03 décembre 2012

La fin du monde n’aura pas lieu

21 décembre, rien. 22 décembre, encore rien. 23 décembre toujours rien. 24 décembre, Noël, la Terre est toujours entière, bien d’aplomb sur son axe. Rien n’a changé. La fin du monde n’a pas eu lieu. Le monde décompresse. Un grand vide remplace la frénésie qui prévalait jusque là pour certains. Presque un manque.


nibiru,mayas,fin du monde,terre,lune,galaxie,comète,étoile,La fin du monde n’aura pas lieu. Du moins pas le 21 ou 22 décembre prochains. J’en prends le pari. Je donne rendez-vous sur ce blog le 23 pour causer de la vie, agiter nos neurones ou rire ensemble.

Je ne suis pas preneur des fables qui nourrissent l’anxiété. Les processus vitaux et célestes suivent des lois. Si une supposée planète ou étoile naine brune devait engendrer des catastrophes sur notre planète on l’aurait vue depuis longtemps. Elle serait toute proche et les astronomes amateurs l’auraient vue et photographiée tant et plus - à supposé bien sûr que la Nasa nous aurait caché l’existence de cette visiteuse.

Le scénario d’un corps qui voyage dans l’espace et heurte la Terre n’est pas en soi impossible. Ce corps pourrait être une planète vagabonde venue de la galaxie, ou une planète très excentrée qui ne repasserait que tous les quelques milliers d’années. Les astrophysiciens pensent que c’est par une collision avec une planète en formation que la Lune s’est constituée. On peut aussi évoquer le risque de chute d’un gros astéroïde, et ils sont légion dans l’espace environnant. C’est le risque le plus réaliste. Mais aucun objet assez gros pour éradiquer la vie sur Terre n’est en vue. A moins de trois semaines de la date il serait très certainement repéré par les téléscopes spatiaux dédiés à la recherche des géocroiseurs.

Et puis les catastrophistes ne parlent pas d’astéroïdes. Leur collision éventuelle avec la Terre est trop imprévisible pour entrer dans le cadre très structuré du calendrier Maya. Le risque serait cette fameuse planète Nibiru. Les aventuriers de l’angoisse s’en sont donné à coeur joie ces dernières années. Quelques perles trouvées sur des sites catastrophistes:


«Ce serait une planète gigantesque qui rentrerait cycliquement dans notre système solaire, le perturberait et créerait sur la Terre la désolation. Sa masse gigantesque suffirait à provoquer l’inversion des pôles planétaires avec les conséquences catastrophiques que cela induit: tremblement de terre, effondrement terrestre, raz de marée et j’en passe, suffisant pour détruire toute trace de vie sur notre planète»

«Le réchauffement climatique que nous constatons de nos jours est-il du à l’alignement de nibiru,mayas,fin du monde,terre,lune,galaxie,comète,étoile,Nibiru sur l’axe Terre-Soleil intensifiant ainsi le rayonnement solaire dans notre direction? Qu’en sera-t-il alors du fameux alignement galactique de décembre 2012? Quelles conséquences pour la Terre?»


Il faut noter que si un tel alignement devait avoir lieu la planète ou naine brune serait déjà visible par tous les téléescopes.


«Après le Pape, c'est la NASA qui  dément l'échéance du 21/12/2012.

A notre avis, la NASA est intervenue pour démentir l'échéance heureuse du 21 décembre 2012 parce que les gens qui se préparent, n'achètent plus ou consomment moins et ils n'ont plus envie de travailler.

Mais pour ce qui concerne la masse, il faut qu'elle continue à être ignorante et à travailler jusqu'au bout pour enrichir les bankters. Les moutons doivent travailler jusqu'au bout pour être amenés à l'abattoir, aveugles et sourds.»


Une vidéo prise en Antarctique - paraît-il - montre des images supposées de Nibiru au début de ce mois. Grosse comme la Lune. Mais, comme c’est étrange, ce vidéaste serait le seul à la voir: pas d’autre vidéo ou image téléscope.

Bon, c’est tout pour aujourd’hui. Ci-après, une vidéo d’humour: Nibiru tomberait sur le Nord-Pas-de-Calais!


Je travaille sur une courte nouvelle en lien avec la peur de la fin du monde. Si j’avance assez je la publierai en quelques épisodes répartis entre cette semaine et Noël.



21 décembre, rien. 22 décembre, encore rien. 23 décembre toujours rien. 24 décembre, Noël, la Terre est toujours entière, bien d’aplomb sur son axe. Rien n’a changé. La fin du monde n’a pas eu lieu. Le monde décompresse. Un grand vide remplace la frénésie qui prévalait jusque là pour certains. Presque un manque.



21:40 Publié dans Humour, Science, Univers | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : nibiru, mayas, fin du monde, terre, lune, galaxie, comète, étoile | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

coucou Homme libre,
z'avez pas planté votre tente à Bugarach???
faut y aller,si y'a pas la fin du monde pas grave, on aura fait la fête comme il se doit avec nos potes anunakis
http://www.sciencepresse.qc.ca/sites/www.sciencepresse.qc.ca/files/image/2012/10/une-base-secrete-sous-le-mont-bugarach-2904550-l.jpg
c'est plutot fun
http://images.midilibre.fr/images/2012/07/29/et-les-quelques-marcheurs-textiles-croises-sur-le-chemin_429241_510x255.jpg
;)))!!!bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 03 décembre 2012

Oh Sarah, c'est joli! Et puis ça l'air un peu neo hippie. Cool...
Bizzzouxxx!!!

(et je compte bien qu'en s'en fasse encore plein en 2013, des bisous, Sarahchouchou!)

Écrit par : hommelibre | 04 décembre 2012

La vidéo d'humour fonctionne.

Écrit par : hommelibre | 04 décembre 2012

Bonjour,

le souci est que si il ne se passe rien..., des millions d’êtres qui attendaient un puissant événement globale, un événement qui changerai les choses quand au mode de vie d'une majorité dans le monde, un mode de vie castrateur vampirique réducteur et esclavagiste, un mode de vie qui va en grandissant en ces temps actuel... .

Dans le monde entier, tout ces êtres seront, "pour beaucoup d’entre eux", en un état un état tellement blasé, que dans les début 2013, la moindre petite choses « pourrait » bien être le declique à un pétage de plombs en masse.

Nous pouvons rajouter aussi "actuellement" les très grosses tensions entre quasiment presque tout les blocs du moyens orient russie chine Corée du nord, contre les puissances occidental... .

A cela nous pouvons aussi ajouter un autre contexte qui n'est vraiment pas des moindres dans le déclenchement d’événements géopolitique, et qui est l'économie mondial.. .

Alors certe il n'y aura pas de fin du monde le 21 décembre 2012, cela sera juste le début d'une période lié à la fin d'un état de pensé sa propre vie... .

Écrit par : mani | 04 décembre 2012

car partout où ce pose le regard, le chacun pour soit y règne.., l'individualisme à son paroxysme.., le moi je avant tout.

et toute fin amène le début de quelque chose de nouveau.., du moins pour ceux et celles qui seront s'adapter à un autre mode de penser..donc un autre mode de vivre la Vie.

L'année 2013, au regard des actuel évènement mondiaux.. :

climatique/économique/géopolitique, sera d'une manière ou d'une autre très dansante, si je puis dire cela de la sorte.

Écrit par : mani | 04 décembre 2012

bonjour Homme Libre,
et oui faut s'y préparer, tout va être à l'envers à partir du 21, les femens seront habillées, Fillon va rouler Copé dans la farine,et Ségolène va éjecter Valérie ;)))!!!bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 04 décembre 2012

Bon, tout espoir n'est pas perdu. Reste le volcanisme...

Écrit par : Géo | 04 décembre 2012

He bien la fin du (d'un) monde est le moyen le plus radical pour contrecarrer le complot des illuminati.

Bon à part cela, craindre la fin du monde n'est pas si irrationnel que cela. Puisque l'incidence sur la terre des cycles cosmiques , galactiques, solaires, voir planétaire se font sur des rythmes qui échappent à notre observation et donc à notre savoir. Hormis, l'hystérie sur 2012, je me demande s'il n'est pas sain pour l'esprit de se confronter aux choses vitales qui nous échappent à l'heure de l'homme démiurge tout puissant que nous croyons être devenus.

Écrit par : aoki | 04 décembre 2012

@ Géo:

Esprit de Yellowstone, sors de ce corps! :-)))

@ Aoki:

Vu sous cet angle, en effet il y a une utilité à pouvoir imaginer que nous ne sommes pas maîtres de l'univers. Accepter nos limites, accepter la fin toujours possible. Et il est vrai que rien n'est totalement prévisible. L'idée d'une planète vagabonde (il y en aurait des millions dans la galaxies, errant sans être attachées à une étoile) venant nous heurter de plein fouet, est potentiellement possible. Ou Yellowstone explosant et déclenchant un hivers climatique durable.

Cette idée de fin rappelle aussi la fragilité des corps et systèmes dans l'univers, et a fortiori notre existence humaine.

@ Sarah:

Les femmes habillées... heu, pas tout le temps, quand-même? Et rassurez-moi: vous ne vous laissez pas pousser la barbe? :-)))
Pauvre Fillon. Enfariné: lui qui a déjà le teint un peu pâle...
Bizzzouxxx!!!

Écrit par : hommelibre | 04 décembre 2012

@ Mani:

J'ai l'impression que beaucoup d'années sont déjà dansantes depuis un moment. Les changements de paradigmes sont déjà en route depuis longtemps. Enfin, il me semble.

Écrit par : hommelibre | 04 décembre 2012

On assiste plutôt depuis quelques temps au début de la fin d'un monde qui semble marcher sur la tête, ce qui n'est pas confortable et ne permet pas d'aller très loin.

Écrit par : pli | 04 décembre 2012

Le modérateur semble censurer certains de mes commentaires. Et chez DJ tous les commentaires?

Écrit par : Patoucha | 05 décembre 2012

Bonsoir hommelibre,

tu me signale que tu as l'impression que beaucoup d'années sont déjà dansantes depuis un moment. Les changements de paradigmes sont déjà en route depuis longtemps. Enfin, il te semble.

Effectivement elles le sont, dansante..depuis au moins 3 ans, sur le plan géopolitico-économique, cela va prendre une rapide accélération, la mise en place des pions, naval/terrestre, devais ce faire en des lieux stratégique par toute les forces armés concerné, et cela est fait, ainsi que parallèlement la mise en place, par la fragilisation économique de certains pays pour amener à terme l'effondrement économique mondial, si nous regardons d'un regard détaché nous pouvons nous rendre compte que c'est en de très bonne voix la aussi... .

L'économie européenne/mondial est en pleine tempête, une tempête majeur, et au regard de certain(es) êtres qui gravitent dans des sphères gouvernantes, c'est un très bon déclencheur de tensions et d'hostilités capable de déclencher des guerres...régional au départ (comme c'est le cas actuellement dans certains pays du moyens orient), puis à moyens terme, par effet résonance, mondial.

Guerre/Économie..., deux mots intimement re-lié dans l'histoire de cette civilisation actuel, 1è guerre mondial, 2è guerre mondial...3è guerre mondial..?..,

si l'on y regarde de plus prêt, le lien entre l'économie et toutes les guerres majeur en est horrifiant.

Écrit par : mani | 05 décembre 2012

par ce fait, l'année 2013 a vraiment tout les éléments déclencheur, ce qui promet une année vraiment très dansante.., alors si l'ont rajoutent en plus les record de froid pour cette hivers en diverse lieux du monde (France y compris), les tempêtes, forts mouvements tectonique, réveil de volcans.., tsunamis, oui effectivement la danse continuera, mais son amplitude va en grandissant de manière visible depuis 3 ans, autant en nombre qu'en puissance de mouvement géologique/énergétique, et chaques années est une année record, donc nous pouvons présager que 2013 sera une année ou l'impacte de la danse sera plus visible que jamais cela l'a était jusqu'alors.

Écrit par : mani | 05 décembre 2012

cela bouge en le sens que tout est en place... :

Une autre proclamation du Ministère de la propagande!

On peut s'attendre à un débarquement terrestre dans les prochaines heures considérant cette publication de dernière heure.

Source: NBC

La France se prépare à intervenir en Syrie contre « les armes de destruction massive »

Selon nos informations, tout est prêt pour que les forces spéciales mènent des opérations ciblées afin qu’officiellement ils se saisissent des stocks d’armes chimiques et officieusement, soutenir les rebelles syriens et renverser le président Bachar Al-Assad.

Discrètement, les Français se préparent à intervenir militairement en Syrie. Le schéma qui prévaut actuellement consisterait en une intervention française relativement modeste intégrée à celle d’une coalition multinationale, très certainement sous commandement de l’OTAN qui a autorisé le déploiement de missiles Patriot à la frontière turco-syrienne. Cette organisation se prépare sur le modèle de celle qui s’était mise en place lors de la guerre contre la Libye de Kadhafi.

Celle-ci compterait donc au moins les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, entre autres membres de l’Otan, dont la Turquie sans doute, auxquels seraient associés la Jordanie et peut-être d’autres pays arabes, comme le Qatar et l’Arabie Saoudite. Il est question d’une intervention solidement appuyée par des avions et des hélicoptères, destinés à mettre la main sur le stock d’armes chimiques.

Dernièrement, c’est un contingent de plus de 1000 soldats de la Royal Marines qui attend le feu vert de la « communauté internationale » pour intervenir militairement en Syrie.
Une intervention préventive se profile

Ce qui se profile, c’est une intervention « préventive ». Dans cette hypothèse qui paraît aujourd’hui prendre de l’épaisseur, les forces spéciales des pays constituant une coalition « ad hoc », c’est-à-dire non soumise à l’Otan, lanceraient des raids à partir de la Jordanie et de la Turquie pour se saisir des armes potentielles là où elles se trouvent, avant que toute potentielle « tentation » de s’en servir ait connu un début de réalisation.

La préparation d’une opération préventive n’est pas un mystère et, pour ne citer qu’elles, les forces spéciales françaises ont été mises en place discrètement en Jordanie à cette fin. Aussi bien pour participer elles-mêmes à une telle intervention que pour aider leurs homologues jordaniennes.

Cette intervention frappera des cibles « L » (pour leadership) par des missiles de croisière, concomitantes à une prise de contrôle des stocks chimiques, avant leur sécurisation puis leur transfert.

Après avoir appelé à ce que le régime syrien soit abattu rapidement, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a une nouvelle fois menacé la Syrie, soutenant une intervention « massive et foudroyante » sans feu vert des Nations-Unies (ONU), dans le cas où des armes chimiques ou bactériologiques constitueraient une menace.

Écrit par : mani | 06 décembre 2012

Aller voir ce site fort intéressant, les multiples liens y sont fort instructif... :

http://www.incapabledesetaire.com/

Écrit par : mani | 06 décembre 2012

Mani:

Utile relai de l'information concernant la Syrie. Il y a là plus de risque que dans le volcanisme.

Pour ce qui est des années records, je suis peu sensible à cette vision. Imaginez ce qu'a dû être la Terre lors de la séparation de la Pangée en plusieurs continents. Imaginez les épisodes volcaniques du passé. Il y a des paroxysmes réguliers, mais cela ne signifie pas automatiquement un changement de conscience dans les espèces.

Écrit par : hommelibre | 06 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.