05 septembre 2012

Tête de turc n'amasse pas mousse

Qui lui jetterait la pierre? Pas les féministes. Elles en font leur héroïne. Elle incarne la tragédie antique jusque dans le sang. Son histoire roule autour de la Terre comme un mantra sinistre et libérateur. Encore une situation qui déroute l’ordre poli du monde.


turquie_viol_decapitation.jpgDes têtes tombent ces jours. Sous les coups du bourreau en Arabie Saoudite, ou trois condamnés ont été décapités en deux jours. En Syrie où un reportage cite un massacre à la tronçonneuse par l’ASL. Et puis celle de ce turc qu’une femme a rendu célèbre malgré lui quand elle a apporté sa tête sur la place de son village. Mort, il est le turc sans tête.

D’un tel fait la presse ne dit que très peu de choses. Il faudrait enquêter, vérifier. Faute de pouvoir le faire on peut imaginer. On est en Turquie, dans la région de l’Anatolie. Dans un village un soldat fait des propositions sexuelles à une jeune femme mariée. Elle refuse. Cela dure jusqu’en janvier 2012 où l’homme passe à l’acte. Alors que le mari de la jeune femme travaille dans le sud du pays, le soldat fait irruption chez elle et la contraint à un rapport sexuel sous la menace de son révolver.

Par la suite il revient chaque semaine quand le mari part quelques jours travailler, et à chaque fois il abuse d’elle. Il menace de tuer ses enfants si elle crie ou révèle les faits. Il aurait pris des photos d’elle nue et menaçait de les envoyer à ses parents si elle se refusait à lui. Elle devient même enceinte de son agresseur. Elle est aujourd’hui au cinquième mois de grossesse.

La semaine dernière elle s’est fait justice. Armée d’un fusil de chasse selon les uns, d’un révolver selon d’autres, elle tire à plusieurs reprises sur son agresseur, dont plusieurs balles dans les parties génitales, et l’achève en le décapitant dans le jardin d’une voisine où il était tombé. Là les versions varient: la décapitation est provoquée par une balle de fusil selon certaines sources, selon d’autres elle découpe la tête avec un couteau. A ce stade cela n’a plus d’importance. Il fallait mettre fin à son cauchemar.

Puis elle apporte la tête de turc sanglante sur la place du village et la lance devant les habitants. La tête roule et s’arrête à leurs pieds. Pas de mousse dans ses cheveux: ce n'est pas la tête d'un vaillant chevalier vaincu par l'ombre. Elle, elle retourne chez elle. La police, avertie par les habitants, vient la chercher. Elle dit aux policiers:

«Voici la tête de celui qui a joué avec mon honneur. Tout le monde aurait insulté mesDécap2.jpg enfants. Désormais, personne ne pourra le faire. J'ai lavé mon honneur. Les gens parleront de mes enfants comme étant ceux de la femme qui a lavé son honneur».

Depuis des associations féministes turques la soutiennent, lui ont payé un avocat et son histoire est hissée en symbole de la résistance à l’agression. Dans l’esprit de beaucoup la mort du violeur est méritée et personne ne songerait à jeter à cette femme la première pierre. Elle risque pourtant la perpétuité. Car c’est un crime. Crime contre crime.

Les juges tiendront compte des circonstances. Ils devront aussi étudier comment elle a pu en arriver là. Comment un homme a pu venir impunément chez elle toutes les semaines, dans un village aux maisons collées les unes aux autres, alors qu’elle a des enfants à la maison.

Aurait-elle pu faire quelque chose? On n’en sait rien. Dans certaines régions une femme violée risque sa peau. En tuant son agresseur elle est allée au-delà des normes sociales et culturelles. Elle atteint l’olympe des héros dont le comportement ne peut plus être jugé par les lois des humains normaux. Elle est sublime, forcément sublime, aurait peut-être écrit Marguerite Duras. Le meurtre qu’elle a commis est vu comme une justice réelle, et comme une libération. Je ne partage pas ce point de vue mais je ne suis pas à sa place.

Déjà fleurissent des commentaires sur certains forums. Comme celui-ci:

«A travers son geste, c’est le machisme, les inégalités salariales persistantes H/F, les discriminations à l’emploi, et toutes les violences faites à la Femme qui sont décapités.
Une Femme qui agit pour le bien de l’Humanité, comme c’est toujours le cas.»

Elle devient donc malgré elle le sauveur des femmes. Elle qui voulait seulement mettre fin à sa propre souffrance, endosse même l’inégalité salariale!

Sans doute sera-t-elle une héroïne pour longtemps. Si l’histoire s’est déroulée comme décrit personne n’osera lui jeter la pierre. Elle a tué, certes. Cruellement. Cruauté contre cruauté. Paradoxe de ces situations hors normes où l’on comprend le meurtrier, où l’on soutient le crime parce qu’il apparaît comme juste.

Peut-être faut-il des situations aussi extrêmes pour parfois éveiller les consciences. Des situations qui collisionnent si fort l’ordre poli du monde que celui-ci n’en sortira pas intact.

14:42 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : turquie, viol, décapitation, tête, turc, pierre | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Elle qui voulait seulement mettre fin à sa propre souffrance, endosse même l’inégalité salariale!"

MDR MDRRRR. Il n'y a pas lieu de rire mais je ne puis réagir autrement en lisant celui que vous avez relevé sur un forum.

Décidément, vais finir par croire que le net a rassemblé tous les imbéciles sur cette terre!


Heureuse John, de vous revoir faire surface.


IP à relever svp. Merci!

Écrit par : Patoucha | 05 septembre 2012

Légitime défense. Et point barre.

Tant qu'il y aura des mecs qui se croient tout permis. La domination masculine a frappé une fois de plus, mais la victime a décidé de ne plus etre victime. Qu'est-ce qu'il disait déjà La Boétie...

Écrit par : Atchoum | 05 septembre 2012

C'est dégueulasse ce qu'il a fait .
C'est dégueulasse de la montrer comme une héroïne.
Un traitement sobre aurait été de bon ton .

Super , bientôt en France on pourra buter les machos car ce sera un symbole de lutte face à l'oppression !
C'est pas aux USA où des nanas se retrouvent sur un plateau TV et se marrent comme si c'était normal d'un mec à qui sa nana à coupé les c****ouilles pour l'avoir trompée ?

Écrit par : nemotyrannus | 05 septembre 2012

@ Atchoum:

J'adore la philosophie vite fait bien fait. Par exemple: "La domination masculine a frappé une fois de plus". C'est bien, on comprend vite, pas besoin d'avoir fait Science Po. C'est comme Maïté: c'est pas marqué Bécasse sur son front. Simple, efficace.

Le portrait type de madame Domination Masculine est donc: cheveux foncé court, type hominien. Signe particulier: raccourci.

...

Le criminel n'engage pas LES hommes en faisant ce qu'il fait. 99,99... % des hommes ne sont pas des violeurs. Ils ne peuvent donc être représentés par ce criminel dont l'acte n'engage que lui-même. Ils ne sont pas d'accord avec ce genre de crime. 99,99... % des hommes ne sont donc pas de la famille de madame Domination Masculine.

De même que 99,99... % des femmes ne sont pas de la famille de madame Mère Infanticide.

Écrit par : hommelibre | 05 septembre 2012

@ Nemotyrannus:

"Un traitement sobre aurait été de bon ton".

Pas sûr.

Écrit par : hommelibre | 06 septembre 2012

99% des males jouissent de leur domination. Le viol n'est qu'un mode de domination parmi d'autres. Un mode certes extreme. Il y a d'autres exemples plus softs: ménage, cuisine, lavage, repassage, descendre les poubelles, etc. C'est d'autant plus vrai dans les pays musulmans. Mais je suis désolée d'avoir toucher un point hypersensible, apparemment, pour avoir suscité une réaction si... dominante.

Écrit par : Atchoum | 06 septembre 2012

"«A travers son geste, c’est le machisme, les inégalités salariales persistantes H/F, les discriminations à l’emploi, et toutes les violences faites à la Femme qui sont décapités.
Une Femme qui agit pour le bien de l’Humanité, comme c’est toujours le cas.»

les délires féministes habituels complétement déconnectés de la réalité, le machisme où ça

mon épouse fait du toilettage canin à domicile 60 km autour de roanne, depuis 3 ans, c'est extrément rare quand elle voit un couple où ce n'est pas la femme qui porte la culotte, beaucoup sont rarement chez eux ils sonts au bistrot aux boules où à la chasse pas préssés de retrouver leurs mégéres, qu'elque unes de ces clientes sonts insuportables, quelques hommes se risquent quand elles vonts vraiment loin à un ça suffit c'est assez !!! et quand ils osent venir converser avec mon épouse prés de son camion la mégére sort de la maison et ils se fonts vertement rabrouer, et cette réalité empire prés de roanne où il y a plus de moyens, où la mentalité est plus citadine et moins campagne profonde.

les inégalités salariales quand on s'intéresse de prés au sujet, on arrive pas à les trouver, aucune quantification fiable de leur existence, la discrimination à l'embauche actuellement la réalité serait plutôt dicrimination positive donts bénéficient les femmes.

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article331

"et toutes les violences faites à la Femme " et les hommes en subissent bien autant de violences et ce n'est pas pris en compte, que les violences psychologiques donts se gaussent tant les féministes soient réellement comptabilisées correctement et on aura des surprises.

Écrit par : leclercq | 06 septembre 2012

Atchoum: vous parlez des hommes, de ce que vous leur attribuez mais que dans la majorité ils ne valident pas, vous parlez pour eux: cette volonté de contrôler les hommes par le langage est une attitude classique de domination.

Ménage, cuisine, poubelle: vous avez décidé à la place des gens de comment ils doivent vivre où ils peuvent encore décider par eux-mêmes? Ces tâches stupides, aliénantes, dignes des esclaves, comme la cuisine ou le ménage, sont bien évidemment des choses à faire disparaître et déléguer à des esclaves payés pour. Quelle honte pour l'humanité. Vu comment certaines femmes s'en plaignent, je ne vois pas pourquoi les hommes devraient s'y mettre: c'est visiblement le signe de l'aliénation.

Au fait vous avez des preuves de la supposée domination masculine? Ou c'est seulement un évangile que vous ânonnez?


Allez, quelques infos pour méditer sur la violence féminine qui est, symétriquement, forcément, une domination féminine si je suis votre logique:

Une femme poignarde son mari suite à un désaccord sur The Voice

http://www.melty.fr/une-femme-poignarde-son-mari-suite-a-un-desaccord-actu104538.html


http://www.pvr-zone.ca/jaimenti.htm

Écrit par : hommelibre | 06 septembre 2012

Je ne pleure pas la mort de cet individu, c'est clair, je n'érige pas non plus une stelle en l'honneur de cette femme. Je pense qu'elle a fait ce qui lui semblait être la seule solution pour en finir avec son bourreau. Je préfèrerais qu'un vrai débat soit lancé sur l'honneur des femmes bafoué dans certains pays et comment faire évoluer les mentalités pour qu'une victime ne devienne pas coupable lorsqu'un viol l'a frappé, ce qui est encore le cas dans certains pays. Je ne peux être d'accord avec les commentaires de Atchoum non plus qui laisse à penser que le mâle reste dominant de nos jours. De ce que j'ai pu comprendre de certains de mes amis, il en existe beaucoup qui peine à trouver leur place face à des femmes de plus en plus castratrices. Il y a des salauds certes, et il est vrai que les médias et l'actualité tend à confirmer que les viols, les agressions sont plus le fait d'hommes mais il y a aussi de réelles souffrances chez les hommes. Pour l'histoire, je soutiens actuellement un homme, papa de 3 enfants qui est mon voisin qui a vécu l'enfer avec sa femme que je connais et je me porte à l'entière disposition de l'avocat de ce papa pour qu'il ressorte digne de son divorce, qu'il ne soit pas plumé financièrement comme c'est souvent le cas et qu'il obtienne la garde pleine de ses enfants. Non, les hommes ne sont pas toujours dominants et certains sont totalement perdus sous la domination de certaines femmes.

Écrit par : vali | 06 septembre 2012

Bonjour Vali,

"pour qu'une victime ne devienne pas coupable lorsqu'un viol l'a frappé":

c'est fondamental. Il y a un vrai travail sociétal à faire sur cette injustice.

Écrit par : hommelibre | 06 septembre 2012

"99% des males jouissent de leur domination. "

comment est-ce possible d'être à ce point déconnectée de la réalité, j'ai du mal à comprendre.

Écrit par : leclercq | 07 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.