18 juillet 2013

Bambou

Avec ce soleil, et malgré quelques orages, l’immersion verte est délicieuse de douceur et de chant des cigales. Si vous passez dans la région de Nîmes, il n’y a qu’une quarantaine de kilomètres de jolie route, une route d’été, pour aller jusqu’à Anduze au pied des Cévennes.


bambou,provence,cévennes,anduze,L’attraction du lieu est la bambouseraie. 150 ans d’existence. On vient même de Chine et du Japon pour visiter la plus ancienne forêt de bambous d’Europe, avec des essences montant jusqu’à 25 mètres de haut.

Ce n’est pas simplement une forêt: l’ensemble, vaste, est aménagé en jardin, avec des zones denses, d’autres plus clairsemées, et parcourues d’allées. On y trouve aussi un jardin japonais, dans une petite vallée où court un ruisseau en forme de dragon.

Chaque année une exposition d’artistes français complète agréablement cette balladebambou,provence,cévennes,anduze, ombragée. Cette année: des totems de bambous disposés en cercle et décorés à l’encre de chine.

Dans ces verts apaisants on peut aussi s’asseoir et écouter le chant du vent dans les feuilles, si spécial et envoûtant. Des sons qui descendent dans le corps. Quelques profondes respirations et l’on sent émerger un autre univers, un ailleurs qui vient de l’intérieur de soi, et qui trouve une parfaite résonance avec cet ailleurs du dehors.

 

 

13:15 Publié dans Art et culture, Liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bambou, provence, cévennes, anduze | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.