09 janvier 2013

Pas même avec une rose...

«On ne frappe pas une femme, même avec une rose». Je ne sais pas d’où vient cette phrase connue mais je suis d’accord. Problème: cela fait-il de moi un macho paternaliste et sexiste? Je m’explique.


rose1.jpgLes hommes sont en moyenne plus musclés et plus forts physiquement que les femmes. Le combat physique ne peut être qu’inégal. Les hommes seront inévitablement gagnants. C’est injuste.

De plus frapper brise quelque chose entre l’homme et la femme. Donc no way pour moi. Oui mais...

Cela veut dire que la femme est plus fragile que l’homme et qu'elle ne saurait se défendre. Si je pense ainsi, je l’infériorise en quelque sorte. Je fais dépendre sa sécurité de ma bienveillance. N’est-ce pas une définition du paternalisme?

Ah la la... C’est embêtant.

En plus je ne suis pas certain d’avoir raison, avec cet égalitarisme déshabillé qui court les rues pour embêter tout ce qui ressemblerait de près ou de loin à une différence. Or des différences il y en a. Et pas qu’un peu. D’abord les hommes ne sont pas tous forts physiquement. Ensuite il y  des costaudes qui savent cogner et des mecs qui la bouclent. Enfin, ne pas les frapper leur interdit d’apprendre à se défendre. Terrible, ça: la gentillesse et le respect masculin les maintiennent en état infantile et faible. Le romantisme serait-il en réalité une arme de destruction machiste? Hommes sensibles, serions-nous sexistes à l’insu de notre plein gré, croyant de bonne foi rendre hommage à nos compagnes?

Pfff... Quel dilemme... C’en est trop: je vais de ce pas offrir un bouquet de fleurs à une catcheuse. Ça peut être utile de se faire des alliées chez les puissantes. Et puis, c’est pas pour dire, mais il y en a des vraiment canon! Je devrais peut-être me recycler arbitre...

Ou dresseur de fauves?

 

(P.S.: Merci à Calendula dont un commentaire sous mon précédent billet m'a inspiré celui-ci :-)


23:12 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : rose, femme, sexisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Un proverbe chinois je crois!

Écrit par : Patoucha | 09 janvier 2013

Il y a des exceptions. Des garces il en existe. Et certaines ne se gênent pas souvent groupe à s'acharner sur d'autres filles; des victimes bien choisies. ( bon c'est vrai que c'est pas si fréquent; mais ça existe et c'est plus fréquent qu'il y a 20 ans ).

Ce qui est certain; est que si la victime est ma femme qui est personne qui ne peut se défendre par un handicap et qu'elle est violemment agressée; que ce soit des hommes ou des femmes qui l'agressent se sera le même tarif si j'interviens. Je taperais sec dans le tas.

D.J

D.J

Écrit par : D.J | 09 janvier 2013

"....mais ça existe et c'est plus fréquent qu'il y a 20 ans"

Vous avez des statistiques?

Écrit par : Gabriel | 10 janvier 2013

"Vous avez des statistiques?" Vous seriez étonné, il y a même des flics qui commencent à être honnête et parler vrai. Olivier Guéniat, par exemple.

Sur le sujet : La présence de femmes combattantes dans les armées. On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre. En faisant ce choix, les sociétés occidentales ont décidé de ne plus faire la moindre différence. Autrefois, les femmes donnaient la vie, les hommes la mort. Aujourd'hui, les femmes cherchent à payer d'autres, plus pauvres, pour porter leur enfant durant neuf mois, avant le système généralisé des bébés-éprouvettes mis en couveuse façon 1984...
Ce qui est troublant, c'est que les femmes restent "féminines" et s'habillent encore de fanfreluches guipures ridicules, avec des colliers, des bracelets, etc...alors que par exemple, elles sont nombreuses à avoir adopté les tatouages, symbole de l'hyper-virilité du guerrier maori, du légionnaire ou du marin...

Écrit par : Géo | 10 janvier 2013

""Vous avez des statistiques?" Vous seriez étonné, il y a même des flics qui commencent à être honnête et parler vrai. Olivier Guéniat, par exemple. "

Ce ne sont toujours que des mots.
Moi aussi je peux dire, il y a 20 ans les agressions entre femmes étaient nettement plus élevés que des nos jours.

Écrit par : Gabriel | 10 janvier 2013

@ Gabriel,

Vous pouvez lire un article sur le sujet

http://champpenal.revues.org/8102

D.J

Écrit par : D.J | 10 janvier 2013

"Moi aussi je peux dire, il y a 20 ans"
J'ai beaucoup sabré mon commentaire précédent. En fait, les statistiques sont hyper-politiques (la preuve, votre commentaire) et comme elles dérangeraient les partis de gauche, les syndicalistes policiers ou autre ne les font pas ou ne les publient pas. Chaque fois qu'un journaliste ose écrire que telle agression a été commise par un étranger, c'est la curée des bien-pensants pour le traiter de fasciste.
TOUS les gens que je connais qui vivent en ville ou qui bossent dans l'enseignement témoignent de la naissance de bandes de filles qui s'attaquent aux autres filles ou parfois à des individus isolés. Si vous ne le savez pas, c'est que vous ne voulez pas le savoir. Et c'est évident que cela n'existait pas il y a 20 ans.

Écrit par : Géo | 10 janvier 2013

Mais ce n'est pas le sujet...

Écrit par : Géo | 10 janvier 2013

@DJ

"Vous pouvez lire un article sur le sujet

http://champpenal.revues.org/8102

D.J"


Nulle part dans votre article est fait état d'une augmentation de la violence des femmes en général et de femmes envers des autres femmes en particulier.

Écrit par : Gabriel | 10 janvier 2013

"Sur le sujet : La présence de femmes combattantes dans les armées. On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre. En faisant ce choix, les sociétés occidentales ont décidé de ne plus faire la moindre différence."

elles sonts militaires mais ne combattent pas en premiére ligne.

http://tsahal.fr/2012/01/19/les-cinq-unites-les-plus-difficiles-pour-les-femmes-combattantes-de-tsahal/

"Le bataillon, créé en 2004 en réponse à une volonté croissante des femmes d’intégrer des unités combattantes, a comme particularité d’être le seul bataillon d’infanterie à rassembler à la fois des soldats et des soldates dans des rôles combattants.

Il est aujourd’hui composé en grande partie de femmes, capables de remplir toutes les missions traditionnelles confiées aux combattants. Les combattantes de ce bataillon patrouillent le long de la frontière, peuvent tendre des embuscades aux forces ennemies et déjouer les prochaines attaques terroristes."

le seul bataillon existant de femmes combattantes

"«On ne frappe pas une femme, même avec une rose».

oui avec une femme qui se comporte en femme pas qui se comporte en homme.

Écrit par : leclercq | 10 janvier 2013

HL : par pitié ne réfléchissez pas autant et continuez de caresser la nuque des femmes avec une rose! si l'une d'entre elles venaient à s'en plaindre et porte plainte, je serai au premier rang du tribunal pour pour apporter mon soutien! et si c'est cela être macho, vive le machisme!

Écrit par : vali | 10 janvier 2013

Cette phrase, au parfum désuet, provoque beaucoup de réactions. ;-)
Elle mène forcément à une comparaison avec un passé, qui pouvait avoir de bons côtés.
Je me demande si, il y a 20 ans, la vie en société n'était pas généralement moins violente, à beaucoup de niveaux. On est devenu tellement matérialistes, il faut toujours plus, le dernier modèle, le plus gros modèle, pour que tout les monde sache qu'on est un nabab. Le fait de posséder est un signe de pouvoir et cette façon de s'affirmer ne concerne pas seulement les femmes.
La mode des chiens molosses était un des sommets de cette violence larvée.

Les femmes-soldats très motivées de Tsahal pourraient être le reflet de l'extrême tension due au lancement de roquettes aux frontières, aux menaces verbales venant p.ex. d'Iran. De même, les femmes-kamikazes ont fait leur apparition dans l'autre camp, il y a quelques années. Ce conflit qui dure durcit des positions.

Nous savons qu'à Genève, la criminalité est montée de façon significative depuis quelques années, car certains ont découvert qu'en Suisse, on était assez fleur bleue quant aux précautions à prendre, que ce soit pour les habitations privées, les usines, les stations-service, les bijouteries ou les banques. On a assisté à des attaques d'une violence inconnue jusqu'à présent.

Alors, se faire frapper par une rose, ce serait presque poétique.

N'ayant pas eu de fils, j'ai échappé à la délicate mission de la gestion des bagarres. J'ai pu vivre cela en tant qu'observatrice proche et constater combien la tâche est complexe.
Bien plus que les filles, les garçons vont être confrontés à la mesure de la force physique et au besoin de ne pas être le perdant. Là, c'est bien qu'on interrompe le combat avant qu'il y ait des dégâts physiques ou d'amour-propre.
Des garçons hyper-agressifs qui se mettent à taper les autres enfants déjà dans le bac à sable sont à un extrême de la fourchette. A l'autre extrême, on trouve ceux qui n'ont aucune envie de se battre et à auxquels il faut apprendre à se défendre.
"Ne te laisse pas faire !" "Il faut se faire respecter."
Qu'est-ce que ça signifie exactement ? Quel est le mode d'emploi ?
Ce conseil m'a semblé avisé : "Si on te tape, tu dois te défendre, mais ne frappe que les bras ou les jambes, pas la tête et le ventre."
Lorsque je dois intervenir dans des bagarres de garçons plus costauds que moi, je sais que d'être une dame d'un certain âge est un avantage. Etre un grand Monsieur baraqué l'est bien sûr également, mais d'une autre façon.
Je crois qu'au fond, les jeunes n'ont pas un plaisir particulier à se donner des coups de poing, ils sont soulagés qu'on les en empêche. J'ai souvent vu une lueur de peur dans les yeux des "caïds", presque comme s'il s'agissait d'une lutte pour la survie.
Et d'un passage obligé.
Je ne les excuse en rien, mais il serait illusoire de penser qu'on peut éradiquer toute violence physique ou verbale.

Écrit par : Calendula | 10 janvier 2013

La première armée occidentale à intégrer des femmes, c'est probablement l'armée israélienne. Mais les Américains ont suivi, et connaissant l'extrémisme égalitariste des Américaines, elles veulent aussi sûrement pouvoir casser de l'Arabe ou de l'Afghan comme les hommes. Souvenez-vous des photos d'Abu Graïb...
Mais moi ce qui me choque, chez les femmes, c'est qu'elles s'habillent encore comme des poupées ridicules, ce qui devraient leur mettre la honte intégrale, pas qu'elles veulent à tout prix participer au prochain Craonne...

http://www.youtube.com/watch?v=z-yRaEYQNQs

Adieu la Vie, adieu l'Amour
Adieu tous les hommes...

PS. Un peu de courage, écoutez la chanson jusqu'au bout, les filles...

Écrit par : Géo | 10 janvier 2013

Oh et puis encore une petite pour la route, les filles.
Puisque vous aimez la poésie, vous aimez sûrement Aragon. Écoutez bien chaque parole...
http://www.youtube.com/watch?v=zSGH_8Mt8Iw

Écrit par : Géo | 10 janvier 2013

"Pas avec une fleur" Mais à coups de poignard.....et par des FILLES dont on tait les noms au nom de la stigmatisation sans doute!

Une lycéenne poignardée à Juvisy-sur-Orge
leParisien.fr

Une adolescente de 16 ans a été blessée à l'arme blanche ce lundi en fin d’après-midi après avoir été violemment prise à partie par un groupe de jeunes filles à proximité du lycée professionnel Jean-Monnet de Juvisy-sur-Orge (Essonne).

La victime, une lycéenne, a été transportée à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) et les médecins ne se prononçaient pas sur son état de santé.

Touchée à l'abdomen, la jeune fille aurait été violemment agressée par un groupe de quatre ou cinq jeunes filles alors qu'elle se trouvait dans une impasse près du lycée des métiers Jean-Monnet où elle est scolarisée. En sang, elle aurait réussi à prévenir une amie à la sortie des cours.

Trois jeunes filles dont au moins une est suspectée d'avoir participé à l'agression ont été interpellées et sont actuellement auditionnées.

La sûreté départementale de l'Essonne a été chargée de l'enquête.

Écrit par : Patoucha | 10 janvier 2013

"Moi aussi je peux dire, il y a 20 ans les agressions entre femmes étaient nettement plus élevés que des nos jours."

Ah!oui "Gabriel"? Vous avez des preuves ou bien c'est pour vous "écouter parler"?

Écrit par : Patoucha | 10 janvier 2013

Quelle jeunesse? Des vidéos insoutenables!

Bagarre entre filles dans un restaurant de Toronto
Bagarre violente 2 contre 1
Bagarre entre filles violente
Bagarre violente avec des couteaux et bâtons
Bagarre dans un stade
Bagarre dans un bus
Bagarre dans un Fast Food
Bagarre Générale dans un Bowling
Bagarre dans la rue entre deux ados

Écrit par : Patoucha | 10 janvier 2013

@Patoucha,
Je me demande si ces vidéos n'ont pas un aspect de pousse-au-crime. Je ne les regarde jamais. Je crois sur parole.
Les divers IPhones permettent de tout filmer et certaines personnes trouvent leur minute de gloire et de célébrité sur You-Tube, pour le meilleur et pour le pire.
Ce militaire français qui filmait ses excès de vitesse en est un exemple récent.
Il y a 10,20 ans, nous n'aurions probablement pas appris la moitié des horreurs qui pouvaient se passer ailleurs et cette ignorance avait un bon côté : pas d''effet d'imitation, on ne donnait pas d'idées à tous les paumés de la planète...
Personne ici n'a nié que la violence ait augmenté, que des femmes ou des filles peuvent être hyper-violentes physiquement, alors qu'on était plutôt habitués à de la violence verbale ou psychique jusqu'à présent.
Quelle jeunesse ?
Il ne faut pas oublier tous les jeunes qui essayent de s'en sortir dans cet environnement qui est devenu tellement agressif et dans lequel on est amené à porter tous les malheurs du monde, juste parce qu'on est branché en permanence.

C'est pour ça que hier, j'ai écrit que le dicton de la rose pouvait se dire avec les rôles inversés :
On ne frappe pas un homme, même pas avec une rose.

Écrit par : Calendula | 10 janvier 2013

@Patoucha

Si vous ne savez de quoi on parle, restez à l'écart.

Écrit par : Gabriel | 10 janvier 2013

@ Vali: dire que j'ai posté ce billet dans la catégorie "humour"... Je n'avais pas d'autre intention en rebondissant sur le commentaire de Calendula que de mettre un peu de fun dans la soupe froide de janvier.

Raaaahhhh....

Mais bon, les relations femmes-hommes sont un des plus grands chantiers de la société. Allez, je retourne à mes catcheuses qui ont besoin de câlins après cette bataille de Titanes... Le repos des guerrières. Quoiqu'il y en ait qui se débrouillent entre elles. Et la perdante ne semble pas en faire un fromage, d'autant que ça baigne dans l'huile (c'est chaud - autorisation parentale indispensable):

http://www.youtube.com/watch?v=UYluArLDivY


......
:-)))

Écrit par : hommelibre | 10 janvier 2013

@ Gabriel,

Cette fois j'ai trouvé un article sur cette augmentation de violence en bande par des femmes.

http://www.elle.fr/Societe/News/Paris-une-bande-de-filles-arretee-pour-agression-1898356

D.J

Écrit par : D.J | 10 janvier 2013

Géo: la vidéo avec la chanson de Craonne est saisissante. Elle vaut à elle seule un long billet.

Écrit par : hommelibre | 10 janvier 2013

HL@ Ne pas oublier Marc Ogeret, sublime interprète de chansons sublimes. Sa version à lui du poème d'Aragon "Tu n'en reviendras pas" est nettement meilleure que celle de Ferré, mais introuvable.

Écrit par : Géo | 11 janvier 2013

"Si vous ne savez de quoi on parle, restez à l'écart."

Ah, oui! le "Gabriel", parce que vous, vous le savez? Vous vous sentez donc attaqué à la vue de ces vidéos? Que je reste à l'écart? LOL, vous parlez au nom de qui?

D.J, pour bien se rendre compte de ce qu'est la violence il faut la montrer à ces négationnistes. Les statistiques s'oublient.....

Écrit par : Patoucha | 13 janvier 2013

Et celà n'est que le début les enfants, je vis justement pas très loin de Juvisy sur Orge et je peux vous certifier que les filles de ce côté-ci sont plutôt des sauvageonnes.

Un jour ce seront les hommes qui auront peur de sortir seuls la nuit, si on laisse faire le massacre.

Écrit par : prometheus | 13 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.