08 avril 2013

La chatte a mâle aux pieds

Les buzz sur le net tiennent parfois à peu de chose. Un centimètre carré. Il suffirait d'ailleurs d'être manchot et de jongler avec le menton pour être une vedette mondialement connue. Internet est un peu la vitrine de la cour des miracles. Tout y est possible. Même la virginité peut mener à la notoriété. En tous cas pour les filles. Le pucelage masculin a moins de force suggestive. Effet de la dissymétrie des sexes.

Alice a tout d’un ange. Elle promène son joli minois sur la toile avec une candeur désarmante. Son regard éclaboussant et son sourire en forme d’infinie promesse légèrement carnassière feraient presque oublier qu’elle a aussi un ventre. Un ventre qu’elle met en avant, à sa manière. Gros buzz sur le net.


alicia stark,miss suisse,virginité,épilation,chatte,sexualité,ange,dieu,Son ventre: elle ne parle que de cela, sans en parler vraiment. Elle est vierge. Sa virginité fait partie de son charme. Un peu comme une épilation. Quand une femme dit: «Je suis épilée» des images viennent. Est-ce un triangle isocèle? Une fine ligne mourant à l’entrée de sa vallée? Un coquillage exotique? Toutes les formes sont envisageables. De quoi allumer le feu du désir, ah que! L'épilation suscite des images - tant qu'on ne l'a pas vue.

Mais vierge, qu’imaginer? Une minette angora (... pas épilée)? Un petit bout de peau tendue sur laquelle aucun jeune tambour n’a encore joué de sa baguette?

Alors que la plus grande accessibilité sexuelle des filles allège quelque peu la charge du cochon pour les jeunes hommes dont le désir n’est plus aussi vilain que pour nos grands-mères, voilà une virginité qui refonde la morale chrétienne des corps. «Pas avant le mariage» dit Alice Stark, candidate à Miss Suisse. Elle l’assume et le revendique. Rien à dire. C’est son choix, c'est sa religion. Une manière de donner de la valeur à la relation où elle s’investira.

Mais pourquoi en parle-t-elle? Pourquoi ne parle-t-elle que de cela? Il y a une forme d’étrangeté à exposer ainsi ce choix si pudique. Et qui aurait pensé que la virginité fasse à nouveau la une des médias? C’est bien joué: les jurés de Miss Suisse en parleront. Forcément. Elle a pris une longueur d’avance dans la médiatisation. Ce qui n’est pas sans effet:

«Et la candidate avoue aussi d’autres centres d’intérêt que la religion. Le sport et la mode font partie de ses passions: elle possède 20 sacs à main et 60 paires de souliers et elle alimente aussi un blog consacré à l’habillement. Reste que son éclat et son parcours inhabituel dans le milieu des Miss n’ont pas échappé aux professionnels de la mode qui veulent en tirer parti. «Des agences de premier plan en Allemagne et en Autriche m’ont fait des propositions. Mon rayonnement leur a plu. Je le dois essentiellement à ce que je suis, et ma foi en fait partie.»

Chacun fait sa trace. Les rappeurs montrent leur grosse chaîne en or: la richesse comme signe de valeur personnelle. Elle, elle parle de sa virginité. C'est sa foi, c'est sa pub.

Dieu doit être plutôt content. Il aurait mauvaise grâce à refuser un si ingénu marketing.

Depuis son coming out virginal, elle reçoit de très nombreuses propositions de garçons. La chatte a mâles aux pieds. Ils sont en ligne, prêt à partir au moindre signe. Allez, roulez tambours!




15:22 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alicia stark, miss suisse, virginité, épilation, chatte, sexualité, ange, dieu | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.