16 août 2012

Julian Assange gagne une bataille

La décision est tombée: l’Equateur a décidé d’accorder l’asile politique au fondateur de wikileaks. Réfugié à l’ambassade à Londres celui-ci devrait théoriquement ne plus être extradé. Mais le gouvernement britannique persiste dans sa volonté. On s’achemine d’une manière ou d’une autre vers une épreuve de force.


julian assange,wikileaks,londres,équateur,viol,suède,anna ardin,féminisme,etats-unis,paix,angleterre,accusation,On se souvient des raisons troubles qui ont conduit à son arrestation. D’un côté une accusation de viol - selon une disposition très particulière de la loi suédoise - qui survient dans des conditions qui posent question, de l’autre la publication par wikileaks de documents classés secrets aux Etats-Unis. La Suède et l’étrange accusation pourraient servir de relais pour l’extrader ensuite aux USA où il risque jusqu’à la peine de mort.

L’accusation de deux femmes, survenue après qu’elles se soient vantées sur Facebook de la relation sexuelle avec lui, est bien opportune dans ces conditions. On sait aussi qu’une des deux femmes, la féministe radicale Anna Ardin, a écrit un mode d’emploi pour se venger d’un homme qui vous aurait trahit. La juge suédoise n’aurait d’ailleurs pas jugé utile d’interpeller Assange au moment de l’accusation, alors qu’il était en Suède, mais bien plus tard alors que celui-ci était en Angleterre.

Il est légitime que la justice enquête quand un crime réel ou inventé est dénoncé. Mais pourquoi ce retard alors que tout aurait pu être fait rapidement sans donner autant de publicité à cette accusation, la plus salissante pour un homme rappelons-le, et qui atteignait forcément l’image d’intégrité morale de Julian Assange?  Comme s’il n’y avait eu aucun intérêt à faire une enquête sans cette publicité - qui de plus est une violation du secret de l’instruction. Mais cela, on en a l’habitude. C’est monnaie courante aujourd’hui. Surtout dans ce genre d’accusation.
julian assange,wikileaks,londres,équateur,viol,suède,anna ardin,féminisme,etats-unis,paix,angleterre,accusation,
Fallait-il tuer publiquement Julian Assange pour affaiblir wikileaks?

Aujourd’hui donc l’Equateur offre l’asile à Julian Assange. Mais l’Angleterre a déjà affirmé qu’elle ne le laisserait pas quitter son territoire. La dimension que prend cette affaire laisse de plus en plus penser que l’enjeu est plus grave qu’une accusation opportune produite dans des conditions troubles, par un pays aux mains des féministes radicales.

Je ne suis pas fan d’Assange et je ne suis pas convaincu que la diffusion de documents secrets soit de nature à améliorer la paix dans le monde. De plus les précédentes publications n’ont guère eu d’effet sur la marche du monde. Je peux également comprendre qu’un Etat ait une part discrète dans sa politique internationale. L’établissement d’une paix mondiale ne passera probablement pas par la dénonciation  du cynisme politique, cynisme dont tous les Etats font preuve avec application et que les politiciens en général usent sans trop d’état d’âme.


Mais, même si je ne dispose que des éléments fournis par la presse, quelque chose m’empêche d’accorder du crédit à la manière dont on nous a déroulé l’affaire. Il semble difficile de faire abstraction de sa dimension politique.

L'affaire n'est de toutes façons pas finie. Aujourd’hui l’ambassade ressemble à un camp retranché: policiers, journalistes, télévisions, manifestants occupent le trottoir. La presse parle même d’un possible assaut contre la représentation équatorienne, sans pouvoir fonder cette menace. Jusqu’où ira Londres dans le bras de fer avec l’Equateur?

22:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : julian assange, wikileaks, londres, équateur, viol, suède, anna ardin, féminisme, etats-unis, paix, angleterre, accusation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Si les "corned beef" donnent l'assaut à une ambassade, ils donneront quitus aux terroristes de tous poils partout dans le monde.

Qu'ont ils à cacher pour en arriver là?

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

En effet Pierre. Ce serait un très mauvais signal. Et un acte si disproportionné que la version officielle ferait se rouler de rire.

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

Risque d'intervention? La diplomatie anglaise aurait bien fait parvenir aux services de l'ambassade d'Equateur cette note:

«Vous devez savoir que le 'Diplomatic and Consular Premises Act' nous autoriserait à arrêter M.Assange dans les locaux de l'ambassade. Nous espérons ne pas en arriver là, mais si vous ne pouvez résoudre le problème que pose la présence de M.Assange dans votre ambassade, cette route nous est ouverte»

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

L'Equateur n'étant pas un grand pays influent, ils en sont capables ces bouffes misères !

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

John, les liens monarchiques jusqu'au confins du Canada donc, près des USA issus également de la pieuvre monarchique, me font craindre le pire pour ce type qui a osé mettre les pieds dans la plat.

Bonne nuit...

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

Oui. Mais ils doivent avoir des armes dans l'ambassade. Imagine que les gardes défendent l'entrée armes à la main...

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

Nos commentaires se sont télescopés!

Logiquement, les Équatoriens ont le droit de se défendre se serait une première!

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

Issu du Figaro..

"L'étoile de celui qui voulait changer le monde, un adepte de la théorie du complot qui prétendait inventer un nouveau journalisme pour secouer des gouvernements qu'ils jugeaient «oppresseurs», a beaucoup pâli. La publication des documents américains a mis certaines personnes en danger à l'étranger. Son passage à Russia Today, la télévision de Vladimir Poutine, où il a interviewé, avec beaucoup de complaisance, le leader du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a fait sourire, pour un défenseur de l'indépendance et de la liberté… La plupart de ses proches se sont éloignés de lui, les journaux qui l'ont publié le désavouent, il s'est brouillé avec son éditeur, son pays l'a abandonné et WikiLeaks est au bord de la faillite."

Bye!

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

En effet Pierre, et cet aspect fait aussi que je ne souscris pas aveuglément à l'action d'Assange et que je n'en suis pas convaincu. Mais cela n'efface pas l'acharnement contre lui.

Good Night!

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

Il me semble que ce type(*) aurait dû être décoré. Car n'oublions pas que lui, son équipe, son outil informatique, ont réussit à déjouer les plus invulnérables de la planète, révélant ainsi leur faiblesse donc leur vulnérabilité.

(*) à moins qu'il soit à la solde des pays socialo-communistes et certains pays musulmans?

Les responsables des pays ont mal joué dans cette histoire, mais lui aussi. Il aurait pu devenir un milliardaire en vendant son savoir sans pour autant faire du chantage.

Avec tous les petits génies de l'informatique qui se forment sur le terrain depuis une petite dizaine d'années, nul doute qu'il y aura d'autres fuites du même style.

Un autre problème, les armées Occidentales sont truffées de types potentiellement dangereux, traîtres qui un moment agiront pour des raisons que nous pouvons percevoir.

Enfin les pays d'Amérique latine sont: pro Chine communiste, Russie (?), Iran, Corée du Nord, Hezbollah, terroristes arabo-palestiniens, bien d'autres pays musulmans etc..

Un Chavez est aussi dangereux que les islamistes.

Écrit par : Pierre NOËL | 17 août 2012

Salut John,

Seul le dernier commentaire compte, l'autre est un brouillon...

Écrit par : Pierre NOËL | 17 août 2012

Les commentaires sont fermés.