17 juillet 2013

Encore un abus d’égalité

- Non. Non non non! Nooooon, je dis non. Vous ne pouvez pas faire ça. C’est la loi. Vous aurez des ennuis. D’ailleurs on va serrer la vis. Il y a plein de choses que vous ne pourrez plus faire. Par exemple n’engager que des top-models.


egalité,pizza,sexy,hanselmann,Dorénavant, pour vos défilés de haute-couture, vous engagerez une femme moche sur deux. Je ne vois pas ce que ça change d'avoir des top models, puisqu'on regarde les vêtements. Interdit de n’employer que les belles. Ce n’est pas égalitaire. C’est même discriminant pour les thons. D’ailleurs c’est discriminant de n’employer que des femmes. Donc un homme, un top-model, un homme, un thon.

- Mais je ne fais que de la mode féminine!

- Veux pas le savoir. Ça aussi c’est discriminant. Les femmes ne sont pas des perruches qu’ils faut habiller comme des aliens! L’égalité c’est l’égalité.

- Et si je fabriquais des slips pour hommes je devrais avoir des modèles féminins?

- Oui. L’égalité c’est l’égalité.

- Mais les femmes n'ont pas de pénis.

- Certaines ont de gros clitoris.

- Et si je vends des pantalons pour nains, je devrais avoir des basketteurs comme modèles?

- Oui. C’est l’égalité. Pas de discrimination.

- Ça n'a pas de sens, ses jambes sont trop longues.

- Il mettra deux pantalons de nain, avec la séparation aux genoux. Ça restera souple.

- Et si je vends des chaussures pour femmes, je les fais porter par des femmes, non?

- Discrimination. Faites-les porter aussi par des hommes.

- Alors je ne peux plus faire comme je veux?

- Non. C’est l’égalité. Pas de discrimination. Pas de liberté.

- C’est un abus d’égalité. Je vais me plaindre.

- A qui?

- Au bureau de l’égalité.

- Hin! hin! hin!... c’est moi la patronne...


C’est ce qui risque d’arriver à un marchand de pizzas à domicile de Nyon. Il n’engage que des livreuses jolies et sexy et que des femmes. Il veut développer ainsi l’image de son entreprise auprès du public, donner du fun avec la pizza.

Ah mais c’est que la Madameke Egalité vaudoise, Magaly Hanselmann, qui devait bien une fois justifier son salaire, a pris la parole. Elle ne voit pas cela d’un bon oeil. Elle affirme sans rire (une féministe ne rit pas, c'est un principe):

«On est là devant un cas qui pourrait être de la discrimination directe.»

Elle trouve que cela n’a aucun rapport avec le produit. Et alors? A l’armée les généraux ont tous les cheveux courts. Quel rapport avec la guerre?

Donc on n’aurait plus le droit d’engager qui on veut en fonction d’un objectif commercial ou culturel. L’Etat veut imposer le personnel des entreprises. L’égalité est de plus opposée à la liberté. Parité, discrimination bidon, tout porte de plus en plus atteinte à la liberté. Or la liberté est hiérarchiquement supérieure à l’égalité parce qu’elle englobe plus de possibilités. C’est donc parfaitement abusif et mesquin.

L’abus d’égalité se développe. Mais que fait monsieur Weiss? Vite, une loi contre cet abus manifeste de démocratie.

L’ère de l’égalitarisme, âge sombre de l’humanité, est survenue.
Adieu, liberté!

00:16 Publié dans Féminisme, Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : egalité, pizza, sexy, hanselmann | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@ hommelibre: encore un abus d'égalitarisme vous voulez dire. L'égalité, c'est l'égalité des chances, l'égalité juridique, la méritocratie, la démocratie, les droits de l'homme, la laïcité...
L'égalitarisme, c'est la volonté de rendre semblable, l'interchangeabilité de l'individu, une hérésie laïque (oxymore).

Je comprends maintenant pourquoi vous êtes échaudé contre l'Etat. Mais l'Etat a construit la France et son peuple: la langue, la monnaie, le droit, l'armée, la culture... est français celui qui est sous l'autorité de l'Etat.
Toutefois l'Etat français c'est plus qu'une présence omniprésente, c'est une idée, dans l'enseignement notamment.

A la vérité, les Français ont besoin de l'Etat: entre la Bretagne, La Réunion et l'Île-de-France il y a une immense différence. Leurs histoires régionales sont distinctes, tout comme leurs anciennes langues ou leurs manières de vivre. Être français, ce n'est pas être breton, parisien ou réunionnais, c'est être français. La République française est une et indivisible car son est divers et varié.

En vérité, sa devise latine pourrait être "In varietate concordia", celle de l'Union européenne. J'aime la France, avec toutes ses contradictions, ses forces et faiblesses, son histoire complexe et claire à la fois, son génie, sa grandeur, son éternité.
La seule chose qu'elle doive faire c'est changer pour toujours rester fidèle à elle-même et que son peuple continue de l'aimer.

C'est pour cela que le président de la République est tellement raillé par son peuple même: car il bouleverse l'idée de la France qu'ils s'en font. C'est pour cela qu'il y a tellement de débats en France. Car la France est un bon alcool: si on n'y prend pas garde on peut s'y enivrer, et dégriser quelqu'un lui est toujours désagréable.

Qu'en pensez-vous John? Il me semble que l'histoire même de votre pays vous fait aimer la liberté plus que tout, et la France de mon pays me fait aimer l'Etat plus que tout.

Écrit par : ApprentissageVie | 17 juillet 2013

ApprentissageVie,

Je veux bien qu'il y ait un Etat. Je suis convaincu de son utilité. Mais en France il semble être un but en soi, et un mangeur de ressources implacable. ans compter la manière dont l'administration est compliquée, la vie de l'entreprise difficile, les couches de représentation surchargées, les notables trop nombreux et trop puissants, et les dirigeants dans une bulle déconnectée.

J'aime beaucoup la France. Mais je ne partage pas votre vision optimiste de François Hollande. Il est raillé parce qu'il a donné le bâton pour se faire battre, avec sa fameuse tirade qu'il n'aurait jamais dû dire: "Moi Président"... je fais la même chose.

Je crois que Hollande Président est plutôt pas à sa place. Et qu'il n'est pas franc. Ses coup de pub permanents, cette campagne permanente - mariage gay, femen, etc, toutes choses spectaculaires et sans intérêt fondamental pour la société, détournent d'une impuissance sur l'économie et la sécurité.

A-t-il fait baisser les charges? Investi dans un grand projet créateur d'emploi? Mis sur les rails une nouvelle industrie de pointe susceptible de tirer le reste de l'économie vers le haut? Joué franc sur la nécessité de continuer le nucléaire? Amené un débat sur l'introduction de théories politisées à l'école (le gender)? Pris en main la question des banlieue? Commencé la réforme en simplification de l'Etat? Commencé le processus de suppression d'une couche de représentation? Désengagé l'Etat centralisateur de ses dépenses-doublons d'avec les régions? Fait oeuvre utile avec cette transparence des élus qui ne démontre rien si l'on ne peut pas aller la vérifier? Changer son discours sur les riches et fait venir de grosses fortunes en France, qui tirent aussi l'économie? Fait baisser la dette? Amélioré le sort des plus pauvres? Donné le sentiment d'une vraie stature?

A ma connaissance c'est chaque fois non.

Écrit par : hommelibre | 17 juillet 2013

il est grand temps de mettre au pli ces féministes, là on comprends quelles onts besoin de fermeté et d'un contre pouvoir fort pas d'autre chose, ce ne sonts pas autre chose que des fouteuses de merde.

Écrit par : leclercq | 17 juillet 2013

hommelibre,

Je vous signale que ces problèmes ne datent pas d'hier, que cela fait de nombreuses années qu'ils existent:
http://www.atlantico.fr/decryptage/decentralisation-collectivite-territoriale-region-ville-departement-fonctionnaire-dette-publique-aurelien-veron-26655

Voilà ce qu'il a dit avec "Moi président de la République": http://www.youtube.com/watch?v=53b-pBPvjmA
Il était en campagne présidentielle. C'est relation très intense, les candidats ont donc besoin de construire cette relation; et c'était plutôt contre Nicolas SARKOZY qu'il a fait cette tirade. Le problème de François Bayrou est qu'il trop raisonnable, qu'il n'est pas quelqu'un d'enthousiaste, qu'il n'a pas d'envolées lyriques. Bien que je sois centriste, il ne m'a jamais fait rêver à des lendemains qui chantent.

Concernant ses "coups de pub", pouvez-vous marquer vos liens? Ne serait-ce pas certains journaux qui auraient donné une importance disproportionnée à certains propos?

Voici pour les mesures économiques et administratives:
pacte de compétitivité:http://www.economie.gouv.fr/files/files/import/feuilleteur/sources/indexPop.htm
Baisse des déficits structurels: http://www.lesechos.fr/10/04/2013/lesechos.fr/0202696690891_bernard-cazeneuve----nous-allons-changer-d-echelle-dans-la-lutte-contre-la-fraude-.htm
Choc de simplification: http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/comite-interministeriel-pour-la-modernisation-de-l-action-publique-le-choc-de-simpl

Pour les autres mesures à prendre, qui sont complexes, il faudra attendre au moins la fin de l'année, car ce ne sont pas des sujets prioritaires. Aujourd'hui, c'est l'urgence.

Pour la stature, je pense qu'elle doit forcément se gagner. Avant d'être président, il avait moins de stature que DSK.

Écrit par : ApprentissageVie | 17 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.