14 février 2013

Trois histoires de fesses en couleur

Trois anecdotes qui rappellent que le cul est une amusante source de profit. Et combien les hommes sont exploités sexuellement.



Howe2.jpg1. Un bleu jaune

L'affaire a fait le tour des médias. Le mal est fait. Le fouteboller frenchie Patrice Evra a couché avec une playmate. C'est elle qui le dit. Il paraît qu’il avait envie d’elle depuis longtemps. La fille est très fâchée et raconte que Patrice Evra ne lui a laissé «que» 200 euros de «pourboire» le matin. Alors elle est allé chercher le complément auprès du Sun. Elle y a tout déballé. Certainement pas gratuitement. Problème: Patrice Evra est marié.

«La jeune femme par qui le scandale arrive a ainsi expliqué au Sun que le lendemain matin, Patrice Evra serait parti rejoindre ses coéquipiers à Clairefontaine, après lui avoir laissé 200 euros. Et c’est en apprenant que le joueur était marié et qu’il avait des enfants, alors que selon Carla Howe il se comportait avec elle comme un petit ami, qu’elle se serait décidée à tout balancer. «Je réalise maintenant qu’il voulait seulement coucher avec moi» se défend-elle après avoir expliqué qu’Evra l’a draguée pendant trois mois.»

Quel talent: «Je réalise maintenant qu’il voulait seulement coucher avec moi.» La voilà éplorée, victime naïve. Et désolée pour la femme du joueur, dit-elle ailleurs. Il paraît qu'elle ignorait qu’Evra était marié avant cette nuit profitable. Oooooo... Pourtant ce n'est pas difficile à découvrir. Elle ne sait peut-être pas lire. Ou bien elle n'est pas curieuse. Ou bien elle est sourde et malvoyante. Ou bien elle joue la conne. Evra doit être jaune en ce moment. Le sexe excite le peuple et les people sont les nouveaux acteurs des jeux du cirque moderne. Peut-être la belle a-t-elle voulu donner un message aux suivants: payez bien ou je vous flingue! Messieurs, pensez-y: bien payer avant vous évite des frais de rappel et des suppléments... Mais le mieux serait de renoncer totalement à payer pour du sexe. Séduisez-les, bandes de feignants, il faut qu'elles couchent gratuitement, bordel!

Comment dirait Fabrice Lucchini, l'oeil pétillant au-dessus d'une moue de réprobation? Ah oui: «La salooope!»


2. La reproduction au noir

Il y a quelques jours je citais le cas d’un père qui n’était pas le père biologique de trois enfants et qui ne le savait pas. Il l’a appris après la séparation. Le tribunal l’oblige à payer une pension. Les géniteurs sont connus mais ne paient rien. 5% à 15% des pères ne sont pas les pères biologiques et ne le savent pas. Certaines épouses font comme ça des bébés dans le dos. Je ne parle pas de la position. Je veux dire des bébés pas déclarés. Au noir. Les hommes oublient qu'elles possèdent le contrôle de la reproduction. Le mari lui est mal. Le coeur sombre. Noir c'est noir.


Femen2013-01.jpg3. L'agent orange

La mignonne ukrainienne qui anime les Femen, Inna-les-doigts-de-fée, a posé  nue pour la nouvelle année. Pas pour la révolution orange. Pour elle. Stratégie de la surenchère: c'est la première fois qu'elle ôte le bas. Simone de Beauvoir avait aussi posée nue. Devant un miroir mais de dos. Inna veut montrer l'autre côté du miroir.

Mais où est la révolution sexuelle d'antan? Où est passé le bon temps où les femmes désiraient et couchaient? Où elles allumaient et concluaient sans prendre la tête? Inna elle allume et éteint derrière. C'est la culture porno sans aller au bout. C'est pas du sextrémisme comme c'est écrit sur le site Femen. C'est de la sexitaciờn. J'allume et je ne lubrifie pas. Je bloque le piston. Je grippe la mécanique.

Si au moins elle couchait! Si elle faisait du porte-à-porte dans cette tenue pour prêcher la religion féminista? Si elle incitait à de grandes messes de sexe dans les jardins du Luxembourg. Elle renouerait avec la révolution. Non. Allumer, éteindre. Allumer, éteindre. C'est tout. Pas de risque d'explorer en profondeur avec elle. Cette femme n'est pas une humaine: c'est un slogan.

P.S.: Attention à la crampe, Inna-les-doigts-de-fée!


Le point commun de ces trois anecdotes: le cul et le désir. L'exploitation de la sexualité masculine, l'homme mené par le bout du gland. Le désir masculin est l'obet d'un  immense business et les mecs marchent. Et paient. Qui a dit que les hommes contrôlaient la sexualité féminine? Elle est bien bonne celle-là! Inversez le discours Féminista et vous saurez la vérité. Les hommes paient parce que les business women du cul les tiennent par le gland. Elles ont le pouvoir. Les femmes le savent bien: certains hommes achèteraient l'échafaud pour se faire pendre!

Najat Vallaud-Belkacem va encore dire que c’est la faute au méchant patriarcat sexiste et misogyne. Si on avait donné des Barbies aux petits garçons il se contenteraient de poupées gonflables à l'âge adulte. M'ouais. D'ici que les socialistes votent une pension alimentaire pour les anciennes poupées gonflables usagées...

Les hommes devraient faire la grève du sexe. Ou établir un contrat en deux exemplaires avant de faire l’amour. Certains sont si bêtas, si naïfs, ou si fous des femmes et du sexe, qu'ils se font avoir comme des... bleus. C'est l'étrange effet du cul sur les hommes: leur instinct de reproducteur est boosté. Tenez, même Sartre, dont on sait qu'il était moche, alcoolique, sale et qu'il sentait mauvais: il draguait des minettes de 17 ans après que Simone de Beauvoir les ait "préparées". Il avait de la chance de s'appeler Sartre. Parce qu'il se serait appelé Momo et aurait été l'éboueur du coin, je pense pas que la fille aurait dit oui.

Sauf une fille moche. Mais Sartre n'allait quand-même pas draguer les moches. C'est pour cela qu'il est devenu célèbre: pour coucher avec des filles canons. On n'est pas égaux, ni devant Dieu ni devant Marx. Ni devant Sartre.

Comment dirait Fabrice Lucchini? Ah oui: «Le salauuud!»

10:26 Publié dans Féminisme, société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : femmes, hommes, bleus, evra, prostitution, howe, zahia, femen, pères, biologie, sartre, momo, sexe | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Vous m'avez coupé l'herbe sous les pieds. Je m'apprêtais justement à vous faire un commentaire sur le contenu de vos billets qui traitent de plus en plus de cul et de désir.
Je parie que vous aurez de la peine à renoncer à ce filon qui vous donne une belle visibilité.

Écrit par : Pierre JENNI | 14 février 2013

coucou Homme Libre
3 mois pour avoir un rendez vous, c'est pire que chez le dentiste mdrrr, il était sur liste d'attente,par chance y'en a un qui s'est désisté au dernier moment!!!
chaud chaud Sartre,il savait plus où donner des yeux tellement il était adulé, un oeil pour chaque femme,tout en regardant Simone ;)))!!!bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 14 février 2013

Anecdotes rafraîchissantes HL, mis à part celle du père non biologique. Et oui, vous avez raison, les femmes tiennent les hommes par le bout du gland. Sont pas finauds ces hommes quand même. bon perso, Sartre, même avec sa belle notoriété, non pas glop. Par contre Luchini, ah là pas un top modèle mais ce qu'il dégage relève de l'animal, j'achète!

Écrit par : vali | 14 février 2013

qui si frotte s"y pique........
proverbe frontalier

Écrit par : lemaitre dany | 14 février 2013

qui si frotte s"y pique........
proverbe frontalier

Écrit par : lemaitre dany | 14 février 2013

Bonsoir Pierre,

Bonne remarque. Je développe mes thèmes de manière cyclique. S'il y parfois plusieurs jours de suite pour creuser différents aspects d'un même sujet, je tiens aussi à varier, pour préserver autant mon inspiration que l'intérêt des sujets. Parfois c'est l'actu ou un autre blog qui précipite le traitement d'un sujet, comme pour l'excision il y a quelques jours. Du coup mon timing peut être bousculé.

Pour le thème précis de la sexualité, je pense que qu'il est important et même fondamental dans les relations humaines. J'ai l'impression de l'aborder assez régulièrement depuis des années. Je l'aborde parfois avec humour, ou avec sérieux, mais en général avec une réflexion sur une question de société. L'excision par exemple n'est pour moi pas un sujet sur la sexualité, ou pas directement, tant il implique d'aspects moraux, sociétaux, culturels, politiques. C'est un aspect qui me passionne.

Je mets parfois aussi de la provocation dans ce genre de sujet, peut-être pour exorciser une certaine peur de parler ou un tabou. Il me semble qu'on parlait plus librement de sexualité il y a 30 ans. Et aujourd'hui elle est trop souvent associée à des infos sordides ou tordues. Je trouve cela très dommage. C'est quand-même un aspect majeur des relations humaines, un aspect chargé.

Je n'ai pas le sentiment que ce soit ce thème qui me donne une visibilité. En statistiques ce n'est pas toujours le plus regardé. Tout dépend de la manière de le traiter le thème. Par exemple ma série sur le Moyen-Âge en décembre a été très bien suivie, de même que celle (pas encore finie) sur le libéralisme.

Je suis encore et toujours étonné d'avoir autant de visibilité. J'en ai de la gratitude pour celles et ceux qui me lisent. De plus j'ai souvent des lectures "incorrectes politiquement" de l'actu, et je ne pense pas que l'on soit automatiquement d'accord avec cette lecture. Mais je pense qu'elle offre l'intérêt d'une réflexion, que j'aborde des thèmes parfois difficiles qui suscitent de l'intérêt, et peut-être que ma manière d'écrire intéresse aussi. Pour moi ma visibilité tient plus à cela qu'à un thème comme celui-ci.

En tous cas je vous remercie de me lire!

Écrit par : hommelibre | 14 février 2013

Et oui, Vali: "les femmes tiennent les hommes par le bout du gland" Et ce n'est pas nouveau! Ils ont parfois de la peine à l'admettre. Pourtant cette puissance féminine est belle, je trouve. Enfin moi j'aime.

Pour Lucchini vs Sartre, je vous comprends!... :-)

Écrit par : hommelibre | 14 février 2013

Sarah, grâce à vous j'ai enfin compris pourquoi les yeux de Sartre regardent partout à la fois! :-))))) Mais quand-même, il aurait pu se laver...

Bizzzouxxx!!!

Écrit par : hommelibre | 14 février 2013

3 histoires de fesses, en couleurs siouplait, pour la St Val ... pfff ...m'attendais à kekchose de plus "glamour" ... :))

Belle nuit hommelibre

Écrit par : Loredana | 14 février 2013

Coucou Loredana!

:-)))))))))

Ah, c'est ça la modernité!!!!!!!!!

........

Belle nuit à vous.

Écrit par : hommelibre | 14 février 2013

John : je suis certaine que vous aimez cela. Nous ne sommes pas toujours d'accord sur tout mais une chose est sûre sur la sexualité, nous sommes pleinement d'accord. C'est déjà pas mal!

Écrit par : vali | 15 février 2013

Vali, en effet nous ne sommes pas toujours d'accord, nous avons même failli nous fâcher, mais j'apprécie votre manière libre de parler.

Bonne journée!

Écrit par : hommelibre | 15 février 2013

J'aurais plutôt parlé d'exploitation économique.
Car dans beaucoup de cas les femmes se servent du sexe pour exploité économiquement les hommes.
A l'échelle mondiale c'est le plus gros transfert économique, des milliers de milliards par an.

Écrit par : dereck | 15 février 2013

Les commentaires sont fermés.