10 septembre 2012

Chronique de Normalie: noir c’est noir

Ce qui est bien avec un président normal c’est que ça ne secoue pas trop. Regardez François Hollande: pépère. Plan-plan. Je n’ai pas dit Rantanplan. François Hollande: Rantanpla... Un peu de respect!


hollande,france,jeux paralympiques,assia el Hannouni,coucou,changement,rantanplan,Trankwillos. Il est élu depuis quatre mois, son gouvernement est en place dans une France en état d’urgence, et aucune grande ambition n’a encore été formulée. Ah, les grandes ambitions, de celles qui font un Napoléon ou un De Gaulle! Terminé cette époque. Aujourd’hui on gère.

Ainsi lorsqu’il propose de réduire le travail à du temps partiel en cas de difficulté d’une entreprise, il propose moins de travail pour tous. Il gère la pénurie. D’accord cela fait moins licencier. Mais le problème n’est que déplacé. La défaite est admise avant même de s’être battu. C'est vrai quoi, pas la peine de se fatiguer pour les causes perdues. C’est ça, le changement.

Cool. Pas de vision. Rien pour donner envie d’investir en France. Les grandes vacances.

Ensuite ce qui est bien c’est qu’il n’arrête pas de rassurer. "Tout va mal mais je suis là et tout ira mieux". Paternaliste. Méthode Coué. L’angoissé qui refoule. C’est pas fatiguant. Il ne donne pas envie à la France. Lui donner envie de se battre? La motiver? Non mais ça va pas?!?!?!? Heureusement son ton ferme toute initiative.

A entendre sa manière de parler j’ouvre un oeil et je me rendors. Non, une chose m’inquiète: il recommence à hacher ses phrases. Il est en stress. Il décompense. Fanfrelande ne va pas bien malgré son air de Fernand Raynaud. Il fait semblant - un  as du déni, celui-là. Mais il flippe.
hollande,france,jeux paralympiques,assia el Hannouni,coucou,changement,rantanplan,
Enfin une bonne chose: il a repris du poids. Parce qu’il y a un an, il faisait peur à voir. Un rocker qui aurait abusé. Mais avec ses yeux de chien battu ça rassure.

Notez, il a encore de l’humour. De l’humour noir. Par exemple, sa sortie avec la médaillée d’or française aux jeux paralympiques, Assia El Hannouni. Il a parlé avec elle sous l’oeil de la caméra. Enjoué et taquin, il lui dit qu’il lui a fait coucou de loin, joignant le geste de la main à la parole.

Sauf qu’elle ne voit rien. Aveugle. Dans le noir. Et il le sait. Forcément. Encore heureux qu'elle n'est pas sourde en plus. Quoique que. Elle n'aurait pas entendu.

Fanfrelande fait de l’humour noir. Ou un dérapage narcissique. A trop vouloir se faire voir comme normal par la caméra on dit des conneries.

Le président sympa, le président normal, fait coucou de la main à une femme dans le noir. Je crois qu'il va pas bien. Il est dans le noir lui aussi.

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir.



23:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hollande, france, jeux paralympiques, assia el hannouni, coucou, changement, rantanplan | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.