07 février 2013

Johnny allume le feu

Johnny, «the» Johnny , la french icône of la poprock miousic, se lâche. Pas sur scène, ça on sait qu’il sait le faire. Cette fois c’est dans un livre. Une autobiographie, «Dans mes yeux», écrite avec l’aide d’Amanda Sthers, l’ex de Bruel. Ça sort aujourd’hui et ah que ça déménage!


Johnny-Halliday-toujours-.jpgAmours, amis, showbiz...

Johnny, qui a chanté sur le Champs de Mars un 14 juillet, qui surgit sur scène comme enveloppé d’un invisible drapeau tricolore, qui a survécu à une fausse accusation de viol, qui a interprété quelques-unes des belles ballades du répertoire français, Johnny le rebelle, la bête de scène, l’énergie au corps et la voix dans le ciel, Johnny, mi-tendresse mi-fureur, Johnny balance.

Quelques extraits parus dans la presse enfoncent le clou, assez profond, dans la mentalité hexagonale. Voyons cela. D’abord les gentillesses.

Sur Aznavour, quelques jolies paroles: «J'ai eu de nombreux pères adoptifs. [...] Aznavour a été l'un de ceux-là. J'ai vécu chez lui pendant deux ans. J'avais 16 ans et demi. C'est lui qui a écrit mon premier gros tube, quelques années après : Retiens la nuit. [...] Je pense que Charles aurait voulu être mon père et, moi, j'aurais adoré être son fils.»

Touchant, à propos de son premier amour, une actrice: «Un soir, elle était en tournage au bord de la Seine. On la filmait dans une voiture. Le frein à main n'était pas serré. La voiture a percuté le pont et l'a défoncée, elle est tombée à l'eau. Patricia ne savait pas nager, elle est morte noyée. Mes placards étaient pleins de ses vêtements, de son odeur. Elle avait 27 ans.»

Tendre, il l’est beaucoup moins avec Michel Sardou, son ancien pote: «... à force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu.» Clo-Clo reçoit, lui, une méchante réplique: «Jaloux, il draguait mes nanas et, en désespoir de cause, il se tapait mes ex.» Et cette petite phrase assassine: «C'est son drame qui en a fait un mythe». Méchant...

... presse, argent, politique

Johnny est capable d’un regard plus personnel: «Je sais bien que je ne suis pas un imbécile, mais je sais aussi que je peux facilement le faire croire parce que je fais des gaffes, que je bafouille et, depuis un certain temps, parce que je m'en fous.» Il rend aussi un bel hommage aux mères de ses enfants.

Johnny-Hallyday-son-.jpg
La presse? Des corbeaux. Il estime ne pas avoir eu de relation honnête et réelle avec les journalistes. Ils ont «envie de (le) détester» et lui parlent «de tout sauf de (son) métier».

Il garde une de ses flèches pour dénoncer cette mentalité très frenchie sur le rapport à l’argent: «On a souvent dit que je m'étais barré pour ne pas payer d'impôts. C'est en partie vrai, mais c'est aussi parce que c'est épuisant cette ambiance. En France la réussite c'est louche, on trouve ça dégueulasse». «Sale mentalité, pour un pays dont j'ai porté les couleurs, qui a bien voulu faire de moi son emblème quand c'était nécessaire, je me suis senti trahi, accusé à tort, sali». Et plus précisément: «Je me suis toujours demandé pourquoi aux États-Unis quand t’as une belle voiture, les mecs sourient et te disent formidable, et en France on te traite de voleur.»

C’est tout le problème français, le programme de stigmatisation hérité du christianisme et de la Révolution: l’argent est mal, l’argent est sale, et si tu en as tu es forcément un salaud d’exploiteur et tu dois être limité. On sait qu’en France tirer sur ceux qui ont de l’argent est un sport national.

Johnny est l’artiste le mieux payé en France en 2012. Il estime qu’il n’est pas un voleur. A l’instar de Depardieu, de Djamel Debbouze, de Yannick Noah et de beaucoup d’autres, il fait vivre des dizaines de gens et dépense son argent. Comme le dit Sophie Durocher, du Journal de Montréal: «Un artiste qui fait des millions de dollars par année, qui a une grosse maison, de belles autos et des villas, n’a pas volé son argent. Il a travaillé à la sueur de son front, au même titre qu’un entrepreneur qui a mis son énergie à créer sa compagnie.»

Ah que ouais, mon Johnny, tu vas pas changer ça. C’est dans les gènes français. Depuis la Terreur ils sont restés marqués: il faut couper les têtes qui dépassent. C’est plus facile de lancer des thèmes-écrans comme le mariage gay, sous prétexte de non-discrimination, que d’admettre que ceux qui sont partis de rien et qui aujourd’hui gagnent bien sont devenus des parias et des boucs émissaires. Pauvre France.

Quant à sa conviction politique il ne s’en cache pas:

«Je n’aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça.» «Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient. C’est malheureux, il faut les aider. Mais pas en leur faisant l’aumône. Je n’aime pas les sociétés d’assistés. Je n’aime pas qu’on me fasse passer pour un type sans cœur sous prétexte que j’ai une sensibilité de droite.»

Sacré Johnny. A 70 balais, tu es toujours droit dans tes bottes!

- Ah que, j’ai bien répondu?


14:25 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"....à propos de son premier amour..."

Il s'agit de Patricia Viterbo qui s'est noyée en 1966.

"...que d’admettre que ceux qui sont partis de rien et qui aujourd’hui gagnent bien sont devenus des parias et des boucs émissaires."

Ben.... Les "banquiers....", les Lobbys..." etc etc etc..
"Nous" en savons quelque chose :)

"- Ah que, j’ai bien répondu?"

Excellemment! Comme d'habitude :)

Écrit par : Patoucha | 08 février 2013

Oui Patoucha comme d'habitude vous avez bien répondu excellent. Halliday est devenu un chanteur d'opéra, mais il n'a pas le talent des grands ni de l'opéra ni du véritable Rock and Roll; ceci dit, il a toujours des fans les mêmes que Luis Mariano ho ho....

Écrit par : Pierre NOËL | 08 février 2013

« ...Johnny le rebelle... »


Warf!!! Johnny est aussi subversif qu'une conserve de soupe ou de petits pois... Et il est aussi populaire que lesdites boîtes! Si c'est pas une preuve, ça!!

Mais bon, on a les idoles qu'on peut...!




************** Conservative Shithead ***********************

Eminent
Arrogant
Ignorant
Affluent
Desensitized
Devoid and blind
All compassion nullified

Paragon of virtue
(Paragon of shit)

****************************************************************

Écrit par : affreux joJohnny | 09 février 2013

A que ce d'jauni par le temps, est un homme de cirque (c'était la presse Anglo-Saxon qui l'avait baptisé ainsi) qui n'a fait qu'imiter les autres toute sa vie et changer de style allant même jusqu'à devenir un hyppipihourra. Il a renié le passé de la musique il finira avec ou sans tambours et trompettes.

Antoine a été plus malin lorsqu'il a vu le vent tourner, il s'est enfui avec son bâteau pour faire des reportages et de la pub le tout au soleil, chèrement payé pour ce que c'est.

Des millions de fanés pleureront en pensant à leur passé sans se souvenir qu'il aura été un des croques-morts du blues et du Rock and Roll.

Chanter de l'opéra-roc-comique habillé de similicuir afin de montrer qu'il est un roké, faut déjà le faire!

Certains Français ont besoin d'idoles et y croare pourquoi pas. Ils ont fait sa richesse, tant mieux pour lui et ses héritiers.

Mais bon, il fallait le faire, la France (comme les autres pays) ne manque pas de chanteurs-karaoké-guimauve-qui-s'égosillent à faire hurler à la mort les chiens et les vaches; en matière de chanson, il y aura toujours du fric à se faire.

Écrit par : Pierre NOËL | 09 février 2013

Et bien j'aime bien Johnny. Belle voix, quelques belles balades, un parcours peu commun. Il est plein de défauts, s'est planté, s'est repris, et tient toujours la route.

Rebelle, il l'a été ou l'a joué, c'est son personnage ou sa réalité, peu m'importe.

Je n'aime pas tout, je ne l'ai jamais vu en concert sauf à la télé, et il n'est pas mon idole. Je n'aime pas ce qu'il a dit d'Adeline son ex-femme. Il avait pas besoin de parler ainsi de leur vie privée. C'est pour ça que je ne l'ai pas cité dans mon billet. Mais il a raison de dire ce qu'il dit par rapport à l'argent.

Écrit par : hommelibre | 09 février 2013

" il a toujours des fans les mêmes que Luis Mariano ho ho...."

Hoooooooooooo Pierre NOËL! Je vais vous enregistrer le dernier de Johnny "Sang pour sang" dont le fameux "Vivre pour le meilleur" :)

Franchement! le comparer à Antoine.....

Bon week-end

Écrit par : Patoucha | 09 février 2013

Ah non Patoucha, sinon je mets ma voiture devant chez vous en mettant du rap de beurré à fond, chaque nuit!

Bon week-end à vous aussi.

Écrit par : Pierre NOËL | 09 février 2013

:(((((( Vous ne ferez pas ça! MDR MDRRRRRR Vous voulez me tuer :-p

Bonne nuit

Écrit par : Patoucha | 14 février 2013

« Il suffiraaââaa d'une étincelle
D'un rien d'un geste
Il suffiraaââaa d'une étincelle
Pour
Débrancher le vieuuux
Débrancher le vieuuux
Et faire (enfin!) danser les diables et les dieuuux »


Hooôôoo j'pique deux miiiiille...

Écrit par : affreux joJohnny | 10 février 2013

Vous direz cela à ses fans :)

Mais un mots de travers sur La Callas, Pavarotti, Barbra Streisand, Seal ainsi que d'autres voix du même calibre, et je vous saute dessus!

Mais sans rire, vous devriez écouter "sang pour sang" et ce n'est pas une fan de Johnny qui vous le dit!

Écrit par : Patoucha | 14 février 2013

Je corrige: Mais un "mot" de ....

Écrit par : Patoucha | 15 février 2013

@ L'affreux:

:-)))))))))

Notez que dans la pub c'est en général pas triste les chanteurs et chanteuses françaises.

Tiens, un clin d'oeil:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nx2IsBwSpJE


Ou Liane Foly...

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LZqbygi6bDY


Ou plus grand:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CfxwXneCtEM

..... :-)

Écrit par : hommelibre | 10 février 2013

Je crois que je comprend ce qu'il veut dire à propos du rapport à l'argent en France. Biensur c'est un peu excessif quand il parle de médiocrité et de la gauche, c'est des formules chocs, qu'il pense peut être vraiment d'ailleurs, mais bon. A chacun de déterminer selon ses aspirations, ses priorités, le niveau d'importance des possessions matérielles pour lui; mais il faut que chacun puisse le faire le plus librement possible selon moi et sans trop d'ambiguités ni hypocrisie.

Il y a peu une proche à moi s'est rendu en Amérique du nord pour plusieurs semaines. Là bas elle y a fréquenté des femmes de ménage notamment. Eh bien ces personnes de milieux modestes avaient toutes leur 4x4 ou leur break, leur bon gros frigo, leur grand appartement, un grand écran plat etc. (non elles n'avaient pas rencontré DSK avant...). Lors de mariage en sortant de l'église, nombreux font apprêter une limousine.
Du coup même si la pauvreté y existe aussi dans certains endroits malheureusement, j'ai pas l'impression qu'il y ait là bas des cryptomarxistes comme ici. Ca ne viendrait à l'idée à pas grand monde de faire des reproches à Obama pour une rolex, un yacht ou une campagne faramineuse.

"Sophie Durocher, du Journal de Montréal: «Un artiste qui fait des millions de dollars par année, qui a une grosse maison, de belles autos et des villas, n’a pas volé son argent. Il a travaillé à la sueur de son front, au même titre qu’un entrepreneur qui a mis son énergie à créer sa compagnie.»"
Exact, mais j'irai même plus loin que ça. Il existe des secteurs beaucoup plus juteux que d'autres en fonction des situations, des époques, c'est comme ça. Je ne crois pas au "travailler plus pour gagner plus". On peut gagner énormément en travaillant peu, mais intelligemment. Et on peut travailler comme une mule et ne récolter qu'un salaire anodin.

Écrit par : Didier | 14 février 2013

Les commentaires sont fermés.