07 avril 2013

Du rouleau compresseur aux putes d’Ukraine: business as usual

Les magasins français Super-U ont-il vraiment dé-genré les jouets pour les enfants? Ils ont édité un catalogue où l’on voit des garçons jouer à la poupée et des filles jouer avec un camion. Mais en quoi est-ce dé-genré? Les genres ne sont pas bannis, ils sont simplement inversés.


femen,féminisme,genre,belkacem,socialiste,prostitutiomn,hommes,femmes,porcs,truies,ukraine,iacub,dsk,Le journalisme lèche-botte

Un catalogue sans indication de genre présenterait des jouets sans enfants. Chacun choisirait sans être incité par une image. Non, cela ne suffit pas: il faut que les garçons se plient aux nouveaux diktats. Dans une société où les filles veulent tout faire comme les garçons mais où l’inverse n’est pas vérifié, c’est un effet du rouleau compresseur unisex et de l’idéologie misandre qui considère qu’il faut casser les garçons et le masculin.

Pourtant deux études montrent que dès les premiers mois l’intérêt des filles et des garçons est déjà différents.

« En 2009 l'université du Texas a mené une expérience avec des bébés de 3 à 8 mois, soit avant toute possibilité de conditionnement culturel », explique J.-F. Bouvet. « On leur a présenté des jouets et on a étudié leur regard. Entre un camion et une poupée, les filles manifestaient une nette préférence pour la poupée, mais pour les garçons la préférence pour le camion était moins tranchée. » Une autre expérience tirée du même essai et corroborée par plusieurs autres bouleverse hardiment les théories qui fondent l'identité sexuelle uniquement sur le conditionnement culturel. « Deux anthropologues américains ont observé la vie de chimpanzés en Ouganda pendant plusieurs années, écrit le biologiste. Les résultats de leur étude publiée en 2010 montrent que, si les jeunes singes jouent avec des bâtons, les femelles semblent les utiliser plus fréquemment comme des poupées rudimentaires, les traitant de manière quasi maternelle. »


Sur France 2, Natalie Sapena, commis-voyageur de la télévision d’Etat socialo-féministe, annonce son reportage du 4 avril (Complément d’enquête) sur les hommes: «Au XXIe siècle, ils n'hésitent pas à réclamer le droit au retour de l'ordre ancien, celui où les femmes étaient soumises aux hommes…»

La conne! Et elle a une carte de presse pour dire une connerie pareille? Je sais qu’elle a contacté beaucoup d’hommes qui réfléchissent à l’actuelle guerre des sexes et à la condition masculine. Elle a éliminé tous ceux qui avaient vraiment quelque chose à dire. Il faudrait juste lui faire avaler sa caméra par petits morceaux. C’est le sort réservé aux journalistes lèche-bottes.


Le temps des truiesfemen,féminisme,genre,belkacem,socialiste,prostitutiomn,hommes,femmes,porcs,truies,ukraine,iacub,dsk,

Les truies aiment les porcs. Marcela Iacub l’a encore montré il y a quelques temps, amoureuse du porc DSK. Le Nouvel Obs, dont on sait comment il a fait monter ses ventes sur le dos de DSK grâce à la truie Iacub, déroule le tapis brun aux Femen, sous le titre «Le djihad aux seins nus». Ce groupuscule ultra-misandre se fachise de plus en plus. J’ai déjà parlé de ses méthodes et de la surenchère. Cela continue: agresser avec violence puis se faire passer pour des victimes. Elles font ce que font les intégristes du monde entier: elles brûlent un drapeau (salafiste). Rien de nouveau dans la planète facho.

Elle traitent les hommes avec le plus grand mépris: «Les hommes sont des fumiers.» «Des porcs qui défilent dans les fast-foods du sexe.» Elles ont vite assimilé Iacub.

Elles ajoutent: «L'Ukraine n'est pas un bordel.»

Parlons donc comme elles. Les porcs vont dans les fast food du sexe parce qu’il y a des truies-putes qui s’y vendent. Et oui, l’Ukraine est un bordel parce que les jeunes filles de bonne famille s’y vendent aux riches étrangers. C’est leur choix: elles profitent des hommes et s’en mettent plein les poches sur leur dos. Pas besoin de bosser, il suffit d’avoir un cul disponible. L’Ukraine est bien un bordel à ciel ouvert. Que les Femen aillent donc attaquer ces femmes qui se vendent plutôt que d’injurier sans cesse les hommes. Qu’elles aillent empêcher les gagneuses de faire leur boulot!

Les Femen: une racaille facho. La culture racaille a envahi la société occidentale. Les Femen y sont comme des morues dans les égouts. Les Femen sont des truies. Les ukrainiennes de bonne famille sont des putes vénales.


C'était: nouvelles de la Féminista et de la guerre des sexes.

08:59 Publié dans Féminisme, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : femen, féminisme, genre, belkacem, socialiste, prostitutiomn, hommes, femmes, porcs, truies, ukraine, iacub, dsk | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Un bordel certea, mais au moins les hommes peuvent pisser debout !

Écrit par : F.H.Jolivet | 07 avril 2013

"Il faudrait juste lui faire avaler sa caméra par petits morceaux. C’est le sort réservé aux journalistes lèche-bottes."

c'est à se demander s'il ne va pas falloir en arriver là avec ce ramassis de menteuses et de malhonnêtes.

à une autre époque c'aurait été un duel aux premiéres lueurs de l'aube quelles auraient encourue, maintenant elles ne prennent aucun risque de mentir de salir.

sur le site terrafemina on en voit de belles une prof qui constate le fonctionnement spécifique des filles est sexiste puisque quelles constate une différences de comportement entre les garçons et les filles,

http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/3628-education-l-les-garcons-se-font-punir-pour-affirmer-leur-virilite-r-.html

"les femmes elles-mêmes peuvent paradoxalement avoir un discours très sexiste : beaucoup justifient l’asymétrie sexuée dans les sanctions par le fait que les filles « feraient tout en douce », seraient beaucoup plus « hypocrites », « tordues » et même « vicieuses » et ne se feraient donc pas attraper alors qu’elles n’en feraient pas moins que les garçons qui eux, au moins, auraient le mérite de faire les choses « en face »."

tout ce qui sort de l'indifférenciation est du sexisme, là on aura tout vu.

il va falloir les arrêter ces tarées !!!

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/20593-education-unisexe-tout-le-monde-assis-pour-faire-pipi-.html

"Pour Brigitte Grésy, inspectrice des affaires sociales, qui rendra le 14 janvier un rapport sur la socialisation des filles et des garçons avant 3 ans, c'est bien là le signe que « quelque chose bouge » : « Si ce genre de coup marketing fonctionne, tant mieux », ajoute-t-elle car « il y a une overdose ressentie par rapport au marketing sexiste des jouets. » "

pauvre cruche renseigne toi, en norvége au bout de décennies d'égalité il y a toujours 90% d'hommes dans les études d'ingénieurs !!!

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

"Dans une société où les filles veulent tout faire comme les garçons"

où les féministes veulent nous faire croire que les filles et les garçons sonts identiques, où elles veulent nous faire croirez que le dimorphisme sexuel important entre hommes et femmes n'a pas d'importance !!!

deux fois plus de forces en moyenne dans le haut du corps c'est énorme et ça ne se compense pas même avec des exercises physiques comme veulent nous le faire croire des campagnes de pubs, ça ne se compense pas parce que ces filles qu'on demande de faire des exercises physiques vonts cotoyer dans les métiers physiques des hommes qui effectuent du travail physique et donts les muscles se dévelloppent beaucoup plus vite que ceux des femmes.

on en est maintement a faire faire des films à des collégiens qui préconissent un quota de 40% de femmes dans les métiers du batiments, on est en plein délire quota parité les dada du féminisme !!!

dernier vainqueur du concour de la CAPEB le collége de la Pacaudiére à 25Km au nord de chez moi.

les profs aussi sonts dans le délire "GENDER" euh pas encore assez sois disants

"D’où, surtout, le besoin impérieux de formation des enseignants à qui l’on demande d’aborder ces thèmes et qui sont très mal à l’aise ou en colère parce que pas préparés."

besoin de formation non ce n'est pas de la formation c'est de la propagande !!!
ils sonts en colére parce que pas préparés, préparé non subis un lavage de cerveau oui employons madame les vrais môts qui conviennent.

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/6307-education-l-la-theorie-du-genre-bouleverse-les-stereotypes-des-adultes-r.html

"D’où, surtout, le besoin impérieux de formation des enseignants à qui l’on demande d’aborder ces thèmes et qui sont très mal à l’aise ou en colère parce que pas préparés."

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.humanite.fr/societe/meme-les-anges-ont-un-sexe-reportage-la-creche-bourdarias-saint-ouen-483123

"l’éducateur sortir une infinité de clous, des marteaux et des planches. « À quoi ça sert un marteau ? Qui en a un à la maison ? Et qui s’en sert ? » David profite de l’échange pour expliquer les règles : mieux vaut prévenir que guérir. Les petites se scrutent les unes les autres puis se mettent à l’œuvre. Curieuses, attentives, elles cognent propre. Pas à côté. « Tu tapes fort Jeanne, bravo ! » encourage David. En deux temps trois mouvements, l’activité est bouclée, les clous plantés."

il veut en faire des charpentiers un des métiers qui utilise encore rarement un marteau, c'est fini les marteaux

http://www.youtube.com/watch?v=YG0OlGi43u4

maintenant c'est ça des journées entiéres.

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.youtube.com/watch?v=ev2b8KVi9qg

où ça le cloueur toute la jounée dans la main, la poigne qu'il doit avoir le type où bout de quelques années, un type comme ça une poignée de main il te broie la main.

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.dailymotion.com/video/xtfs8q_visite-de-la-creche-bourdarias_news

bandes d'imbéciles la dictature est en marche

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/theorie-du-genre-la-norvege-dit-130622

super ce blog

"Propagande discrète pour la théorie du genre

Cependant, pour la sociologue Sylvie Cromer, citée par Le magazine d'information de la Région Île-de-France, l'absence de parité dans les manuels "démontre qu'un manuel n'est pas le reflet de la réalité, sinon on aurait la parité entre personnages masculins et féminins." Il y aurait donc, si les manuels n'étaient pas sexistes, parité parmi les scientifiques, les grands personnages historiques... alors que la prédominance masculine semble pourtant avérée. Et la rédactrice de l'article de commenter : "le discours sous-jacent véhiculé par ces ouvrages pédagogiques reste alarmant : femmes et hommes n'auraient pas les mêmes centres d'intérêt, et donc les mêmes compétences ou les mêmes places dans la société". Il serait donc alarmant de constater que les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes intérêts ? Ou plutôt il serait sexiste de penser - à tort - qu'ils n'ont pas les mêmes intérêts ? "

les femmes lucides ça existe !!!

Par Sabine (---.---.---.146) 13 février 20:38
J’hallucine. Depuis quand le but d’une crèche n’est plus de garder des enfants mais de « déconstruire des stéréotypes de genre » ? Depuis quand les petits sont des cobayes sur qui ont fait des « expérimentations » ? Les parents sont ok avec ça ? Pas moi.
L’article en lien est édifiant de connerie :
« On encourage les filles à manier le marteau à l’atelier bricolage, et les garçons à s’exprimer à l’atelier émotions »
Pour qui les puéricultrices se prennent-elles et surtout de quoi se mêlent-elles ? Elles n’ont pas à inciter à jouer à ceci ou à cela en fonction de visées idéologiques, ce n’est pas leur job ! Il faut qu’elles retournent à l’école apprendre leur métier. Les jouets sont à disposition des enfants et ils jouent à ce qu’ils veulent, point.
Dans des écoles :
"Un kit pédagogique envoyé aux enseignants met en scène deux personnages ours, rigoureusement identiques, mais assignés à des tâches différentes. « Aux enfants de déterminer si c’est papa ou maman ours qui cuisine, lit, bricole, repasse, fait du vélo, travaille sur l’ordinateur ou parle à une tribune politique. » « J’ai vu une petite de fille de 6 ans quasiment programmée pour devenir mère au foyer, raconte Fanny Vaucelle. Et un garçon qui m’expliquait mordicus que “la femme de ménage, à la maison, c’est maman”.
Ben oui, il le soutient mordicus parce que c’est maman, il ne peut donc pas soutenir le contraire. Cette instit s’occupe vraiment d’enfants ? Catastrophe. Qu’est-ce qu’elle va faire, expliquer au petit garçon que ce qui se passe chez lui n’est pas normal ? Que sa mère et son père ne devraient pas faire comme ça ?
"Ce genre de dispositif nous fait prendre conscience que tous, enseignants, parents, professionnels, véhiculons auprès des plus jeunes des clichés sexistes sans le vouloir. «
Si maman fait la vaisselle et que papa répare la voiture, »ils véhiculent des clichés sexistes« . Va falloir faire super gaffe à la maison. Non, je ne peux pas recoudre ton pantalon, sinon je véhicule un cliché sexiste
Najat Vallaud-Belkacem : « Cette démarche doit devenir un réflexe naturel dans l’ensemble des crèches »
C’est ça le féminisme aujourd’hui ? Sans déconner. Les bras m’en tombent. Ces gens sont fous.

@ l’auteur : très bon article, qui pose les bonnes questions. Encore mieux si c’est une femme qui l’a écrit. Cet »empire du bien" a un petit arrière-goût de fascisme soft, qui veut s’immiscer dans les vies et les consciences pour imposer LE bon comportement, LES bonnes pensées. Et qui s’y emploie avec les tout petits, apparemment.

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

Par Carl (---.---.---.254) 14 février 01:32 Il faudrait peut-être envoyer un exemplaire des droits universellement reconnus comme fondamentaux à notre chère ministre idéologue Najat Vallaud-Belkacem.


Pour rappel :
Déclaration universelle des droits de l’homme :

Article 26
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.


à conserver

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/declara.asp#art26

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

Par mortelune (---.---.---.194) 14 février 13:13
Nous vivons une époque très étrange. Les hommes se marient entre aux et la théorie du genre sera légiférée tôt ou tard. La ’grande faucheuse’ de la société est au travail, pas facile de l’arrêter. Quelle sera la prochaine étape ? Dans quelques années pourrais-je dire que je suis une femme hétérosexuelle sans être inculpée pour trouble à l’ordre public ?


Pour maintenir la parité vont-ils contrôler les grossesses avec des interventions ’biologiques’ sur les embryons ? De la même façon comment vont-ils faire pour maintenir cette parité tout au long des années ? J’ai peur ! Au secours !
Ils comptent tout : nos enfants, nos voitures, nos dépenses, nos salaires, nos chiens, nos chats, nos économies, nos vacances, le temps passé sur le net, le temps passé devant la télé, les naissances, les décès, les vieux, les vieilles, les retraités, les chômeurs (...). Que ne savent-ils pas de nous et que savons-nous d’eux ? Ils sont qui ces gens qui n’écoutent plus personne ? Rockefeller ? le groupe Bilderberg ? La trilatérale ? Rothschild ? En fait on ne sait rien sur eux.


Mais où sont nos hommes bon sang, où sont les hommes capables de dire stop à tout ça ? N’y aurait-il plus que des PD ? Faudra-t-il que ce soient les femmes qui disent NON ?



NB. Merci pour cet article génial


"bien cette femme, ce sonts peut-être les femmes comme elles qui nous sauveronts de ce féminisme dictatorial, vu que les hommes politiques pétent de trouille face au féminisme. n'osent pas être un contre pouvoir pour lui pourtant le féminisme a besoin d'un contre pouvoir comme toute femme.

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article119

- Pourquoi les hommes, premiers ciblés par cette idéologie séparatiste et cette vision grimaçante de la masculinité, ne protestent-ils pas ?

"Ils sont tétanisés par la bien-pensance féministe et crèvent de trouille à l’idée de passer pour des machos, donc des salauds et des réactionnaires. Au moment du débat sur la parité, quiconque disait son dissentiment était flingué par les deux grands quotidiens de gauche, Le Monde et Libération. Il faut n’avoir rien à perdre pour affronter ces outrages..."

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

Par Tall (---.---.---.245) 16 janvier 13:32
Les gays pouponnent très peu. Ils préfèrent de loin la vie épicurienne et sont généralement très libertaires. Les chiffres du nombre d’enfants qui auront 2 papas sera tellement insignifiant ( en % de pop ) que ça ne changera rien à la société.




- Chez les lesbiennes par contre : il y a déjà aujourd’hui un recours massif à la procréation assistée ( banques de sperme ). De nombreuses françaises ont recours à cette technique en Belgique depuis au moins 10 ans. On les appelle les « bébés-Thalys » ( nom du tgv Paris- Bxl )


- Mon pronostic sur le développement de ces enfants à 2 mamans est le suivant :


- pour les garçons : un nombre + important que normal d’enfants-rois ( égoïstes narcissiques et tyranniques qui n’ont pas connu l’opposition du mâle dominant dans leur enfance ) et d’homosexuels ( exemple de la femme réservée aux femmes ).


- pour les filles : un nombre + important que normal de lesbiennes ( par simple mimétisme ).


Résultat des courses dans les décennies à venir ...

trés vrai

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/louer-son-ventre-pour-faire-un-129051

Écrit par : leclercq | 07 avril 2013

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130404.OBS6834/femen-les-hommes-sont-des-fumiers.html

"Elles ne comprennent pas toujours qui nous sommes, écrit l'Ukrainienne. Elles commencent à nous proposer des choses absurdes, comme des enquêtes sociologiques. Or nous sommes des praticiennes, non des théoriciennes."

des enquêtes sociologiques, une des armes favorites pour la propagande féministe.

se servir de la notion de rigueur des enquêtes pour mieux tromper !!!

tout salir avec leurs copines les journalistes.
enquêtes orientées, avec tout et n'importe quoi dedans, il n'y a qu'a voir les différentes activités dans les enquêtes sur les taches ménagéres, "genre tenir compagnie a une personne adulte" tout est fait pour gonfler le temps des femmes.

Écrit par : leclercq | 08 avril 2013

Je n'ai regardé que des extraits de l'émission de France 2 "complément d'enquête : où sont les hommes?" dont vous parlez, parce que comme je m'en doutais un peu ça a rapidement tourné à la propagande féministe, malgré le titre racoleur. Il ont juste amorcé ça comme une prise en compte sérieuse des revendications des hommes, pour rapidement tomber dans un dédouanement total et omniprésent des féministes, caché derrière une prétendue écoute des attentes masculines. Les hommes seraient les seuls responsables de leurs problèmes, parce qu'ils n'auraient pas suffisamment plié une fois de plus aux attentes de *** habillées comme Paris Hilton et causant comme Caroline de Haas. Il y a des choses qui devraient rester à jamais incompatibles.
Ils manquent pas d'air, Clark Kent s'est même permis d'inviter 3 *** de féministes entre chaque reportage pour parler des problèmes des hommes... hum je vois. C'est maintenant les féministes les mieux placés pour en parler, dans ce cadre là qui est encore celui de l'accusation des hommes, malgré les apparences. Ici ce ne sont pas tant les problèmes que rencontrent les hommes à cause de certaines femmes de leur propre point de vue d'hommes qu'il s'agit, mais plutot le problème que pourrait poser les hommes qui résistent au rouleau compresseur féministe du point de vue de France 2. Il faut les aider, les accompagner, les rééduquer pour qu'ils acceptent la levrette suédoise.

C'est honteux. Comme l'histoire du type qui consulte un psychiatre depuis des années parce qu'il dit avoir peur des femmes, c'est à lui de suivre une thérapie, et ce serait aux hommes de s'adapter aux *** gratuites modernes (lui en fréquentait des payantes et ça devait pas être des calls girls de luxe). Ou encore l'autre qui poursuit en justice son amant pour qu'il soit déclaré père malgré lui, après qu'elle soit tombé enceinte malgré la prétendue maitrise de leur corps des femmes; là visiblement elle n'a pas maitrisé. Ou alors tellement bien maitrisé qu'elle se passe du consentement de l'homme. Son enfant dans tout ça? qu'est-ce qu'il va ressentir? rien à foutre apparemment. Ah si compenser l'absence d'un père par un site internet dédié à ce sujet, où on va pouvoir se défausser.

Écrit par : Didier | 09 avril 2013

En s'attaquant au musilms, les Femen prennent des risques (pas trop non plus, car la grandes mosquées de Paris n'est pas un repère de banlieusards salafistes). Des risques vis à vis de cette religion de violents. Et des risque, car ces derniers sont considérés comme des victimes du monde occidental. Surtout en France, où cette population a aidé le présent président dit "président normal" à trôner en haut de la République. J'ai hâte de voir la suite des événements, car leurs shows risque de tourner au vinaigre avec les barbus... Je ne les vois pas encore tenir plus de 5 ans en France.

Écrit par : Riro | 09 avril 2013

http://www.humanite.fr/societe/meme-les-anges-ont-un-sexe-reportage-la-creche-bourdarias-saint-ouen-483123

« Les filles ont tendance à attendre l’aval des adultes pour régler les conflits. On leur apprend à dire non, à s’imposer, à ne pas être impressionnées par les garçons.

sous entendu, les femmes adultes auraient du mal à dire non, à s'imposer, et serait impressionnées par les hommes et sous entendu cause de la violence conjugale uniquement masculine bien sur.

ces gens là sonts complétement déconnectés de la réalité.

dans beaucoup de foyers les femmes ne respectent pas leur conjoints sonts infernales à vivre sonts sans contre pouvoir beaucoup d'hommes souffrent de violences psychologiques et se taisent, voilà la réalité loin de toute la propagande féministe, de ces filles qui onts des peaux de saucissons devant les yeux et qui ne jurent que par le catéchisme féministe, qui lui ne fait que détruire l'équilibre des couples oui parce que trop de femmes croient à leurs fadaises. savent quelles sonts protégées envers et contre tout quand elles sonts co-responsables de la violence dans le couple.

"Sur France 2, Natalie Sapena, commis-voyageur de la télévision d’Etat socialo-féministe, annonce son reportage du 4 avril (Complément d’enquête) sur les hommes: «Au XXIe siècle, ils n'hésitent pas à réclamer le droit au retour de l'ordre ancien, celui où les femmes étaient soumises aux hommes…»"

cette femme là comme ses copines n'a pas d'honneur. tout est bon pour salir les hommes à une époque un journaliste qui insultait un autre homme, pouvait se retrouver en duel et y perdre la vie.

http://books.google.fr/books?id=HXuGozvhaVYC&pg=PA112&lpg=PA112&dq=duel+pistolet+g%C3%A9n%C3%A9ral+journaliste&source=bl&ots=r1Vesojj9r&sig=xY6beTyma-dvb94Xlkec2EeToIU&hl=fr&sa=X&ei=WANkUePmFsqz0QXk6YGgAw&ved=0CDYQ6AEwAQ#v=onepage&q=duel%20pistolet%20g%C3%A9n%C3%A9ral%20journaliste&f=false

ça en refroidira plus d'une maintenant les duels sonts oraux parait il entre avocats, belle fumisterie, quand on sait comment la justice a été pourrie par le féminisme avec ses lois bidons.

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

http://www.marianne.net/Une-fessee-pour-Edwige-Antier_a182833.html

"La loi est banalisée. La loi est détournée. La loi est moquée, en profondeur, quand elle s’attache à ce qui ne la regarde pas mais s’élabore trop vite pour l’essentiel qui la concerne.

La loi, sauf exceptions, n’a pas à s’immiscer dans la vie domestique, dans notre espace d’autonomie où nous sommes les témoins de nous-mêmes et de nos proches, vraiment proches.
Qu’on continue comme cela, avec cette frénésie de la bonne conscience, et on amplifiera

cette déplorable attitude française qui prend la loi pour une menace alors qu’elle devrait être perçue seulement comme une garantie."

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

@ hommelibre

Pourquoi avoir censurer certains mots de mon message? Je ne me serais pas permis d'employer des mots ou phrases insultants et à ce point violents si vous ne l'aviez vous-même pas fait dans ce présent article "Natalie Sapena... La conne!... Il faudrait juste lui faire avaler sa caméra par petits morceaux. C’est le sort réservé aux journalistes lèche-bottes."
Donc je me suis dit que c'était OK pour cette fois.

Ce n'est pas mon blog, donc je m'adapte aux règles en vigueur, mais il me semble que nous sommes entre adultes, derrière mes quelques gros mots j'essaye d'argumenter, ce ne sont pas des insultes gratuites; d'ailleurs par rapport à celles que je désignais les termes me semblaient adéquats, le type fréquentais bien des p***s, ou une des invités est bien co-fondatrice de ni p***s ni soumises.
De mon point de vue le fond et la forme sont souvent indissociables, édulcorer mon langage revient à édulcorer mes idées. Si je suis dans un état d'esprit rageux, il faut des mots violents pour exprimer ce que je ressens, sinon ça n'aura jamais le même impact. Sans, il ne m'est pas possible de restituer avec entière fidélité mes sentiments.

On dit souvent que les hommes n'expriment pas leurs sentiments, ce qu'ils ressentent, leurs émotions tout ça; et puis quand ça leur arrive, on les sommes de se taire, ils n'auraient pas le droit de ressentir ce qu'ils ressentent et de l'exprimer.
Michel Sardou racontait que lorsqu'il passait des soirées avec des amis hommes, il se sentait plus libre; tandis qu'il suffisait qu'il y ait une femme dans un groupe d'hommes et on n'avait plus le droit de dire de gros mots, de dire tiens celle-là elle est bandante et tout ça.

Écrit par : Didier | 09 avril 2013

ça en refroidirait plus d'une, maintenant les duels sonts oraux parait il entre avocats, belle fumisterie, quand on sait comment la justice a été pourrie par le féminisme avec ses lois bidons. quand on sait comment a été traité Zemmour avec ces lois de merde.

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

«Au XXIe siècle, ils n'hésitent pas à réclamer le droit au retour de l'ordre ancien, celui où les femmes étaient soumises aux hommes…»

Cette blague ... Parce que les hommes se battent pour leur propre intérêt commun c'est à dire ne pas se faire écras... euh dominer par des folles hystériques juste bonnes à enfermer(car c'est bien le chemin que les événements prennent si on continue de se laisser faire) et à part les masochistes qui déifient une personne qui n'est même pas leur mère mais leur épouse, effectivement je trouve celà normal de se battre pour ses propres droits.

N'est-ce pas ce qu'on fait les femmes depuis un siècle ? A notre tour de pencher l'équilibre de la balance, la balance de la justice entre les humains, pour une réelle égalité et non l'égalité façon théorie du genre prônée par les bien pensants, une égalité juste et non l'intérêt d'un sexe qui prévaut sur un autre.

Tant qu'il y aura de la misandrie il y aura la guerre contre les femmes qui soutiennent directement ou indirectement ceci, car le soutenir c'est le cautionner !

Écrit par : prometheus | 09 avril 2013

http://www.forez-info.com/encyclopedie/le-saviez-vous-/4254-un-journaliste-de-plume-et-depee.pdf

"C'est une des pires misères du métier qu'il faille absolument, pour conquérir le droit
d'écrire à peu près ce qu'on pense, être allé au moins une fois sur le terrain, se faire
trouer la peau d'une épée pour voir s'il en sortira du sang..."

maintenant ce métier n'a plus cette misére là, et surtout les journalistes femmes n'onts plus aucune retenue, elles n'onts aucun risque d'écrire n'importe quoi de salir.

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

http://oldguns-blackpowder.forumgratuit.org/t309-le-duel-au-pistolet

Au XXIème siècle, nous sommes des personnes responsables, licenciées FFT, avec un casier judiciaire vierge.
Nos pistolets de duel, nous les utilisons au stand de tir, en respectant la loi. Et nos cibles sont en papier.
Merci.


responsables mais sans honneur, puisque l'on a plus le droit de défendre son honneur.

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

http://www.lesinfluences.fr/Faites-des-duels-pas-la-guerre.html

Laver son honneur en 2012. Les journaux et les papiers bleus de la justice ont remplacé les prés verts et les témoins du petit matin. Avec le sentiment, parfois, qu’il y a des claques qui se perdent et un ridicule qui peut tuer.


--------------------------------------------------------------------------------
oui il y a des claques qui se perdent et les hommes ne peuvent plus défendre leur honneur faces aux insultes des femmes journalistes, ils subissent ces insultes jusqu'a la lie !!!

Écrit par : leclercq | 09 avril 2013

leclercq

Là où je bosse la personne féminine (une vraie chieuse au passage, elle est en province) qui fait la planification de mes interventions mobiles m'en a fait voir de toutes les couleurs. Quand je tente de me plaindre à mes collègues, j'ai l'impression que personne n'est motivé pour remettre cette bureaucrate casseuse de techniciens dans la norme professionnelle. Et quand je me plaignais à ses petites copines, elles avaient tendance à la défendre.

Entre la lacheté des hommes et la sororité entre elles, les femmes ont de beau jour devant elles et surtout aucun souci à se faire.

Écrit par : prometheus | 10 avril 2013

@Hommelibre ,Ces femmes sont des léches en tous genres et Novartis doit se frotter les moustaches en les voyant défiler.Allez les souris à poil,vos seins montrés au monde entier sont candidats aux maux dont le plus incurable,le cancer du Sein
En somme sans le savoir elles sont pain béni pour les pharmas comme quoi quand on veut défiler vaut mieux assurer ses arrières train et seins car le soleil même caché émet justement en ces périodes là, les rayons les plus nocifs pour l'organisme humain

Écrit par : lovsmeralda | 05 juin 2013

Les commentaires sont fermés.