06 juin 2013

New-York: chute des seins en bourse

La grosse pomme - New York - veut faire appliquer une loi de vingt ans autorisant les femmes à être seins nus partout où les hommes peuvent l’être. Yo! Et comme il n’y a pas de discrimination, tous les seins de toutes les formes et de tous les âges seront enfin à la fête. Même ceux de nos grands-mères. Et les messieurs pourront mater sans complexe puisque c’est montré.


new-york,seins nus,topless,seins,égalité,poitrine,hommes,mères,silicone,foot,central park,Il y aura de tout.

Les seins menus et bourgeonnants d’adolescentes, les ogives triomphantes de leurs mères, les gouttes parfaites, les mamelles en forme de pectoraux anabolisés, les tétons pointus de deux centimètres, les aréoles plates, les gants de toilette usés, les citrouilles à l’américaine, les cicatrisés un peu rigides à la mode silicone mountain, les poires bien mûres, ceux en forme de citrons, de cerises sucrées, de mangues savoureuses, les volcaniques, les besaces chargées, les fontaines généreuses des mères qui allaitent, les tendres, les fermes, les pleins, les secs, ceux qui disent «Viens», ceux qui regardent ailleurs, ceux qui frissonnent sous les regards, ceux qui font se demander pourquoi toutes les femmes n’ont pas les mêmes: tous pourront se montrer au grand jour (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

C’est une grande évolution de société, au nom de... devinez quoi? Au nom de l’égalité. Mais ce n'est pas sans danger. Si certains hommes à torse nu sont de vraies bombes sexuelles, chez les femmes tous les seins attirent les regards. Bonjour l’inattention au volant! Ce serait une campagne des carrossiers que je n’en serais pas étonné.

Non, je blague. Parce que les femmes ne pourront mettre leurs seins à l’air que là où les hommes le font. Cela limite les lieux et les périodes de l’année. Il y aura Central Park, les chantiers de construction où - tout le monde le sait - des cohortes de femmes portent les new-york,seins nus,topless,seins,égalité,poitrine,hommes,mères,silicone,foot,central park,parpaings et les sacs de ciment à torse-nu, certains bords de la rivière Hudson, deux ou trois rues de banlieue: le tour est vite fait. Vraiment? Pas certain. Ainsi la joueuse de foot dans la courte vidéo 1 ci-dessous. Et l’activiste féministe topless dans la vidéo 2, qui  se balade entre autres sur un marché. La particularité de cette vidéo est que là où elle est seins nus, aucun homme n’est à torse nu! D’ailleurs on ne voit guère d’hommes en tétons sur les marchés de Genève ou de Bruxelles.

Je ne sais si les images ont été sélectionnées pour, mais elle semble ne pas trop attirer l’attention. Il faut dire qu’elle n’est pas un top model. Et puis quel homme voudrait d’une féministe? N’y a-t-il déjà pas assez de raisons de se prendre la tête sans cela?

Les seins nus, ce n’est pas nouveau. Je ne parle pas de la secte violente des Femen, mais des africaines, nos mères à tous historiquement! Ne les a-t-on pas vues régulièrement la poitrine dénudée, arborant fièrement leur torse glabre et brillant sous les ardeurs verticales du soleil africain? Les seins ne sont donc pas partout un élément de stimulation sexuelle.

Quoi? Damned! Les seins serviraient aussi à l’allaitement! Nom d’une pipe! Ils ne sont pas qu’objet de désir des pères, mais aussi des bébés - pas pour les mêmes raisons bien sûr. Ceux-ci n’ayant pas encore remarqué que toucher les jolies pommes de la dame fait assez vite monter la grue dans leur pantalon. La mécanique emprunte des voies mystérieuses.

Mais quand-même, notre culture a hissé - si j’ose dire - les seins au rang d’éléments sexuels forts. Les montrer partout, et pas seulement dans l’ambiance érotique de la plage, new-york,seins nus,topless,seins,égalité,poitrine,hommes,mères,silicone,foot,central park,pourrait les banaliser et enlever aux relations charnelles un de leur piments. Les seins seraient alors dévalués. Ils chuteraient dans les bourses.

Hé! ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit: je parle des bourses des valeurs. A quoi pensiez-vous, vilaine?!

A propos de chute, tiens, encore une injure de la nature faite au dogme de l’égalité: les femmes ne sont visiblement pas égale devant la loi... de la gravité. Et certainement pas du tout égales aux hommes qui eux n’ont rien à faire tomber au-dessus du nombril. C’est rageant! Il y a toujours une solution: marcher sur les mains remet les idées, et le reste, en place...

Moi j’aime bien les seins nus à la plage mais j’aime aussi la différence. A force de vouloir tout faire comme les hommes elles vont cesser de les intéresser. Bien sûr, la récompense masculine est de savoir qu’ils restent les numéros 1, ceux que l’on prend comme modèles. Les féministes copient, une fois de plus. Elles n’ont pas beaucoup d’imagination et leur détestation des hommes n'est qu'un tsunami de jalousie.

Cette place de numéros 1 des hommes pourrait-elle à terme être menacée? Pas vraiment. Car il y a un truc qu’elles ne feront jamais comme les mâles (vidéo 3). Non mais allô!


Image 2: Keira Knightley. 3: Vin Diesel.

 

Une chanson où il est question de seins (de l'album Doa):
podcast



Les footballeuses, pas de raison qu’elles ne fassent pas comme les hommes:




Et l’activiste féministe seins nus: il y a pire. Être sourd et aveugle, par exemple.

 

 

 

_______________________________________________________________________

 

Doa, l'album:

pagnol,auteuil,fille,puisatier,sociologie,femmes,hommes,famille,grossesse,honneur,riche,pauvre

 


 


 


 

Le Diable en été, roman:

pagnol,auteuil,fille,puisatier,sociologie,femmes,hommes,famille,grossesse,honneur,riche,pauvre

09:52 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : new-york, seins nus, topless, seins, égalité, poitrine, hommes, mères, silicone, foot, central park | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

coucou Homme Libre,
j'étais un peu tristounette les derniers temps, pas un torse poil à l'horizon, même pas les jardiniers, c'est dire, heureusement l'anticyclone est revenu, j'ai bien cru qu'il allait rester pour toujours avec les suédoises, sinon pour le tableau, les auvergnates, c'est plutot roche Tuilière et Sanadoire, les italiennes Stromboli et Vésuve, mais pour les américaines faut pas trop se tracasser la tête à essayer de deviner,c'est ou pastèque ou plastique ;)))!!!bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 06 juin 2013

Sarah, coucou,

Je crois que les auvergnates ce n'est pas mon truc. Je vais aller faire u tour en Italie. Jouer avec le feu, raaahhhh... Pour les américaines, je trouve que les airbags ont plus leur place dans les voitures que dans leur corsage. Et au final les hommes newyorkais pourraient confondre les seins des dames et l'étalage du maraîcher. Ça va faire l'affaire des avocats, ça: harcèlement et tout et tout...

:-)))))))

bizzzouxxx!!!

Écrit par : hommelibre | 06 juin 2013

Vous rigolez Homme Libre, l'auvergne c'est super volcanique, on a toute une chaine de puits pour tout les gouts,puit de dome, puit de la vache, et entre les 2 roches c'est sympa, y'a toute l'europe qui vient visiter, le stromboli,c'est une grosse patate chaude, ça pète, ça fait des gaz, mais bon c'est vous qui voyez ;)))!!!

Écrit par : Sarah | 06 juin 2013

Ah.... j'avais pas pensé au Stromboli sous cet angle. Evidemment... Bon, finalement je vais aller faire un tour vers les puits, les pis, les domes pointus. Après j'irai voir Vulcania, ils n'ont pas mis l'odeur...

;-))))

Écrit par : hommelibre | 06 juin 2013

Ouaip, je ne ferai pas de commentaire sur la descente dans le feu des profondeurs, à cette heure-ci ce serait risqué...

:-))))
Bonne nuit à vous aussi adorable Sarah.

Écrit par : hommelibre | 06 juin 2013

ah oui Vulcania, à coté le Stromboli peut se rhabiller, car y'a même un ascenseur pour visiter les profondeurs, autant dire qu'on est même dans le feu,lol!!!
bonne nuit à vous a+!!!

Écrit par : Sarah | 06 juin 2013

Les commentaires sont fermés.