22 octobre 2013

Sébastien, mort lynché à Madagascar, innocent

On se souvient peut-être du drame des hommes lynchés à Madagascar. Deux européens et un malgache avaient été battus et brûlés le 3 octobre dernier, par des habitants de l’île touristique de Nosy Be. Ils étaient soupçonnés de pédophilie et de trafic d’organes d’enfant. On leur avait attribué la mort d’un enfant de 8 ans.


madagascar,lynchage,sébastien,brûlé,trafic organes,pédophilie,innocent,La justice expéditive, le tribunal de l’opinion, est passée, tuant au moins un innocent. En effet les justice française a enquêté sur Stéphane, 21 ans, français, en vacances sur l’île. Perquisition, examen des disques durs d’ordinateur, audition de ses proches, analyse de ses comptes bancaires. Le résultat de l’enquête vient d’être divulgué: rien, absolument rien n’incrimine de près ou de loin Sébastien. Il est donc mort pour rien.

L’enfant était supposé avoir été découvert mutilé, sans ses organes génitaux ni sa langue. Cette information n’a pas pu être confirmée par la police. De telles mutilations peuvent faire partie de pratiques de sorcellerie.

«On attend l’autopsie de l’enfant», souligne le correspondant de France 24 à Madagascar, Bilal Tarabey. Il faut donc être d’une extrême prudence sur ces rumeurs de trafic : «Aucune preuve tangible» ne les confirme pour l’instant, ajoute le journaliste. Celui-ci reste également circonspect face aux informations véhiculées par les médias régionaux.

Les propos du journaliste sont confirmés par d’autres Français sur place. «Ces histoires de trafic d’organes ne sont que des rumeurs. Le corps de l’enfant a été retrouvé sur la plage après avoir été ramené par la mer. Il était habillé», explique l’un d’entre eux, interviewé par Le Parisien.»


Ce drame soulève toutefois un problème connu dans l’île de Nosy Be: la prostitution infantile. Les enfants de moins de 13 ans seraient des centaines à satisfaire le tourisme sexuel. Avec deux sortes de responsabilités: celles des touristes, et celle des familles qui louent leurs enfants. On peut y ajouter celle des lieux qui favorisent cette criminalité:

«S’il y a une chose avérée à Madagascar, ce sont les cas de pédophilie», rapporte Bilal Tarabey. La prostitution des enfants est confirmée par l’ONU et des ONG. Un phénomène «omniprésent» qui a explosé depuis 2009 au point de se «banaliser», a constaté sur place la rapporteure spéciale des Nations Unies, Najat Maalla M’jid. (...) Pour moi, le constat est alarmant. J’ai été dans les rues, de jour comme de nuit, j’ai été dans les discothèques, j’ai été dans les bars. Partout, partout, vous avez une prostitution des filles mineures. Vous avez des gamines qui ont moins de treize ans !», a-t-elle expliqué, cité par RFI


Pour un vrai problème, la «justice populaire» a donc fait une mort innocent. La soeur de l’autre européen a déposé une plainte en gendarmerie. A Madagascar, l’enquête continue. Cette justice populaire n’est pas rare sur l’île, et serait l’expression de la colère devant les carences de la justice d’Etat.


J’ai un proche ami d'origine malgache. Un musicien. C’est en pensant à lui que je poste cette belle musique, pour mettre un peu de soleil dans les noirceurs humaines:


21:16 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : madagascar, lynchage, sébastien, brûlé, trafic organes, pédophilie, innocent | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

En face, le Mozambique. Moussa biki, la terre de Moussa. Rencontré à Pemba un de ces glandeurs français de l'humanitaire qui avait crée "marins sans frontières", histoire de passer sa vie tranquillou avec subsides des crétins dont on parlait dans un billet précédent. Ils débarquent au Moz et veulent organiser une collecte de sang parce que les hôpitaux en manquent. Du coup, une foule armée de machettes foncent vers eux et ils n'ont que le temps de fuir en catastrophe : on les prenait pour des vampires...
C'est pour cela que non seulement vous, Suisses et Européens, devez payer pour leurs routes, leurs écoles, leurs hôpitaux, les salaires de leurs médecins et de leurs enseignants et bon, de toute leur administration (qui ne sert à rien), mais vous devez, selon vos autorités, que vous avez choisies, bande de nuls, leur donner votre sang et entendre vos médias, redevance à 464 francs, vous dire que l'Europe exploite l'Afrique.
Elle est pas belle la vie ?

Écrit par : Géo | 22 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.