19 août 2012

La vague de chaleur contourne la Suisse romande

Bien sûr qu’il a fait chaud. Mais on n’a pas eu le pire - ou le meilleur selon que l’on est grenouille ou lézard. Les batrachiens ne sont pas des chats. Si l’on regarde la carte des températures en Europe de l’ouest on voit que les grosses chaleurs sont sur l’Espagne, le centre de la France, la Belgique, l’Allemagne et l’Italie. Les vaches auvergnates ahanent.


Mét19.8-1.pngMais la Suisse romande est relativement épargnée. A part une pointe locale de 35° à Sion le reste du territoire est dans le rouge plus que le pourpre. Comme si la masse d’air brûlant avait en partie contourné les Alpes et le Jura, tenant compte qu’elle suit un parcours du sud-ouest vers le nord-est.



On voit sur la carte des températures plus locales (image 2) que Versoix affiche 29° alors qu’Albens, à 60 kilomètres au sud, supporte 35°. Clermont-Ferrand atteint 38,5° à la même heure, soit à 16 heures, et Saint-Etienne 38,1°. méts19.8-4.pngLa température est donc plus élevée de 5 à 8 degrés à quelques dizaines de kilomètres.



On voit sur la carte 3 d’infoclimat.fr une grosse cellule orageuse au sud-est de la France à cheval sur la frontière italienne. D’autres orages ont éclaté sur les Pyrénées. L’Atlantique est squatté par un front plus frais qui a déjà passé sur la Bretagne.



Mét19.8-3.pngToutefois la situation n’évolue que très lentement si l’on compare la carte d’il y a deux jours avec la carte 4 d’aujourd’hui. Xénja fait du sur-place. Elle n’a rien d’un tchouk-tchouck. Achim s’éloigne paresseusement et glisse doucement de la Belgique vers la Tchéquie et les Balkans.



La température sera donc encore élevée demain.




Un proverbe météo pour terminer:Mét19.8-2.png

«Un homme, c'est comme le temps qu'il va faire ... On peut tenter ce qu'on veut, impossible de le changer.»


Et ceci:

«Au Groenland, deux Esquimaux regardent la neige qui tombe à gros flocons. - Je crois, dit l'un, que nous allons avoir un Noël blanc. - Oui, dit l'autre. D'ailleurs nous avons eu déjà un printemps blanc, un été blanc et un automne blanc.»

 

Et enfin, c'est aujourd'hui la nouvelle Lune. Si vous avez une vieille lune dans votre entourage c'est le moment d'en changer. Sauf si c'est un homme (voir plus haut).


Images infoclimat.fr, cliquer pour les agrandir.

21:44 Publié dans Météo | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : ciel, météo, chaleur, lune, soleil, alpes, jura, orage, suisse, lézard, grenouille, belgique, geneve | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Mon oeil ! La vague contourne rien du tout ! Je crève de chaud, John !

Écrit par : Victor Winteregg | 20 août 2012

Hé, mais c'est 5 à 8° de plus tout autour! Mais on a quand même chaud, yes!

Écrit par : hommelibre | 20 août 2012

HL, sans vouloir, voyez, Hein? Expéricence de science appliquée, empirique, voui. Si ce n'est déjà fait, demain, sortez, si, si, en tenue ignifugée remplie de glaçon. Puis achetez -ou volez, comme vous le sentez- un thermomètre. Puis fixer le à la fenêtre extérieure, mais vite, avant d'étouffer de chaud, ou de l'ozone! Fermez les volets, laissez mijoter... Et communiquez-nous les résultats. Parce que certian d'entre-nous vivant en Suisse-romande, voui, avons constater à 18h00,-au soir du 19-9-12- derrière les volets clos une températures de +40° centigrades! Pile!

Ensuite, si le coeur vous en dit, vous pouvez allez consulter les cartes -d'avant 1980- que nous avons scannées et publiées il y a deux notes...
Regardez bien "38° maximum absolu", et dans les cartes le maximum absolu n'est jamais atteint!
Bien à vous.
PS: Au cas ou vous ne rappelez pas le chemin du blog, pour cette fois, cliquez sur la siganture, ci-dessous.

Écrit par : Trio-Octet infernal | 20 août 2012

la vague de chaleur imite le nuage de Tchernobyl tout comme la chaleur humaine qui elle aussi a repris la poudre d'escampette,tous fauchés ils et elles reviennent encore tous plus bougons les uns que les autres.

Écrit par : lovsmeralda | 20 août 2012

@ Trio:

Cw n'est pas de jeu. Soit vous étiez sur une place très exposée, contre un mur, avec une verrière par-dessus, genre grosse bulle de chaleur bien localisée avec un thermomètre placé de manière à s'en péter une bulle, soit il faut que je recrute un réseau d'observateur en parallèle à infoclimat, weather, météociel, météosuisse pour mailler (faire des amilles...) davantage le territoire.

Décidément, même en météo certains ont plus que d'autres. C'est un scandâââle!


Mais où donc est placé votre thermomètre? Derrière des volets clos? Ce n'est pas un endroit fiable. La température des murs alentour se communique, celle de la pièce intérieure aussi. Or un mur peut être brûlant alors que l'air environnant affiche 5 ou 10° de moins.

"des mesures de températures prises sans précaution donneraient des valeurs qui dépendraient énormément de l'environnement du thermomètre : un thermomètre installé en plein soleil indiquerait une température bien plus élevée qu'un autre thermomètre installé 10 mètres plus loin, à l'ombre… La température mesurée par le thermomètre en plein soleil ne serait pas un bon reflet de la température de l'air, elle indiquerait surtout que le thermomètre reçoit de la chaleur du soleil.

Pour éviter cet inconvénient, les météorologistes mesurent la température dans des conditions standard, dans lesquelles le thermomètre est toujours dans le même environnement : il est placé dans un " abri météorologique " dans lequel il estprotégé du rayonnement solaire, mais aussi des intempéries. Cet abri doit être bien ventilé, peint en blanc, installé sur un sol gazonné, et la température est mesurée à 1,5 mètre du sol. "

http://education.meteofrance.com/jsp/site/Portal.jsp?page_id=12229&document_id=21794&portlet_id=56952

Et une image:

http://comprendre.meteofrance.com/content/2008/4/2702-43.jpg


Le maillage par les relevés sous abris est assez serré pour donner une image générale.

Ce qui peut advenir est alors très local et pas forcément représentatif de la réalité globale. En sens inverse il y a des accumulations de froid à la Brévine qui peuvent faire tomber la température à -30° ou -40°, alors que le reste du Jura est entre -10 et -15°.

Il y a eu aussi une poussée de température à 33° à Genève après que j'aie posté la carte. Mais nous n'avons pas eu le plus chaud.


Ce n'est qu'une observation amusante, pas une théorie sur le réchauffement ou le non-réchauffement.

A suivre dans mon nouveau billet: les grandes canicules du passé.

Écrit par : hommelibre | 20 août 2012

Les commentaires sont fermés.