25 septembre 2012

Hommes battus: comment les aider?

Si comme on le dit les gens heureux n’ont pas d’histoire, alors les hommes sont très heureux. Surtout le membres du GES, le Groupe d’Etude sur les Sexismes. Car non seulement ils n’ont pas d’histoire, mais il semble que c’est l’Histoire qui se refuse à eux.


misandrie,égalité,homme battu,ges,sexisme,sylvianne spitzer,violence conjugaleC’est un souci en moins. Avoir une histoire passe parfois par des chemins de peines et des vallées de larmes. La gloire rayonnante du vainqueur et la couronne du lauréat se fêtent sur un piédestal formé des os des millions d’invisibles qui les ont menés à la victoire.

Pourtant les membres du GES s’inscrivent bien dans l’Histoire. Leur association étudie les sexismes, celui qui vise les femmes et celui qui dénigre les hommes. Ils étudient, mais aussi diffusent leurs travaux et interviennent auprès des autorités en particulier quand les hommes en sont victimes. Pourquoi spécialement les hommes? Parce que des groupes de femmes sont déjà bien organisés alors que l’on ne parle que très peu du sexisme misandre.

Ainsi le GES publie des dossiers, propose des conférences et saisit la loi pour des situations flagrantes de misandrie. Leur action tient souvent du parcours du combattant. La société ne reconnaît pas le fait que des hommes puissent être victimes de discrimination et de dénigrement. Le stéréotype sur l’homme prédateur est la doxa du moment. Or ce stétéotype est en lui-même une manifestation aiguë de misandrie.

L’an dernier j’avais rendu compte de la réaction d’une élue socialiste après une conférence du GES donnée dans le cadre de la quinzaine de l’égalité à La Roche sur Foron. Cette députée, Madame Donzel, s’était mise à faire un procès d’intention à l’orateur, Patrick Guillot, et avait menacé d’imposer une tutelle féminine à toute expression masculine dans ce cadre. Aurait-elle mis ses menaces à exécution? A-t-elle oeuvré pour discriminer et rabaisser les hommes?

La question se pose. En effet, cette année le Groupe d’Etude sur les Sexismes a à nouveau proposé un dossier au Conseil Régional. Dossier qui a été a priori accepté et doté d’un micro-budget. Les informations nécessaires ont été renvoyées aux organisateurs dans les délais. Et - oh, surprise! - la conférence prévue ne figure sur aucun programme! Ni papier ni sur internet. Etonnement, prise de contact, demande de figurer au programme: aucune réponse. Silence radio. L’omerta.

Le GES, pourtant accepté et pourvu d’une petite subvention, n’existe soudain plus. N’existant sur aucun programme qui irait l’écouter?

La quinzaine de l’égalité Rhône-Alpes se présente donc comme un manifeste féministe où les rares hommes sont rendus transparents. Le coup bête et méchant!

La conférence aura pourtant lieu. Je précise qu’elle est validée par le Conseil Régional Rhône-Alpes dans le cadre de la quinzaine sur l’égalité. C’est le seul événement parlant des hommes dans un ensemble de 80 projets disséminés sur la Région.

J’annonce ici la conférence et je la rappellerai:


«Les hommes battus: qui sont-ils? Comment les aider?»

Avec des témoignages d’hommes ayant subi la violence conjugale, et Sylvianne Spitzer,psychologue, criminologue spécialiste de cette forme de violence.

La conférence aura lieu le

samedi 13 octobre de 12h à 14h, à l’hôtel Campanile, 31 rue Maurice Flandrin, Lyon.


Renseignements:
g-e-s@laposte.net / 06 31 43 82 51 / www.g-e-s.fr

18:26 Publié dans Féminisme, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : misandrie, égalité, homme battu, ges, sexisme, sylvianne spitzer, violence conjugale | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

A se défouler sur les Femens ?

Écrit par : kasilar | 25 septembre 2012

Comment aider un homme battu? Excellente question j'ai la réponse....En lui mettant le plus de baffes et de coups de pieds au cul, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il est con. Une fois qu'il a compris, l'éduquer afin qu'il devienne un homme qui a des couilles et un cerveau qui sont reliés. Si ce n'est pas suffisant, recommencer la manœuvre!

L'islamiste Kassilar indique qu'il faut frapper les femmes, normal c'est le coran qui le fait parler ainsi; de manière identique, l'alcool fait dire n'importe quoi à un ivrogne! Tu devrais lire Charlie Hebdo ou les versets sataniques. A défaut, Sami Adeeb?

http://www.legaulois.info/

Écrit par : Pierre NOËL | 26 septembre 2012

@Pierre Noel ,vous n'avez pas tout faux ,hélas mais ce besoin existe aussi chez des femmes et là que conseillez vous? la même chose et vous auriez raison car malheureusement si un enfant est battu dès son premier souffle inconsciemment il recherchera un bourreau.Et la même chose se produira si la femme enceinte est battue,celui ou celle en gestation aura toujours besoin de trouver un humain capable de l'humilier.Donc il faut les secouer ,et les rappeler à l'ordre pour les maintenir en éveil et leur montrer leurs propres possibilité mais à conditions qu'eux mêmes sachent ce qu'ils ont vécu durant l'enfance,et là c'est pas forcément évident.Peu auront eux l'envie de révéler leurs faiblesses envers l'enfant et d'autres auront pensé qu'il ne saurait jamais. Très grave erreur en soi.

Écrit par : lovsmeralda | 26 septembre 2012

pour une meilleure connaissance des hommes battus.

http://avocats.fr/space/philippe.placide/content/les-hommes-aussi-sont-victimes-de-violences----_D0DBB4E6-FFAF-4D42-BDE4-C651E5431FA3/web-print

Les hommes eux, sont souvent très amoureux, dans le déni complet.
«Ce sont des hommes peu sûrs d'eux, passifs, qui mettent la femme sur un piédestal.
Ils n'ont aucune capacité de décision.
Au début des violences, ils pensent qu'ils s'y prennent mal, ils cèdent à tous les caprices.
Les femmes ne sont jamais confrontées à un contre-pouvoir.
On entre alors dans une spirale», ajoute la psychologue.
Et l'âge ne fait qu'empirer les choses. Les deux faits divers de ces dernières semaines impliquaient des hommes de plus de 70 ans, victimes de grandes violences.
«Les femmes commencent toujours par des violences psychologiques, avec des privations des humiliations, de l'isolement.
La brutalité physique arrive au bout de quelques années. Il peut se passer 25 ans avant que cela devienne extrême.
On découvre donc souvent cette violence quand les personnes sont âgées, mais en réalité elle dure depuis très longtemps.»


http://afriquemutations.com/index.php/confidences/entre-nous/182-les-hommes-victimes-oublie-de-la-violence-conjugale-

Écrit par : leclercq | 26 septembre 2012

Petit rectificatif : la conférence a lieu

non pas de 12 à 14h

mais le 13 octobre 12 (=2012) à 14h

Pour ceux qui sont loin : c'est juste en face de la gare TGV (Part-Dieu). Donc il est possible d'arriver et de repartir dans la même journée, depuis Paris, Marseille, Montpellier, etc.

Merci en tous cas pour la pub.

Écrit par : Antisthene | 26 septembre 2012

Ok, le 13 octobre à 14 heures!

Sorry.

Écrit par : hommelibre | 26 septembre 2012

@Pierre noel

Parce que tu trouves que les Femens sont des femmes ?

Écrit par : gregno | 26 septembre 2012

Gregno, je préfère coucher avec elle toute vétue qu'avec toi à poil!

Vidéo : Jolie femme
http://www.pafpaf.com/jolie-femme.html

Écrit par : Pierre NOËL | 26 septembre 2012

Eh ben non lovsmeralda! Je conseille l'amour, rien que de l'amour bien fait.....elles verraient dieu en personne!

Écrit par : Pierre NOËL | 26 septembre 2012

Ce pauvre Gregno qui ne fit qu'intervenir et qui se fait invectiver par pierre. Vous ne devez pas avoir beaucoup d'amis pierre dites-moi.
Et en plus vous êtes plutôt phoque, vous m'aviez caché celà mon cochon hum

Écrit par : kasilar | 26 septembre 2012

J'encourage tous les hommes victimes de violence conjugales à en parler courageusement car je pense qu'il leur faut bien plus de courage qu'une femme pour dire les souffrances qu'ils endurent. La prise en charge de plaintes de femmes a évolué depuis peu de temps finalement, je pense notamment aux dépôts de plainte dans les commissariats où l'accueil n'est pas toujours adéquat, alors pour un homme je n'ose imaginer le parcours du combattant, les rires sourds, les insinuations sur la virilité etc..... je m'associe de tout coeur à tout mouvement révélant ces violences envers les hommes et il est en effet grand temps qu'on lève la chape de plomb sur celles-ci.

Écrit par : vali | 27 septembre 2012

Pierre Noel vous êtes pas mon style

Homme libre une petite pépite de la part des socialos :
http://www.atlantico.fr/decryptage/egalite-sexes-ecole-necessite-ou-grand-bluff-social-raymonde-hazan-494539.html

Écrit par : gregno | 27 septembre 2012

@ Gregno:

Interview intéressant et utile. Vouloir faire entre de force des ronds dans des boîtes carrées est un non-sens. Il faut continuer à déconstruire cette idéologie égalitariste.

Écrit par : hommelibre | 27 septembre 2012

@hommelibre

Et ce n'est pas tout regardez donc ce que le pékin moyen aura à rembourser :
http://www.lepoint.fr/societe/les-ivg-seraient-bientot-prises-en-charge-a-100-27-09-2012-1510798_23.php
Mes caisses sont vides, il y a une crise grave qui se prépare c'est une affaire de temps avant qu'une émeute voit le jour ici à moins que les Français soient des veaux doublés de vache à lait

Écrit par : gregno | 27 septembre 2012

Mme gregno vous faites des affirmations contraires à votre pensée; à moins que vous soyez une poupée gonflable dotée d'un ordinateur.

Je suis d'accord avec vous sur un point, même si ce n'est pas à moi que vous vous adressez, les Français se composent de veaux et de vaches à lait, des millions de moutons et depuis quelques années des chèvres et des boucs. Les ânes sont élus par toute la compagnie fermière.....c'est dire s'ils sont idiots! Mais instruits, ils croaent en tout!

Écrit par : Pierre NOËL | 27 septembre 2012

" j'ai la réponse....En lui mettant le plus de baffes et de coups de pieds au cul, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il est con."

Ben Pierre NOËL! :)))))) Si en plus de se faire tabasser par sa femme, vous vous y mettez aussi, il deviendra de plus en plus con... Lollllll

" à moins que vous soyez une poupée gonflable dotée d'un ordinateur."

C'est quoi ça? Pour pas qu'elle se dégonfle.... MDR MDRRR les sorties!

"....d’hommes ayant subi la violence conjugale"

S'ils avaient quitté le domicile et demandé le divorce avant que la violence ne s'installe - idem pour les femmes - ce sujet n'existerait pas. Il faut être deux pour qu'une situation s'envenime.....

Écrit par : Patoucha | 28 septembre 2012

La violence c'est un problème "neuronale"...
Il y a une blague qui dit "Toutes les maladies proviennent de nos nerfs", eh bien cette blague en réalité... révèle...la réalité.
Déjà au moment de l'accouchement-naissence, le bébé aura les "séquelles" selon la façon dont l'accouchement s'est déroulé...
La violence est une maladie, donc il faut la traiter comme telle...
Au premier "coup" il faut tout de suite se rendre compte que "ça va pas s'arranger tout seul avec le temps". Il faut absolument pas avoir HONTE de mettre sur la table cette évidence - c'est une maladie, qui est honteuse du point de vu "sociétale" mais qui n'est pas honteuse du point de vu "médicale", et il faut la traiter en toute urgence. Les hommes ne doivent pas avoir peur, ni honte d'aller tout de suite parler avec le psychologue, comme on a pas honte de consulter un ORL ou un autre toubib...

Écrit par : ANNA | 14 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.