06 août 2013

Act Up, agression LGBT et subventions d’Etat

L’agit-prop n’est rien d’autre qu’une méthode inspirée des systèmes totalitaires. Le principe est de fabriquer un bouc émissaire, de désigner un groupe à la vindicte publique et de l’agresser symboliquement ou physiquement au-delà d’éléments de critique, et si possible de l’empêcher de s’exprimer. Et si possible encore de le faire interdire.


act up,lgbt,agression,homo,manif pour tous,Act Up est une association LGBT supposée agir en prévention du Sida. En fait elle multiplie les actions illégales et continue cependant à recevoir des subventions publiques et privées. En janvier elle avait déjà empêché l’ancienne ministre socialiste Giorgina Dufoix de participer à une réunion contre le mariage pour tous.

Il y a quelques mois la page Facebook d’Act Up comportait une liste de photos de personnes connues, style «mur des cons», les désignant comme homophobes, avec ce commentaire très spécial: «Act Up-Paris ne veut oublier ni les coupables et complices des violences homo-lesbo-transphobes, ni les vies qu’ils/elles ont détruites».

Il y a deux jours Act Up s’en est pris à la façade d’un institut parisien, la Fondation Jérome Lejeune, spécialisé dans la recherche sur la trisomie 21 et opposé à l’avortement. Du faux sang et des affiches «homophobes», «shame», ont été répandu ou collées sur la façade. Pourquoi cet institut? Parce que l’une des fondatrices de la Manif pour tous y travaille, et parce que «des militants anti-mariage homo auraient exprimé publiquement, le 26 mai devant l’ambassade de Russie, leur soutien à Vladimir Poutine et à «un pays qui défendact up,lgbt,agression,homo,manif pour tous, encore la famille et le mariage». Aucun rapport avec la Fondation, mais il fallait désigner un bouc émissaire.

Act Up est coutumière des actions illégales et brutales. Elle entraîne avec elle les LGBT et l’ensemble des gays. Elle participe à la tension dont ensuite elle se déclare victime. La stratégie classique et désormais rodée des groupes victimaires.

Act Up est subventionné par l’Etat français à hauteur de 218’000€ (en 2010), plus 15’000€ des communes, 500’000€ de dons privés et 74’000 de cotisations. Au printemps, la permanence des asso LGBT avait été également couvertes d’affiches d’opposants. Le gouvernement avait parlé alors s’un crime odieux. Cette fois il fait le silence sur le même «crime odieux» d’Act Up.

Comment l’Etat peut-il continuer à payer une association qui fait dans l’illégalité? Il faut dissoudre Act Up. Et cesser de donner l’argent des citoyens pour des groupes ouvertement communautaristes qui devraient vivre sur leurs propres cotisants, et donc selon une représentativité plus réaliste.


PS: Je rappelle que les personnes bisexuelles n'ont rien à voir avec les gays ou lesbiennes. J'en connais, ils ne se sentent ni homo ni trans, et aiment juste le fun. Leurs pratiques sont de l'ordre du plaisir personnel et n'ont rien à voir avec le miliantisme politique, pas plus le le cunilingus, la sodomie, ou autres pratiques qui appartiennent à la vie privée d'un couple.

Images Act Up.

11:20 Publié dans Divers, société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : act up, lgbt, agression, homo, manif pour tous | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Quand l'idéologie prend le dessus sur le fun, cela finit partout comme cela, John. Les guerres de religion sont de tous bords. C'est pour cela que je me distancie de toutes les idéologies et que je me sens bien seul sur ma petite planète perso. Un poète digne de son nom ne peut adhérer à une vérité qui, forcément, n'est pas la vérité pour tous mais simplement une vision de l'existence, de la sexualité, de la spiritualité. Comme relativement peu de personnes font confiance à ce genre d'êtres humains libres de toute idéologie, ces mêmes êtres humains trouvent très peu de soutien dans leur travail pour la liberté de tous. Je ne défends ma propre liberté qu'en acceptant la liberté de vivre, de penser, d'aimer, d'évoluer des autres. En adhérant exclusivement à une idéologie précise j'entre forcément en opposition avec une autre idéologie, et donc je rentre en guerre, sème la haine et le désordre, contre un ennemi dont je n'accepte et ne respecte pas ses propres conceptions de l'existence.

Quand est-ce que les humains cesseront de se faire la guerre à travers des idéologies désastreuses qui mènent à l'éradication et à l'extermination de l'autre? Il serait grand temps que l'esprit accepte simplement que l'"Autre" est différent de "Je" et qu'une société démocratique fonctionne avec sa part d'incomplétude. "Je me comprends et j'adhère à" mais l'"Autre ne comprend pas forcément ce que je comprends et ce à quoi j'adhère". Respect, pourtant...C'est la base même d'une société vraiment démocratique qui grave des lois à la fois justes et ouvertes sur les possibilités de choisir sa vie et ses orientations en conscience et en actes.

Écrit par : pachakmac | 06 août 2013

"Issue de la communauté homosexuelle, l'association Act Up a expliqué avoir agi ainsi pour protester contre l'appel à l'aide à Vladimir Poutine effectué par des militants de la Manif pour tous, en mai devant l'ambassade de Russie. «Là-bas, les LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) subissent des attaques et des violences instituées et cautionnées par l'État, justifie Act Up. Nos militants ont déversé du faux sang, symbole du vrai sang de nos sœurs qui coule en Russie et que la Manif pour tous et ses soutiens voudraient à nouveau voir couler en France.»"

Est-ce que Act Up envisage le pal ou bien la cricifiction pour Snowden ?

Écrit par : Giona | 06 août 2013

Leclercq: je partage ce point de vue.

Écrit par : hommelibre | 07 août 2013

je suis en train de penser que cette judiciarisation du débat est du même style que les lois féministes pour contraindre la sexualité masculine.

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article119

"- Vous prenez pour exemple la modification du texte de loi sur le harcèlement sexuel, qui doit être appliquée en 2005.

Ce texte me semble monstrueux : on est passé de la pénalisation d’un chantage sexuel par un supérieur, c’est-à-dire d’un abus de pouvoir, à la pénalisation d’on ne sait plus trop quoi : une attention sexuelle non désirée ! A chaque loi, on construit des barrières un peu plus élevées entre les sexes. Pourtant, il y a là un véritable enjeu : comment faire avancer l’égalité des sexes sans menacer les relations des femmes aux hommes ? Je ne suis pas sûre que ce soit l’objectif de toutes les féministes. C’est même le contraire."

c'est de l'inquisition avec pour petite mains les journaleux c'est du totalitarisme.

Écrit par : leclercq | 11 août 2013

La regression intellectuelle de la France

intéressant ce petit livre, ainsi que M... au lobby gay de christian Vanneste, constat lajustice est revenue à un stade moyennageux

Écrit par : leclercq | 11 août 2013

Les commentaires sont fermés.