05 septembre 2012

Le pot de confiture de Christian Varone

Le magistrat ira-t-il en prison? La pierre ramassée à Antalya n’a pas fini de peser dans la valise politique du chef de la police valaisanne. La RTS dévoile aujourd’hui que le procureur turc en charge de l’accusation demande la condamnation de Christian Varone.


christian varone,vacances,pierre,antalya,antiquité,valais,procèsLa légèreté de M. Varone dans sa défense depuis son retour en Suisse ne plaide pas en sa faveur. La simple possibilité qu’il n’ait pas vu que la pierre était sculptée et ornée est invraisemblable. Revenant du site antique d’Antalya il dit avoir regardé rapidement. Même rapidement on voit que la pierre n’est pas un caillou lambda et l'oeil devrait être sensibilisé. Donc sur ce point sa défense est peu crédible. Et sa stratégie médiatique a été celle du gamin pris la main dans le pot de confiture, même si l'on peut comprendre son malaise après sa fin de vacances mouvementée. C'est terrible les pots de confitures, parfois. Ça vous colle aux doigts pire qu'un sparadrap.

Les valaisans décideront librement s’ils veulent de lui au Conseil d’Etat. C’est leur affaire et si aucune loi ne s’y oppose il n’y a rien à redire. Par contre monsieur Varone est dans une situation pour le moins cornélienne. Avec l’annonce d’une demande de condamnation sa marge de manoeuvre se réduit singulièrement. Rien n’est joué et rien ne dit qu’il sera effectivement condamné, mais on va voir de quelle trempe est cet homme.

Soit il se rend en personne au procès. Ce serait grand. Il affronterait le danger, prendrait un vrai risque personnel, assumerait ses actes. Il devrait prouver sa bonne foi. Ce qui, au vu de la pierre, ne va pas être du nougat. Quel serait le risque en cas d’une condamnation? La Turquie est très attentive à la préservation de ses biens. Des millions de touristes prenant chacun une pierre par année, et l'on reconstruit les sites archéologiques à l'étranger! - laissant un désert dans le pays d'origine. Selon le site d’information officielle du gouvernement français:

«Les autorités turques exercent une grande vigilance pour empêcher l’exportation de biens culturels et d’antiquités de plus d’une centaine d’années. Outre la confiscation des objets en cause et une condamnation ultérieure à une peine pouvant aller de cinq à dix ans de prison...»

«En août 2009, un touriste résidant en Europe a été condamné, après trois mois et demi de détention préventive, à un an et trois mois d’emprisonnement et 1.700€ d’amende. Il avait acheté pour la somme de 20€ une petite pièce de marbre sculptée à un marchand ambulant.»

Le statut de chef de la police complique l’affaire. Elle lui donne une forte visibilité et une exemplarité. La Turquie joue aussi une partie de sa respectabilité. D’ailleurs la mise en scène est efficace, depuis la photo de la pierre il y a quelques temps jusqu'au dévoilement de l’acte d’accusation aujourd’hui, on veut montrer l'importance de l'affaire pour le pays. Quitte à piétiner le secret de l’instruction. Aller au procès pourrait bien se terminer en cauchemar. Mais il ferait front et défendrait son honneur.

Soit il ne se rend pas en personne et se fait représenter, arguant d’obligations impératives dans son pays. On aura compris alors qu’il ne prend pas le risque. Et il passera, qu’on le veuille ou non, pour un lâche.

Il vaut mieux pour lui qu’il soit acquitté. Car tout autre résultat resterait comme une pierre dans son histoire, même si les valaisans l’élisent.

 

07:23 Publié dans Art et culture, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : christian varone, vacances, pierre, antalya, antiquité, valais, procès | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

On ne peut faire aucune confiance aux affirmations des autorités turques et rien ne nous prouve qu'il s'agit du "caillou" en question.

Lors de l'émission infra rouge j'ai enregistré les déclarations de Monsieur Castella qui fut une victime innocente des mafias turcs composés de sous-fifres, d'un juge et d'un avocat marron. Cela lui a couté des mois et 19'800 pour se libérer de ces tartuffes.

De notre côté nous devrions mettre la pression sur les immigrés turcs quels qu'ils soient, membre du PKK etc et en cas d'actes criminels ne pas hésiter à les expulser sans délai.

Écrit par : Les rives du bisse | 05 septembre 2012

@ Rives du Bisse:

Tout cela reste en effet hypothétique tant que le procès n'a pas eu lieu. Mais la défense de M. Varone reste un sérieux point faible. Je n'ai ni l'envie ni le plaisir de voir un homme attaqué ainsi, mais son attitude questionne.

Peut-être n'est-ce dû qu'à sa défense médiocre. Et je vois aussi que la justice turque fait sa mise en scène.

Pour la pierre, peut-être n'est-ce pas la bonne. Mais ne l'aurait-il pas vu et dit fortement si c'était le cas? Car si ce n'est pas la bonne alors il est victime d'un coup monté. Ce qui serait grave. Et là on comprendrait par exemple qu'il ne veuille pas assister à son procès.

Écrit par : hommelibre | 05 septembre 2012

perso j'y crois pas et je m'amuse à trouver dans l'article comme une mise en garde,attention les bilieux le ciel vous a l'oeil,les reins fragilisés sont visés et les colères trop refoulées peuvent être sources de lithiase rénale
Seul on s'amuse comme on peut dans un monde qui ne sait plus quoi inventer ou pour salir ou juste pour se défouler mais en essayant de faire craindre le pire comme éventuellement faire mettre à la porte une personne innocente grâce à un savant montage vidéo.A croire que seul l'abjecte devient la raison essentiel de vivre pour les plus décérébrés

Écrit par : lovsmeralda | 05 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.