07 juillet 2013

Mythologie féministe 2: l’avènement de la femme-déchet

Par quel sortilège l’image d’une femme presque nue, allongée sur une table parmi des bouteilles vides, devient-elle un avatar de la supposée domination masculine? C’est tout le talent des modernes ligues de vertus, qui tiennent un discours réactionnaire et même pire comme on va le voir plus loin.


femme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoire,Les faits

Un article paru dans le journal gratuit romand Tout l’immobilier traite d’une thérapie des souvenirs, l’EMDR. Rapidement: certains mouvements oculaires favorisent la remontée de souvenirs et leur découplage d’avec les émotions, le but étant de diminuer l’effet du stress post-traumatique. Elle est pratiquée par différents types de thérapeutes, dont en France certains psychiatres.

L’article est illustré par une photo choc (image 1) qui ne manque pas d’attirer l’attention: une femme à plat ventre sur une table, en string, au milieu de plusieurs bouteilles et canettes vides, dont des bouteilles de bières. Un texte ajouté sur certaines versions de l’image (dont celle diffusée dans Tout l’immobilier, image 2) souligne avec humour le trou de mémoire du compagnon.


Décryptage de l’image

De cette femme nous ignorons tout. Q’est-ce qui est montré? Elle est à plat-ventre sur unefemme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoire table, en string, un bras pendant, avec autour d’elle des bouteilles (d’une marque de bière canadienne entre autres), certaines couchées. A ce stade plusieurs hypothèses sont possibles:

- elle s’est endormie à jeun;
- elle s’est endormie ivre;
- elle s’est allongée ainsi pour amuser ses amis;
- c’est une mise en scène, les bouteilles ayant pu être placée autour d’elle après coup.

Nous n’en savons rien. La phrase ajoutée en rose suggère seulement qu’elle a été oubliée - lien avec la thérapie de la mémoire. C’est évidemment du deuxième degré, car quel homme oublierait sa compagne pendant plusieurs jours - à moins d’avoir un sérieux problème de mémoire?

La journaliste de la Tribune de Genève qui mentionne cette image, Isabel Jan-Hess, titre sur le net: «La photo d’une femme nue, ivre morte choque». Elle invente donc une histoire puisque nous n’en savons rien. 

femme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoireEn arrière-plan on voit plusieurs chaises vides et une couverture au sol. Si elle était ivre-morte, cette femme se serait-elle étalée sur la table sans faire plus de dégâts? N’aurait-elle pas préféré la couverture au sol? Ses amis l’auraient-ils laissée dans cette posture incertaine alors qu’elle pourrait tomber et se blesser? Difficile à envisager. Ils ont pris le temps de faire une photo en «nettoyant» la scène de tous les personnages d’arrière-plan. N’auraient-ils pris aucun soin d’elle?

Tout ce qui se dit est simplement inventé. Ce qui choque la journaliste Isabel Jan-Hess est qu’une femme puisse être nue et ivre morte. Pourtant les urgences reçoivent toutes les semaines des jeunes femmes en coma éthylique. Une image d’homme nu et ivre aurait-elle choqué autant? Il est permis d’en douter. Sexisme pour les uns, champagne pour les autres!


Les délires de dames Gaspoz et Golay

Qui sont ces dames? Des intégristes en soutien-gorge. Bernadette Gaspoz est membre de la Commission consultative cantonale de l’égalité entre femmes et hommes. Muriel Golay est directrice du Service de l’égalité à Genève. Service que l’on sait totalement inféodé à l’idéologie féministe et à la cause des femmes, excluant toute approche masculine. On connaît le mépris des Bureaux de l'égalité envers les hommes. L'OPA féministe sur les Bureaux de l'égalité est totale. Donc ces bureaux ne sont pas crédibles. Quand il n'y a plus de contradiction on entre dans le totalitarisme.

Leurs propos sont mentionnés par Isabel Jan-Hess dans la Tribune papier de samedi 6 juillet. Ici, dame Gaspoz:

«On connaissait la femme-objet, ce journaliste a poussé le sexisme jusqu’à créer la femme-déchet».

Le délire paranoïaque et autoritaire dans toute sa splendeur. Quel mépris de la femme:femme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoire elle ne serait pas libre d’être ivre (si elle l’est), couchée sur une table? Elle ne serait pas digne d’être une femme dans cet état supposé et non démontré?


La bêtise arrogante de dame Golay

Muriel Golay quant à elle étale son idéologie décalée dans une lettre au rédacteur en chef de Tout l’immobilier:

«La Commission suisse pour la loyauté stipule qu’une image qui attente à la dignité de la femme ou de l’homme, n’est pas admissible et que tout message est à considérer comme sexiste lorsque des hommes et des femmes sont affublés de stéréotypes sexuels mettant en cause l’égalité entre les sexes.»

Du pur intégrisme. Où est le stéréotype sexuel mettant en cause l’égalité dans l'image incriminée? Les femmes n’ont-elles pas le droit d’être possiblement ivres et nues comme les hommes? Va-t-on supprimer toutes les images, les films, les clips, les illustrations, les récits, les chansons parlant de femmes ou d’hommes nus ou/et ivres? Va-t-on ôter les statues des parcs et réécrire l’Histoire? Va-t-on brûler le Livre de Job qui dormait sur un tas de fumier? Ou les Misérables? On se croirait bientôt dans un remake de Farenheit 451.

Muriel Golay termine en ajoutant que cette photo suggère une forme de domination masculine. Ben tiens... Qand la connerie a pris racine c’est dur de l’arracher. Madame Golay est-elle naturellement bête ou le fait-elle exprès? Comment peut-elle, au nom d’une pseudo-égalité, stigmatiser la moitié masculine de l’humanité en l’affublant de cette expression dénigrante, humiliante et sexiste de «domination masculine»? Expression qui catalogue l’ensemble des hommes en tant que groupe en leur collant un stéréotype de type sexuel qui met en cause l’égalité des sexes? Quelle preuve apporte-t-elle à son idéologie de la supposée «domination masculine»? Est-il permis qu’un Bureau de l’égalité soit, encore une fois, une officine de propagande misandre?


femme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoireLe mythe de la femme parfaite et le néo fascisme

On savait depuis longtemps qu’une des caractéristiques féministes est l’absence totale d’humour. Mais c’est encore plus grave que cela. Dans cet épisode le mythe féministe est celui de la femme parfaite. Ce qui a visiblement dû gêner nos deux dames patronnesses est que cette femme puisse être ivre, sans pudeur ni dignité apparente. Cela porte atteinte à l’image forcément parfaite de la femme qu’elles cultivent consciemment ou inconsciemment. Je ne vois pas d’autre explication à cette injure jetée à l’ensemble des femmes: parler d’une femme-déchet.

C’est simplement ignoble. Ne voient-elles donc pas que tout ce qu'elles attribuent de salissant aux hommes, ce sont elles-mêmes qui le disent des femmes? C'est leur propre pensée sur les femmes? Et comment réagiraient-elles si l'on affirmait que la supposée domination masculine n'a pu se réaliser que parce que les femmes auraient été incapables d'être à la hauteur des hommes, et qu'un tel degré de soumission doit être une pathologie de genre? C'est au fond, de manière subliminale, ce que pensent et véhiculent ces ayatollahs au féminin.

Plus grave: dire que c’est une illustration de la supposée domination masculine est bien femme objet,déchet,hommes,femmes,domination masculine,égalité,fascisme,emdr,nue,ivre morte,mémoiredans l’esprit de ceux qui criaient «Au sorcier» à la fin du Moyen-Âge. Pire: les hommes en tant que groupe sont devenus les juifs des féministes. En Allemagne les juifs en tant que groupe étaient accusés d’attenter à la société allemande. Ici ce sont les hommes en tant que groupe qui sont visés et accusé à la moindre image qui fait tousser les puritaines de service. C’est plus que du sexisme: c’est une forme de fascisme. Le mot n’est pas trop fort. On va droit dans l’Etat policier de la pensée.

Le féminisme est déjà en cours de «normalisation» quant aux moeurs. De réactionnaire il devient fasciste. Il faut donc s’y opposer par principe, en toutes circonstances, ainsi qu’à toutes celles qui se soumettent à son idéologie.

Bye bye freedom, here comes feminista. Remember Farenheit 451.


19:19 Publié dans Féminisme, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : femme objet, déchet, hommes, femmes, domination masculine, égalité, fascisme, emdr, nue, ivre morte, mémoire, juif | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@ hommelibre : comme toujours, un pur bonheur que de vous lire, une analyse factuelle, sans non-dits, tranchante comme un rasoir et tellement juste....
Mais il est tellement plus facile, dans le politiquement correct de ces féministes à oeillères de bêler comme le troupeau !!
Bien à vous

Écrit par : A. Piller | 07 juillet 2013

C'est du grand n'importe quoi. Je ne vois pas en quoi cette photo peut représenter la domination masculine. Faut vraiment avoir un esprit étriqué. J'opte pour la version cuite après une fête.
Bon perso, tant qu'à être nue sur une table, je préfère de loin me trouver dans la posture de Samantha Jones dans sex and the city avec des sushis sur tout le corps en attendant mon chéri affamé!

Écrit par : vali | 07 juillet 2013

@ Vali: je n'ai pas bien suivi cette série, mais je me souviens d'un épisode où Eva Longoria est couchée sur le dos sur une table avec un homme qui fait remonter sa robe très haut... Très chaud! Etait-ce cette scène? Pour le reste, c'est malheureusement désolant de bêtise.

@ Alain: :-)

Écrit par : hommelibre | 07 juillet 2013

http://www.tout-bon.com/photos-de-filles-bourrees/

on peut leur proposer ces photos là aussi à ces harpies

Écrit par : leclercq | 07 juillet 2013

La toute première photo de ton article John, date depuis les débuts d'Internet, voici au moins 15 ans.

Personne ne le relève.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08 juillet 2013

@HL
Non, John, vous confondez avec Desperate housewives. sex and the city est beaucoup moins mièvre et reflète assez bien, je trouve, les désirs de femmes et comment, parfois, avec les hommes, il faut se synchroniser afin de trouver un juste équilibre et vice et versa bien sûr.

Écrit par : vali | 08 juillet 2013

la premiére photo c'est vrai est connue je l'ai dans un PPS,

Écrit par : leclercq | 08 juillet 2013

la premiére photo est dans cette série de photos

http://www.petite-pause.com/buzz-photo/top-50-des-photos-de-filles-sous-l-emprise-de-l-alcool.html

Écrit par : leclercq | 08 juillet 2013

Femme ou homme, l'abus d'alcool n'est pas génial...

Et en fait ici on est dans l'égalité des sexes: des femmes peuvent être autant cassées que des hommes.

"...tout message est à considérer comme sexiste lorsque des hommes et des femmes sont affublés de stéréotypes sexuels mettant en cause l’égalité entre les sexes." Y voir un stéréotype mettant en cause l'égalité est abusif. Au contraire c'est une illustration de l'égalité (pas réjouissante, j'en conviens, je suis peiné par les femmes et les hommes ivres à ce point).

Écrit par : hommelibre | 08 juillet 2013

Bien le bonjour Hommelibre, quand on fait partie des femmes ne supportant que très peu leurs congénères,en lisant l'article on est rassurée.Il confirme le vice qui est souvent sous jacent chez de nombreuses femmes.Je parle de ces féministes vrais Toyotistes pour qui l'humain se doit de ressembler à une machine et à plus rien d'autre
Bien sûr elles doivent être choquées,pensez une humaine qui ose ainsi se dévêtir ! oser montrer ce qu'elles cachent pour mieux enrayer leur propre mal être qui a trop de Toyotisme finira pas les rendre complètement Toyètes comme on dit à Fribourg
toute belle journée pour vous et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 08 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.