10 septembre 2013

Conseil d’Etat: qui à la place de Michèle Künzler?

Une personnalité dynamique et énergique à la mobilité: est-il interdit de rêver? Quelqu’un qui prend les choses en mains. L’énergie de madame Künzler est soporifique. «Nous pas bouger», chantait Salif Keita. Ce pourrait être son slogan. Et surtout: «Nous freiner partout, surtout les privés à quatre roues». Car la politique de frein à la circulation automobile est une évidence.


geneve,election,conseil d'Etat,pierre jenni,mobilité,liberté,rade,traversée,tunnel,C’est malheureusement contraire à la Constitution qui prévoit la mixité des transports, laquelle n’est pas réalisée. Sans parler de la Rade dont la traversée a été plébiscitée dans le passé par les citoyens. Les élus se sont assis sur cette volonté populaire. Or elle devient de plus en plus urgente, entre autres parce que le pont du Mont-Blanc devra subir un sérieux lifting dans quelques années et que Genève pétera les plombs s’il n’y a pas alors une alternative pour les voitures. Gouverner c’est aussi prévoir. Or là on laisse aller dans le mur.

Je circule essentiellement en vélo et transports publics mais j’estime que les automobiles ont aussi le droit d’emprunter la ville. Une traversée de la rade (en tunnel) permettrait d’ailleurs de sécuriser nombre de pistes cyclables du centre-ville. Et les remblais serviraient à la plage!

Madame Künzler avait pris en exemple la ville de Zürich comme modèle de circulation aisée et fluide. Or Zürich a fait exactement le contraire de Genève: on y a enlevé un maximum des freins sur la route, freins que l’on s’ingénie à accumuler à Genève.

Madame Künzler fait donc le constat de l’impossibilité de continuer ainsi à Genève. Problème: ce n’est pas elle qui fera bouger les choses. Ça se saurait.

Pour en finir avec la discrimination entre les transports, pour faire bouger Genève et faire que la liberté soit compatible avec la mobilité, je ne vois qu’un seul candidat vraiment profilé: Pierre Jenni.

Un homme de caractère, à la pensée pointue, déterminé. Une carrure, qui connaît très bien la question de la mobilité et qui a un projet politique assez complet.

J’apprécie sa vision pour Genève, sociale et libérale. LE candidat à élire en priorité, ou en plus des autres candidats qui ont vos suffrages.

Un tour sur son site: www.pierrejenni.ch.

 

16:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : geneve, election, conseil d'etat, pierre jenni, mobilité, liberté, rade, traversée, tunnel | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Une personnalité hors du sérail et des mots d'ordre de parti, serait effectivement une bouffée d'oxygène. Bonne chance à Pierre Jenni !

Écrit par : aoki | 10 septembre 2013

"Je circule essentiellement en vélo "

Vous êtes "dans" votre vélo?

Écrit par : Johann | 10 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.