19 novembre 2012

Femen: flagrant délit de pub mensongère

On ne peut se fier à personne. Même pas aux Femen. Nan. Elles font pareil. Du business. Mais un drôle de business. Ouaip: elles sont prises en flagrant délit de publicité mensongère. Voici les faits. Sur un ton humoristique. Enfin, presque.


FemenIm6.jpgL'effet volcan

Les Femen dénoncent le viol. Pas besoin d’être féministes pour cela. Les 99.994% d’hommes non violeurs le dénoncent aussi. Les Femen militent pour que les femmes s’habillent - et surtout se déshabillent - comme elles veulent où elles veulent. Elles se veulent nues sans être importunées. Je partage l’idée que l’on doit pouvoir être en sécurité partout et j’aime la liberté, bien que je doute que la libido naturelle et légitime des hommes puisse être bridée indéfiniment. Regarder ailleurs en croisant ces trois créatures nues (image 1), difficile! Mais bon, admettons la liberté de la nudité.

Soit, mais pas sans précautions. Si l’on marche au bord d’un volcan qui gargouille comme un dindon effarouché, on ne s’habille pas en tongs et seins nus. C'est une métaphore. Je veux dire qu’il y a des malades et des criminels qui sont aussi dangereux que des volcans sous pression et qu’aucune indignation féministe n’y fera rien. Le violeur est quelqu’un dont l’intégrité morale est cassée. Il y a 0,006% de violeurs si j'en crois les condamnations en France. Cela suffit à pourrir la vie. Il faut s’en protéger comme on se protège au bord d’un volcan d'Hawaï. C’est simple. C'est ce que j'appellerai «l’effet volcan». Et là il ne s'agit pas du Eyjafjöll islandais et de sa fumette céleste.
FemenIm7.jpg
Les Femen ne partagent visiblement pas cette idée. Elles font de la pub pour mettre les femmes à poil. Où? Ce n'est pas précisé, mais partout, forcément, comme elles. Il faut cependant considérer, en plus de l'effet volcan, que dans une société habillée le déshabillage ne peut être pratiqué partout sans créer des tensions. On ne se déshabille pas au restaurant, ni à l’Uni ou dans les grands magasins, par exemple. A poil  au bas de son immeuble ou au bord du volcan c’est risqué.

Bon, elles veulent être nues, c'est médiatique. L'ennui c'est qu'elles font comme dans les plus banales arnaques: vous croyez louer un appartement de vacances au bord de la mer avec golf et tranquillité et une fois sur place vous êtes à côté de l’autoroute, au-dessus d'un bar bruyant équipé d'un barbecue extérieur et près des étangs qui sentent le pétrole. J'en apporte la preuve.



Femen52.jpgIllustration:

1. L’image 1 (plus haut, cliquer pour agrandir) montre la pub des Femen, «Françaises déshabillez-vous». Les trois modèles nus sont superbes. Seins parfaits, corps de rêve, bouches pulpeuses, maquillage nickel, mains délicieusement baladeuses, cheveux propres et très mode. Une image glamour à souhait. Les couleurs sont léchées et raccord avec leur logo qui, même mis aux couleurs françaises, ressemble toujours à deux testicules et une bite.

2. L’image 2 montre la réalité: ce n’est pas tout-à-fait aussi glamour...

C'est de la pub mensongère: la réalité n'est pas comme sur l'affiche. Rembousez!

Sans parler de la discrimination: elles ne s'adressent qu'aux femmes.



Autre image pas très glamour non plus (3) reprise de leur site: des testicules arrachées brandies comme un trophée. La guerre aux hommes est en marche. Les Femen manient donc la violence physique - comme lors de la manif de dimanche, ou lors de la démolition d’une croix à Kiev - et la violence symbolique.
FemenIm5.jpg
On peut encore en rire heureusement. Rions vite avant qu’il ne soit trop tard. Elles montent en violence. Surenchère médiatique? Stratégie calculée? Emballement incontrôlé? Je l'ignore mais le constat est là: elles pratiquent aisément la violence. D’ailleurs l’image 4, dessinée pour immortaliser la destruction de la croix, à Kiev emprunte un style graphique de vilaine mémoire.

On sait de mieux en mieux à qui l’on a affaire avec les Femen, et c'est moins drôle: un groupe à la violence croissante faisant feu de tout bois, qui utilise le féminisme comme prétexte pour se développer. Ou qui l’aspire dans une spirale de violence et de surenchère. Le féminisme nouvelle tendance veut prendre la place des aînées et profiter du gâteau: des millions d’euro de subventions officielles rien qu’en France. Cela doit aiguiser des appétits.


17:39 Publié dans Féminisme, Humour, Politique, Psychologie, société | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"On ne peut se fier à personne."

En commençant par votre personne.

Écrit par : Edouard | 19 novembre 2012

Nancy Huston dit un peu la même chose que vous, dans son dernier livre, paraît-il ("Dans le regard d'un homme"), ais au sujet des conceptions gender.

De mémoire: "quand elle est approchée par un prédateur sexuel, une femme aura beau lui expliquer qu'elle est en fait un homme dans un corps de femme, cela risque de ne pas marcher comme elle le souhaite..."

Écrit par : Sérum | 20 novembre 2012

hello Homme Libre, vous avez tord, c'est super chouette de se balader tout nu dans les geysers islandais,;)))
j'ai eu des infos comme quoi les civitas intégristes chrétiens d’extrême droite,(qui ont mis à feu un théâtre qu'ils jugeaient blasphématoire) allaient faire une descente dans les manifs féministes et soulever leur soutane avec une inscription "in GUD we trust"sur le bas ventre, pour se venger!!!;)))
celà dit je n'approuve pas la violence qu'elles prônent,personne ne peut avoir raison par la force,au départ c'était plutôt pour dénoncer la mafia proxénète, ce qui était une bonne chose!!!
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 20 novembre 2012

La source est peu recommandable certes, mais les faits sont là. Je ne peux donc m'empêcher de vous faire part de ce gag que vous connaissez peut-être déjà.

Il y a peu à lire, mais bonne lecture quand même. :-)

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-FEMEN-ni-putes-ni-soumises-15096.html

Écrit par : trollman | 27 novembre 2012

@ Trollman:

Waow... Je relaierai d'ici jeudi. Merci pour l'info.

Écrit par : hommelibre | 27 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.