12 septembre 2012

Religions sanguinaires

On peut reprocher au trailer du film «L’innocence des musulmans» la provocation gratuite et l’absence d’argumentaire critique sur l’islam. Qui que soit réellement le réalisateur supposé, du nom de Sam Bacile - un probable pseudo - il peut se vanter d’avoir inoculé un nouveau virus de haine confessionnelle.


benghazi,film,islam,violence,salafisme,djihad,religion,chrétien,europe,libye,sam bacileMais que dire des réactions salafistes en Egypte et en Libye? Quatre morts, le drapeau américain déchiré et remplacé par une apologie de l’islam, et des criminels dans la nature encensés par leurs coreligionnaires. 

Cette agression du consulat américain à Benghazi va de pair avec la montée en force de nouveaux groupes extrémistes djihadistes dans cette ville. Ces groupes se radicalisent et prennent la place extrémiste laissée vacante par les Frères musulmans qui ont, eux accepté le jeu des élections. Frères musulmans qui feront bientôt figure de doux agneaux comparés à ces djihadistes. Le but classique des groupes extrémistes est de déstabiliser la société pour prendre le pouvoir.

L’islam n’est pas la seule religion victime de ses extrémistes. L’Europe a connu cela à chaque sortie d’un film sur Jésus qui ne plaisait pas aux intégristes chrétiens. Le fascisme religieux est partout.

Une religion ou une mouvance qui veut se faire respecter par la terreur et le sang n’a plus aucun crédit. Autant les extrémistes chrétiens réussissent à susciter le rejet, autant les djihadistes islamistes aboutiront à provoquer une refus de plus en plus manifeste de l’islam en occident. L’image donnée est l’hystérie, la manipulation des foules, le goût du meurtre, l’impunité pour les criminels, l’apologie de la violence. Il n’y a aucun avenir par là.

Quelle que soit la provocation, une religion qui fait cette apologie de la violence est destinée à disparaître. Elle trahit profondément sa mission. Il n’y a plus de religion au sens de re-lier quand on se fabrique des ennemis.

Quant au film, on peut se demander qui l’a commandité. Il s’agirait de juifs et américains. Mais à qui profite le crime? On voit que les réactions violentes servent à renforcer le pouvoir des djihadistes salafistes. On peut donc se demander si ce ne sont pas eux qui ont le plus intérêt à entretenir la guerre des religions. Et s’ils n’ont pas eux-mêmes fabriqué ce film ou payé pour sa réalisation.

16:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : benghazi, film, islam, violence, salafisme, djihad, religion, chrétien, europe, libye, sam bacile | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bonjour John, peut-être l'envie des faucons israéliens et américains d'en découdre avec l'Iran puis le reste du monde musulman est-il à l'origine de ce film d'amateur nul et pourtant déjà célèbre sur toute la planète. Nous vivons un drame total et la toile d'une Amérique puritaine dirigée par le mormon Romney prend forme de mieux en mieux.

Tellement de bêtises, d'atrocités et de souffrances humaines en perspective. Cela va en crescendo. Et je ne crois pas que les faiseurs d'amour aient le vent en poupe en ce moment...

Écrit par : pachakmac | 12 septembre 2012

hello Homme Libre,
le crime profite à tout les extrémistes et aux marchands d'armes, un secteur qui ne sera jamais en crise, ce qui y a de sure, les actions doivent être au plus haut!!!
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 12 septembre 2012

"le crime profite à tout les extrémistes et aux marchands d'armes,"

Premier marchand d'arme mondial : les USA avec les 80% du marché. Second la Russie, 3ème la France.

Écrit par : Johann | 12 septembre 2012

Bonsoir John,

A qui profite le crime ?

A tous ceux qui tentent de concrétiser ce que Huntington appelle "Le Choc des civilisations" ...

Quant aux réactions, il est troublant de constater qu'elles ont eu lieu de manière totalement coordonnée, dans deux pays distincts, exactement 11 ans après les attentats du 11 septembre.
Dès lors il est difficile d'y voir une pure coïncidence ...

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12 septembre 2012

Voilà un type qui connais l'islam!

http://www.bivouac-id.com/billets/salman-rushdie-lislam-un-probleme-dhonneur-video/

Écrit par : ramdam | 12 septembre 2012

@ Ramdam:

Merci pour ce lien.
On n'est pas sortis de l'auberge.


@ Jean:

Oui d'autant plus que le trailer de ce film est sur le net depuis environ deux mois et qu'une réaction aurait pu venir plus tôt. 11-11: difficile en effet d'y voir un hasard.

Écrit par : hommelibre | 12 septembre 2012

Lu ce commentaire pas bête,
Reprenons du début :
1) Il y en a pour qui les images justifient le meurtre
2) Le meurtre est sujet de manipulations des consciences
3) la manipulation des consciences profite à l'autre côté
4) L'autre côté est sans doute aussi méchant si ce n'est plus que les opérateurs des attentats
5) Les instigateurs ne sont pas nécessairement les opérateurs des attentats.
6) On trouve de chaque côté de fervents partisanes du conflit armé
7) L'escalade armée profite au plus fort
8) Globalement, c'est le plus fort qui a intérêt à l'escalade de la violence
9)- Qui est le plus fort et doit être encore plus fort ?

Question subsidiaire : quel est la force qui maintient plusieurs centaines de miiliiers de militaires hors de son territoire et dont la monnaie couramment employée comme moyen d'échange sur toute la planète est sujette à des "quantitative easing" ?

Néanmoins j'en est entendu qui se gaussaient que le nombre de musulmans sur la planète dépasse depuis peu celui du nombre de chrétiens.

Les courtes vues monétaires et les images pieuses doivent être enterrées.
Par ailleurs du complot quel-qu’il soit les morts s'en foutent.

Écrit par : tsss | 13 septembre 2012

Bonjour homme libre,

Il est regrettable bête et stupide d'avoir provoquer. La réaction suite à la sortie de ce film ne s'est pas fait attendre. A croire qu'un film amène le danger.
D'un autre côté, on est bien obligé de constater qu'Assange a provoqué bien moins de remous. Les conteurs de vérité ne sont pas tous fréquentables...

Bien à vous

Écrit par : plume_noire | 13 septembre 2012

"ll y en a pour qui les images justifient le meurtre"
Ce respect total pour les images est une forme d'idolâtrie à laquelle beaucoup de croyants restent attachés. Elle est probablement même un des éléments essentiels des croyances religieuses. Lorsque telle ou telle religion condamne l'idolâtre, c'est le cas du Christianisme, il s'agit toujours d'idoles anciennes et donc païennes, ce qui laisse intact l'expression du besoin fondamental psychique du phénomène. Il doit cependant être réservée aux croyants et accepter les formes de la dévotion absolue, sinon il provoque des manifestations de haine extrême de la part de poignées d'extrémistes fanatiques, comme on a pu le voir lors de la sortie de tout film touchant à la figure du Christ.
Remarquoins que même le Bouddhisme, voie vers une libération psychique plutôt que religion, et qui ne connaît pas de Dieu comporte, dans la plupart de ses formes les plus répandues et populaires, d'innombrables images et figures à vénérer.
Quant à l'Islam, il a porté l'interdit qui pèse sur les représentations humaines et divines à éxtrême, au point que certains de ses fidèles sont prêts à tuer même les infidèles (c'est-à-dire les non croyants et les croyants d'autres religions) pour sa transgression. Interdit de la représentation qui est évidemment vu par les autres comme une expression en négatif d'une idolâtrie encore plus profonde.
Après tout, ne pas être idolâtre du tout en religion consisterait à ne pas faire de différence entre les images religieuses et les autres, ce qui n'est probablement possible que pour les non croyants.

Écrit par : Mère-Grand | 13 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.