et pour toi-même!

Écrit par : Micheline P. | 02 janvier 2014

Je suis tellement choqué par ce que je viens de lire que j'ai besoin de le partager:

http://www.thelivingmoon.com/47john_lear/02files/25_Former_US_military_officers_criticized_%20911.html

Écrit par : Fonctionnaire | 02 janvier 2014

Hééé mais ça m’intéresse moi ça !!! Je peux avoir d’autres infos s’il-vous-plait ? Merci beaucoup

Écrit par : asaf afps sante-prevealys | 07 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.