25 septembre 2013

Fermeture prochaine du pont du Mont-Blanc: comment débloquer Genève

On sait maintenant que le pont du Mont-Blanc sera fermé dans quelques années pour une très longue période de réfection totale. La carbonatation et le projet d’une nouvelle ligne de tram l’exigent. On peut s’attendre à ce que la rénovation lourde se fasse par moitiés successives du tablier, avec du matériel très encombrant. Il n’y aura donc au maximum que trois voies, dont deux pour les bus, pendant des années. Or rien n’est prévu pour compenser cette perte. La Coulouvrenière? Saturée. Je vous laisse imaginer le cauchemar.


L’omerta de madame Künzler

 

 

rade-de-geneve1.jpgLa ministre de la mobilité, qui veut casser tout trafic privé par un étouffement progressif et insidieux, se garde bien d’en parler. C’est l’omerta. Elle a gardé le silence même lors du débat sur la TSR, alors que Pierre Jenni avait développé ce sujet. Son silence signifie surtout deux choses:

 

  • elle ne dément pas: c’est donc pour bientôt;
  • elle agit en secret contre l’intérêt de la population et de l’économie; la chute du tourisme par manque d’un accès libre au pourtour de la rade sera dramatique; les travailleurs des organisations internationales habitant entre Douvaine et Thonon devront préparer les réserves d’antidépresseurs; les genevois seront otages d’une politique de guerre au privé.

 

 

Changer d’urgence de politique

 

 

Cette politique est anticonstitutionnelle. La loi prévoit la cohabitation de tous les modes de transports. Il faut donc changer de toute urgence la politique actuelle de blocage systématique. C’est possible. Comment faire?

 


1. Elire une majorité de députés et députées  favorables à la traversée de la rade; c’est possible.

 

2. Elire un Conseiller d’Etat qui ait la mobilité dans le sang et déterminé. Il y en a un. Il n’y a plus à tergiverser: l’actuelle locataire duJenni01.jpg Département de la mobilité n’est plus la bonne personne pour donner à Genève cette ambition et cette audace.

 

3. Programmer la construction du tunnel sous la rade dès le début de la nouvelle législature, en prévoyant les annexes à venir ultérieurement, comme une liaison tunnel-Trois-Chêne facilitée.

 

4. Mettre à l’étude la réfection du pont du Mont-Blanc pour après l’ouverture du tunnel. On pourrait même étudier deux voies supplémentaires, et dédier des voies aux bus et tram et d’autres uniquement aux deux roues.

 

5. Commencer à mettre des giratoires là où c’est possible; les giratoires libèrent de la contrainte de feux gérés mécaniquement. L’attente à un giratoire est moins stressante car proactive et moins coûteuse en essence. On tiendra aussi compte des deux roues dans la mise en place de certains giratoires. Je fais beaucoup de vélo et j’y tiens.

 

6. Rétablir des ondes vertes, délibérément supprimées pour casser la conduite privée.

 

7. Prendre le modèle de Zürich et casser nombre des obstacles mis autour des trams. Cela marche très bien dans la grande ville alémanique, d’ailleurs citée en exemple par madame Künzler elle-même!

 

 

Il faut respecter enfin la loi et la volonté de la population, et inverser ce qui s’est fait.

 

On peut, on doit débloquer Genève, dynamiser son économie, provoquer un choc psychologique libérateur, recommencer à respirer.

 

Plusieurs partis soutiennent la traversée de la rade. Mais un candidat au Conseil d'Etat se détache nettement par sa connaissance du terrain et sa liberté d’action grâce à son indépendance: Pierre Jenni (liste 14, indépendant). Il faut absolument voter pour lui, faire voter pour lui, le rajouter sur les autres listes ou prendre sa liste et y rajouter d'autres candidats. 

 

Avec une majorité favorable au Grand Conseil, la situation sera idéale pour débloquer enfin Genève et en finir avec la politique de l’immobilité et de l’étouffement.

 

Si on ne change pas de politique cet automne, après il sera trop tard. Nous serons devant le fait accompli du blocage maximal.


Votez, faites voter Pierre Jenni au Conseil d'Etat!

 

 

 

www.pierrejenni.ch

20:29 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geneve, mont-blanc, rade, tunnel, traversée, kunzler, jenni | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.