25 septembre 2012

Contre les Femen: couilles à l’air et bite au vent

Elles sont habitées d’une furieuse envie de se reproduire, les Femen. Leur manière d’attirer les regards mâles est explicite. Elles jouent à fond de la carte séduction. Elles utilisent à leur compte ce qu’elles prétendent condamner: exposition marchande du corps féminin, femmes regardées pour leur corps et non pas pour ce qu’elles ont dans la tête - mais bon, personne n’a vérifié si elles ont quelque chose dans la tête. On ne peut exposer en public que ce que l’on a.


féminisme,femen,hommes,femmes,violence,fascisme,talibans,médias,cul,seins,ukraine,masculin,Des femmes utilisent leur corps pour vendre. Ce n’est pas nouveau. Car elles vendent bien une idée avec leurs seins. D’ailleurs d’où vient leur financement? On pourrait imaginer qu’elles font usage de paradoxe: je fais ce que je dénonce pour montrer ce que je dénonce. Mais je ne le crois pas. Elles sont plus basiques. Le cul est vendeur, elles vendent leur idéologie avec leur cul. Leurs seins sont à la fois leur manifeste politique, leur pensée, leur accroche de vente, ce qui fait d’elles des objets décoratifs amusants dans un XXIe siècle qui n’en finit pas de commencer comme un long dérapage.

Il faut reconnaître que ce qu’elles ont est mignon. Des tétons tentants, des seins en général plutôt bien moulés, des formes encore féminines - mais on voit déjà se dessiner la future taille en tronc d’arbre des paysannes d’Ukraine. Côté commerce elles ont de l’efficacité. A force de mettre des seins de 25 ans sous les yeux des journalistes ceux-ci, forcément excités et baveux, leur déroulent le tapis rouge. Ils ont envie de les revoir et cela fait de l’audience. Le cul fait toujours de l’audience. Et puis ils peuvent mater de la meuf presque à poil sans que bobonne leur prenne la tête.

- Mais chérie, c’est pour mon travail! se défendent-ils avec les yeux en forme de tétons turgescents.

Tu parles! Elles savent faire dresser le mât qui porte le drapeau du mâle. Elles sont actives et sexy. Elles présentent les bons modèles bien calibrés. Sûr que des mamy de 80 balais féminisme,femen,hommes,femmes,violence,fascisme,talibans,médias,cul,seins,ukraine,masculin,n’auraient pas autant de succès sur la durée. Logique: si tu veux vendre tes pommes tu ne montres pas la plus flétrie. Parfois elles en prennent avec elles une dont les mamelles tombent aux genoux avec des vergetures qui font penser au «Nu descendant descendant un escalier» de Duchamp. Elles ne veulent pas être accusées de jeunisme ou de délaisser les vieilles et moches. Mais c’est rare. Et elles au moins elles montrent leurs attributs maternels tout le temps. Elles ne sont pas comme les chieuses qui ne dévoilent leur poitrine qu’après que vous ayez descendu la poubelle. Pas besoin de leur dire «Enlève le haut chérie»: elles anticipent. Tu n’as rien demandé et tu as déjà ton nez entre leur bouteilles de lait.

On voit bien là l’injustice flagrante dont les hommes sont victimes: faites défiler des post ados mâles à torse nu, vous aurez au mieux un sourire d’envie de quelques femmes qui attendent le bus. Rien d’excitant. Pas de quoi faire la une. Si l’on voulait établir une forme de réciprocité (puisqu’en l’occurrence il n’y a ni symétrie anatomique ni égalité fonctionnelle ou mercantile) les hommes qui défendent la condition masculine devraient défiler couilles à l’air et bite au vent. Mais les hommes sont plus malins: ils vont se montrer dans des salles où des célibataires hurlantes, les yeux exorbités, paient pour qu’ils se déshabillent sur de la musique d’ambiance.

D’ailleurs il vaut mieux pour les hommes de ne pas trop mettre leur couilles à l’air n’importe où. La preuve avec l’image 1, (cliquer pour agrandir) l’une de celles qui orne le féminisme,femen,hommes,femmes,violence,fascisme,talibans,médias,cul,seins,ukraine,masculin,site internet des Femen: la cover girl tient une faucille d’une main (nostalgie du stalinisme?...) et des testicules ensanglantées de l’autre. C’est du second degré. Espérons-le. Mais cette image est tout sauf anodine. Elle est très symbolique: il faut émasculer les hommes, moralement, et même physiquement. Les couilles, symbole de la vie et de la puissance masculine, doivent être arrachées. Avant de se les attribuer elles-mêmes: leur logo ressemble plus à deux testicules entourant un pénis qu’à une forme féminine... L’homme est toujours le modèle! Le comportement castagneur des Femen le montre bien.

Le mot qui orne le site est aussi explicite: "sextremism". Là c'est du premier degré. Vous aurez été prévenus. Enfin le féminisme montre son vrai visage: la guerre des sexes, la guerre contre les hommes, passe par leur émasculation. Evidemment elles ne vont pas beaucoup se reproduire comme ça. Pas grave: en bonnes filles des mères féministes d’antan, la maternité n’est qu’une aliénation. Donc, zéro enfant. Mais au jeu de massacre par l’image, elles ne sont pas les seules à savoir provoquer (images 3 et 4).

Blague à part cette évolution était prévisible. La surenchère féministe que moi-même et d’autres démontrons depuis des années ne peut qu’aboutir à la violence. Les talibanes doivent se faire une place dans la société. Les anciennes féministes réformistes étant devenues inaudibles, il n’y a plus que les teigneuses pour faire la loi médiatique. Et entre elles la concurrence est dure. Alors il faut pousser à l’excès. A côté des Femen, les Femmes à barbes ou les clitoridiennes d’Oser le féminisme ont l’air ringardes. Et puis déshabillez dans la rue Caroline Haas, ancienne porte-parole d’Oser le féminisme: vous faites fuir même les mieux disposés.
féminisme,femen,hommes,femmes,violence,fascisme,talibans,médias,cul,seins,ukraine,masculin,
A propos du terme talibanes désignant les féministes radicales, il a été utilisé la première fois en 2005 par une féministe belge, Catherine François, présidente de SOS-Viol Belgique. Je l’ai repris par la suite. Il se vérifie de plus en plus.


Les harpies Femen ont compris ce qui marche: le cul, le cul et le cul. Et de ce point de vue elles sont nettement plus sexy que feu Simone de Beauvoir, dont le nu dans la salle de bain s’approche plus de la peinture d’une poire que de la photo des pages centrales de Playboy. Les Femen sont des féministes Plaboy. Ce qui fait leur succès. A quand un calendrier où elles se font des trucs? Ce sera plus bandant que de les voir gueuler contre l’Euro à poil au milieu de footeux débonnaires.

Excessif tout cela? A peine. Je rebondis sur leurs provocations, j’en souris, mais au fond ce féminisme est réellement la face cachée et enfin visible de l’idéologie Féminista. La guerre aux hommes est bien là. Le discours est simpliste, l’agit-prop est rodée: cela rappelle les méthodes de bandes terroristes ou de groupes fascistes.

féminisme,femen,hommes,femmes,violence,fascisme,talibans,médias,cul,seins,ukraine,masculin,Cerise sur le gâteau: elles veulent sauver le monde (féminin) des griffes du méchant patriarcat. Elles préparent des camps d’entraînement féministes, à commencer par la France. Des camps pour à la fois apprendre aux activistes violentes à se protéger, et aux minettes en mal de sensations fortes à faire la foire à poil sur le trottoir. De plus elles déclarent sans rire vouloir structurer le mouvement féministe mondial. D’abord il faudrait être capable de structurer. Les coups de force médiatiques ne sont pas un exemple de structuration. D’autre part les féministes occidentales n’attendaient pas les Femen comme des sauveuses pour enfin s’organiser. La concurrence va être rude. La surenchère va continuer. Et le féminisme radical - en fait il n’y a plus que celui-là - va continuer à creuser sa tombe et à pervertir la société de liberté occidentale. Quand on voit ce que devient un bureau de l'égalité suisse, on ne s'étonne plus.

Des camps d’entraînement féministes?! Le mot talibane est le mot juste. Si vous aviez encore des doutes sur ce qu’est réellement devenu le féminisme en 40 ans, maintenant vous savez.

Oh! femmes sympas et amicales, oh! hommes cool et virils: il y a du boulot. Les intégrismes nous encerclent. Faut pas se laisser faire!

09:40 Publié dans Féminisme, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : féminisme, femen, hommes, femmes, violence, fascisme, talibans, médias, cul, seins, ukraine, masculin | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

John, bien d'être revenu ainsi sur le sujet.

Je pense que vous avez lu mon blog

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/09/23/appel-au-meurtre.html

J'ai eu des réactions évidement. Mais aucune du "Courrier" à qui j'ai fait part de ma position.

Navrant de voir comment l'information circule et signe.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25 septembre 2012

Bonjour Hélène, sûr que l'on peut se poser des questions sur leur financement. Et elle ont bien compris comment passer pour des victimes. Je n'ai pas lu cette page du courrier mais ce que vous en dites n'en donne pas envie.

Au début je les aimais bien, et je leur trouvais un certain courage. Maintenant je vois que c'est un système et qu'elles tiennent un discours de plus en plus agressif.

Leur violence fait partie de cette surenchère. On peut se demander quel est leur but réel vu qu'avec leur discours elles vont gagner quelques radicales mais se couper de la majorité.

Écrit par : hommelibre | 25 septembre 2012

L'Evolution a-t-elle prévue que les femmes deviennent à nouveau des femelles gorilles qui revendiquent leur territoire en bombant le torse?

Plus sérieusement, je reviens à nos trois tôlardes de Pussy Riot. J'ai lu quelque part, hélas je ne retrouve pas l'article référence, que Nadejda ne se plaignait pas de sa situation, qu'elle éprouvait une certaine grâce à vivre en ascète, à s'informer et à se questionner sur l'idéologie, et toutes sortes de courants de société. Je crois que cette femme va nous sortir quelque chose de bien de son expérience de vie. A part ça, de grandes personnalités de la paix les soutiennent désormais dont Yoko Ono:

"La veuve de John Lennon, Yoko Ono, a décerné vendredi à New York son prix pour la paix intitulé "LennonOno" aux trois jeunes femmes du groupe de punk Pussy Riot. Elles sont actuellement incarcérées en Russie pour avoir chanté une prière anti-Poutine.

"Les Pussy Riot croient de pied ferme en la liberté d'expression. Je veux travailler à leur libération immédiate", a affirmé Yoko Ono.

Elle a remis la récompense à Piotr Verzilov, le mari de Nadejda Tolokonnikova, l'une des chanteuses emprisonnées. Artiste de rue, celui-ci a voyagé jusqu'à New York avec Gera, 4 ans, l'enfant qu'il a eu de Nadejda Tolokonnikova."
swissinfo.ch

Écrit par : pachakmac | 25 septembre 2012

"Les anciennes féministes réformistes étant devenues inaudibles, il n’y a plus que les teigneuses pour faire la loi médiatique."
Si à l'époque des féministes réformistes inaudibles pour reprendre vos termes elles avaient été entendues et non moquées par les misogynes et les caricaturistes d'alors, cela serait sûrement différent aujourd'hui. Non que je prenne la défense de ces extrèmistes actuelles elles m'énervent au plus haut point, mais ceci explique peut-être cela.

Écrit par : grain de sel | 25 septembre 2012

Juste pour le plaisir des yeux alors:

http://www.youtube.com/watch?v=o2qDBMbfVRw

Écrit par : Joe | 25 septembre 2012

Si les femmes descendent dans la rue c'est toujours pour une bonne raison. Et je ne vois pas de différence entre les féministes d'autrefois et celles d'aujourd'hui
"Les Pussy Riot" manifestent dans une église contre le régime de Poutine? Comment osent-elles, me diriez-vous, se produire dans un lieu dit "saint" en lançant des anathèmes et en condamnant la politique?

Lorsque nous connaissons l'histoire des religions et la façon dont les religieux ont traité la femme, d'être inférieur, de tentatrice, la rébellion des Pussy Riot est bien innocente. Et Christine de Pizan le remarquait vers 1400, déjà "Elle a construit un solide panthéon féminin qui met en cause les fondements d'un monde dominé par les hommes d'Eglise".

Et si Les FEMEN manifestent seins nus. Pourquoi pas? C'est simplement leur anatomie. D'autant plus que la femme lorsqu'elle allaite en public, tout le monde se penche vers elle pour la glorifier. Magnifique, une mère aux seins nus!

Mais honte à elles, lorsque les féministes se rebellent. Et pourtant les femmes qui réclament plus de justice, qui s'inquiètent de la prostitution, qui s'interrogent sur l'existence de Dieu, seraient des pêcheresses, des femmes de mauvaise vie qui attisent la haine, à cause de leurs seins nus?

La provocation est dans l'autre camp. Une société de mensonges, de non-dits, d'hypocrisie tenue toujours par les hommes. Il n'y a qu'à regarder le défilé des cardinaux au Vatican, les photos des politiciens du monde, et les commandants de l'armée pour illustrer la réelle situation.

Faisons bon accueil à ces Pussy Riot, ces Femen, elles font honneur à la gent féminine et donne une leçon de liberté au monde.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 25 septembre 2012

Quel drôle de titre! ;-) Très chouette article Merci!

Écrit par : gagner de l'argent | 25 septembre 2012

Quel drôle de titre! ;-) Très chouette article Merci!

Écrit par : gagner de l'argent | 25 septembre 2012

Noëlle, je comprends votre point de vue mais je dénonce l'hypocrisie de ces mouvements qui sont tout sauf un service à rendre à la femme!

Vous avez lu et commenté mon sujet sur les FEMEN. Ces femmes se vendent à l'association pour 1000 dollars par mois et vous estimez que c'est lutter contre la prostitution? Celles qui sont dans leurs roulotte au Bois de Boulogne ont bien plus de courage et d'honnêteté surtout.

Quant aux Pussy Riot, vous savez aussi ce que j'en pense, les nombreux sujets de blogs que je leur ai consacré ont dû vous le faire comprendre. Ces femmes sont peut-être bien plus victimes de leur combat qu'elles ne le croient. L'instrumentalisation qui en est faite, y avez-vous songé?

pachakmac, à cet égard, j'en profite pour rappeler que comme vous la dénoncez sur mon blog consacré au Qatar, la finance est partout et fait feu de tout bois.

Ce genre de causes ou d'actions sont du pain béni pour ces grosses fortunes en mal d'investissements. Comment imaginez-vous pouvoir mobiliser tant de "stars" sinon en les finançant?

Cessons de rêver et Noëlle, défendons une féminité digne de ce nom. Elle existe.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25 septembre 2012

Je ne les crois pas si naïves, Hélène. 1000 dollars par mois, pour ces jeunes femmes, c'est tout à fait normal. Cela paie leurs déplacements, leur nourriture, leurs frais.
Cela n'a rien à voir avec l'argent que reçoit une prostituée. Cette dernière vend son corps.
Les Pussy Riot et les Femen manifestent les seins nus, une façon qui peut vous déplaire mais qui ne mérite pas autant de mépris de votre part.
Et il faut se lever tôt pour instrumentaliser les jeunes filles d'aujourd'hui.

Je ne rêve pas, je ne défends pas la féminité, elle est bien réelle, mais un sens aigû de la justice. Et les féministes même radicales méritent mon respect.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 25 septembre 2012

Noëlle, savez-vous le montant d'un salaire moyen en Ukraine?
Ces femmes reçoivent 3 fois le montant de ce salaire.
Si c'est pas être intéressée ou se prostituer, à moi le manque de respect pour toutes celles et ceux qui gagnent leur vie tant bien que mal.

Le mépris que vous imaginez déceler dans mes sujets vous appartient.

Mais si mépris il y a, il est bien celui que ces punks affichent pour les femmes russes ou ukrainiennes qui sont la majorité silencieuse dont nos chers medias ne nous parlent guère.

Allez une fois en Russie si vous en avez l'occasion et vous y rencontrerez des femmes exceptionnelles. Seins nus ou pas, elles existent sans faire parler d'elles à ce point et sans injections de dollars ou autres devises étrangères dans leur escarcelle.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25 septembre 2012

c'est bien là où le bas blesse. Inconnues, se sont des héroïnes dont il faudrait médiatiser discrètement. Mais c'est quoi médiatiser discrètement... Ouvrir un blog, par exemple? Mises en avant, elles deviennent des vendues au système, manipulées par des mecs, donc plus rien aux yeux des femmes "normales". Il faut savoir. Où des femmes courageuses se lèvent avec tous les risques de manipulation et d'instrumentalisation. Ou les femmes se taisent et attendent la saint glinglin pour voir leur droits respectés et leurs libertés acceptées.

Même la grande Simone de Beauvoir, intellectuelle de classe et pas punk ou femen pour un sou, s'est vue reprochée des femmes de rester avec Sartre qui la trompait copieusement. C'est dur d'être une femme respectée par ses pairs...avant de l'être par les hommes. Etre solidaire, c'est peut-être chercher à comprendre avant de tout soupçonner et de tout rejeter. Les Femen me semble effectivement trash et radicales dans leur façon d'aborder les thèmes. Les Pussy, en dehors de leur musique, plus calmes et réfléchies dans leur lutte. C'est le sentiment que j'en retiens pour le moment.

Écrit par : pachakmac | 25 septembre 2012

@ Noëlle:

Vous me laissez pantois...

"Si les femmes descendent dans la rue c'est toujours pour une bonne raison."

Ta-tam! (musique) Ciel! La force de l'argument est imparable.


Mais encore:

"Et si Les FEMEN manifestent seins nus. Pourquoi pas? C'est simplement leur anatomie."

Et si les hommes aiment leurs couilles, c'est aussi simplement leur anatomie. C'est pour cela qu'ils réclament de pouvoir les promener à l'air en tous lieux et toutes circonstances. Vive la libération des hommes, opprimés par tant de femmes qui appellent la police quand ils se promènent couilles à l'air et bite fendant la bise. Et le meilleur endroit pour leurs couilles est encore entre leurs jambes. Même symboliquement ils n'ont pas envie de les voir brandies à bout de bras par une sauvage au regard affamé et concupiscent de victime, même si elle a la bouche tentatrice et opportunément ouverte, et des seins appétissants.

Couilles à l'air et bite au vent: le cri de ralliement des mâles qui refusent l'esclavage et le dénigrement. Défendons notre dignité, tonnerre de Brest et mille sabords! Magnifiques, les hommes aux couilles nues. Ils donnent au monde une très belle leçon de liberté. Même si ce sont de notoires salauds universels, tous religieux esclavagistes n'ayant de plaisir qu'à marcher sur les femmes comme sur de la grappe au moment des vendanges, en récitant trois Lavez Maria et en époussetant leur auréole pleine de sang et de cambouis...

Même en esclavagistes officiels selon la doxa féministe, les hommes sont magnifiques, bite à l'air et couilles au vent! Ce qu'ils apportent à l'humanité est incommensurable.

Écrit par : hommelibre | 25 septembre 2012

Merci grace à vous les femmes de pays iraniens deviennent aussi dangereuses que ces harpies.

Le modèle occidental est le meilleur n'est-ce pas ? ... Quand on est une femme.

Écrit par : kasilar | 25 septembre 2012

Je comprends mieux pourquoi les divorces augmentent, avec l'homosexualité et le célibat. Quand on voit des dindes pareilles ça donne pas envie à tout homme qui se respecte de se caser

Écrit par : kasilar | 25 septembre 2012

Kasilar: si vous comparez la peste et le choléra, le choix de modèles est limité...

Écrit par : hommelibre | 25 septembre 2012

"Et les féministes même radicales méritent mon respect."

au stade de l'idéologie où elles en sonts elles ne méritent aucun respect.

merci HL avec cet excellent billet, les femen les don quichotte moderne qui se battent contre des moulins à vent contre ce qui n'existe que dans leur esprit tordu.

Écrit par : leclercq | 25 septembre 2012

J'espère sincèrement que les femmes seront assez intelligentes pour ne pas être influencées par ces racailles au féminins. D'ailleurs je suis sur que si on envoie une femme de gang ou sortie de prison elle les écrasera façon bifsteack.

J'aimerais tant les voir se faire agressée par des filles qu'elles veulent mordicus libérer hihihih

Écrit par : kasilar | 25 septembre 2012

mais faites, faites,;))),en plus, ça marche aussi bite en l'air et couilles au vent ;)))!!!
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 25 septembre 2012

Sarah, votre humour est un médicament, un élixir!!!

Bizzzzzouxxxxx!!!!!

;-)


Kasilar:

Vous devriez vous associer avec votre ami le ministre pakistanais. "Appels au meurtre et à l'agression en tous genres". Vous paierez des croyants pour en faire des salauds. Yooo!!!

Écrit par : hommelibre | 25 septembre 2012

J'aime bien le Femen moi..

Écrit par : Jean Calment | 26 septembre 2012

Quand "une icône", dont la profession est - "Je suis célèbre", (Paris Hilton )

se voit sa conférence perturbée par une autre "icône", dont la profession est - "Je veux devenir célèbre" (FEMEN) ...

Voilà se qui arrive :

http://video.bigmir.net/show/247132/

Écrit par : ANNA | 11 octobre 2012

Anna, même si au final je donne raison à Sérum pour les photos, j'apprécie certains des doc que vous nous faites connaître. Et là, c'est assez amusant en effet. Quelle concurrence! Mais surtout quelle ingérence permanente des Femen. Ce féminisme-là est l'essence dépouillée du féminisme radical. Il n'y plus d'alibi, seulement le rapport de force. Détestable - même si elle a de jolis seins!
:-)

Écrit par : hommelibre | 11 octobre 2012

Lamentable ces femmes

Elles sont vraiment pertubées par leur haine des hommes

je leur propose de construire un pays sans homme et de vivre entre femmes

Écrit par : ccsclb | 24 novembre 2012

Désolé... mais ces femmes hystériques, névrosées, psychotiques, démentielles,... c'est selon... chez ''Femen'' ne sont pas des féministes !
Nous les appelons des ''pseudo-féministes'' étriquées, radicales, dogmatiques, intégristes, victimaires, plaintives, sexistes, misandres, gynarchistes, vaginocrates,... c'est aussi selon (elles ont encore d'autres noms)... et qui font toutes fausse route !

Ces ''Femmes Folles de France'' provoquent la violence, causent du tort aux femmes et aux vraies valeurs du féminisme, où prime l'égalité en droits et en devoirs entre les femmes et les hommes !

Écrit par : Will | 29 novembre 2012

"__NOUS__ les appelons des"

Vous êtes nombreux dans votre cerveau à vous bousculez pour penser comme vous même ? Combien ? 3 - 4 ? Faut monter une assoce !

Écrit par : Djinus | 29 novembre 2012

"Et les féministes même radicales méritent mon respect."
C'est à comparer avec une autre conviction dogmatique et d'extermination radicale :

'' Et les Nazis, même criminels, méritent mon respect.''

Ca donne terriblement froid dans le dos ! Quelle horreur ! Peut-on tolérer une telle abomination ! Non, bien sûr ! Mais les provocations de ces Femen, n'ont-elles pas comme but de faire parler d'elles, de ramasser du fric et d'emmerder le Monde ?

Écrit par : Will | 29 novembre 2012

Un papa fait la grève de la faim, devant le TGI de Valence, car il est privé de vivre avec son enfant. Sa compagne l'a quitté en emportant l'enfant à 750 Km en France, à cause d'une femme qui n'a aucune moralité, aucune loyauté, probablement influencée par ces pseudo-féministes.
Merci, les amis Suisses, de soutenir ce papa et de bien vouloir signer sa pétition.
http://www.petitionduweb.com/Petition_justice_pour_les_parents_separe_de_leur_enfants-37137.html

Écrit par : Will | 29 novembre 2012

+1 pour Noelle, bravo pour tes paroles modérées, simples, non haineuses, pas comme celles de tant d'autres critiqueuses et critiqueurs de tous genres...
Arretez de raler contre les personnes qui se battent pour leurs droits. Et si les seins sont à ce point-là un problème ou vous focalisent l'esprit, c'est bien que notre société a instrumentalisé ceux-ci comme objet de désir et non comme simple partie du corps, comparable à la poitrine d'un homme.

Mais qui ose dire où est la limite? Qui a la réponse universelle?

Personne. Chacun a le droit d'affirmer ses idées et de ne pas être méprisées pour celles-ci.

Quasiment toutes les religions ont pour principe :
"Ta liberté s'arrete là où celle de l'autre commence..."

Etre nu ne force personne à regarder ou à faire de même. Obliger des femmes à se voiler ou à se taire est une forme de violence.

Et si les seins vous dérangent, arrêtez d'en parler et focalisez-vous plutôt sur leurs idées, de liberté et d'égalité, et transmettez-les plutôt que de les dénigrer.

Écrit par : caro | 07 juin 2013

Les commentaires sont fermés.