28 février 2013

Politique familiale: le vote de «Père pour toujours»

L’association Père pour toujours a pris position par voie de communiqué sur le projet d’arrêté fédéral sur la famille. L’association des pères soutien cet arrêté. Voici le communiqué:


L’arrêté fédéral sur la politique familiale : une réponse adéquate aux besoins des familles, des enfants et de la société.


famille,parents,père,mère,monoparental,Le 3 mars prochain, le peuple suisse aura à se prononcer sur l’arrêté fédéral sur la politique familiale.

Il y a quelques années nous avions écrit un court mémoire intitulé "Aider les pères…aussi". Nous commencions ce document en écrivant:

"Depuis quelques décennies, la société est en plein bouleversement. Le modèle unique de la famille stable caractérisé par le père au travail et la mère à la maison à s’occuper des enfants et du ménage n’est plus et de loin le seul modèle. Aujourd’hui, la famille va du modèle traditionnel à la famille monoparentale, en passant par la famille recomposée.

Bien que la société ait évolué et qu’elle continue à changer, la famille aussi, la représentation des fonctions ou des rôles dans la famille, elle, n’a pas beaucoup évolué. Les préjugés envers les femmes et les hommes sont tenaces."

Oui la société a changé et la législation doit aussi s'adapter non pas à une nouvelle réalité mais à une situation qui existe déjà depuis plusieurs décennies.

C’est pourquoi l’association à but non lucratif, apolitique et d’intérêt public Père pour toujours Genève appelle à voter en faveur de cet arrêté.

Notre appel à soutenir l’arrêté fédéral sur la politique familiale est en cohérence quant au respect de nos engagements pris pour diminuer la pression économique sur les familles, celles qui sont séparées et plus particulièrement les familles monoparentales.

Appuyer l’arrêté fédéral sur la politique familiale c’est permettre à l'ensemble des familles à avoir droit à des structures d'accueil afin que l'on puisse concilier le récurent problème travail professionnel – travail domestique.

Appuyer l’arrêté fédéral sur la politique familiale c’est permettre aux pères séparés d’avoir accès à ces structures d’accueil et ainsi envisager une garde partagée effective.

Finalement, Père pour toujours Genève appelle à voter pour l’arrêté fédéral parce qu’il rend possible un partage mieux équilibré entre les pères et les mères pour l’éducation des enfants.

Paul Ménard
, Président du comité
Père pour toujours Genève

20:54 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : famille, parents, père, mère, monoparental | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

" la représentation des fonctions ou des rôles dans la famille, elle, n’a pas beaucoup évolué."

pourquoi évoluerais t'elle d'ailleurs.

http://www.hopital-esquirol.fr/xon/references/2797.pdf

" la famille monoparentale, en passant par la famille recomposée."

ces sois disants évolutions, ne sonts que des conséquences du divorce de masse pas des évolutions !!!

"la famille monoparentale" et on ne peut pas appeler ça une famille ça c'est un parent avec un où ses enfants points.

"Appuyer l’arrêté fédéral sur la politique familiale c’est permettre à l'ensemble des familles à avoir droit à des structures d'accueil afin que l'on puisse concilier le récurent problème travail professionnel – travail domestique."

donc résultat c'est l'état c'est à dire nous tous qui devonts prendre en charge les instabilités familiales, et le divorce serait un progrés selon la gauche. super le bovarysme féminin, beau résultat. ces structures d'acceuil il va bien falloir les financer, ce ne sonts pas ces parents maintenant isolés qui pourronts payer.

"etc. Il faut savoir qu'1/3 des dépenses du Ministère de la Justice sont consacrées à la gestion des instabilités familiales. L'Etat dépense pour les enfants, pourquoi " récompenserait "-il un adulte qui se sépare de son conjoint ? Il est vrai qu'on sent encore l'empreinte des mentalités des années 1975-2000 pendant le'squelles les adultes se sont dit qu'ils pouvaient tout faire dans leur vie privée, que l'Etat providence les aiderait. Je pense que les choix de vie privée restent du domaine privé, et que chacun reste responsable de son enfant quoiqu'il arrive. "

http://www.parent-solo.fr/modules/smartsection/item.php?itemid=169

Écrit par : leclercq | 02 mars 2013

Bon, bien on a vu ce que la votation a donné! incroyable qu'il faille encore attendre je ne sais combien d'années avant qu'un réelle politique familiale soir mise en place. Bien entendu, je suis tout à fait d'accord avec Paul Ménard. Que les pères aient les mêmes droits et aménagements possibles que les mères. Doux rêve? quand je vois l'histoire de ces deux pères comme hier soir sur TF1 qui se battent pour avoir le droit d'exister tout simplement en tant que pères pendant que la mère a fui avec les enfants, je me dis que ce n'est pas gagné l'égalité de traitement car si c'était l'inverse ce serait le branle bas de combat!!

Écrit par : vali | 04 mars 2013

Les commentaires sont fermés.