12 juillet 2013

Mort à Koh Lanta: un témoin qui n’y était pas

Le décès d’un participant sur le site de Koh Lanta avait ému le paysage médiatique au début du printemps. TF1 avait immédiatement annulé le tournage et la diffusion de la saison 2013.


koh lanta,témoins,mensonge,décès,suicide,tf1,On se souvient qu’une première version des faits incriminait la direction de la production, accusée d’avoir laissé le jeune homme sans soins appropriés pendant un long intervalle de temps. Suite au témoignage - anonyme à l’époque - d’un participant, la polémique avait enflé. Le médecin de l’émission, atteint dans son honneur, s’était suicidé.

Une nouvelle version modifiait ensuite l’hypothèse d’une négligence volontaire de la part des responsables de l’émission. La chaîne a mentionné de rushs vidéos qu’elle aurait remis aux enquêteurs.

On apprend aujourd’hui que le témoin clé initial, qui avait envoyé un courriel à l’émission Arrêt sur image pour dénoncer la production, n’était pas sur place au moment des faits. Il n’y était pas et n’a rien vu de lui-même! Pourtant:

«Expliquant à l’époque qu’il était présent sur les lieux, l'homme affirme qu’il y aurait eu des manquements graves qui ont conduit au drame.» Ses déclarations ont eu comme conséquence l’ouverture d’une information judiciaire.

«... ce « témoin-clé » n’a jamais été au Cambodge : il a en fait parlé à la place d’un de ses amis qui, lui, était sur place. Il explique aujourd’hui les raisons qui l’ont poussé à trahir la réalité : «C’est une démarche certes critiquable, reconnaît-il. Mais j’estime ne pas avoir triché car tous les journaux auxquels j’ai parlé et qui ont exploité mes propos connaissent mon identité et celle de “Patrick” (l’ami qui était au Cambodge, ndlr). Et plus important que mon identité, je n’ai jamais menti sur le fond des informations que je rapportais.»

Il a rapporté des faits qu’il n’a pas vu et qu’il décrit comme s’il y était. Il n’endosse aucune responsabilité morale dans le suicide du médecin. Il voulait, selon ses déclarations, être un déclencheur: «J’ai été étonné d’être le seul à parler. En réalité, j’étais persuadé que 4 ou 5 personnes allaient spontanément témoigner et que mon rôle allait s’arrêter là. […] Je me suis simplement emparé d’un rôle que personne n’a voulu prendre.»

Si personne n’a voulu le prendre c’est peut-être qu’il n’y avait rien à prendre. Mais grâce à son mensonge et malgré l’absence totale d’indices ou d’éléments troublants à charge au moment du drame, ce faux témoin a eu son quart d’heure de célébrité anonyme.

11:14 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : koh lanta, témoins, mensonge, décès, suicide, tf1 | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.