24 janvier 2013

Neandertal s’est retourné dans sa tombe!

La nouvelle a fusé hier sur internet: un généticien de la prestigieuse Harvard Medical School prétendait être prêt à cloner un homme de Neandertal. Il annonçait même chercher une «mère aventureuse» - entendez par là une mère porteuse prête à tout - pour tenter l’expérience.


neandertal1-tautavel-homo-erectus-reconstitue.1188637368.jpgGeorge Church avait déjà lancé un pavé il y a un an, en annonçant qu’avec 30 millions de dollars il faisait revenir Neandertal. Cette fois, dans une interview au Spiegel, il affirmait disposer d’assez d’ADN de nos lointains cousins pour réaliser l’opération.

«J'ai déjà réussi à récolter suffisamment d'ADN à partir des os fossiles pour reconstituer intégralement le génome de l'espèce humaine disparue. Maintenant, j'ai besoin d'une femme aventureuse.»

Je ne sais pas si des candidates lui ont téléphoné. Mais on imagine déjà la situation. D’abord, est-il possible de faire se reproduire une espèce, même voisine de la nôtre, disparue il y a environ 30’000 ans, avec une femme moderne? Il est aujourd’hui tenu pour acquis qu’Homo sapiens et Neandertal se sont croisés et ont mélangé un peu de leur ADN. Cela n’aurait cependant pas eu lieu à grande échelle. Le mixage des deux espèces n’est peut-être pas si facile. De plus on ne sait pas si l’évolution actuelle de Sapiens permettrait encore la viabilité de petits humains croisés.

En outre une telle entreprise est illégale dans de nombreux pays. Mais Church ne semblait pas dérangé par l’interdiction. L’étrange de ses déclarations est qu’aucun aspect éthique n’est abordé. Un Néandertal cloné aurait-il les moyens d’apprendre le langage et la culture aussi vite que nos enfants actuels? La configuration de son système nerveux peut-elle lui faire sauter 30’000 ans en une seule fois? C’est évidemment une question passionnante. Mais avons-nous le droit de tenter une telle expérience? Si cela marche, ne deviendra-t-il pas un animal de foire? Et si cela échoue, qu’il soit incapable d’apprendre le langage mais qu’il survive inadapté, quelle somme de souffrances lui infligera-t-on?

Un argument de Church en faveur du clonage de Neandertal est qu’un apport génétique nouveau dans le patrimoine humain serait peut-être de nature à renforcer notre immunité contre certaines maladies infectieuses ou contre le cancer. Car il semble admis que le génome humain est relativement pauvre. Selon certains chercheurs il y aurait eu un «goulet d’étranglement» génétique, soit la disparition d’un très grand nombre d’humains, avant l’apparition de Sapiens. L’espèce humaine aurait survécu «de justesse», au prix d’une réduction de son patrimoine génétique.

Mais tout cela restera encore pour un temps de l’ordre de l’imaginaire. En effet George Church annonce aujourd’hui qu’il ne cherche pas de mère aventureuse pour tenter l’expérience. Il s’agirait d’une erreur de traduction...

Neandertal, pressentant peut-être sa prochaine résurrection, s’était déjà retourné dans sa tombe. Dors, cousin, dors encore. Le jour n’est pas levé.

Il reste une question: pourquoi donc, pour la deuxième fois, George Church annonce-t-il pouvoir faire revenir l’Ancien? Même avec une erreur de traduction, cela fait beaucoup...

07:10 Publié dans Science, société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : neandertal, church, sapiens, clonage, adn, génétique, immunité, mère porteuse | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"pourquoi donc, pour la deuxième fois, George Church annonce-t-il pouvoir faire revenir l’Ancien?"

Pour faire parler de lui, et apparemment il a bien réussi, au moins avec vous.
Ce prétendu clonage est de la fiction sans science. On en reparlera quand aura été réussi (?) le clonage d'un mammouth dont l'adn de ceux conservés dans la glace depuis des millénaires est en meilleur état, sans avoir besoin de racler des os.

Écrit par : Johann | 23 janvier 2013

Une erreur de traduction ??? Oh ! Comme c’est dommaaaaaage ! Moi qui comptais lui envoyer ma candidature pour être la maman du petit !

Je me voyais déjà toucher le pactole de la part du labo et en prime, avoir un joli bébé tout rouquin et duveteux comme une pêche !

Écrit par : La particule Hitchcockienne | 23 janvier 2013

Particule Hitchcockienne:

Probable que cela paierait bien. Mais il dirait quoi, le nourrisson: arouh arouh... gulu gulu... ouonnnn...
:-)


@ Johann:

Il a bien réussi même avec Maxiscience et d'autres. Normal, le choc que pourrait représenter un tel décalage temporel et génétique est source de spéculations intellectuelles captivantes. Mais vous avez la réponse, c'est formidable. Au moins avec vous on sait tout. Vous avez réponse à tout. A croire qu'il vous l'a dit lui-même.

A moins qu'il ne cherche de l'argent pour son labo. C'est plus probable vu ce qu'il a dit il y a un an.

Écrit par : hommelibre | 23 janvier 2013

"A croire qu'il vous l'a dit lui-même."

Comment? Vous ne saviez pas que la notoriété attire l'argent? Peut-être n'êtes-vous pas assez connu?

Écrit par : Johann | 24 janvier 2013

Vous semblez vous y connaître Johann.

Pour ma part je pense que ce n'est pas si simple. Je ne crois pas que la notoriété suffise à elle seule à attirer l'argent. Il faut un projet, un contenu.

Écrit par : hommelibre | 24 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.