25 novembre 2012

Chloé

Une suite de défaillances, une gestion légère d'un dossier lourd, et c'est le drame que l'on sait. Le kidnappeur de Chloé, l'adolescente enlevée à Barjac dans le Gard et retrouvée à la frontière allemande, avait un passé judiciaire déjà chargé.


chloé rodriguez,enlèvement,viol,barjac,Il a en effet été déjà condamné 13 fois: pour vol aggravé, port d'armes,  violence avec préméditation, menace de mort, exhibition sexuelle, agressions sexuelles. Il était connu dans le Gard et en Ardèche: c’est dans ces deux départements qu’il avait commis plusieurs agressions sexuelles.

On en sait plus maintenant sur cette affaire terrible. Le prévenu était sorti de la prison de Béziers le 14 septembre. Il y avait purgé une peine de 5 ans de prison dont 3 fermes pour agressions sexuelles. Un dysfonctionnement des services judiciaires a permis qu’il s’évanouisse dans la nature sans qu’il ne soit activement recherché. Or sa dangerosité était claire et connue. Quatre magistrats ont d’ailleurs été convoqués au Ministère de la Justice pour comprendre ce qui s’est passé. Quand on sait les conséquences de ce dysfonctionnement, la formule est légère.

Que s’est-il passé? Selon Laurence Havel

• Les services d'insertion et de probation ont « oublié » de signaler sa sortie de prison sur le fichier des auteurs des infractions sexuelles (FIJAIS) ce qui a empêché les gendarmes de détecter cette « fuite ».

• Il n'a pas respecté son suivi judiciaire. Il a indiqué vivre dans un foyer, à Avignon, où il n'aurait pourtant jamais mis les pieds.

• Dix jours après sa libération, il ne s'est pas rendu à son rendez-vous de contrôle judiciaire.

Aucune demande de recherche n'a suivi. La cause ? L'information se serait perdue entre les services...

Madame Taubira, Ministre de la Justice, «envisagerait une circulaire pour faciliter la communication entre les services.» Mais ici cela semble largement dépasser un problème de communication. Personne ne s’est soucié, à un échelon ou à un autre, du suivi du criminel récidiviste.

Chloé a eu un courage et un sang-froid qui lui ont probablement sauvé la vie. Elle déclare aujourd’hui que son ravisseur ne voulait pas lui faire de mal directement. «Après,ça ne veut pas dire que je n'ai pas subi d'autres choses mais c'est tout ce que je pourrai dire.»

J’imagine difficilement que, le temps passant, il soit resté sur de bonnes dispositions. Le prévenu est accusé d’enlèvement et séquestration, ainsi que de viol.

Ici le témoignage d’une ancienne victime du prévenu:

http://www.20minutes.fr/societe/1049424-chloe-raconte-premiere-fois-captivite?id=245535


Courage Chloé.


Image: le village de Barjac

09:21 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chloé rodriguez, enlèvement, viol, barjac, justice, taubira, gard, ardèche | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

L'obsession des médias français pour savoir quels sévices sexuels cette gamine a subis en dit long sur la morale de la gent journalistique. On les imagine tous baver en se demandant si l'Arabe l'a bien niquée, la petite Française, par devant, par derrière...
Le procureur allemand, tout le contraire, a dit en conférence de presse qu'il n'aborderait pas cette question par respect pour la jeune fille. Les Bidochons ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour parvenir à la civilisation...

Écrit par : Géo | 25 novembre 2012

Géo: j'ai fait la même observation pendant la semaine.

Écrit par : hommelibre | 25 novembre 2012

J'ai lu qu'elle aurait subit des sévices, ce qui serait navrant. J'en sais pas plus. Ceci dit cette affaire montre le souk ambiant dans la justice française qui est totalement débordée par manque d'effectifs au regard des pays voisins. Pour avoir intenté des procès en France, il est clair que les délais de justice sont incroyables. D’ailleurs, j'ai fait mes valises pour aller ailleurs, trop dégouté de la situation qui y règne...

Écrit par : pli | 27 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.