07 décembre 2012

Fin du monde et trous noirs solitaires

Le Magazine Ciel & Espace de décembre propose un dossier sur la fin du monde du 21 décembre. Plus précisément ce dossier démonte sept éventualités qui pourraient mener à une destruction prématurée de la Terre. Prématurée, car la fin de la planète telle que nous la connaissons et de la vie à sa surface est programmée pour dans quelques milliards d’années, quand le soleil deviendra une géante rouge avant de se ratatiner en une minuscule étoile froide.


science,univers,étoiles,ciel,espace,trou noir,terre,soleil,galaxie,fin du monde,astronomie,C’est le scénario prévu par les astrophysiciens. Il peut toujours être infirmé, par exemple par un Big Crunch inattendu (un Big Bang à l’envers), ou par tout autre événement totalement imprévisible hors de nos capacité d’anticipation. Après tout nos ancêtres ont bien cru que la Terre était plate. C’était leur certitude. Si eux se sont trompés, nous le pouvons aussi.

Si toutefois ce scénario est bien celui que connaîtra le système solaire, la Terre ne sera bientôt plus qu’une boule noircie et stérile. Mais rien ne presse. Il y a encore du temps avant de faire nos valises pour la région d’Alpha du Centaure, à la recherche de nouvelles planètes accueillantes.

Donc le dossier de Ciel & Espace démonte les risques liés à l’activité solaire - les tempêtes magnétiques peuvent endommager nos systèmes électroniques mais pas supprimer la vie en masse ni déclencher des méga-tremblements de Terre. Un alignement planétaire n’est pas plus à craindre: les corps célestes peuvent interagir par le phénomène de résonance orbitales mais ce n’est pas relevant dans notre cas. Quant à l’effet de marée céleste qui ferait se disloquer l’écorce terrestre dans les tensions générés par les attractions planétaires combinées, il est négligeable par rapport aux tensions internes propres à la structure du globe terrestre et à son mouvement de rotation sur lui-même.

Comme j’en ai déjà fait part il n’y a pas d’astéroïde tueur en vue, pas de Nibiru, pas de science,univers,étoiles,ciel,espace,trou noir,terre,soleil,galaxie,fin du monde,astronomie,d’explosion de supernova en vue dans notre voisinage proche, pas de signe précurseur d’éruption d’un supervolcan. La migration du pôle nord magnétique est lente et un basculement des pôles prendrait des siècles ou des millénaires - sans être forcément catastrophique.

Cependant une autre menace file, invisible, entre les galaxies: les trous noirs errants. On connaît déjà les trous noirs centraux. Ils sont au coeur des galaxies. Ceux-là ne vont pas venir frapper à notre porte. Mais dans les cas de fusion de deux galaxies, il peut arriver qu’un trou noir soit éjecté et se mette à voyager en solitaire, fonçant à grande vitesse dans l’univers obscur et avalant tout sur son passage. Un tel trou noir peut avoir un diamètre d’une dizaine de fois la distance de la Terre au soleil. 

L’image Nasa (2) captée par le téléscope à rayons X Chandra montre une galaxie dont le trou noir s’échappe. On le sait à cause de la teneur en rayons X de l’objet décentré: c’est bien le trou noir. Une scientifique de Harvard, Laura Blecha, a modélisé ce phénomène de fusion de deux galaxies et l’éjection du trou noir telle que perçue par Chandra (vidéo plus bas). Impressionnant.

Ah ça, mais enfin, quand donc vivrons-nous dans un univers stable, tranquille, sans risque majeur? Probablement jamais. Ce serait comme de demander de vivre sans la mort. Ce serait déraisonnable.


 

Images Chandra - Nasa.

19:41 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : science, univers, étoiles, ciel, espace, trou noir, terre, soleil, galaxie, fin du monde, astronomie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

" il n’y a pas d’astéroïde tueur en vue, "

Quoique!!! Le problème c'est qu'on ne les voit pas tous venir. Bien souvent ils sont repérés une fois l'orbite de la Terre coupée. Mais ce serait une extraordnaire coïncidence qu'un astéroïde percute la Terre le 21 décembre.

" il peut arriver qu’un trou noir soit éjecté et se mette à voyager en solitaire, fonçant à grande vitesse dans l’univers obscur et avalant tout sur son passage. "

Je pense que des anomalies gravitationeles seraient déjà détecté si un trou noir baladeur serait à plusieurs années lumière qui foncerait droit sur la Terre Là aussi je pense que l'on ne sera pas avalé de notre vivant. A moins qu'un trou noir sortirait près de la Terre d'un hyper-espace.

Il y a aussi des études qui démontrent qu'il existerait aussi des planètes éjectées et qui foncerait tête baissée dans l'espace. Ces planaètes et c'est là le plus inquiétant iraient à une vitesse proche de celle de la lumière. Mais là aussi la vitesse de la lumière à l'échelle de l'univers ça avance lentement. Donc pas de Nibiru ces prochains siècles.

D.J

Écrit par : D.J | 07 décembre 2012

Franchement vous y croyez à ces inepties sur la fin du monde ?
Dans des milliards d'années disent ils ? Ma planète réchauffée, surpeuplée, et vidée de toutes ses richesses tiendra t elle encore tout ce temps ?
Pour information, une pénurie de poissons est pour 2015, dans 20 ans il y aura une sécheresse plus chaude de 1 à 3 °C je crois de plus maintenant.

Moi en tant que croyant j'y crois à la fin du monde mais pas pour dans deux semaines, simplement nous sommes dans le début de la fin du monde et de la civilisation telle que nous la connaissons.

Écrit par : prometheus | 07 décembre 2012

Commençons par fêter la fin du monde. On verra après le 21 décembre ce que le nouveau monde nous promettra:))) Entre le 21 décembre 2012 et le 1er janvier 2013 il y aura beaucoup de fêtes arrosées en cette fin du monde...et peut-être un babyboom majeur autour du 21 septembre 2013:)

Écrit par : pachakmac | 07 décembre 2012

coucou Homme Libre,
moi qui nous croyait sortis d'affaire,quand y'en a plus y'en a encore,
remarquez c'est un peu comme la fin de l'ump cette histoire,sauf que le trou solitaire a été éjecté avant et que les 2 masses sont rentrées en collision après ;)))!!!
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 07 décembre 2012

@ D.J.:

Pour les astéroïdes géocroiseurs il est vrai que ne les voit que peu de temps avant leur passage. Cependant une étude systématique a été entreprise pour les repérer et calculer leur trajectoire. 90% des gros corps, ceux vraiment dangereux à l'échelle planétaires, sont connus et ne présentent pas de danger. un satellite dédié les traque. Dans 10 ans tous les corps de plus de 140 m de diamètre et voisins de la Terre seront répertoriés.

Pour les planètes errantes, en effet il semble qu'elles soient nombreuses. Heureusement il y a de l'espace dans l'espace! Si l'on regarde une image de la galaxie les milliards d'étoiles semblent collées les unes aux autres, mais en réalité la plus proche, Alpha du Centaure, est à plus de 4 années-lumière. Ce serait vraiment pas de bol qu'une planète errante vienne juste nous collisionner. Il semble que ce fut le cas pour la Lune, mais que le corps cogneur était en fait issus du système solaire lui-même. En 4 milliards d'années il n'y a pas trace d'une autre collision sur la Terre, à part avec les astéroïdes et les comètes.

Pour les trous noirs errants, ils semblent d'abord très peu nombreux, et comme vous le dites des perturbations serait perceptibles à l'avance si l'un d'eux venait par ici. Sauf, bien sûr en cas d'arrivée brusque par la lucarne de l'hyperespace... :-) Ce serait Star Wars en direct!

Écrit par : hommelibre | 08 décembre 2012

@ Pachakmac:

Ah, là, la fin du monde a du bon: multiplier les crac-crac cosmiques et répandre plein d'ondes orgasmiques sur la planète!

;-)

Écrit par : hommelibre | 08 décembre 2012

Sarah MDR!!!

J'adore votre analyse politique, elle est délicieusement imagée. Actuellement les deux masses semblent avoir constaté leur immobilité et ont rapidement collé à silencieux aux trompettes qui leur servent de bouches. Pour combien de temps? Les tensions qui s'accumulent, c'est pas sain - ni saint. Soit l'une va avaler l'autre (bon appétit...), soit ils vont traîner comme cela des mois et continuer à s'affaiblir.

En tous cas j'espère que les deux sont disqualifiés pour 2017: si aucun n'est assez fort pour bouffer l'autre, comment pourraient-ils gagner dans 5 ans? Il faut un vrai prédateur pour conquérir l'Elysée. Pas des petits rongeurs...

Bizzzouxxx cosmiques!!!

Écrit par : hommelibre | 08 décembre 2012

"Dans des milliards d'années disent ils ? Ma planète réchauffée, surpeuplée, et vidée de toutes ses richesses tiendra t elle encore tout ce temps ?"
Il y a donc encore des gens qui confondent l'avenir de l'humanité et celui de la Terre...
Il y a deux problèmes qui n'ont pas été mentionnés et qui pourraient intervenir avant l'implosion du soleil (5 milliards d'année ?). Le fait que la Lune s'éloigne de la Terre va provoquer de très gros déséquilibres, bouleversant complétement les climats au point de rendre les cultures vraiment très aléatoires.
Mais il n'y aura personne pour cultiver depuis longtemps quand cela adviendra, rassurez-vous. De même, la trajectoire du système solaire autour du centre de la galaxie n'est pas très régulière et pourrait amener la Terre dans des zones très denses...L'orbite se fait en 240 millions d'années.
Si l'on rapporte l'âge de la Terre en une longueur, avec 1 million d'années = 1 mètre, on a un chemin de 4.55 kilomètres dont les 7 derniers mètres représentent l'apparition des hominidés, l'humanité telle qu'on la connaît les dix derniers centimètres, l'époque chrétienne les deux derniers millimètres.
La probabilité que le sort de l'humanité se confonde avec celui de la planète est donc pour le moins faible.

Écrit par : Géo | 08 décembre 2012

J'aime ce genre de calcul Géo! Cela relativise bien nos désirs d'éternité... En effet le temps de vie de l'humanité jusqu'à ce jour est très court. Combien de temps vivra-t-elle encore? Mystère.

Selon un géophysicien interrogé dans Ciel & Espace, le réchauffement de la Terre dû à l'augmentation de luminosité du soleil surviendra dans environ 300 millions d'années. A ce moment la photosynthèse ne pourra plus s'effectuer et les plantes disparaîtront, donc les espèces animales aussi. Et dans un peu plus d'un milliard d'année la surface de la Terre devrait atteindre 400°.

On peut aussi se demander comment nous survivrons aux prochaines glaciations. Nos ancêtres y ont survécus, mais nous, seront-nous encore physiologiquement prêts à affronter la baisse des températures?

Beaucoup de questions autour de notre espèce dont nous ne pouvons anticiper la durée de vie de manière réaliste.

Écrit par : hommelibre | 08 décembre 2012

@Hommelibre imaginez un instant que tous les bidules perdus dans l'espace une fois mis hors service soient absorbés par ces trous noirs et que ceux ci réagissent comme les tourbillons du Pacific qui eux absorbent des tonnes de plastics envolés après tornades ou autres cataclysme,nous ne serons plus là pour avertir,attention les dieux vont nous tomber sur la tête,qui sait.Nul ne peut dire le contraire

Écrit par : lovsmeralda | 08 décembre 2012

La prochaine glaciation se produira normalement dans environ dix mille ans (Milankovic). Il n'est pas exclu que l'humanité puisse y survivre, sous une forme réduite, pendant encore quelques milliers d'années. Mais ce n'est pas sûr, vu la violence prévisible des luttes pour la survie...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Param%C3%A8tres_de_Milankovi%C4%87

Il suffit de considérer la verticalité de la courbe de croissance démographique pour comprendre que cette courbe ne va pas reprendre une pente moins excessive sans grandes catastrophes. Avez-vous réalisé que les 20 millions de morts de 14-18 ou les 50 de 39-45 sont à peine visibles sur cette courbe. Peu de gens réalisent qu'un milliard, c'est mille millions. 20 millièmes, 50 millièmes...

Écrit par : Géo | 08 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.