14 janvier 2013

Après Apophis, voici 2012 DA 14

Mauvaise nouvelle au sujet d’Apophis, qui vient à peine de frôler la terre. C’était le 9 janvier. Frôlé... à 14 millions de kilomètres quand-même. Le passage de cet astéroïde de 270m de diamètre a été analysé et son orbite calculée plus précisément. Et la mauvaise nouvelle est tombée: il n’entrera pas en collision avec la Terre en 2029. Ni en 2036.


astéroïde,apophis,2012 DA 14,toungouska,nasa,terre,ciel,univers,sibérie,«Avec les nouvelles données fournies par les observatoires astronomiques Magdalena Ridge (Nouveau Mexique) et Pan-STARRS (Université d’Hawaï), ainsi que des données très récentes fournies par le radar de Goldstone, nous avons effectivement exclu la possibilité d’un impact entre la Terre et Apophis en 2036, explique Don Yeomans, directeur du Programme objets géocroiseurs au JPL, sur le site de la Nasa.

Les risques d’impact sont maintenant inférieurs à un sur un million, ce qui nous permet de dire que nous pouvons effectivement exclure un impact avec la Terre en 2036»

Mauvaise nouvelle donc pour les amateurs de fin du monde: pas de collision prévue prochainement avec cette espèce de grosse cacahuète qu’est Apophis (image Nasa). Mais bonne nouvelle pour les humains. Quoique. Les pessimistes se demandent s’il vaut mieux mourir d’un coup ou cuire à petit feu. Soyons optimistes: les humains ont survécu à beaucoup de drames, avec un peu de chance cela va continuer.

Apophis donc est reparti au loin sur son orbite de géocroiseur. Et voici déjà un autre astéroïde. Il n’a pas encore de petit nom. Il s’appelle 2012 DA 14. Et lui va venir beaucoup plus près, le 15 février. Selon les calculs il passera à environ 27’000 km de notre planète, soit plus près que les satellites géostationnaires (qui se trouvent à un peu moins de 36'000 km). La mesure précise des orbites d’astéroïde prend du temps. Les scientifiques ont besoin de les observer sur une longue durée et sur plusieurs passages pour pouvoir acquérir des certitudes.

2012 DA 14 mesure 44 m de diamètre. Pas de quoi menacer la vie sur Terre. A peine la taille de celui de la Toungouska en 1908. Un petit astéroïde qui astéroïde,apophis,2012 DA 14,toungouska,nasa,terre,ciel,univers,sibérie,avait quand-même soufflé une région de 20km de diamètre. Certes ce n’est pas rien. Mais par chance c’était dans la Sibérie désertique, où l'on ne trouve que quelques éleveurs de rennes. Evidemment que sur Paris ou Londres, il aurait changé la face du monde. En partie au moins.

Selon Wikipedia:

«L’explosion détruisit intégralement la forêt dans un rayon de plus de 20 km, abattant 60 millions d'arbres ; le souffle fit des dégâts sur plus de 100 km et la déflagration fut audible dans un rayon de 1 500 km. De nombreux incendies se déclenchèrent, brûlant des zones forestières pendant plusieurs semaines.

Un vortex de poussières et de cendres se forma et fut entraîné jusqu'en Espagne par la circulation atmosphérique, créant des halos dans la haute atmosphère, qui s'étendirent sur tout le continent. On put observer des couchers de soleil très colorés et une luminosité exceptionnelle en pleine nuit fut constatée pendant plusieurs jours en Europe occidentale, à tel point qu'on pouvait lire un journal de nuit.»

2012 DA 14 sera observable aux jumelles lors de son passage à proximité de la Terre.

14:04 Publié dans Science, Univers | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : astéroïde, apophis, 2012 da 14, toungouska, nasa, terre, ciel, univers, sibérie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

le 13 janvier Apophis est passé à 14 millions de kilomètres de la Terre et pas 114 millions comme vous le dites (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/%2899942%29_Apophis). Pour le passage de 2029 il passera à une distance de la terre comparable à celle de 2012DA14 le 15 Février 2013.

Écrit par : philippe | 05 février 2013

Les commentaires sont fermés.