21 novembre 2012

Différences hommes-femmes: le corps incontournable

Les Femen confirment les différences hommes-femmes: elles sont tombées sur un os masculin. L’os - ou les os - de quelques manifestants hommes dimanche à Paris. Elles ont agressé le cortège puis se sont faites agresser en retour. Et se sont enfuies, abandonnant leur superbe médiatique perdue dans la fumée. Mais pourquoi n’ont-elles rien vu venir?


paradis_perdu-1.jpgLe mythe du retour

Elles qui promènent leur corps symbolique en Ukraine et en France, elles ont rencontré la puissance du corps de  chair. Pensaient-elle qu’elles n’étaient qu’images? Que les photos de leurs seins nus et de leurs petites culottes étalées dans la presse n’étaient que virtuelles? Qu’elles pouvaient traverser les murs ou les cortèges de manifestants comme de purs esprits indifférenciés? Combien de fois ont-elles dû jubiler à faire la une des médias.

Dimanche c'était moins glorieux. Elles ont été trop loin pour que leur action ne reste qu’un spectacle de rue. Elles sont entrées dans le réel. Elles ont rencontré le corps réel, vivant, habité de pensées, d’émotions, de chair. Ces corps qu’elles agressaient par des injures et des fumigènes n’ont plus été passifs. Ils ont soudain réagi. Ils se sont mis à exister et à leur rappeler leur propre existence. En répondant à l’agression des Femen ils ont rétabli la dure réalité des corps. Des corps masculins et des corps féminins. En quelques secondes l’hypothèse de l’indifférenciation s’est écroulée sous la force réelle des corps. Toute l’ambiguïté des genres supposés indifférenciés a été réduite à ce qu’elle est: une histoire que l’on se raconte. Un mythe moderne, réécriture d’un androgynat primordial comme au temps du Paradis biblique.

L’indifférenciation est un mythe du retour au même titre que le mythe biblique du Paradis perdu.

Mais le retour n’est pas possible. L’involution vers un sexe unique et des comportements indifférenciés (indifférenciation des genres) n’est pas dans le sens de l’Histoire et de la biologie. L’Histoire ne va que dans un sens, celui de la différenciation. Ce qui a été montré dimanche est que l’on ne traite pas les femmes et les hommes de la même manière. Ainsi une députée PS déclarait: «... un principe de base des sociétés humaines, qui est qu'un homme ne frappe pas une femme.»

Et hier une manifestante française des Femen racontait dans une interview au quotidien Libération:

« On s’attendait à une réaction, mais pas aussi rapide et violente. On pensait que la sécurité allait nous attraper et nous virer, pas que cinq personnes mettraient une fille à terre et lui donneraient des coups de poings et de pieds.»

«... pas que cinq personnes mettraient une fille à terre.»


Réhabiliter la différenceparadisperdu-2.jpg

En deux déclarations le féminisme se range enfin à la réalité: femmes et hommes sont différents et ne doivent pas être traités de la même manière. Les femmes ont droit à plus d’égard que les hommes, à cause du corps. Elles ne voulaient plus de la différence: elles viennent d’être rattrapées par la réalité.

Les idéologues gender à l’école d’Egalia en Suède éduquent les enfants en leur cachant qu’ils sont filles et garçons. Elles peuvent faire leur valise et fermer cette école. Car si l’on ne traite pas les femmes comme les hommes, alors on n’éduque pas les garçons comme les filles. Dès le plus jeune âge on différencie les messages. «On ne frappe pas les filles. On ne frappe pas une femme.» Pourquoi? Parce que leur corps est en moyenne moins fort et que l’éducation doit pallier à cette inégalité incontournable des corps. On revient d’un coup au constat que des corps différents imposent des comportements différents, cela sans qu’il y ait pour autant une subordination hiérarchique (c’est la grande confusion féministe: la différenciation impliquerait une subordination).

A l’identique pour le viol, qui est un crime très majoritairement masculin. Les hommes qui violent ne sont qu’une très infime partie de l’ensemble des hommes. Cela signifie déjà que le viol n’est pas une expression d’une supposée violence de genre qui engloberait tous les hommes. Les hommes qui violent ne font pas la différence entre leur corps et le corps qu’ils contraignent. Il y a une carence dans leur esprit. Ainsi le jour où des garçons élevés à Egalia violeront des filles parce qu’ils n’auront pas appris la différence des corps, la société féministe aura une bonne part de responsabilité.

Le corps est le lieu de la différence. Le respect du corps et du réel suppose le respect des différences. Les comportements sociaux sont liés au corps et à la détermination sexuelle de celui-ci. Les Femen aiment bien provoquer par leurs attributs féminins: «Regarde mais ne touche pas» semblent-elles dire. En se confrontant dimanche aux corps elles viennent de crucifier un peu plus l’hypothèse de l’indifférenciation.

On ne traite pas les femmes - et les mères - comme on traite les hommes. On a plus d’égards pour elles. On les protège davantage. Retour aux fondamentaux.


Mercredi 28 vovembre, 20h15: Emission Tango sur le féminisme à la Télévision suisse romande, rubrique En direct.

 

Images: Paradis perdu, site wallmanga.

 

A lire:

 

homme,femme,genre,femen,féminisme,paris,civitas,violence,manifestation,corps,différence,indifférenciation,gender,egalia,

Commentaires

Allez voir un psy ou un marabout. Vous êtes malade.

Écrit par : Ignace | 21 novembre 2012

Ignace appartenez-vous à cette catégorie d’homme à qui les féministes ont ordonné aux petits garçons de ne pas uriner sur la lunette et qu’ils doivent s’assoir sur le trône comme des filles ou bien portez-vous des slips sans fente permettant de sortir son pénis comme cela semble être le cas depuis l’apparition dans la mode de guignol asexué ?

Si vous répondez oui alors courrez consulter un psy vous en avez grandement besoin.

Écrit par : Hypolithe | 21 novembre 2012

Tout à fait d'accord pour dire que les Femen s'inscrivent dans une conception complètement différentialiste de la féminité. Toutes leurs actions sont sexuées. Elles n'exhibent leurs corps de femmes que pour en montrer la spécificité (on les imagine mal agir avec des hommes nus).

Et suite aux incidents de Paris, on voit qu'il s'agit d'un différentialisme inégalitaire, qui pose des revendications discriminatoires, et dont le discours est : "En tant que femmes, nous avons le droit d'agresser ceux qui ne nous plaisent pas, sans en subir les conséquences. En tant que femmes, nous sommes, par nature, protégées contre les représailles, et nul n'a le droit de nous agresser en retour".

Effectivement, cela vient en contradiction totale avec l'unisexisme. Mais les Femen n'ont jamais porté un discours unisexiste. Ce qui rejoint mon propos développé dans une précédente discussion : il ne faut pas se tromper d'adversaire; l'idéologie dominante, c'est la misandrie (ou le suprémacisme féminin) et non pas l'unisexisme, mode universitaire qui a peu de moyens d'influer sur la société.

Écrit par : Antisthene | 21 novembre 2012

@ Ignace:

Mon psy pense que c'est trop tard, et le marabout (d'impatience) me considère comme un concurrent: il a une réserve d'aiguilles à tricoter qu'il plante dans l'écran de son ordinateur quand il voit mon blog. Il a déjà changé 12 fois d'écran.

Blague à part: vous avez un argument? Ou pas?

Écrit par : hommelibre | 21 novembre 2012

Erreur: l'émission est le mercredi 28, pas ce soir.

Écrit par : hommelibre | 21 novembre 2012

D'accord avec cet article.

Cela dit je ne suis même pas sur qu'elles aient vraiment été frappées, en tout cas aussi violemment qu'elles le laissent entendre, et que les médias de plus en plus bêtes et serviles à leurs égards relayent partout.

Je ne sais pas si tout le monde l'a vu mais je remet le lien fourni par Leclerc
http://www.formulepoker.info/actuinfo/mariage-gay-lagression-de-caroline-fourest-est-elle-un-coup-mediatique-42252/

C'est intéressant, car là contrairement aux autres qui se disent journalistes, il y a une petite enquête, et bizarrement les témoignages recueillis auprès d'un policier notamment, ne correspondent pas du tout à ce qui a été dit par Fourest et partout dans la presse.
Je crois que cette histoire de lynchage est bidon; sinon on aurait déja eu des images probantes et ce que j'ai vu est loin de l'être.

Écrit par : Didier | 21 novembre 2012

@ Didier:

Je me suis posé la même question en voyant les premières vidéos. Il n'y a pas de scène de la violence prétendue. J'ai zappé le lien de Leclerc, merci de l'avoir remis. En effet les vidéos ici ne sont pas plus explicites quant à une supposée violence brutale. Le déroulement montre l'agressivité des deux côtés. On ne peut en effet exclure un coup monté.

Écrit par : hommelibre | 21 novembre 2012

" Vivre avec un homme aussi silencieux "... Je croyais les femmes plus bavardes... Lol!

Une Suédoise poursuivie pour viols de cadavres

On dit de certains cafés, particulièrement corsés, qu’ils pourraient «réveiller les morts». Ils ne sont plus seuls de leur espèce. Une Suédoise se voit actuellement sujette à des poursuites pour d’autres raisons. Elle a eu des activités sexuelles avec des ossements humains. Lesquelles? Mystère. La chose doit être si horrible, si répréhensible, que la police ne communique pour l’instant aucuns détails.

Mais commençons par le début. Une femme de 37 ans («sans emploi» est-il précisé par la dépêche) détenait dans son appartement de Göteborg aux moins six crânes, une colonne vertébrale et d’autres fragments. - Comment les agents sont-ils arrivés chez cette dame, chez qui ils sont tombés sur plus qu’un os? Autre énigme. L’histoire ne le dit pas. MAIS LUI LE DIT!: Un mort, c’est pourtant tranquille. Il y en a beaucoup qui préféreraient un squelette chez leurs voisins plutôt que des enfants braillards, un chien hargneux ou un enfant tentant laborieusement d’apprendre le violon..... dixit E.D

La personne en question a donc été inculpée de «violations du repos des morts». Une loi suédoise prévoit dans ce cas jusqu’à deux ans d’emprisonnement. Outre les crânes, le dossier comprend deux CD aux titres explicites. Il y a là «Ma nécrophilie» et «Ma première expérience». M’est avis que nous ne sommes pas près de voir ça sur YouTube. Ajoutez à cela les photos d’une morgue, des sacs pour cadavres et une perceuse. - Je ne savais pas que posséder une perceuse pouvait constituer un délit.... dixit E.D

Où la dame se ravitaillait-elle? Mais à la morgue! «Elle disposait d’un code d’accès à ce genre d’établissement», a précisé la magistrate - qui a (partiellement) raconté la chose à la presse. Il y a donc du vol de cadavre, même s’il ne semble pas que la Scandinave n’ait violé la moindre sépulture. Les viols se situeraient plutôt ailleurs.... dixit E.D

Que dit l’intéressée? Via Internet, elle a revendiqué le droit de vivre avec le squelette qu’elle avait reconstitué sur le plancher de son appartement. «C’est ma morale qui fixe les limites. Je suis prête à accepter le châtiment. Les choses en valaient la peine.» Vivre avec un homme aussi silencieux possède ses bons côtés. «Je peux trouver le bonheur sexuel à côté.» Après tout, pourquoi pas? Il n’y a rien là de si fou. Du reste, la Suédoise a passé victorieusement les tests psychiatriques.

(...) relevé sur le blog de E. Dumont qui ne s'en offusque guère bien au-contraire?!! Sa conclusion "étrange" est à lire!

Écrit par : Patoucha | 21 novembre 2012

J'oubliais:

Le cimetière des Rois risque de se vider après ses annotations....

:))))))))))

Écrit par : Patoucha | 21 novembre 2012

Deux histoire d'O(s) le même jour sans le faire exprès, c'est caliente!

:-)

Écrit par : hommelibre | 21 novembre 2012

« On s’attendait à une réaction, mais pas aussi rapide et violente. On pensait que la sécurité allait nous attraper et nous virer, pas que cinq personnes mettraient une fille à terre et lui donneraient des coups de poings et de pieds.»

La militante de Femen explique ici qu'une réaction à leur provocation était prévisible, mais que la violence de cette réaction l'a surprise. Quand elle explique qu'elle ne s'attendait pas à ce que "cinq personnes [mettent] une fille à terre et lui [donnent] des coups de poings et de pieds", il n'est pas fait mention du fait que ces "personnes" soient des hommes.
Je n'entend dans cette phrase que l'expression d'une surprise face à une réaction qui a dépassé, en violence, ce à quoi elle s'attendait. Le mot "une fille" est simplement utilisé parce que c'est bien une fille, une militante de Femen, qui a été frappée (d'après la personne interrogée).
Bref, sur ce coup là, j'ai de la peine à suivre votre raisonnement: je ne vois pas en quoi ces propos légitiment une quelconque différence entre hommes et femmes.

Sur ce regrettable incident d'une manière plus générale, il est vrai que la provocation des Femen était forte (même si "Fuck God" se traduirait plutôt par "On nique Dieu" que "Dieu enculé", mais passons). Cela dit, aucune provocation ne justifie le recours à la violence physique.
Pour ce qui est des "fumigènes", je n'ai pas réussi à me renseigner sur leur nature. Je suis d'accord de dire que cela s'apparente à une agression, ou en tout cas à une obstruction à la manifestation, ce qui n'est donc pas acceptable.
En revanche, les slogans provocateurs ne me choquent pas. Certains slogans arborés par les opposants au mariage gay peuvent aussi être ressentis comme "provocateurs" ou "choquants" par certaines communautés. Chacun doit être libre de manifester et contre-manifester librement, à l'exception bien sûr de toute agression physique (condition qui n'a été remplie par aucun des deux partis à cette occasion).

Écrit par : Laura | 21 novembre 2012

Le mariage homosexuel nous conduira directement vers l'homoparentalité, qui, par sa nature, ne peut pas être biologiquement naturelle, seulement artificielle, (vu que pour "faire" un enfant on a besoin d'une ovule et d'un spermatozoïde), donc cela entraînera inévitablement pour les couples "homme-homme" un recours a des mères-porteuses, ce qui est pour une femme revient a vendre son utérus de la mère porteuse pour le fric. En quelque sorte une autre forme de la prostitution. C'est tout le contraire de la lutte féministe. C'est très drôle que ces idiotes FEMEN ne le comprennent pas.
Mais je sais depuis longtemps que les FEMEN ne sont pas les féministes, mais "les putes et les soumises", a la recherche de sa propre celebrité, donc ça m'étonne pas...

Écrit par : ANNA | 21 novembre 2012

@ Laura,

Je vous réponds rapidement car après je dois m'absenter.

Sur la violence de la réaction, je suis perplexe. J'ai écrit ailleurs qu'une telle réaction agressive n'est pas acceptable. Par contre les différentes vidéos que j'ai vues, y compris celles sous le lien remis par Didier plus haut, ne confirment pas à mes yeux l'intensité de cette violence.

La première vidéo sur le lien est je crois tournée par les Femen, puisqu'on les voit se préparer, et elles présentent cela comme un film esthétisant. Le contraste entre le début, calme, et la caméra à l'épaule, avec des cris que l'image ne justifie pas, des images saccadées où l'on ne voit rien mais on imagine le pire grâce à la bande-son, est un scénario, il me semble.

Dans la rue elles ont bien le temps d'intervenir avant d'être prises à partie. Selon Caroline Fourest elles auraient été attaquées par des sauvages, des gens qui auraient perdu la tête. Elle ont quand-même eu le temps d'asperger une partie du cortège avec leur extincteurs ou fumigènes. Ce n'est qu'alors qu'elles ont été prises à partie. Elles ont aussi frappé, et visiblement cela a monté. Il y en a une qui reste au milieu des supposés sauvages, elle les tape, ils répondent assez mollement, elle se retourne, sait qu'elle est filmée, tape à nouveau, cherche les coup, et cela dure; apparemment ils ne la tapent pas assez fort.

Dans les images de fin je ne vois pas de dent cassée dans la bouche d'Inna comme annoncé, je ne vois qu'une blessure peu large à la pommette de l'une d'elles. Si il y avait eu plus grave, ne l'auraient-elles pas montré? Et 'image de fin dans la camionnette, bref: un scénario de propagande.

Je pense qu'elles sont bien co-auteurs de la violence. Et leur étonnement sur la réaction est assez angélique, quand on sait que soit elles soit Caroline Fourest traitent ces cathos de fascistes. Elles allaient bien en découdre. Peut-être pensaient-elles être protégées par le fait d'être femmes et nues. Je n'ai pas d'avis sur ces manifestants, mais parfois quand on cherche on trouve! Elles ont cherché, elles ont trouvé.

Sur la question des hommes, on voit sur les vidéos que c'en sont. Elles n'ont donc pas besoin de le redire. Pour le mot fille, vous avez peut-être raison. Mais cela venant après les propos de la députée PS, je ne sais pas.


Pour les injures, votre traduction est certainement plus proche. Ok, on peut s'exprimer avec force, mais là encore elles cherchent la bagarre. Qu'avaient-elles en tête?

Je pense qu'elles ont vraiment cherché à être agressées à leur tour. La médiatisation est à ce prix. Leur scénario filmé en avait besoin. Comme le suggère Didier plus haut, je n'exclus maintenant pas que ce soit bien un coup médiatique, surtout après avoir vu leur vidéo. Je pense que je reprendrai ce comm pour en faire un billet, car en l'écrivant j'analyse le film et l'évidence de la propagande se fait plus forte.

Ok pour les provocation, je n'y suis pas opposé et j'en fais parfois aussi dans mes billets. Mais là elles visent de près et ajoutent le contact physique violent. Par ailleurs l'interview à Libération est édifiant sur le peu de cas que l'on fait des propos agressifs quand ils concernent les blancs européens. J'ai fait hier une petite parodie d'un passage de l'interview. C'est du 2e degré bien sûr. C'est le bon moment de le mettre ici. J'ai imaginé que des gens parlent non pas des manifestants catho, mais de...


"- Que s’est-il passé exactement lors de la manifestation de dimanche ?

- Nous avions décidé d’organiser une action contre les musulmans intégristes et contre les juifs intégristes. Nous étions déguisés en religieuses avec la burqa. Nous avions des slogans écrits sur nos vêtements, comme «Encule Allah», «Fuck Yaweh».

On avait aussi acheté du boudin de porc, on tapait avec sur la tête des musulmans en leur disant que c’est le sperme d’Allah, le saint sperme solidifié. On est entrés dans la manifestation en tapant sur leurs têtes et en criant.

- Vous annonciez vous-même vouloir symboliquement «attaquer» la manifestation...

- Bien sûr, nous voulions attaquer des musulmans et des juifs intégristes.

- Ne vous doutiez-vous pas qu’il y aurait une réaction violente contre vous ?

- On s’attendait à une réaction, mais pas aussi rapide et violente. On est aux anges. On a gagné la bataille de l'image."


SOS Racisme aurait déjà déposé une plainte.

En résumé je pense que leur violence est voulue, leur sexisme est voulu, la victimisation est voulue. C'est une stratégie et un scénario pour un film. Elles ont besoin d'adeptes et de subventions. Les extrémistes savent monter ces coups. Leur vrai but? Peut-être seulement de faire de l'argent. Ou la célébrité. Ou rendre le féminisme incohérent. Ou foutre un peu plus la m... dans le monde. Je suis très surpris que l'une d'elle dise dans l'interview à Libé qu'elle veulent avoir un avis sur tout, y compris le climat, etc, et qu'il n'y ait aucune théorisation dans leur mouvement. Elles ne fonctionnent qu'au slogan et au stéréotype.

Écrit par : hommelibre | 21 novembre 2012

Non Laura, une contre manifestation en petites culottes avec des slogans vulgaires et provocants peints sur le corps est une chose. Mais en plus venir délibérément, ainsi au contact en aspergeant l'autre manifestation avec des extincteurs; c'est de l'agression qui cherche la confrontation.

Pour ensuite se réfugier derrière la règle implicite du droit à la délicatesse des femmes; c'est de l'hypocrisie et de la manipulation réussie des réflexes pavloviens des médias et des politiciens.

A l'heure où ces politiciens ne pensent qu'à vendre leur image et la presse ses images sans états d'âmes et discernement, on se rue frénétiquement sur n'importe quel buzz pour vendre quelque chose.
Dans ce contexte, je me rend compte à quel point les activistes féministes et homosexuels font leurs beurres en occupant savamment le devant de cette scène politico-médiatique. Intoxicant de leurs slogans l’intelligentsia bobo décadente de Paris.
Résultats tout le monde en parle et débat, pendant que des gens ne savent plus comment se nourrir chaque jour en France et ailleurs

Écrit par : aoki | 21 novembre 2012

Je suis d'accord avec Laura: la violence physique ne devrait jamais répondre à la violence symbolique d'un slogan.

La violence ne devrait jamais répondre à la violence et puis... dans notre culture, il est malvenu pour un homme de frapper une femme.

Écrit par : Sérum | 21 novembre 2012

"Deux histoire d'O(s) le même jour sans le faire exprès, c'est caliente!"

MDR MDRRRR

Bonne soirée. J'éteins l'ordi pour aujourd'hui :) IP svp. Merci!

Écrit par : Patoucha | 21 novembre 2012

"Ces corps qu’elles agressaient par des injures et des fumigènes n’ont plus été passifs. Ils ont soudain réagi. Ils se sont mis à exister et à leur rappeler leur propre existence. En répondant à l’agression des Femen ils ont rétabli la dure réalité des corps."

"Je pense qu'elles sont bien co-auteurs de la violence. Et leur étonnement sur la réaction est assez angélique, quand on sait que soit elles soit Caroline Fourest traitent ces cathos de fascistes. Elles allaient bien en découdre. Peut-être pensaient-elles être protégées par le fait d'être femmes et nues. Je n'ai pas d'avis sur ces manifestants, mais parfois quand on cherche on trouve! Elles ont cherché, elles ont trouvé. "

trés juste.

Euh mon nom s'écrit comme ça LECLERCQ mon grand pére originaire du nord de la france du coté de lille était routier et avant la derniére guerre s'est marié en Ardéche.

Écrit par : leclercq | 21 novembre 2012

Nietsche sur le féminisme :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=XMaJgwkqx4s

Écrit par : prometheus | 21 novembre 2012

"Chacun doit être libre de manifester et contre-manifester librement, à l'exception bien sûr de toute agression physique (condition qui n'a été remplie par aucun des deux partis à cette occasion)."

Sauf que là il s'agissait d'une contre manif non autorisée donc illégale m'voyez

@ANNA

Je suis loin d'être féministe et effectivement la provocation et l'exhibition ne doivent pas faire avancer votre cause d'un iota

Écrit par : prometheus | 21 novembre 2012

@Serum

On va t'envoyer une gonzesse à moitié nue te balancer un fumigène t'insulter ta famille et tout ce que tu as de plus cher et te mettre un coup dans les valseuse, après tu reviendras poster ici.

Écrit par : prometheus | 21 novembre 2012

propro: c'est ça que tu apprends dans ta feuille de route? Quelle barbe!

Écrit par : Sérum | 21 novembre 2012

@ prometheus

La provocation et l'exhibition ne peuvent pas faire avancer AUCUNE cause d'un iota !

On est d'accord.

Cependant...

Je ne vais pas bouder mon plaisir...

De voir ici quelque uns... qui défendait la provocation et l'exhibition des FEMEN, becs et ongles, mais quand elles oeuvraient en Ukraine...La, elles et leurs action a la con, étaient formidables pour eux. Mais maintenant, quand elles sont en France, les MEMES, trouvent la performance des FEMEN incorrect, agressive et inapproprié...

Alors je dis simplement (car je suis une fille simple et mal élevée) :

Chères amis français, c'est bien fait pour votre gueule,
fallait pas les défendre avant ! Votre "créature" s'est retourné contre vous !

En frappant les FEMEN, les français se sont révélés aussi agressifs et barbares et peu civilisés
que le KGB de Biélorussie a Minsk, (qui les a tabassé)...

Non, je vais pas bouder mon plaisir...

Écrit par : ANNA | 22 novembre 2012

@ ANNA

où est la barbarie le manque de civilisation là dedans je vois pas !!! sous entendu ne pas répondre à une provocation de ce stade là serait être hautement civilisé, euh c'est surtout agir comme des lavettes, ces femmes onts besoin de contre pouvoir comme beaucoup de femmes en couple, là elles onts commencé à trouver un contre pouvoir, à un certain stade la fermeté est nécessaire et là elle l'était, les hystériques n'onts pas à ce croire tout permis. sous couvert de protection et de malhonnêteté des médias et des politiques gauchistes, nadia vaud belkacem en tête.les FEMEN sonts co-responsables et instigatrices de cette violence !!! et pour m a part je ne les ai jamais défendues, ce qui leur ai arriver elles l'ont amplement chercher, ça les refroidira peut-être a moins qu'il faille d'autres fois avec certaines en invalidité permanente pour les refroidir.

ces femmes ne fonts penser à la majorité de femmes victimes de violences physiques en couples, violences donts elles sonts co-responsables, mais cette co-responsabilité n'est pas du tout prise en compte par la justice les féministes, ce sonts sois disant des victimes comme les FEMEN on voit quelles onts un drôle de comportement ces victimes FEMEN, fouteuses de merde oui

"Dans la rue elles ont bien le temps d'intervenir avant d'être prises à partie. Selon Caroline Fourest elles auraient été attaquées par des sauvages, des gens qui auraient perdu la tête. Elle ont quand-même eu le temps d'asperger une partie du cortège avec leur extincteurs ou fumigènes. Ce n'est qu'alors qu'elles ont été prises à partie. Elles ont aussi frappé, et visiblement cela a monté. Il y en a une qui reste au milieu des supposés sauvages, elle les tape, ils répondent assez mollement, elle se retourne, sait qu'elle est filmée, tape à nouveau, cherche les coup, et cela dure; apparemment ils ne la tapent pas assez fort."

Écrit par : leclercq | 22 novembre 2012

ANNA, vous faites erreur: personne ici ne s'est réjoui de l'action des FEMEN quand c'était en Ukraine PUIS l'aurait condamnée maintenant que c'est en France.

Personne.

Vous prenez vos désirs pour des réalités, comme lorsque vous affirmiez becs et ongles, et à coup de nuances prodigieuses, que les militantes avaient manifesté "leur soutien à Poutine"...

Écrit par : Sérum | 22 novembre 2012

(c) "ANNA, vous faites erreur: personne ici ne s'est réjoui de l'action des FEMEN "...

Oui, Serum, c'est bien ce que je dis. Personne ne se réjoui ici que les FEMEN foutent la merde a Paris.

Cela vous plaisait nettement plus, quand elles foutaient la merde sur le territoire de l'éspace post-soviétique. La, vous les trouvez admirables. A point de suivre leur carrière et surtout leurs nichons en salivant.
C'est bien vous [en personne], (in self), qui les trouviez pas venales...

Écrit par : ANNA | 22 novembre 2012

Oh mon Dieu! et en plus, elle ne sait pas lire... Oh misère...

Écrit par : Sérum | 22 novembre 2012

C'est Mme Richard-Favre qui va être heureuse qu'on fréquente un peu sa "Voix"...

"C'est bien vous [en personne], (in self), qui les trouviez pas venales..."
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/10/03/tunisie-les-femen-en-action.html

Votre lecture binaire (= "soit il dit le contraire de moi, soit il dit la même chose que moi") ne tient pas.
Bonne vie à vous, "ANNA"...

Écrit par : Sérum | 22 novembre 2012

On marche un peu sur la tête, là. On voit bien qu'il s'agit de gamines excitées, aussi peu raisonnables que l'on peut l'être à cet âge, et qui manifestent leur indignation de manière outrée. Pour parodier Guitry, qui disait: "La pire vengeance que vous pouvez exercer sur quelqu'un qui vous a volé votre femme, c'est de lui laisser", affirmons que "la pire chose que l'on puisse faire aux homosexuels qui réclament le mariage, c'est de leur laisser". Ainsi, comme tout un chacun, ils connaîtront le désenchantement de l'amour et le triste constat que signature en bas de document ne vaut pas tendresse.
Cela dit, le vrai problème, c'est Caroline Fourest. Problème déontologique, précisons (qu'elle soit lesbienne ou militante, c'est bien entendu son droit). Voilà quelqu'un qui arbore une carte de journaliste, se produit sur de nombreuses ondes, et qui pourtant ne cesse de prendre des largesses avec la vérité. Il existe désormais suffisamment d'éléments à charge pour savoir qu'on ne peut pas se fier à sa parole.

Écrit par : Zorg | 22 novembre 2012

D'accord avec vous, Zorg sur les gamines excitées de femen et sur Caroline Fourest. "Face" à des intervenants comme "ANNA", je défends simplement le point de vue que si on descend plus bas que son adversaire, on a perdu.
Bonne sortie de Guitry, pour le fun. Mais en vrai, ça me ferait pas rigoler...

Écrit par : Sérum | 22 novembre 2012

Serum,

Si les voix dans votre têtes vous disent "ANNA-ANNA" faites le 15, ou rendez vous directement a Sainte Anne

Écrit par : ANNA | 22 novembre 2012

caroline Fourest

http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Fourest

En juin 2011, sur le plateau Des paroles et des actes, Marine Le Pen débat avec Caroline Fourest qui vient d'écrire un livre à son sujet, et dans lequel elle conteste que le Front National ainsi que son leader actuel se soient modernisés[62]. À cette occasion, Marine Le Pen qualifie l'ouvrage de Caroline Fourest de « succession de mensonges, d'amalgames ignobles, de calomnies, de diffamations et d'injures »[63]. Par suite, Caroline Fourest a été condamnée en première instance pour complicité de diffamation par le tribunal correctionnel de Paris, le 9 octobre 2012[64].

Écrit par : leclercq | 22 novembre 2012

@ANNA

On devrait les envoyer plutôt en Afghanistan ou en Arabie Saoudite, on verra combien de temps elles tiendront là-bas.
"La, vous les trouvez admirables"

Rhâââ les hommes ^^

Mais c'est vrai qu'il fallait un sang froid digne d'un prophète pour ne pas céder à la provocation des Femens.

Leclercq

Pour le contre pouvoir celà me fait penser à un truc qui m'est arrivé hier. Je cédais le passage sur un rond point à des automobilistes quand une grognasse m'a klaxonné. Je perdis mon sang froid, j'étais à deux doigts de lui en coller une. Nous vivons malheureusement une époque où on sera tous amené à tenir tête à certaines femmes.

Je vous trouve tous très durs envers ANNA et pourtant elle n'est pas agressive contrairement à certains qui postent ici. Les gars faudrait voir à être plus cool dans vos échanges, car là faire des procès d'intention aux intervenants qui ne pensent pas comme vous, c'est plutôt tiré par les cheveux.

Écrit par : prometheus | 22 novembre 2012

Zorg,

Vous faites bien de mettre en évidence le cas Fourest. Quel est son rôle dans cette incident parisien? Est-ce elle qui a tourné les premières images de la vidéo des Femen? Elle qui a proposé un scénario? En tous cas elle est à l'évidence partiale et n'aurait en effet pas dû se prévaloir d'une fonction de journaliste.

Fourest fait partie des gens en France qui ne recoupent pas les lignes de clivage habituel, en ce sens elle est intéressante. Mais j'ai déjà constaté combien elle reprend des thèses idéologiques et non objectives. Or elle prétend à l'objectivité.

Pour les Femen, vous les voyez comme des gamines excitées. Mouais. Des gamines de 30 ans et plus pour certaines, dont le leader. Je pense qu'elles ne sont plus à l'indignation mais au déroulement d'une stratégie dont le degré de violence et la malhonnêteté augmente.

Écrit par : hommelibre | 22 novembre 2012

@ prometheus

Figurez-vous qu'il m'est arrivé une histoire similaire il y a quelques années.

Pareil je conduisais, j'ai eu un différent avec une femme qui était en tord. Je me retrouve face à une véritable grognasse qui m'apostrophe avec agressivité, joue les dégourdies, et me laisse à peine en placer une.

Je parviens enfin à lui expliquer le pourquoi du comment et là au lieu de faire son méa culpa, voir de me présenter ses excuses, elle me sort un truc du genre : "mmmaouuaiss si vous voulez puuhhh allez allez!!!" avec un geste de mépris de la main. Excédé je lui met juste une poussette sur la joue en lui disant quelque chose comme "alors ferme la ta gueule et réfléchis la prochaine fois".

Là dessus elle n'a plus du tout l'air hardi et se met à hurler à la mort comme si je l'avais égorgé, prise de panique. Je me tire. Quelques heures plus tard me voila convoqué au commissariat; la dure à cuire avait porté plainte pour une quasi pichenette faciale. Ca m'a surpris parce que le flic a un peu discuté avec moi en me disant d'une certaine manière non pas qu'il approuvait, mais qu'il comprenait mon geste. Par contre il m'a incité à toute la pommade bien hypocrite dans ma déposition pour faire bonne figure si le dossier devait être transmis à la sous-préfète. Je crois que cette dernière peut ordonner un placement en psychiatrie pour une broutille pareille!

Une broutille, parce que maintenant imaginons que j'ai eu la même altercation avec un homme. C'est probable qu'à lui je lui aurai mis plus qu'une poussette (ou en tout cas j'aurais essayé) déja pour commencer. Ensuite quand bien même en en venant aux mains il auraient eu des contusions pas trop graves, il n'aurait certainement pas porté plainte. Des gens serait probablement intervenus pour nous calmer et chacun auraient regagné sa voiture. Là avec une femme me voila envoyé au commissariat, et alors qu'elle n'avait absolument rien, elle a même obtenu par je ne sais par quelle magie une ITT. Et dans l'histoire je suis peut-être même passé pas loin de l'hopital psychiatrique!

Écrit par : Didier | 22 novembre 2012

@ didier

avec un homme il ne serais peut-être déjà rien passé, là tu a eu affaire à la mauvaise foi féminine dans toute sa splendeur, ce que tu a vécu, son compagnon le vit au quotidien, s'il ose la contredire tout de suite elle devient hystérique, voilà a quoi même le manque de contre pouvoir aux femmes dans le couple, a en faire des hystériques, ingérables, insuportables, une hystérique n'a jamais tort.

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

intéressant

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/hommes-victimes-et-femmes-102990

"Dès les années 80, dans son livre « Behind closed doors », Murray A. Strauss a publié le résultat des ses études sur plusieurs milliers de familles américaines, à l’issue desquelles il avait décompté 3.8% de femmes victimes à comparer à 4.6% d’hommes (violence sévère). Dans 50 % des cas la violence était mutuelle, dans 25% des cas en provenance de l’homme seul et 25% des cas de la femme seule.

En 2008, avec la même méthodologie, une étude portant sur un panel de 14 000 étudiants dans 23 pays et 68 universités a conclu à une prévalence de 9% en violence sévère (même taux chez les hommes et les femme) et 25% en violence légère (égale pour les hommes et femmes).Si la violence mutuelle reste majoritaire dans cette étude, la tendance est à la diminution de la violence masculine et l’augmentation de la violence des femmes. Sylviane Spitzer confirme ce dernier point et ajoute qu’en Australie, la violence féminine progresse trois fois plus vite que celle des hommes."

"Une étude aux Etats-Unis a interrogée la population carcérale féminine afin de déterminer les motivations liées à la violence.

A 40 %, les actes s’inscrivent dans une logique de vengeance, un sentiment d’abandon (recherche d’un contre-pouvoir), un sentiment de rage et de colère avec une conscience du passage à l’acte, l’utilisation de la violence comme seul moyen d’expression ou un conflit amour/haine.

A 60 % pour des raisons injustifiées et qui relèvent du plaisir de nuire à autrui, de faire du mal, de dominer et ceci se traduit par la fierté d’être violente.
Dans le contexte de victimisation des femmes, cette violence permet d’obtenir une identité sociale par la violence ou la domination."

" un sentiment d’abandon (recherche d’un contre-pouvoir),"

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

@ didier & leclerc

Essayez le sex SM !

C'est quand votre femme vous frappe, pour que vous la sautiez... Et vous, vous lui répondez que vous aimeriez jouer sur l' ordinateur.

Écrit par : ANNA | 23 novembre 2012

Ben Nana ça je le fais déja, tu sais bien que c'est toi qui me supplies tous les soirs pour que j'te dérouilles à nouveau. Laisse-moi souffler un peu. J'essaierais de te consacrer une ou deux série de fessées pour te calmer.

Sinon pour celles qui sont fières d'être violentes ou de nuire à autrui; c'est compréhensible par rapport à la pensée dominante féministe de notre société.
Dans les magazines féminins, à la radio, télé, un peu partout, on apprend aux femmes qu'elles sont en retard sur les hommes. Il faut à tout pris qu'elles soient en colère, et d'une manière masculine; il y a des articles genre apprendre à taper du poing sur la table. Celles qui ne le feraient pas sont perçues comme au mieux des victimes, au pire comme des alliés du patriarcat.

Alors après on se retrouve avec des connasses qui jouent les durs, style "j'ai le sang chaud moi!", "j'suis une nerveuse, faut pas m'chercher". C'est pathétique.

En tant qu'homme dans ces situations on est face à une double contrainte. Si on continue de traiter des femmes qui se comportent en hommes, comme des femmes, elles ne peuvent pas être corrigées, confortées dans leur attitude agressive.
Et si on traite ces femmes qui veulent absolument être l'égale de l'homme, comme tel; on peut se retrouver derrière les barreaux ou chez les fous.

Bref, ce genre de connes ont toujours raison quoi qu'elles fassent.

Écrit par : Didier | 23 novembre 2012

trés intéressnt ce petit blog des femmes honnêtes

http://www.forum-asexuel.fr/reflexions/misandrie-feminisation-societe-contre-masculisme-t866.html

"Quand on parle de rapport de force (de caractère hein, pas physique) dans un couple, j'avoue rechercher ce genre de relation. Même amicalement, avec mon caractère, si on ne me tient pas tête, effectivement je passe dominante."

si on ne me tiens pas tête, elle avoue sa recherche d'un contre pouvoir.

"Mais je me pose aussi la question inverse, pourquoi les hommes s'inquiètent de cette "prise de pouvoir" des femmes ?
Peur qu'elles prennent leur revanche sur des siècles de soumission ?
Peur de perdre leur position de dominant et de subir à leur tour cette soumission qu'ils ont imposée aux femmes durant tout ce temps ?"

le bourrage de crane mensonger féministe a bien marché !!!

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

Bof, Didier...

On voit bien que vous n'arrivez pas de passer tranquillement a coté d'aucun jupon...A cause de ça votre garde-robe est super remplie...des robes...

Et le seul moyen pour vous de songer a une érection, c'est de prendre un bain, pour que votre pénis flotte...

Écrit par : ANNA | 23 novembre 2012

ANNA: "Et le seul moyen pour vous de songer a une érection, c'est de prendre un bain, pour que votre pénis flotte..."

Il y a celle au seul moyen de songer à une jouissance - d'héritage - est de se mettre à deux - la mère et la fille - pour assassiner le mari et voir son pénis flotter dans un bain de sang! Et c'est une affaire genevoise! Ôter la vie à un jeune et bel homme tout d'à peine une quarantaine d'année pour le dépouiller!

Vous avez dit différences entre hommes-femmes?

Écrit par : Patoucha | 23 novembre 2012

Patoucha,
Bien que je respecte toute intervention sur le net, cependant "les faits divers", me laissent perplexe... Quel est l'interet de les donner en exemple et les commenter ? En Suède, une femme se masturbait avec des ossement et dormait avec des cadavres dans son lit. Doit on évoquer son cas en signe de preuve ?

Écrit par : ANNA | 23 novembre 2012

Tiens encore une "faible" femme :

Elle agresse un contrôleur dans le train Lyon-Genève
Mis à jour le 22.11.2012 - TdG

"Alors qu'il contrôlait une jeune femme, sans titre de transport, après Bellegarde, sur le territoire suisse, l’agent "a été insulté et outragé avec des termes très grossiers", avant de se voir asséner un coup de poing."

Écrit par : Patoucha | 23 novembre 2012

Ce ne sont qu'une infime partie de ce que sont capables les femmes ANNA!

Parce que la violence faite aux femmes que vous dénoncez ne fait pas partie des faits divers?!!!!!

"Mais je sais depuis longtemps que les FEMEN ne sont pas les féministes, mais "les putes et les soumises","

Pas jusque là mais des entraineuses, des filles de bar! Enfin celles choisies.... Et franchement, il en faudrait plus pour "saliver"... à moins de faire allusion à celles qui se sont offertes pour laver les motos dans les garages?" Là il y avait de quoi faire saliver les motards, mais ce n'était pas des féministes, ni des putes ni des soumises.Seulement de belles femmes apportant un peu de joie dans ce monde qui va de travers: Allez pas soutenir contraire?

Écrit par : Patoucha | 23 novembre 2012

D'ailleurs pour rebondir sur la soit disant violence domestique légale il y a 50 ans:
http://unknownmisandry.blogspot.fr/2011/10/societys-acceptance-of-domestic.html

Des que l'on commence un peu a gratter les "faits féministes" on se rend compte qu'il n'y a que des mensonges c'est quand même un truc de fou, je me demande si ses groupes (quelque soit la branche) ont un jour fait état d'un fait objectif.
A chaque fois que l'on se penche sur les chiffres qu’elle sortent, des dynamiques sociales etc etc c'est faux mais en plus c'est clairement sexiste.

Écrit par : dereck | 23 novembre 2012

Chère Anna j'ai été négligent, acceptes mes excuses. Te voila maintenant à imaginer que j'ai des robes dans ma commode. La prochaine fois je tacherais de te faire visiter une autre pièce de ma maison que ma cave.

Pour être honnête je ne prend jamais de bain, que des douches.

Et c'est normal que tu ne vois pas bien mon pénis en érection puisque la plupart du temps il est soit dans ton cul, soit dans ta bouche.

Écrit par : Didier | 23 novembre 2012

@ dereck

trés vrai pas plus tard qu'hier les journaleux de TF1 continuaient à nous gaver avec les mensonges sur les taches ménagéres, alors qu'en réalité c'est le temps contraint qui compte !!! et il n'y a pas 1% d'écart entre les hommes et les femmes et les gros travaux faits par les hommes ne sonts pas pris en compte

j'ai fermé la télé

http://www.inegalites.fr/spip.php?article245

http://justice.pa-pa.normandie.over-blog.com/article-31512256.html

"N’y a-t-il pas propagande et même sexisme,


quand « 80% du noyau dur des tâches domestiques (cuisine-vaisselle-ménage-linge) » devient « 80% des tâches domestiques » ou « 80% du travail à la maison » ou « les femmes travaillent deux fois plus que les hommes » ?

D’après les mêmes chiffres si les femmes font effectivement 80% du noyau dur des tâches ménagère, elles ne font plus que 65,2% de l’ensemble des tâches domestiques (et les hommes 34,8%). Si l’on additionne le temps passé pour l’ensemble des tâches domestiques et pour les activités professionnelles, les femmes font 51,8% de l’ensemble du travail contre 48,2% pour les hommes. La différence existe bien mais on est loin des 80% - 20%.

Serait-il accepté de dire que les hommes assurent 80% du travail à la maison parce qu’ils assurent 89,1% du bricolage et 71% du jardinage (suivant les mêmes études) ?



N’y a-t-il pas propagande et même sexisme


quand, afin de victimiser les femmes les tâches domestiques de celles-ci sont jugées « contraintes » et les tâches des hommes « nobles » ?

Tondre la pelouse, tailler la haie, s’occuper des poubelles … ne seraient-elles pas des tâches tout aussi « contraintes » ?



N’y a-t-il pas propagande et même sexisme


quand il est dit que les hommes ont des revenus 20% supérieurs à ceux des femmes, en faisant croire que c’est pour le même travail ?



N’y a-t-il pas propagande et même sexisme


quand toutes les différences sont considérées comme des discriminations parce qu’une idéologie féministe les attribue uniquement à une construction sociale sexiste, alors qu’elles proviennent aussi de différences biologiques et de la structuration différente du psychisme, indépendante de la culture "

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

on remarquera que le texte ci-dessus est trés dans l'indifférenciation hommes femmes, trés gender.

et on sait ce que la norvége en a fait récemment de cette théorie de merde.

"En schématisant, les femmes s’occupent, au quotidien, des tâches les moins valorisées et les hommes de ce qui se voit et ce qui dure."

mais rien m'empêche les femmes de bricoler de jardiner !!! bon c'est vrai que coté force physique pour bêcher ça va pas le faire.

on remarquera que les gros travaux son bel et bien oubliés, le bricolage c'est un travail qui n'excéde pas deux heures.

mais comment tournerait les magasins de bricolage (brico dépot, castorama, bricorama, leroy merlin et d'autres)s'ils ne vendaient que des éléments pour faire des travaux de maxi deux heures, et les bricoleurs se servent aussi dans les magasins pro, les miens (je suis plombier chauffagiste électricien), sorofi, aubade, descourd et cabaud, comptoir électrique français point P, Provibat, richardson et d'autres.

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/taches-menageres-l-ideal-d-egalite-reste-un-voeu-pieux-03-12-2009-681974.php

comme le temp passe vite 2009 frankie 111 c'est moi

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

suite je m'étais fait plaisir

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-12-02/taches-domestiques-une-naissance-accentue-les-inegalites-dans-le/920/0/400945

http://www.p-a-p-a.org/html/modules/news/article.php?storyid=468

bien ce petit lien

"Ce qui m’étonne dans de genre d’étude, c’est que ce sont des scientifiques qui fixent une règle « d’égalité » comme si la vie en couple était une comptabilité de qui fait quoi, et que les tâches dites « ménagères » sont normalisées, définies par des femmes ou des scientifiques."

Écrit par : leclercq | 23 novembre 2012

@Didier

J'ai envie de répondre à ces femmes là, d'essayer de faire la même chose à des filles de banlieue, puisque en tant que femmes elles ont l'immunité de l'Etat. Des filles qui ont traîné toutes leur vie avec des racailles et qui sont capables de déglinguer un homme pas trop corpulent à plusieurs.
Je rêve d'un jour où des femmes des banlieues se mettraient à agresser soudainement ce genre de femmes.
Car autant chez les hommes il y a cette crainte de tomber sur un loubard, autant pour les femmes ça se croit toute permise.
Un conseil Didier, si vous prenez l'automobile embarquez avec vous une connaissance plutôt garçon manqué et qui ne se laisse pas marcher dessus, et laissez faire l'intéressée, l'envie de vous enquiquiner ne la reprendra plus

@Patoucha

Merci d'ajouter ces commentaires pertinents dans ce monde de sourd(e)s.

"trés vrai pas plus tard qu'hier les journaleux de TF1 continuaient à nous gaver avec les mensonges sur les taches ménagères, alors qu'en réalité c'est le temps contraint qui compte !!! et il n'y a pas 1% d'écart entre les hommes et les femmes et les gros travaux faits par les hommes ne sont pas pris en compte"

Pareil ToutFaux1 pas plus tard que tout à l'heure nous ont encore rabâché les oreilles avec la violence faite aux femmes. Appelez le numéro gnagnagna ... avant celà ça parlait féminisme pendant quelques minutes.

Écrit par : prometheus | 23 novembre 2012

@Leclercq et Patoucha

(Attention moins de 18 ans s'abstenir ^^)
"La psychiatre dissèque les agressions commises envers les femmes, piégées, sous emprise, mais déverrouille aussi le tabou de la cruauté au féminin: "La violence n'est pas l'apanage des hommes.""
""La violence conjugale envers l'homme paraît rarissime, mais elle est plus fréquente qu'on ne le croit, explique Marlene Frich, conseillère conjugale et thérapeute. Peu d'hommes osent saisir la justice. Des policiers m'ont d'ailleurs confié que certains agents reçoivent assez mal les maris victimes." "
"Thérapeute de couples, Robert Neuburger, lui, a reçu à son cabinet des hommes dans des états lamentables: "De l'?il au beurre noir à l'épaule en mauvais état ou aux contusions abdominales, dit-il. Je me souviens d'une petite postière aux épaules carrées, c'était un vrai taureau. Son mari, un grand lymphatique. Elle le frappait: ? Il m'exaspère, je ne peux plus me retenir! ?" "
""Plus de 80% des femmes violentes utilisent des objets, ce qui compense la force du poing généralement utilisé par l'homme, raconte Yvon Dallaire, psychologue, auteur de La Violence faite aux hommes (Option Santé). Les femmes saisissent le rouleau à pâtisserie, le café bouillant, les ciseaux... J'ai vu un homme marqué par l'empreinte d'un fer à repasser sur le ventre." "
"Il a rencontré sa femme, de vingt-trois ans sa cadette, par petite annonce. L'été 2003, le couple part en vacances; là- bas, ils retrouvent... l'amant. David se rebelle: il se prend une droite au visage. "Ce n'était pas la première fois qu'elle me frappait, confie-t-il. Un fois, elle s'est jetée sur moi, m'a mordu le lobe de l'oreille. Si je me rebellais, elle tapait de plus belle. Elle me dépréciait sans arrêt: ?Tu as raté ta vie! ?""
"A la différence des femmes battues, tenues financièrement par les conjoints, les hommes parviennent à sortir plus vite de l'engrenage. Mais blessés, humiliés, ils mettent du temps à se reconstruire. "Une femme battue va trouver une écoute sociale, des lieux d'accueil efficaces, alors que l'homme se sent risible, castré psychologiquement", estime Sophie Torrent, travailleuse sociale, diplômée du département de travail social et des politiques sociales de l'université de Fribourg, qui a mené l'enquête - L'Homme battu (Option Santé)."

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/des-maris-battus_486151.html

Écrit par : prometheus | 23 novembre 2012

Sinon :
http://www.aimeles.fr/4stats.html

Écrit par : prometheus | 23 novembre 2012

En soulevant la question de la discrimination de la femme au travail, le risque est de faire des mécontents mais cela n’invalide pas pour autant les faits. Si discrimination il y a, elle est beaucoup plus faible qu’on ne l’imagine et surtout les écarts de salaire entre homme et femme peuvent en grande partie s’expliquer par des performances moyennes au travail plus faibles chez les femmes que chez les hommes.

Pour preuve, ces rémunérations plus faibles se constatent tout particulièrement chez les femmes dirigeantes qui n’ont d’autre employeur qu’elles-mêmes. Pas possible dans leur cas de penser qu’elles seraient les victimes de préjugés sexistes d’employeurs qui sous-évalueraient leur salaire.
« d’une part, à fonction ou secteur équivalent, [les femmes] gagnent moins que leurs homologues masculins et d’autre part, elles sont relativement plus nombreuses dans les fonctions et dans les secteurs les moins rémunérateurs. […]Si on élimine les effets de secteur d’activité, de taille, de forme juridique et d’âge, le salaire des dirigeantes reste de 20 % inférieur à celui des dirigeants et cet écart est plus fort que pour l’ensemble des salariés (12 %). » (1)
A cela, deux raisons principales. La première tient au fait que les femmes travaillent moins d’heures par semaine (-8.9% pour les femmes selon l’Insee) et la seconde au fait que la productivité horaire semble aussi plus importante chez les hommes que chez les femmes. Les hommes médecins réaliseraient, par exemple, plus d’actes à la journée que les femmes.
D’ailleurs, à ce compte-là, ne faudrait-il pas ériger les hommes en victimes des femmes du fait que les hommes ont deux fois plus de chances d’être accidentés du travail que les femmes(2). Et, qu’entre 2007 et 2008, plus de 90% des morts au travail étaient masculins.

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/societe/221136097/egalite-hommes-femmes-moque-t-on

Écrit par : prometheus | 23 novembre 2012

@Didier

Quelques conseils de bons sens s'imposent :

Arrêter de vous masturber devant l'écran de votre ordinateur, quand vous m'écrivez vos commentaires. La tremblote rend vos "pattes de mouches" illisibles...

Prosac, 3 mg, matin, midi et soir
Valium, 2mg, matin et soir...en cas de crise doubler la dose en perfusion...

20 min avant le couché une tisane de camomille
au moment du couché une piqûre d' haloperidol

Dans la journée des longes promenades en pleine air...
L'activité physique, pas d'alcool, ni de tabac
Viagra et toute sorte de suppositoire en forme de "godemichet" a proscrire...

P.S.

J'ai, également, envoyé un petit e-mail de rappel a directeur de votre établissement, en lui signalant, que l'infirmier de garde oublie systématiquement de fermer a clef la porte de votre cellule....oups, pardon, de votre chambre.

Écrit par : ANNA | 24 novembre 2012

Bon, on peut se calmer là? J'aimerais qu'on cesse de pourrir le fil avec des choses qui n'ont rien à y voir. Si encore c'était drôle ou utile. Allez vous insulter ailleurs.

Écrit par : hommelibre | 24 novembre 2012

hommelibre,

"Bon, on peut se calmer là?" (c)

- Branleur DETECTED !


"J'aimerais qu'on cesse de pourrir le fil avec des choses qui n'ont rien à y voir." (c)

- En haut, il est écrit, que le thème de votre billet est "Différences hommes-femmes". Mon échange avec Didier en est une illustration parfaite...illustration de la différence "homme-femme".


"Si encore c'était drôle ou utile" (c)

- Drole, ça se discute, utile...certainement, car cela prouve, que le "Sexe faible" est plus fort(e) à cause de la forte faiblesse du "sexe fort", face à un manque de sexe...



"Allez vous insulter ailleurs" (c)

- En principe, je pourrai me taire, mais le fait est, que moi, je n'ai aucun de ce genre de principe.


Adieu

Écrit par : ANNA | 24 novembre 2012

C'est ça: adieu.
Merci: un adieu, c'est une promesse de non-retour.
Tenez votre promesse!

Écrit par : Sérum | 24 novembre 2012

suite

j'ai été plus loin dans mes recherches et j'ai trouvé ça

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/FHPARIT12g_D3tachesd.pdf

bon ça invalide certains de mes écrits

mais cette phrase est encore plus dans le délire !!!!

"En schématisant, les femmes s’occupent, au quotidien, des tâches les moins valorisées et les hommes de ce qui se voit et ce qui dure."

mais rien m'empêche les femmes de bricoler de jardiner !!! bon c'est vrai que coté force physique pour bêcher ça va pas le faire.

mais en réalité les gros travaux sonts dans la rubrique bricolage, donc dévalorisés, et la maniaquerie féminine de la traque du moindre brin de poussiére où du repassage du moindre chiffon est survalorisé.

http://www.inegalites.fr/spip.php?article245

"Les inégalités au sein du foyer ont des répercussions dans bien d’autres domaines pour les femmes, où elles sont freinées, de la vie professionnelle à l’engagement politique ou associatif notamment. C’est l’une des raisons qui explique l’essor du temps partiel féminin, mais aussi leur faible représentation en politique ou dans les instances dirigeantes d’associations."

si je comprends bien toute leur maniaquerie à traquer le moindre brin de poussiére les freinerait dans plein de domaines vie professionnelle etc c'en est risible !!!

"les hommes s’adonnent volontiers au bricolage (25 minutes quotidiennes contre 4 pour les femmes), " sous entendu c'est un loisir, elle a qu'a s'y adonner à ces taches elle va voir ce que ça veut dire !!!

"371 : Gros travaux de construction : maçonnerie,
plomberie,menuiserie, charpente, carrelage…"

c'est autre chose que de courir aprés la poussiére !!! d'ailleurs les femmes vivant seules effectuent peu de choses dans cette rubrique et pour cause, pourtant ce sonts des taches valorisantes (euh je me demande bien qui les valorise pas la cruche de l'INSEE en tout cas), les femmes seules ces taches qui durent ce sonts les compagnons des copines qui les fonts où les artisans.


elle appelle ça des loisirs cette cruche.

"Bricolage, jardinage, soins aux animaux
371 : Gros travaux de construction : maçonnerie,
plomberie,menuiserie, charpente, carrelage…
372 : Aménagement et décoration de la maison
(petits travaux)
373 : Entretien et réparation d’objets, d’appareils
374 : Réparations et travaux d’entretien relatifs
aux voitures, 2 roues et bateaux
382 : Jardinage
383 : S’occuper des animaux domestiques :
animaux de basse-cour et autres animaux
à usage productifs
384 : S’occuper des animaux de compagnie
385 : Promener le chien, sortir un animal de
compagnie
672 : Programme, installation, réparation
d’ordinateurs

la différence homme femmes est où dans le temp journalier là

les hommes onts 1/2 de temps libre de plus que les femmes en 2010.

mais dans le soin aux enfants certaines activités onts rien d'éreintant.

"Soin aux enfants :
411 : S’occuper d’enfants de son ménage (hors
soins médicaux)
412 : Accompagner un enfant de son ménage,
l’attendre
413 : Soinsmédicaux aux enfants de sonménage,
à domicile
414 : Autres : bisous, câlins, gronderies, …
419 : S’occuper d’enfants pour un autre ménage
Jeux et instruction :
420 : Jeux et instruction, but associatif
421 : Surveillance des devoirs et leçons
422 : Conversations, lectures non scolaires
423 : Jeux et activités à domicile
424 : Jeux et activités hors du domicile
429 : Jeux et instruction, pour un autre ménage"

un homme qui vient de se taper un week-end de ce type de bricolage (371 : Gros travaux de construction : maçonnerie,
plomberie,menuiserie, charpente, carrelage…)
de pure détente à plutôt envie de prendre un vrai repos. et sortont un peu de cette idéologie gender qui veut nous faire croire que si toutes les taches inhérentes à un ménage ne sonts pas partagées équitablement ce sonts des inégalités envers les femmes évidement, c'est bidon c'est dans les pays où il y a le plus d'égalité (norvége 30 ans de recul quand même) où les femmes n'onts aucun frein pour choisir de faire ce quelles onts envie qu'il y a le plus "d'inégalité" bizarre non, ça prouve bien la fumisterie de cette théorie bidon.

franchement dans ce texte "état des lieux"

quel ramassis de clichés bidon de mensonges, de propagande de bourrage de crâne.

L'insee on commence à en avoir marre de vos chercheuses féministes et de leurs conclusions à la noix

Écrit par : leclercq | 24 novembre 2012

les hommes onts 1/2 heure de temps libre de plus que les femmes en 2010

Écrit par : leclercq | 24 novembre 2012

euh avant d'écrire mon épouse étant partie toiletter un chien j'ai fait les taches ménagéres, allumer le poële, ramasser 3 machines de linge, en étendu une en lancer une autre, fait la vaiselle, et demain j'ait les freins du 3,5 tonne de mon épouse à régler. vu que j'effectue toute la mécanique et l'entretien des véhicules de nos entreprises, derriére gros travail en date sur son camion changement de pont, (c'est à dire en réalité adaptation d'un pont plus gros de camion de chantier).

Écrit par : leclercq | 24 novembre 2012

j'en parlais tout à l'heure à mon épouse.

""Soin aux enfants :
411 : S’occuper d’enfants de son ménage (hors
soins médicaux)
412 : Accompagner un enfant de son ménage,
l’attendre
413 : Soinsmédicaux aux enfants de sonménage,
à domicile
414 : Autres : bisous, câlins, gronderies, …
419 : S’occuper d’enfants pour un autre ménage
Jeux et instruction :
420 : Jeux et instruction, but associatif
421 : Surveillance des devoirs et leçons
422 : Conversations, lectures non scolaires
423 : Jeux et activités à domicile
424 : Jeux et activités hors du domicile
429 : Jeux et instruction, pour un autre ménage"

le surmaternage ça les occupe bien les méres incapables de laisser leurs enfants tranquilles. comme ça ça fait monter leur temps contraint dans les études INSEE, comme ça leur sonts sur occupés, et comme les hommes ne fonts pas pareil ils passent pour des feignants, super les conclusions bidons des chercheuses de l'INSEE.

Écrit par : leclercq | 24 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.