28 mars 2013

Après les Femen, les Homen débarquent!

Ils battaient le trottoir hier à Paris, bravant seins nus - enfin, tétons nus - la froidure météo qui symbolise le gel du bonheur en France. Ils portaient pantalon rouge, bleus ou vert et masque blanc, sans doute pour produire un effet visuel plus marquant. Le masque disparaissant par moments, on pouvait découvrir les visages de ces hommes d’un nouveau genre - plus exactement d’un genre que l’on croyait disparu. Car depuis que l’on ne voit plus que des seins et des clitos à la une des médias, on se demandait si le masculin existait encore.


homen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre,Les uns en ont, les autres pas

Il semble que ce soit le cas, bien que l’on n’ait pas tout vu. Il faudra faire des efforts pour attirer la presse. Les femmes nues font venir les journalistes hommes, on le comprend, et aussi les journalistes femmes qui viennent mater pour voir si elles en ont de plus beaux qu’elles. Et des lesbiennes solitaires en chasse. Les hommes nus, et encore qu’à moitié, ça ne va pas faire la une à chaque crotte posée dans la cour des médias. A moins de choisir utilement quelle moitié de soi exposer.

Et là il y a encore du boulot.

Hier ils manifestaient devant la préfecture de police de Paris pour demander des excuses,homen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre, suite aux gazages de la police sur certains participants à la manifestation de dimanche contre le mariage et l’adoption pour les personnes homosexuelles. Les Femen jouant aux soubrettes devant chez DSK et montrant leur cul à la presse, toutes prêtes en position de levrette, avaient eu plus d’attention médiatique. Il manque quelque chose à ces Homens. Un petit relooking s’impose.

D’abord il faut montrer ce que les autres n’ont pas. Les Femen montrent leurs seins parce que les hommes n’en ont pas. C’est genré: les femmes ne sont pas les hommes. Vous me direz: on le sait depuis longtemps. Mais par les temps incertains que nous vivons il semble utile de le rappeler. Si on ne le dit pas vous pourriez, Mesdames, être tentées d’aller vérifier par vous-mêmes. Vous vous feriez prendre la main dans le sac. Si j’ose dire.

Donc les Homen doivent enlever le bas pour montrer qu’ils en ont et elles pas, na! Elles peuvent scier des croix et s’enfuir après, faire la nouba dans une cathédrale où elles ne risquent rien, prendre des positions à la Rambo et s’injecter de la testostérone, elles n’en n’auront pas plus. Je sais, c’est le malheur des femmes: elles n’en ont pas, les hommes si. C’est comme ça et celles qui n’acceptent pas leur naissance doivent envoyer une homen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre,réclamation au GBAD (Grand Bureau de l’ADN Cosmique). Elles n’en ont pas. Les Femen brandissant comme un trophée une paire de couilles ensanglantées sur leur site, sans que cet appel à la violence de genre n’ait à ce jour été dénoncé publiquement, montrent à quel point les testicules leur font envie. C’est une obsession.

L’homme reste l’avenir de la femme.

Mais elles n’ont pas le bon mode d’emploi pour les coucougnettes. Cela ne sert à rien de les retirer de l’ensemble. Il faut vite les recliper. Il faudrait aussi un camp d’entraînement pour les Femen afin de leur expliquer l’usage de l’organe masculin. Avec exercices pratiques.


Attention aux contrefaçons!

Donc, les Homen, dénudez le bas. Tout le bas! Là vous aurez la presse, avec du floutage àhomen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre, l’écran qui donnera encore plus envie de voir. Et puis ces slogans peints sur vous, raaahhh, naaaannnn, ça ne va pas. Prenez de la peinture visible! Là il faut des lunettes pour vous lire. C’est la pub d'Afflelou? Non, j’ai une meilleure idée: il faut utiliser l’effet ballon. L’effet ballon c’est cela: vous écrivez votre slogan en petit sur votre pénis au repos. Comme sur un ballon gonflable, c’est illisible. Mais quand votre pénis grossit, le texte grandit avec et devient lisible. C’est pas beau la pub?

Comment faire grandir votre pénis? Ne le faites pas vous-mêmes. A l’ère d’internet il faut être interactifs. Vous laissez les dames s’approcher et toucher l’objet jusqu’à ce qu’il prenne la taille adéquate. Là vous aurez du succès. Les femmes viendront pour lire de près et caresser (attention aux féministes qui viennent sucer - oui, cela arrive - pour effacer le slogan), et les hommes pour comparer! Mais ne laissez pas toucher trop longtemps, le ballon pourrait à terme se dégonfler et ça rendrait la rue glissante. Après, hop, épidémie de jambes cassées. Attentats spermiques! Un accident est si vite homen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre,arrivé. Une fois qu’elles vous auront bien touchés, ceux qui voudraient prolonger le plaisir pourront déposer une plainte pour attouchement et agression sexuelle, images à l’appui. Cela ne mange pas de pain et se monnaie. C’est à la mode. Il faut penser à tout.

Une dernière chose les Homen: vous devriez rapidement déposer le nom et l’image à la propriété intellectuelle. Parce qu’il y a des contrefaçons. Par exemple les supporters de matchs de foot. Ils sont prêts à tout ceux-là. Des plagiaires. Hooooouuuuu! Shame on you!

Il y a aussi les hommes de la Ligue du Midi, groupe identitaire du Languedoc. Ils ont posé (presque) nus devant la statue érigée (il y a des érections partout, nom d’une pipe) en l’honneur de Mao, Mao dont la «volonté de libération humaniste» avait été vantée par le président d’agglomération. Aujourd’hui l’humanisme se mesure en millions de morts. Le Grand Timonier avait atteint le quota avant de s’essuyer les mains dans le drapeau. Qui en est resté rouge. La gauche n’a pas peur de ses héros sanglants. Un peu comme si Vichy érigeait une statue à Hitler en applaudissant sa volonté de libérer le peuple allemand, ouhomen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre, Nice une statue à Mussolini pour son apport civilisateur en Afrique.

Mais ici aussi c’est une contrefaçon: ce ne sont pas des Homen.

Messieurs les Homens, je vous le dis: retirez le bas, pour de bon, pas comme la pub allumeuse des années 1980. Il faudrait vous montrer de face, afin que l’on vit votre vit et que les dames l’empoignassent avec frénésie et fébrilité. Ne vous contentez pas d’être de simples allumeurs: touchez et couchez pour de vrai.

Et surtout inventez autre chose que le mégaphone: d’une part ce n’est pas efficace en tant que préservatif, d’autre part vous risqueriez de tomber dans le même travers réducteur que les Femen.

homen,femen,manif pour tous,mariage gay,adoption homo,lesbienne,identitaire,mao tse toung,hitler,mussolini,préservatif,testicules,sexe,afrique,contrefaçon,hommes,femmes,lacrimogène,testostérone,seins,paris,froid,genre,Ces Femen qui vont décidément attrapper une crampe à force de n'utiliser que leur main... Comme dit plus haut, il faut quelques mâles dévoués à la cause de l'humanité pour leur montrer à quoi peut servir un homme.

Et comme les hommes ne ressemblent pas du tout à ce qu'elles dénoncent, on pourrait réalimenter leur fond culturel (elles en ont peut-être un en cherchant bien) et leur donner une raison de manifester. Par exemple on pourrait faire une campagne globale sur le thème: «2013, année de l'Homenisme».

Yessss!!!



Cliquer sur les images pour agrandir.

Commentaires

MAO ASSASIN !!! Très juste !

Écrit par : Victor Winteregg | 28 mars 2013

serait-ce une nouvelle version du fameux carnaval des animaux de Saint-Saens?

Écrit par : lovsmeralda | 28 mars 2013

Amusant, réaliste et piquant votre texte, cela change des pleurnicheries habituelles de certains blogueurs ... !

Écrit par : MBA | 29 mars 2013

Désolé, mais les hommes ont aussi des seins avec 2 tétons !
Ils sont hyperatrophiés... bien sûr... mais ils ont quand même des seins ! Et certains hommes, ont même des seins bien plus développés que certaines femmes... Lolll

Écrit par : Will | 29 mars 2013

Et les coqs les ont "en dedans" :))))))))))

Écrit par : Patoucha | 30 mars 2013

"Messieurs les Homens, je vous le dis: retirez le bas, "

Ben quelle drôle d'idée John... avec ce froid, les "bijoux de famille" seraient plutôt rétrécis.... :))))))))

Écrit par : Patoucha | 30 mars 2013

Je n'irais pas jusqu'à demander que les Homen retirent le bas (il fait bien trop froid), mais ils devraient écrire leurs slogans de façon à ce qu'ils soient lisibles, que nous n'ayons pas à prendre une loupe pour les déchiffrer.

Ce petit défaut à corriger mis à part, bravo messieurs. No pasaran !

Écrit par : Iphigénie | 30 mars 2013

Article intéressant, vous soulevez d'ailleurs un problème important ; Pourquoi les seins des femmes sont considérés comme plus provoquants que ceux des hommes?
Et apparemment les hommes n'ont pas le bon mode d'emploi non plus avec les femmes, sinon elles ne seraient pas forcées à faire valoir leurs libertés et leurs droits de cette façon.

Écrit par : caro | 07 juin 2013

"Et apparemment les hommes n'ont pas le bon mode d'emploi non plus avec les femmes, sinon elles ne seraient pas forcées à faire valoir leurs libertés et leurs droits de cette façon."

les femmes quelles femmes !!! les femen elles ne représentent rien ce sonts des hystériques.

"elles ne seraient pas forcées à faire valoir leurs libertés et leurs droits de cette façon"

les femmes onts des problémes de droits et de libertés ah bon euh lesquels, ils ne faut pas confondre délires revendicatifs d'hystériques et réalité.

Écrit par : leclercq | 07 juin 2013

Aux deux commentaires précédents,

*caro* a raison. Si il y a un activisme aussi fort de ces femmes, ce ne peut être sans raison. "elles ne représentent rien ce sonts des hystériques." répond *leclerq*, ce n'est pas parce qu’elles sont peu nombreuses qu'elles ne représentent rien. Bon nombres d'associations féministes revendiquent les mêmes "droits" que les femens.. mais pas de cette manière. Il y a donc bien un problème de d'inégalité hommes/femmes évident (particulièrement si on se penche sur les rapports sur ce sujet.. même du sénat qui est bien connu pour son machisme majoritaire).

-"elles ne seraient pas forcées à faire valoir leurs libertés et leurs droits de cette façon"
-les femmes onts des problémes de droits et de libertés ah bon euh lesquels, ils ne faut pas confondre délires revendicatifs d'hystériques et réalité."

Le problème n'est pas tant dans la loi, les "droits", (quoi que pour les espagnoles la question du droit à l'avortement fût bien réelle), mais dans la considération. Etre considérée comme un bout de viande, un objet baisable ou non n'est pas tolérable, particulièrement du fait que les petites réflexions et agressions qui sont liées à cette considération sont banales... à sens unique. Là dessus, les femens, qui peuvent porter un propos dessus sont peut-être ambiguës, au sens o leurs tenues sont souvent plus sexys que revendicatrices (Cf. site des femens). Mais durant leurs actions, c'est pas tant ce qui se remarque. En effet, pour avoir la même médiatisation les homens devraient se déshabiller le haut, mais pour quoi faire? Réclamer la constante du taux de viol? Conserver les inégalités de salaires, de poste? Ce serait inapproprié non?

Écrit par : Legric | 26 décembre 2014

"A quoi peuvent servir les hommes"?!

Comme des pelles ou des ramassoires... des hommes juste rien que des objets qui servent à (...)!que l'on utilise pour(...)!

A force de faire savoir que la sexualité n'a rien à voir avec les sentiments n'a-t-on pas signé l'arrêt de mort de l'Amour?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26 décembre 2014

@Legric

Les association féministe commencent à être de plus en plus connues pour leur distortion des fait et pour ne parler des inégalités que quand ce sont les femmes qui en sont les victimes.

A la limite je préfère une femen hystérique qui va s'autodécrédibiliser qu'une féministe qui a l'air très sérieuse mais qui ment ouvertement sur des statistiques de viol ou de violence conjugale.

Les sénateur sont peut être machistes (accusation vraisemblable mais qui demande à être examinée) mais ils ont cédé à 99% des demandes des féministes.

Pendant que les espagnoles défendent le droit à l'avortement les espagnols réclament le droit à la présomption d'innocence en cas d'accusation de violence conjugale.

Au dernières nouvelles pour un crime/délit identique les hommes sont statistiquement condamné plus lourdement que les femmes.

La loi sur les violences conjugales demande à la police de mettre immédiatement un homme en prison sur sur une simple accusation de sa femme et pas de réciprocité (Une femme ne sera pas mise en prison sur accusation de son compagnon, en fait l'homme qui s'est plaint risque même de se retrouver en prison)

La violence physique des femmes envers les hommes est considérée comme banale.

Sinon pourquoi les homen devraient manifester?
Tout simplement pour rappeler à certain d'entre nous que s'il existe des problème qui sont spécifique aux femmes il existe de problème qui sont spécifiques aux hommes (Justice aux affaires familiales et plus généralement sexisme violent envers les hommes des systèmes judiciaires dans tous les pays du monde, accès aux soins, absence de prime d'incitation aux homme à s'engager dans les filière fortement féminisée, manque d'homme dans le milieu de l'enseignement, maladie mentale, sans domiciles, déséquilibre des loi matrimoniales,... )

Écrit par : De passage | 26 décembre 2014

Je ne crois pas que la violence physique des femmes envers les hommes soit considérée comme banale, elle est plutôt méconnue ou ignorée.

Ce sujet du téléjournal de la télévision Suisse Romande( du 19 décembre 2014) aura fait connaître la chose au plus grand nombre :

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/21-des-auteures-de-violences-conjugales-sont-des-femmes?id=6399680

Il y est également question de la violence psychique.

Écrit par : Calendula | 27 décembre 2014

@ De passage

belle réponse !!!

" Conserver les inégalités de salaires, de poste? Ce serait inapproprié non? "

exemple concrets de distorsion des faits.

Legric prouvez nous honnêtement où il y a inégalités de salaires entre les hommes et les femmes pour exactement le même travail.

"Etre considérée comme un bout de viande, un objet baisable ou non n'est pas tolérable"

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/1750395/de-fausses-denonciations-de-viol#.VJ52DAQJD

et ça c'est tolérable,

"« Il y a une espèce d’inconscience de la réalité des choses » pour Jean-Claude Belot, qui précise que les plaignantes sont majoritairement des jeunes, « mais pas que ». « Je suis sûr que si elles réalisaient, elles ne le feraient pas. Quand vous leur rappelez la gravité de la situation, elles vous regardent avec de grands yeux, l’air de dire : « C’est quand même pas si grave de dire que quelqu’un m’a violée ». C’est presque vous qui passez pour un tortionnaire d’avoir le toupet de le leur reprocher. Il n’y a jamais un mot de regret ni de remords, c’est très rare ». « Celui qui remercie, par contre, c’est le mis en cause ! » relève un enquêteur."

voilà le résultat du battage féministe sur le viol !!!

détruire les hommes est devenu banal normal.

euh cette jeune femme ça ne là pas traumatisée d'être sois disant considérée comme un bout de viande comme vous dites.

dans vos écrits vous faites du copier-coller de phrases féministes connues.

"Bon nombres d'associations féministes revendiquent les mêmes "droits" que les femens.. mais pas de cette manière. Il y a donc bien un problème de d'inégalité hommes/femmes évident"

du moment que des associations féministes revendiquent quelques chose c'est qu'il y a un problème et que c'est évident, elle est pas mal celle là, mais avec des féministe le problème n'a pas besoin d'exister, elles se chargent de le fabriquer, le féminisme est la plus grande imposture du monde occidental actuellement pas autre chose. des grandes féministes de la première heure sont exaspérées du stade auquel les délires féministes sont arrivées.

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article119

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

@ Calendula

"Il y est également question de la violence psychique."

21% on est loin du compte les hommes sont trois fois plus victimes de violences psychologiques de la part des femmes que l'inverse.

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

@leclercq,

Le problème de ce genre de statistique réside dans le fait que les hommes ne vont pas rapporter toutes les misères qu'on leur fait ! Je les comprends, moi non plus, je n'irais pas exposer mes problèmes personnels aux autorités à tout bout de champ.
Le reportage de la rts est bien fait et il explique un peu la configuration.
Nous savons que déjà la preuve de violences physiques subies n'est pas facile à faire, donc que dire des violences psychologiques ! Certes, on peut les enregistrer au moment des faits, mais ensuite ? Aller dire à la police : "ma femme cherche à m'humilier à tout bout de champ " - ce n'est pas tenable. En revanche, ça doit être un élément intéressant à amener au moment du divorce.
Personnellement, je conseille aux victimes de violences de toutes sortes soit de partir, soit de trouver des appuis pour résister avec un certain héroïsme et - qui sait - permettre au couple de survivre à de tels agissements ... ( même si je pense, qu'après des humiliations répétées, on ne peut plus rattraper la relation)
Pourquoi se laisser faire ?!? On n'est pas condamnés à subir.

Écrit par : Calendula | 27 décembre 2014

@ De passage

"Les sénateurs sont peut être machistes (accusation vraisemblable mais qui demande à être examinée) mais ils ont cédé à 99% des demandes des féministes."

bien vu

"- Pourquoi les hommes, premiers ciblés par cette idéologie séparatiste et cette vision grimaçante de la masculinité, ne protestent-ils pas ?

Ils sont tétanisés par la bien-pensance féministe et crèvent de trouille à l’idée de passer pour des machos, donc des salauds et des réactionnaires. Au moment du débat sur la parité, quiconque disait son dissentiment était flingué par les deux grands quotidiens de gauche, Le Monde et Libération. Il faut n’avoir rien à perdre pour affronter ces outrages...

- Ce différentialisme que vous dénoncez est-il en progression ?

Oui, car le mode de pensée communautariste s’étend de jour en jour face à l’inertie républicaine. Depuis plus de dix ans, la République a plusieurs fois plié le genou devant le différentialisme. De crainte d’être accusée d’intolérance ou d’ethnocentrisme, elle a, selon les cas, laissé faire (le port du voile à l’école), combattu mollement (l’excision, ou la polygamie des nouveaux arrivants) ou, au pire, officialisé (la différence des sexes inscrite dans la Constitution). Aujourd’hui, nous voyons monter en puissance le différentialisme religieux, qui non seulement est source de guerre entre les communautés, mais utilise cyniquement le différentialisme sexuel pour le retourner contre les femmes. Beau résultat ! "

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article119

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

@ Legric

"particulièrement du fait que les petites réflexions et agressions qui sont liées à cette considération sont banales... à sens unique. "

médite sur l'analyse d'élisabeth Badinter !!!

" Vous dénoncez le « victimisme » des associations féministes. Ne renouent-elles pas avec la tradition des plaintes féminines ?

A ceci près que cette position de victime est, pour la première fois, aussi celle de l’héroïne. Les victimes ont toujours raison. Mieux, elles ont droit au respect. C’est ainsi qu’aujourd’hui on attire la sympathie et la commisération. Il n’est pas indifférent que l’une des plus célèbres féministes radicales américaines, Andrea Dworkin, parle du peuple féminin comme de « survivantes ». Certes, quand les féministes se mobilisent pour venir en aide aux victimes de violences objectives, elles font leur travail. Mais quand elles étendent le concept de violence masculine à tout et à n’importe quoi, quand elles tracent un continuum de la violence qui va du viol au harcèlement verbal, moral, visuel... en passant par la pornographie et la prostitution, alors chaque femme un peu parano peut se déclarer victime - réelle ou potentielle - "

"Au nom de la « dignité féminine », il faudrait pénaliser la prostitution, la pornographie, et même les avances sexuelles non désirées, etc. On raisonne par analogie. On dit : le viol est une atteinte à l’intégrité. Si l’on considère que voir une image pornographique est une atteinte à l’intégrité, alors on conclut que c’est une sorte de viol. Tout ce qui est simple violence est ramené au pire : le viol, dont des féministes ont dit que c’était plus grave qu’un assassinat.

- Ne faut-il pas protéger l’image des femmes, et leur sexe ? L’inégalité entre les deux sexes ne s’illustre-t-elle pas par cette compulsion de l’un à traiter l’autre comme un objet ?

Où commence et où se termine l’image dégradante d’une femme ou d’un homme ? Je fais plus confiance au public qu’à des censeurs autodésignés pour décider de ce qui est acceptable, malgré les risques de dérapage."

"Vous prenez pour exemple la modification du texte de loi sur le harcèlement sexuel, qui doit être appliquée en 2005.

Ce texte me semble monstrueux : on est passé de la pénalisation d’un chantage sexuel par un supérieur, c’est-à-dire d’un abus de pouvoir, à la pénalisation d’on ne sait plus trop quoi : une attention sexuelle non désirée ! A chaque loi, on construit des barrières un peu plus élevées entre les sexes. Pourtant, il y a là un véritable enjeu : comment faire avancer l’égalité des sexes sans menacer les relations des femmes aux hommes ? Je ne suis pas sûre que ce soit l’objectif de toutes les féministes. C’est même le contraire.

- Vous allez plus loin. Vous dites qu’il y a tromperie intellectuelle. Le discours féministe s’appuierait sur des chiffres artificiellement gonflés et des arguments parfois biaisés.

Pour justifier des lois aussi protectrices, il faut démontrer que les femmes sont constamment les victimes des hommes. Il y a un malentendu qui est en train de s’imposer en France et dans toute l’Europe sur les violences dont les femmes seraient victimes, et ce n’est pas innocent. Est-il légitime d’additionner viols, coups et blessures et pressions psychologiques comme s’il s’agissait de la même violence ? Lorsque tous les médias répètent que 10% des Françaises sont objets de violences conjugales, sans plus de précision, le public et certains journalistes traduisent aussitôt : 10% des Françaises sont des femmes battues. Ce qui est faux, archifaux. A lire l’enquête à l’origine de cet « indice global de violences conjugales », 2,5% des femmes sont l’objet d’agressions physiques et 0,9% seraient victimes de viols conjugaux et d’autres pratiques sexuelles imposées, quand 37% se disent victimes de « pressions psychologiques » ... Pourquoi ces nécessaires précisions sont-elles toujours passées sous silence ? Et pourquoi ce chiffre de 10% devient-il 12%, puis 14% au fil des articles et émissions consacrés à ce sujet, sinon parce que, consciemment ou non, on en tire un bénéfice un peu pervers ? Il y a une sorte d’allégresse, de surenchère, dans l’exploitation des statistiques : 10% de femmes victimes, cela signifie 10% d’hommes violents, voilà bien le signe de la domination masculine ! "

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

la réalité les femmes actuellement sont des vaches sacrées.

Extrait du livre :
Femmes, je vous aime
«Mais les femmes toujours ne ressemblent qu'aux femmes et d'entre elles les connes ne ressemblent qu'aux connes...»
Jacques Brel

Je n'ai jamais considéré que la Déclaration des droits de l'homme ne s'adressait qu'à mes frères. Et j'avoue un certain agacement devant ces communicants qui ne conçoivent plus de discours qu'en direction des citoyens «et des citoyennes» de ce pays. En direction des hommes «et des femmes», des électeurs «et des électrices», des travailleurs «et des travailleuses», des imbéciles heureux «et des imbéciles heureuses». Encore cette dernière proposition doit-elle être considérée comme pure licence littéraire. Allons donc ! Insulter une femme ? Oser une plaisanterie ? On n'y songe pas. Il convient aujourd'hui de ne s'adresser aux femmes que pour la flagornerie, les ronds de jambe et la pêche électorale. Pour leur vendre verroteries et babioles. Nul ne se risquerait en ces temps de progressisme à la moindre critique, la moindre réserve - et que dire d'un bon mot douteux, forcé­ment douteux - à propos de ces nouvelles vaches sacrées.
Étant moi-même du nombre desdites vaches, j'ai l'espoir que ces quelques phrases, et surtout celles qui suivent, ne seront pas prises comme une résurgence de l'ignoble phallocratie millénaire, un relent du patriarcat oppressif, bref, un archaïsme insupportable. Et je supplie que l'on veuille bien n'y voir qu'un respect infini de tout humain, mâle ou femelle, pour autant qu'il respecte l'humanité en lui ; un respect mêlé au souci de toujours préserver le second degré sans lequel il n'est pas de société humaine vivable. Non, je ne suis pas misogyne, bien que je m'amuse à l'affirmer parfois. Mais je n'aime pas les femmes quand elles jouent à se caricaturer, quand elles se laissent utiliser. Encore moins quand elles dilapident l'héritage de leurs grands-mères et de leurs aïeules, et la mémoire de tant de luttes, pour une crème anticellulite ou une consultation de sexologie. Et je revendique le droit d'en rire, pour éviter l'inconvénient d'avoir à en pleurer.

L'homme est l'avenir de la femme

Natacha Polony (Auteur) - Essai (broché). Paru en 01/2008

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

@ Calendula

il faudra éduquer les hommes pour qu'ils comprennent, que cette attitude là ne sert à rien

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/entretien-avec-sylvianne-spitzer-57815

"On est face à des hommes qui aiment les femmes, leur mère, leur compagne. Ils les mettent au dessus de tout. J’ai maintes fois été surprise de constater que les hommes victimes regardaient leur compagne comme « une madone sur un piédestal ». L’homme victime admire sa femme, est prêt à tout pour elle, il est à genoux devant elle. Il finit par céder à ses tous ses caprices, à toutes les exigences."

cette attitude là vient du discours féministe depuis des décennies.

Écrit par : leclercq | 27 décembre 2014

@leclercq,
Pour moi la "madonne sur un piédestal" fait partie d'une imagerie traditionnelle, ancienne. De plus, dans les temps très anciens, les femmes avaient ce côté "déesse de la fertilité", qui pouvait leur conférer un statut respecté.
De nos jours, pas tous les hommes mettent leur mère ou leur compagne au-dessus de tout. Il suffit de regarder autour de soi, surtout dans sa propre famille. Personnellement, je n'ai pas vu beaucoup de piédestaux- porte-femmes !

Les hommes violentés ont certainement une attitude trop respectueuse et c'est dans un sens en leur honneur. Mais en l'occurrence, cela ne leur rend pas service.
Vous qui lisez énormément, avez-vous connaissance d'études concernant ces hommes-là ? Ont-il manqué de père ? Leur mère était-elle très fragile, trop aimante ou au contraire tyrannique ?
Je ne veux pas insinuer que tout tienne dans l'éducation ou l'histoire familiale, mais p.ex. un enfant unique n'est pas armé de la même façon qu'un garçon ayant eu des frères, auxquels se mesurer. Et des soeurs, avec lesquelles apprendre à connaître les femmes de son âge, en quelque sorte derrière les coulisses ;-)))

Écrit par : Calendula | 27 décembre 2014

Natacha Polony, je l'adore...
Comme disait Jaques Brel, au temps jadis, ce brave compatriote qui habitait, comme moi, à Uccle dans les années 1950... et qui disait ''Femmes, je vous aime''... et... «Mais les femmes toujours ne ressemblent qu'aux femmes et d'entre elles les connes ne ressemblent qu'aux connes...» et bien je n'ai pas grand chose à ajouter.
En effet, avons-nous, actuellement... une minorité ou une majorité de femmes... ainsi qu'une minorité ou une majorité de connes ?... allez savoir !?!

Car à cette époque actuelle, il n'y a aucune statistique qui puisse nous dire s'il y a davantage de connes que de femmes !?! Allez savoir !

Mais ce que je sais, c'est que depuis pas mal de temps, une grande majorité des femmes et d'hommes cultivent la médiocrité... et ça, c'est le bien triste constat de pas mal de braves femmes et d'hommes !

Et ces FEMEN, alors ? Mais ne tournent-elles pas sur elles mêmes ? Comme tant de féministes ?

Écrit par : Will | 29 décembre 2014

Natacha Polony, je l'adore...
Comme disait Jaques Brel, au temps jadis, ce brave compatriote qui habitait, comme moi, à Uccle dans les années 1950... et qui disait ''Femmes, je vous aime''... et... «Mais les femmes toujours ne ressemblent qu'aux femmes et d'entre elles les connes ne ressemblent qu'aux connes...» et bien je n'ai pas grand chose à ajouter.
En effet, avons-nous, actuellement... une minorité ou une majorité de femmes... ainsi qu'une minorité ou une majorité de connes ?... allez savoir !?!

Car à cette époque actuelle, il n'y a aucune statistique qui puisse nous dire s'il y a davantage de connes que de femmes !?! Allez savoir !

Mais ce que je sais, c'est que depuis pas mal de temps, une grande majorité des femmes et d'hommes cultivent la médiocrité... et ça, c'est le bien triste constat de pas mal de braves femmes et d'hommes !

Et ces FEMEN, alors ? Mais ne tournent-elles pas sur elles mêmes ? Comme tant de féministes ?

Écrit par : Will | 29 décembre 2014

@ Calendula

"Vous qui lisez énormément, avez-vous connaissance d'études concernant ces hommes-là ? Ont-il manqué de père ? "

je pense que ce sont des hommes "gentils " à la base de bonne pâtes comme ont dit et ces hommes là suivent les injonctions de la société, comme l'explique si bien Natacha Polony

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article12

"Messieurs, ne soyez pas dupes des injonctions contradictoires des femmes. "

ces hommes sont dupes des injonctions contradictoires des femmes.

"Comme elles ont besoin de cette figure rassurante de l’homme protecteur, autoritaire, assumant ses devoirs et symbolisant la loi ; l’homme qu’on vous a sommés de ne plus être. Ne soyez pas dupes des discours ambiants qui vous intiment l’ordre de vous renier au nom du métissage du féminin et du masculin dont on veut vous faire croire qu’il constitue le stade ultime de l’humanité, comme la seule chance d’abolition des souffrances de tant de femmes"

ces hommes n'osent pas être des Machos, ces hommes sont castrés.

"Les hommes violentés ont certainement une attitude trop respectueuse et c'est dans un sens en leur honneur"

"en leur honneur"

ce n'est plus du respect, c'est de la bêtise. le respect oui quand c'est réciproque.

Écrit par : leclercq | 30 décembre 2014

de nos jours on a des capricieuses, qui profitent bien de ces hommes castrés, récemment on a eu une intervenante de ce style je cite M.A
dans ses écrits elle a dévoiler toute l'étendue de ses capacités.
bon débarras.

Écrit par : leclercq | 30 décembre 2014

de nos jours ne pas respecter les hommes est passé dans la loi, qu'une femme dise à un homme comment élever les enfants est devenu normal courant, pourtant de la part d'une femme dire à un homme comment il doit élevé les enfants en tant qu'homme est de l'irrespect, la loi sur le partage de l'autorité parentale.

http://www.lazard-avocat.com/pdf/01-infos-pratiques-exercice-conjoint-de-l-autorite-parentale.pdf

"Lorsque l’on doit éduquer à deux un enfant, l’on s’aperçoit que l’on peut ne pas toujours avoir le même avis sur ce qui est bon ou non pour lui."

et oui à la base l'autorité c'est le père, autorité non contestée par la mère, à partir du moment où la mère est associée à cette notion d'autorité, par la loi, elle conteste l'autorité du père.

http://sospapa-normandie.assoc.pagespro-orange.fr/Memoire.htm

http://www.memoireonline.com/07/08/1228/m_situation-mineur-droit-positif-ivoirien-convention-droits-enfants-charte-africaine2.html

1° : la prééminence du père sur la mère

La dévolution de l'exercice des droits de la puissance paternelle diffère selon que la filiation est légitime ou naturelle. Mais quelque soit le type de filiation, l'on note une prééminence du père sur la mère.

eux ils ont compris qu'il fallait garder "la prééminence du père sur la mère".

http://portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?a.100:259:11./var/artfla/encyclopedie/textdata/image/

On entend quelquefois par puissance paternelle le droit de supériorité & de correction que les peres ont sur leurs enfans; droit qui appartient également aux meres, avec cette différence seulement que l'autorité des meres est subordonnée à celle des peres, à cause de la prééminence du sexe masculin.

j'estime nécessaire que l'autorité des mères soit subordonnée à celle des pères.

"Lorsque l’on doit éduquer à deux un enfant, l’on s’aperçoit que l’on peut ne pas toujours avoir le même avis sur ce qui est bon ou non pour lui."

c'est pourquoi, l'autorité des mères doit être subordonnée à celle des pères.

Écrit par : leclercq | 30 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.