25 juin 2013

Herschel a rendu l’hélium

Il était le plus grand. Il a vu l’univers comme on ne l’avait pas encore vu avant. Après 25’000 heures de mission et 2’300 litres de potion magique le télescope spatial Herschel a rendu l’âme - ou plutôt l’hélium.


herschel,télescope spatial,galaxies,étoiles,ciel,espace,esaC’était en effet sa potion magique. L’hélium a permis de garder sa température proche du zéro absolu. Il a pu ainsi prendre des images dans l’infrarouge lointain et obtenir des détails sur la formation d’étoiles et de galaxies il y a 10 milliards d’années.

L’infrarouge a été découvert en 1800 par le physicien William Herschel. Elle est une partie de la lumière invisible avec les yeux.

«Pour les physiciens, la lumière inclut les rayons gamma, les rayons X, l’ultraviolet , le visible, l’infrarouge, les micro-ondes et les ondes radio. Toutes ces ondes lumineuses voyagent à la vitesse de la lumière soit 300 millions de mètres par seconde. Certaines pénètrent l’atmosphère terrestre. La différence entre ces différentes lumières ou rayonnements électromagnétiques est leur longueur d’onde et leur fréquence, c’est-à-dire l’énergie qu’elles transportent. (...) La lumière infrarouge se situe entre la lumière visible herschel,télescope spatial,galaxies,étoiles,ciel,espace,esaet les micro-ondes émises par nos téléphones portables. C’est un domaine très vaste en énergie. La lumière infrarouge est ainsi la signature de corps ayant une température entre -270°C et 1500°C. Ceux-ci rayonnent de l’énergie avec un pic d’intensité correspondant à leur température. Ainsi le corps humain à 37 °C, la Terre à 20°C, le sable chaud de la plage et un mur de maison rayonnent principalement dans l’infrarouge.»


Lancé en mai 2009 par l’Agence Spatiale Européenne, Herschel, plus grand télescope spatial de sa génération (4m x 7.5m), a ainsi pu prendre des images des jeunes étoiles et galaxies sans être gêné par les nuages de poussières. Il a vu ce que les télescopes classiques ne peuvent voir dans le visible, comme la structure intime des galaxies. Mais plus encore:

«Herschel étudie également la chimie du milieu interstellaire des galaxies, des comètes et du système solaire. (...) Quelle est l'origine des molécules essentielles à la vie telles que les acides aminés observés dans les météorites du Système Solaire? Grâce à Herschel, il herschel,télescope spatial,galaxies,étoiles,ciel,espace,esaest possible d'étudier les signatures de nombreuses espèces chimiques, et ainsi déterminer la composition de l'environnement d'embryons stellaires à différents stades d'évolution, ce qui permettra de mieux comprendre l'évolution chimique des régions de formation stellaire, en particulier celles de type solaire.»

Après avoir été mis sur une voie de garage en orbite héliocentrique afin de ne pas faire obstacle à d’autres missions ultérieure et de pas encombrer la proxitimé terrestre, Herschel a été désactivé le 17 juin dernier.


He’s now a poor lonesome cow-boy,

Far, far, far away from homme...



Images ESA (cliquer pour agrandir): Nébuleuse tête de cheval - Vulpecula - Télescope Herschel.

13:34 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : herschel, télescope spatial, galaxies, étoiles, ciel, espace, esa | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.