07 septembre 2012

Fin du monde reportée?

Le ciel semble avoir un agenda très chargé et quelque peu imprévisible. L’an dernier déjà la comète Elenin, supposée déclencher des éruptions volcaniques et des tremblements de terres en masse partout à la fois, n’a réussi qu’à faire virevolter quelques particules égarées dans le grand ciel noir.


Comet_Elenin.pngC’était un épisode amusant: une simple petite comète prenait des allures de monstre galactique. Les descriptions les plus fantaisistes circulaient sur le net, démontrant surtout l’ignorance en astronomie des vendeurs d’apocalypse.

Des gens ont gagné de l’argent avec cette faribole: j’ai vu passer un document sur papier glacé proposant un stage de préparation à la fin du monde et au «changement de conscience» dû aux nouvelles énergies cosmiques qui allaient traverser notre bonne vieille Terre. L’escroquerie à la fin du monde est un grand classique, et les rayons cosmiques frappent en permanence notre planète et contribuent à la formation des nuages. Le Cern étudie cela de près dans l’expérience Cloud. Rien de nouveau sous le soleil, à part une bonne dose de brume dans la tête des malheuristes.

Mais pourquoi la comète découverte par l’astronome russe Leonid Elenin a-t-elle accédé à une telle notoriété? Un bout d’explication trouvé sur le net: «dans le film de 1998, «Deep Impact» , où la Terre est menacée par une comète, c’est un astronome amateur qui découvre la comète. Son nom est LEO Biederman et sa découverte se produit 1 an avant que le public soit averti du danger de cette comète… Le gouvernement utilise un mot codé pour signifier, à l’interne, la menace de la comète: « ELE » (Extinction Level Event)…». Il n’en faut pas plus.

En 2012, entre le 21 et le 23 décembre, vous le savez probablement si vous avez lu les journaux depuis moins de 5 ans, la planète Nibiru devrait entrer en collision avec la Terre et la détruire totalement. Elenin a d’ailleurs été suspectée d’être Nibiru. Fausse piste. D’autre part un alignement de la terre et du soleil avec le centre de la galaxie devrait entraîner des forces de marées cosmiques et faire craquer la Terre de toutes parts.

Sauf que cet alignement se reproduit deux fois par année depuis le début du système solaire et que la terre est toujours intacte.

Revenons à Nibiru, appelée aussi planète X (X pour inconnue ou pour dixième planète du système solaire). Il s’agirait d’une planète lointaine dont le cycle autour du soleil serait de nibiru-in-the-sky1.jpg3’600 ans. Elle aurait été répertoriée par les Sumériens. Il y a peu elle se serait cachée derrière Pluton pour ne pas se faire voir. D’autres en parlent aussi comme d’une supernova. Là il faudrait savoir: une planète ne peut pas être une supernova. Seules certaines étoiles virent en supernova. Et les deux plus proches sont Betelgeuse et Eta Carina, dont l’explosion pourrait intervenir prochainement (enfin... entre maintenant et dans des milliers d’années). D’autres suggèrent également une naine brune. Qui, bien que naine, aurait quand-même une taille supérieure à celle de Jupiter. Difficile de se cacher derrière Pluton le gringalet. La naine brune connue la plus proche de nous est à 13 années lumière. Très loin du système solaire, donc.

Quelques vidéastes et photographes auraient vu Nibiru! Ils proposent des images d’Egypte, d’Antarctique et d’ailleurs avec cette prétendue planète dans le ciel. Si elle est autant visible en image (sans que ce soit un effet d’optique ou un trucage, ou que l’appareil n’ait fumé la moquette) elle doit l’être pour les télescopes. D’autant plus que la grosseur suggérée par les images la situerait déjà autour du soleil et plus proche de nous que Vénus. Pourtant aucun télescope ne l’annonce.

Qu’à cela ne tienne: on ajoute un peu de parano complotiste, on accuse la Nasa de nous cacher la réalité, et l’on continue gaiement à surfer sur ses croyances. Mais la Nasa n’est pas la seule agence. Et des milliers, des dizaines de milliers d’astronomes amateurs, très compétents, bien équipés, scrutent le ciel quotidiennement. Ce sont souvent eux qui repèrent en premier une comète ou un astéroïde. Alors une planète! Ils l’auraient vue depuis longtemps. Or à trois mois et demie de la supposée fin du monde, Nibiru est invisible. Faut qu’elle fonce si elle veut être là à temps. Si elle existe.

On ne peut exclure la présence dans l’environnement proche du soleil, de corps célestes un peu gros susceptibles de se balader discrètement. Nous n’avons peut-être pas tout découvert avec tous nos télescopes et avec les calculs d’orbite des astrophysiciens. Mais les gros objets sont bien répertoriés. Bref, peu de chance d’avoir la fin du monde en décembre prochain. La date est reportée.

A quand? Ben, on ne sait pas trop. Il faut compter quelques années, le temps d ‘inventer une histoire liée aux planètes, d’écrire des livres sur le sujet, de truquer des vidéos, de faire un film et d’alimenter quelques nouveaux sites avec de nouveaux prophètes de l’apocalypse - ou les mêmes recyclés sous de nouveaux noms. A mon avis il faut au moins 5 à 10 ans pour refaire l’effet 2012.

10:34 Publié dans Science, société, Univers | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : nibiru, planète x, elenin, fin du monde, 2012, décembre, egypte, sumer, supernova, planète, étoile, terre, soleil | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je partirai plutôt du fait que

"ce n'est pas sous principe qu'une chose n'est pas visible de la majorité, qu'elle n'existe pas..." .

Les télescopes amateur sont fixé sur une certaine fréquence d'onde, tout comme d'ailleurs une grosse partie des télescopes pro, ce qui veux dire que si tu ne regarde pas avec les outils adapté à certaines fréquences vibratoire, tu ne voix rien.

c'est d'ailleurs pour cela que la NASA à envoyé, il y a peu, un télescope qui balaye l'espace avec d'autres fréquences d'ondes, afin de capter des images jusqu'alors inaccessible aux autres télescopes.

Pour ce qui est d'une dite "fin du monde..", ce n'est pas une fin de monde, mais celui d'un état de conscience, et toute fin amène un début d'autre choses.

Pour ce qui est des catastrophes, la terre à toujours eu des cycles de transformation interne et par ce fait externe, si nous regardons avec un regard détaché de toute idées déjà arrêté, nous pouvons remarquer que depuis 2010 il y a une augmentation des phénomènes tectonique volcanique etc, de plus en plus fort et régulier dans le temps, et cela partout sur le globe.

Certain(es) pourraient me dire que cela à toujours était, certe c'est indéniable, mais nous pouvons aussi remarquer que, depuis 3 ans, la force des tremblements augmente, ainsi que par effet résonance, que le nombre de volcan actif (de plus en plus gros) est incomparable comparer aux 300 dernières années.

Cela laisse à réfléchir quand même, pas dans le sens d'une fin du monde, mais plutôt dans le sens d'un changement de la manière de vivre et de penser, donc d'un changement d'un état de conscience.

Écrit par : mani | 07 septembre 2012

De plus, il existe de plus en plus de recherches qui attestent le fait que les astres ont une influence énergétique sur la terre, le climat, et tout formes de vies sur et en elle, le microcosme et le macrocosme étant en interdépendance énergétique et vibratoire.

Si tu cherche, tu remarqueras qu'en cette année 2012 il y a des alignements planétaire remarquable, qui ont lieux tout les 28000 ans.., (ce qui soit dit en passant est exceptionnel à étudier pour tout chercheurs pro), et il est à noter que ceux ci auront une influence énergétique certaine sur et en la terre.

Alors de la à dire quel seront ces influences..., rien ne sert de spéculer sur l'inconnu à venir, autant vivre l'instant présent, c'est en lui seul que nous pouvons en gouter ces fruits d'éternité.

Écrit par : mani | 07 septembre 2012

@ Mani:

Les télescopes classiques sont très bien outillés pour voir le visible, là où ils devraient voir Nibiru si elle y était. Pas besoin d'infrarouge ou d'autres longueurs d'ondes particulières qui servent à étudier d'autres choses, ou à voir des aspects particuliers de ce qui est déjà capté dans le visible. Si Nibiru est une planète, ou même une naine brune, et qu'elle soit dans les parages, elle devrait être visible. D'ailleurs les images (il y en a d'autres que celles que j'ai mis dans le billet) la présentent comme visible: tout le monde devrait la voir.

L'argument des télescopes ne tient pas.


L'alignement planétaire: rien d'extraordinaire. On peut imaginer un très faible phénomène de marée du à l'attraction combinée des planètes, mais si faible qu'il n'agit pas sur les liquides. Comment agirait-il alors sur les solides (plaques tectoniques)? Après, le mot énergétique veut dire tellement de choses qu'il est difficile de lui attribuer ici un sens particulier sans plus de précisions. Et une telle influence devrait être quantifiable et mesurable pour influer sur la croûte terrestre. Mais je ne vois pas de référence permettant d'aller dans ce sens.


Sur l'augmentation du nombre de volcans actifs et de leur grosseur, le passé montre des périodes tellement plus volcaniques que la nôtre que l'on est en réalité en période plutôt calme, même avec quelques variations. Il suffirait d'ailleurs de remonter à Santorin, au Tambora ou au Krakatoa pour voir des volcans atteindre des éruptions extrêmes.

Les tremblements de Terre sont assez régulièrement très puissants. Sinon comment la Pangée se serait-elle séparée pour faire plusieurs continents distants les uns des autres? Il semble que les tremblements de terre non extrêmes (moins de 6-8) ne suffisent pas à dégager toutes les tensions des plaques, ou provoquent des tensions là où l'on n'en connaissait pas - ce qui s'est passé au Japon en 2011 d'après ce que j'ai lu: la région du tremblement n'était pas un lieu connu pour être particulièrement menaçant.

Après un tremblement majeur, qui déplace les fonds marins et les plaques sur des dizaines de mètres, d'autres zones de tensions se manifestent et doivent être purgées, d'où le possible accroissement des tremblements après un majeur, ce pendant quelques années.


Sur la question du changement de conscience ou de mode de vie, c'est une chose si difficile à apprécier que je ne la trouve personnellement pas quantifiable, et surtout pas sur une courte période. La révolution françaises n'a pas fondamentalement changé la structure hiérarchique verticale des sociétés humaines, par exemple.

Écrit par : hommelibre | 07 septembre 2012

coucou Homme Libre,
Niburu est une planète fourbe en fait, elle se rend invisible pour le commun des mortels, pour l'apercevoir faut un breuvage spécial bio, dont seul quelques grands druides en ont le secret,lol!!!par contre suis pressée de voir les Annunakis, surtout que je sais que ce sont des mâles célestes ;))),
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 07 septembre 2012

Coucou Sarah,

Je vous retrouve bien là: toujours prête à vous sacrifier avec enthousiasme pour la science et même à étudier de près le mode de fonctionnement des mâles célestes et de leur manne céleste... Attention aux tremblements de corps.

Quel talent! Quel sens du don de soi, Sarah... Je suis admiratif!

:-)))

Bizzzouxxx!!!

Écrit par : hommelibre | 07 septembre 2012

Les secrets du Kali Yuga : le retour de Nibiru

Le grand problème de la littérature ésotérique, c'est qu'elle est rédigée dans un style tellement alambiqué que personne n'y comprend rien. Les spiritualistes maitrisent l'art de noyer le poisson en recourant au cryptage symbolique, aux allusions savantes et à une phraséologie qui rendent fastidieux tout éffort de compréhension.

Il est vrai qu'il ne faut pas donner de perles aux cochons, il est également vrai que certaines vérités ne sont pas bonnes à dire. La date de la fin du Kali Yuga fait partie de celles là. Si cette info était connue de la population, il s'ensuivrait des troubles inouïs, ce qui ne ferait que rajouter au problème.

Alors, on triche, on promulgue des durées extravagantes ou erronées, en tout cas jamais il n'est question de formuler clairement la date de cette fin de cycle.

Avant de poursuivre, il convient de se familiariser avec ces notions de cycles des âges appelés "yugas" dans la tradition hindoue.

Selon les données traditionnelles , l'histoire humaine s'articule autour d'un cycle appelé "Manvatara" qui dure 64 800 ans et qui se divise lui même en 4 âges, l'âge d'or (25 920 ans), l'âge d'argent (19 440 ans), l'âge d'airain (12 960 ans) et l'ére actuelle, l'âge de fer ou kali-yuga d'une durée de 6480 ans.

Chaque âge se distingue du précédent par une dégénérescence des êtres humains qui s'avilissent en laissant libre cours à leurs bas instincts

Source de l'image :
http://ridoux.fr/spip/spip.php?article122

La durée du Manvatara a pour base le cycle de précession des équinoxes d'une durée de 25920 ans appelé aussi "année platonique". La précession des équinoxes est due au lent mouvement de l'axe de rotation de la Terre (1° tous les 72 ans) , elle correspond au temps que mettent les constellations pour retrouver leur position d'origine (72 x 360= 25920).

Cette représentation de Shiva s'inscrit dans le cycle de précession des équinoxes

La plupart des gens auront un peu mal à ingurgiter ces données, ce qu'il faut retenir c'est que nous sommes actuellement à la fin de la dernière partie d'un cycle de 64 800 ans articulé à partir de la précession des équinoxes.

Cela signifie que bientôt le ciel astronomique aura le même aspect qu'il y a 25 920 ans. Il est vrai qu'on a du mal à imaginer quels cataclysmes pourraient en découler et susciter la fin du monde tel que nous le connaissons.

C'est qu'il faut encore creuser et utiliser nos méninges pour comprendre exactement de quoi il en retourne.

Rappelez vous que si les ésotéristes ont placé la barre si haut, c'est pour éviter que le premier venu s'empare de ces notions et les divulgue à la populace créant une immense panique, imaginez 1 milliard d'hindous éffrayés sautillants sur place comme des marsupulamis et vous aurez une vague idée de ce qu'il faut à tous prix éviter.

C'est le traditionaliste Réne Guénon qui va discrètement nous fournir des indices concernant la catastrophe finale quand il écrit à propos de la disparition de l'Atlantide :

"Quant au cataclysme qui y mit fin, certaines données concordantes semblent indiquer qu’il eut lieu sept mille deux cents ans avant l’année 720 du Kali-Yuga, année qui est elle-même le point de départ d’une ère connue, mais dont ceux qui l’emploient encore actuellement ne semblent plus savoir l’origine ni la signification."

La plupart des commentateurs s'accordent à dire que l'année 720 du Kaly Yuga est le point de départ du calendrier juif qui débute en -3761 av JC, ce qui fixe le début du Kali yuga à l'an - 4480 av JC.

Comme on l'a vu précédemment, le Kali Yuga dure 6480 ans, techniquement il s'est donc terminé très exactement en l'an 2000.

Ainsi, la fin du Kali Yuga correspondrait à la fin du second millénaire du calendrier chrétien, en ce domaine il est inutile d'invoquer une coïncidence, le calendrier crée par le Vatican répond à la même exigence que ceux des autres civilisations :

fixer par delà les siècles la date du changement d'ére.
(Et apparament les pontes du Vatican sont tellement impatients qu'ils se sont offerts un telescope à 120 millions de dollars pour être sûrs de ne rien rater)

Nous sommes donc actuellement à cheval entre 2 ères, les années qui nous vivons doivent être considérées comme un infinitésimal point de contact entre 2 grandes sphères.


L'autre point intéressant à relever, c'est que d'après les données traditionnelles fournies par René Guénon, la submersion de l'atlantide aurait donc eu lieu 6480 ans avant le début du Kali Yuga (7200 -720) soit exactement au milieu de l'âge d'airain vers -10960 av JC.

Comme en ce domaine, il ne peut y avoir de hasard, cela signifie qu'il existe forcément un dénominateur commun entre la chute de l'atlantide et la durée d'un yuga dont la base est je le rappelle de 6480 ans.

Réné Guénon indique discrètement la voie à suivre car les données qu'il cherche à communiquer doivent rester secrètes.
Seuls ceux qui en sont dignes saurons déceler cette info cruciale parmi un enchevêtrement de fausses pistes :

Quelque chose en rapport avec la submersion atlantéenne pourrait être également la cause de la catastrophe finale qui marque la fin des âges. Cette cause commune est corrélée au cycle de 6480 ans.

La question est de savoir quel phénomène peut avoir un tel cycle.
Comme on l'a vu précédemment, ce cycle de 6480 ans est lui même à la base d'une "roue des âges" constituée autour du cycle de précession des équinoxes d'une durée de 25 920 ans (6480 X 4)

Il n'est donc pas interdit de penser le cataclysme final pourrait avoir une origine céleste, le soleil peut être en cause mais également une comète ou un astre.

Admettons qu'il s'agisse d'un astre qui viendrait nous visiter à intervalles réguliers causant d'immenses dévastations comme l'extinction soudaine des mammouths (basculement des pôles), la submersion de l'atlantide (fonte des calottes glaciaires) et le déluge (idem).

Reste à définir sa période orbitale, elle pourrait être soit de 6480 ans, voire pourquoi pas ?, de sa moitié, 3240 ans, ce qui nous ramènerait à l'époque de Moïse et aux 10 plaies qui frappèrent l'égypte il y a 32 siècles de cela.

Encore une fois, faut il voir la main du hasard ou est ce que les faits imprègnent la mémoire collective de telle manière que celui qui cherche finira par trouver ? Autrement dit, est ce que l'histoire de l'exode des hébreux pourrait avoir été formulé afin de fournir des informations cruciales sur le déroulement du cycle de catastrophes ?

Examinons cette hypothèse, même si le texte de l'exode ne mentionne pas d'astre menaçant dans le ciel (ce serait bien trop facile), il existe d'autres témoignages que le récit biblique, le manuscrit de Kolbrin est de ceux là, et il décrit sans équivoque l'exode des hébreux lors de l'apparition d'un astre enflammé : le "destructeur".

De ce point de vue, les 10 plaies qui frappèrent l'Egypte doivent être considérés comme les effets de cet astre sur notre planète.
Là où le commun des mortels ne voit qu'un conte antique qu'Hollywood accommodera à sa sauce, celui qui raisonne y verra le mode d'emploi des péripéties à venir.

Au fait, Moïse exista et l'exode fut tout à fait réel, on a même redécouvert l'endroit où la mer s'ouvrit en 2.

Si ces hypothèses se vérifient, à savoir qu'un astre avec une période orbitale de 3240 ans causerait divers cataclysmes, non seulement les plaies qui frappèrent l'Egypte doivent se retrouver dans le texte de l'Apocalypse (qui est censé raconter la fin du cycle actuel ) mais nous devrions également commencer à en percevoir quelques unes puisque cet astre serait d'ores et déja de retour dans notre système solaire.

La liste des dix plaies d'Égypte :

-Les eaux du fleuve changées en sang
-Les grenouilles
-Les moustiques
-Les mouches (ou les taons) ou les bêtes sauvages
-La mort des troupeaux
-Les ulcères
-La grêle
-Les sauterelles
-Les ténèbres
-La mort du premier né

Source Wikipédia

Il suffit de comparer le texte de l'exode avec celui de l'apocalypse, pour retrouver à quelques variantes prés, la liste de ces fléaux.
Une recherche rapide suffit pour vérifier que "les eaux changées en sang", moustiques, sauterelles, ulcères, bêtes sauvages, grêle, ténèbres et mort des nouveaux nés sont également consignés dans la prophétie de l'apocalypse.

http://www.bibleetnombres.online.fr/apocalyp.htm

Si on peut tracer d'évidents paralléles entre le texte de l'exode et celui de l'apocalypse, pour parfaire la démonstration, il faut que l'on commence à percevoir les divers signes et fléaux qui y sont décrits.
Un bref aperçu de l'actualité suffira à s'en convaincre :

-Les "trompettes" retentissent un peu partout dans le monde, ces sons étranges sont générés par le flux solaire.

-Des hécatombes animales inexpliquées sont signalées tous les jours.

-les eaux des fleuves prennent la couleur du sang, officiellement aucune explication n'est avancée, un savant suggère une pollution par une forme de vie extraterrestre.

-les tremblements de terre deviennent plus fréquents et plus puissants.

En conclusion, ce qu'il faut tout d'abord retenir, c'est que les périodes d'extinction de masse comme la chute de l'Atlantide, l'exode des hébreux et la fin des temps sont rythmées par une cause commune, un astre dont la période orbitale serait d'environ 3240 ans.

Nous entrons actuelement dans la période où ses éffets sur le climat térrestre commencent à se faire ressentir.

L'autre fait important que l'on peut observer en étudiant le systéme du Manvatara de la Tradition hindouiste , c'est que cette fois ci, la fin de cycle semble coïncider avec le terminus d'un cycle encore plus grand basé sur la précéssion des équinoxes et d'une durée totale de 64 800 ans.

Si l'on en croit les traditionnalistes, le terme de la catastrophe finale coïncidera avec une impulsion salvatrice qui restaurera l'äge d'or. La bible affirme la même chose quand elle parle de "la Jérusalem qui descend du ciel". Au vu des données traditionnelles, il semblerait donc que la Terre ait rendez vous avec 2 évenements de nature céleste, l'un pour le pire, l'autre pour le meilleur...

Écrit par : mani | 13 septembre 2012

autre petite choses en passant.... :

En 2010, des astronomes ont affirmé avoir découvert une naine brune aux confins du système solaire.

http://www.brujitafr.fr/article-en-2010-des-astronomes-ont-affirme-avoir-decouvert-une-naine-brune-aux-confins-du-systeme-solaire-109999243.html

Écrit par : mani | 13 septembre 2012

aller juste voir ici, mais peu être que l'anglais vous rebute en vote recherche d'informations... :

http://www.end-times-prophecy.org/animal-deaths-birds-fish-end-times.html

Écrit par : mani | 13 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.