25 mai 2013

Deux roses sur un trottoir

Vers l’ouest, le soleil fait une percée. Sur les Voirons, le ciel est noir et des traces brisées de pluie approchent. Non loin coule le Rhône  au visage d’émeraude. Sur le trottoir, une rose rouge, ouverte, généreuse, sur sa longue tige. Abandonnée.


rose,trottoir,rhône,champ,amant,aimée,Plus loin une autre rose. De quoi sont-elles l’histoire?

D’un amant épuisé, éconduit, jetant par dépit les fleurs au sol?

D’une aimée déçue retournée à ses rêves?

Sont-elles des signes de pistes: «Suis-moi, viens...»?

Ou des promesses jetées au hasard: amour et prospérité pour qui les trouve?

Je ramasse les deux roses. Leur histoire change. J’abandonne l’amant à sa solitude; son dépit le fait invisible. Je laisse l’aimée à sa déception; chacun mange l’herbe de son champ. J’efface le signe. Je laisse les promesses aux nuages.

Ce soir les deux roses rouges brillent dans la douceur du salon.

20:36 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : rose, trottoir, rhône, champ, amant, aimée | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

J'aime

Écrit par : Pierre Jenni | 26 mai 2013

Merci Pierre.

Écrit par : hommelibre | 26 mai 2013

Les commentaires sont fermés.