15 juin 2013

Transmission

Quelque chose en nous de Tennessee

Johnny chante à Bercy. Salle immense. Public dans l’ombre comme un grand corps. Un corps vibrant.

Johnny chante. Accompagné de ses musiciens, de son pianiste et d’un orchestre.


johnny1.jpgJohnny tient le devant. Après quelques phrases il va d’un côté, vers son pianiste, Yvan Cassar. Il tend la main vers lui pour le présenter au public. A travers lui c’est le pianiste que le public honore. Transmission vers le musicien de l’honneur que ces milliers de spectateurs lui rendent. Puis il va d’un autre côté de la scène, vers les musiciens de l’orchestre. Il tend la main vers eux, les présente au public. Il leur transmet l’honneur qu’il a reçu.

En patron, il assume que ce qui converge vers lui va vers eux, sans qui il ne serait pas là.

Puis il marche sur un praticable, vers le public, dans le public. Descend du praticable et va au contact du public. Touche des mains en chantant. Restitue, transmet au public l’honneur qu’il reçoit de lui. Tout cela est prévu, fait partie du spectacle. Pourtant cette transmission symbolique est juste. Lui qui a tant reçu, qui est devenu une icône, un patron dans son genre, transmet avec l’assurance de celui qui est arrivé quelque part, et qui pose son autorité, simplement, avec humilité et solidité.

Puis il reçoit sur scène Charles Aznavour, s’incline légèrement devant lui. La transmission Johnny-yvan-cassar-620x0-1.jpgest inversée.


La transmission symbolique de celui ou celle qui a réalisé quelque chose, dont l’autorité est légitimée par sa propre action: passage du témoin, passage de la force.

Image classique de l’autorité exigeante et bienveillante. La jeunesse peut faire ses expériences, mais elle a aussi besoin de recevoir la force de quelqu’un de respecté et plus loin sur le chemin. Un jour, devenue patronne à son tour, c’est elle qui transmettra.

C'et un devoir et une mission: les adultes sont là pour assumer cette autorité, pour transmettre la force et reconnaître la valeur de celui ou celle qui monte. Transmettre une attitude, une approbation, une reconnaissance, des valeurs.


La transmission, passage du témoin, construction de la mémoire humaine.


22:37 Publié dans Art, Philosophie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Ah mon Jojo national!!!! je suis fan depuis toujours. Je n'ai pas manqué ce rendez-vous télévisuel et quand il vient à Genève j'en suis aussi! j'adoooore
Que je t'aime!!!!!

Écrit par : vali | 21 juin 2013

Les commentaires sont fermés.