12 avril 2013

France: strip-tease pour tout le monde

Cahuzac est un gagne-petit. 600’000 euros sur 20 ans font 30’000 euros par an. Rien, quoi. Pas de quoi en faire un tel plat. Ah oui, il a menti. Et alors, est-il le seul? Sûrement pas: les français mentent par sport. Combien vaut l’économie souterraine en France? Hou, là on ne navigue plus dans la mare Cahuzac: on est en haute mer. Et l’équipage est formé de menteurs acharnés.


hollande,socialisme,salariés,évasion fiscale,économie souterraine,etat,riche,trafic,cahuzac,L’économie souterraine a plusieurs sources. Le travail au noir, non déclaré. On y ajoute les montants issus du trafic de drogue, les trafics divers: armes, objets d’arts, antiquités, productions diverses illicites, heures de ménage ou gardes d’enfants non déclarées, prostitution contrainte et non contrainte, vols et cambriolages, contrebande de cigarettes ou d’animaux exotiques, contrefaçons de produits de luxe, tout cela s’ajoutant aux fraudes au fisc et à l’évasion fiscale. Je dois en oublier.

En France il est estimé que cette économie souterraine représente 9 à 13% du PIB. En 1995, rien que pour le travail clandestin, le travail domestique non déclaré, la fraude à la TVA et au chiffre d’affaire, il y a eu pour 42 milliards d’euros de redressements. Si l’on ajoute le trafic de drogue et autres trafics, c’est un montant inouï qui ne passe pas entre les mains de l’Etat.

Pourquoi donc s’en prendre uniquement aux élus? Demander la mise à nu de leur patrimoine, mesurette qui n’empêche pas le mensonge ni la dissimulation, les rend automatiquement suspects, en plus d’être une discrimination. On rajoute des lois aux lois alors qu’il faudrait faire baisser la pression fiscale pour décourager la fraude. Plus de morale = plus de lois = plus de contraintes = plus d’Etat = moins de libertés = socialisme.

Une différence fondamentale entre le libéralisme et le socialisme est le statut du citoyen. En libéralisme il est souverain et l’Etat est son émanation. En socialisme c’est le citoyen qui est émanation de l’Etat, lequel Etat lui dit ce qu’il doit penser et confisque un maximum d’argent pour payer des fonctionnaires qui surveilleront l’application des lois supplémentaires et chercheront les délinquants jusque dans leur arrière-cour.

Combien de milliards passent au noir dans les mains de salariés qui arrondissent illégalement leurs fins de mois les soirs ou le week-end? Là il y a un sport national bien plus développé que l’évasion fiscale.

L’ennui est que ceux-là ne sont pas les riches, ces sales riches que François Hollande n’aime pas et grâce à qui il s’est fait élire en les stigmatisant. Quand le gouvernement fera-t-il la chasse aux salariés qui gagnent quelques milliers d’euros par année en bossant les week-ends ou aux mères de familles qui se prostituent occasionnellement?

C’est pourtant possible: on regarde les revenus déclarés d’un salarié, ses avoirs en banque, et on le file pour connaître son train de vie. On verra très vite s’il dépense plus que ce qu’il déclare. Evidemment il faudra en arriver à la délation ou à avoir autant d’agents du fisc et de policiers que de citoyens, soit des non-productifs qui vivent sur le dos des productifs. Mais n’est-ce pas l’idéal socialiste?

Après le strip-tease des élus, Hollande devrait imposer rapidement le strip-tease du patrimoine à tous les français. Question d’égalité et de cohérence. Mais on sait que l'égalité n'est invoquée que quand elle sert une idéologie.

En tous cas il y a bien plus d’argent à se faire sur le dos des salariés, travailleurs au noirs, trafiquants et autres activités illicites que sur celui des riches.

 

10:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hollande, socialisme, salariés, évasion fiscale, économie souterraine, etat, riche, trafic, cahuzac | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Plutôt que d'annoncer le patrimoine des élus et ministres il serait plus logique de publier les casiers judiciaires de toutes ces hautes personalités. Selon certains journaux, il y aurait en tous cas 4 ministres qui sont comdamnés pour abus de biens sociaux ou détournement de fonds et, parmis eux, figure le 1er !!.

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 12 avril 2013

Plutôt que d'annoncer le patrimoine des élus et ministres il serait plus logique de publier les casiers judiciaires de toutes ces hautes personalités. Selon certains journaux, il y aurait en tous cas 4 ministres qui sont comdamnés pour abus de biens sociaux ou détournement de fonds et, parmis eux, figure le 1er !!.

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 12 avril 2013

Salut John. La triche fait partie du jeu. Comme déjà dit dernièrement. Chacun et chacune s'arrange avec sa conscience. Ce que je dois à la société. Ce qu'elle me doit en retour. Ce n'est pas si simple que ça, finalement. Tout n'est pas inscrit dans les lois. Celui qui développe une entreprise à droit au respect. Il prend des risques, il donne de l'emploi. Celui qui préfère rester salarié a droit au respect. Il donne de son énergie et de son temps pour faire tourner une entreprise afin qu'elle engrange des bénéfices. Tout le reste, est une question d'équilibre. Ai-je fauté? Ai-je mal acquis des biens? Ai-je volé mon employé ou alors mon patron? Ai-je fraudé le fisc, l'assurance-maladie, la caisse de chômage? Si les contrôles deviennent hyper sévères, c'est l'Etat fouineur, la fin de la liberté, et les brimades pour tous. Si les contrôles sont inexistants, c'est le laxisme et tout le monde se fout de tout le monde. Moi en premier puisque je sais que le voisin fait sans doute pire que moi. Et tant pis si d'autres paient tout pour moi. Combien de personnes trichent et fraudent dans la vie? Et à partir de quand et dans quelle situation devient-on un type ou une femme malhonnête qui abuse de tout le monde? Je crois que c'est la bonne question à se poser et qui concerne tout le monde. Trop d'Etat, c'est la liberté qui fout le camp au profit de la dictature. Pas d'Etat, c'est la liberté qui fout le camp au profit des inégalités. Trouver la bonne distance, c'est le rôle de la démocratie. A chacun de fixer sa ligne rouge à ne pas dépasser avec la loi communément acceptée par tous.

Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 12 avril 2013

Bonsoir John,

Parfaitement d'accord avec vous pour dénoncer ce travail au noir et l'économie souterraine que la France hollandaise refuse de voir dans sa vision hémiplégique de la fraude fiscale. On ne va tout de même pas pêcher dans le vivier de ses propres électeurs n'est-ce pas ?
Cette posture porte un nom : hypocrisie !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13 avril 2013

Les commentaires sont fermés.