15 août 2012

Euromillion: le quart d’heure de célébrité

Qu’est-ce qui pousse les super gagnants du super tirage à se faire connaître publiquement? Montrer sa richesse, comme un armateur grec ou un prince oriental? 190 millions d’euros cela doit changer la vie! Mais se faire connaître pourrait la changer encore plus.


euromillion,gagnants,record,richesse,jalousie,envie,enfants,bayford,Adrian et Gillian Bayford ont donc posé pour la presse. On apprend en quelques lignes que leurs fins de mois étaient difficiles. Elle est aide-soignante, lui tient un magasin de musique. Dorénavant il veut monter sa propre affaire et elle désire s’acheter une voiture de sport. Et aider tous les amis qui les ont soutenus au début de leur mariage.

Question: comment évoluent les relations quand vos amis vous savent d’un coup si riches? Vous regardent-ils encore comme avant? Ou un biais s’installe-t-il subrepticement?

Sans compter l’effet sur les enfants: pourront-ils encore aller à l’école normalement? Comment se comporteront les autres élèves? Et auront-ils besoin de gardes du corps?

La richesse crée autour de soi la soumission, l’envie, puis la jalousie. Quand ce n’est pas les messes basses dans le dos ou les intrigues. Qui autour d’eux sera assez libre intérieurement pour rester zen et garder l'amitié sans modifier leur comportement et leur regard sur les gagnants?

Allez, soyons optimistes: imaginons que leurs proches resteront zen, que leurs amis ne penseront pas plus qu’il ne faut, que les élèves de l’école joueront aux billes avec les enfants sans faire de remarques, que les enfants eux-mêmes ne se la pèteront pas, qu’aucun bandit ne leur fera un moche coup. Et tant mieux pour eux, après tout.

Tout continuera comme avant, avec des fins de mois plus faciles. Personne ne leur cherchera des poux. Même si le fait d’annoncer à la presse que l’on a gagné laisse supposer un fichu besoin de revanche sur la vie, et si cela pourrait rappeler aux autres, qui continuent à se demander comment finir leur mois, que la justice n’est pas forcément de ce monde, ou plus précisément pas pour tout le monde. Mais la justice n'a rien à voir ici. Donc pas la peine d'en vouloir au monde entier.

Non, ne soyons pas teigneux: il n’y a aucune arrogance à exposer ainsi sa bonne fortune. C’est seulement faire comme à la télé: prendre son quart d’heure de célébrité.

Ou bien une envie irrépressible de faire rêver.


A moins que ce ne soit un exercice de méditation: riches, célèbres, et d'une parfaite équanimité...

17:36 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : euromillion, gagnants, record, richesse, jalousie, envie, enfants, bayford | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Loin d'être jaloux, envieux, etc... s'aurait très bien pu tomber sur moi, puisque j'avais les mêmes numéros dans ma sélection de 12! Mais j'avais qu'une bonne étoile. Résultat des courses j'ai quand-même fait une grile à 3 et une étoile. Le Jacques Pote quoi!

Ben, si j'avais gagné, personne ne le saurait, encore moins mes proches (du moins pas avant d'avoir encaissé et mis tout ce blé à l'abri). Deuxièmement, il n'y aurait rien pour le fisc helvétique, puisque pour ce genre d'enjeux, je vais exclusivement jouer dans un pays qui ne perçoit pas d'impôts sur les gains de loterie. Troisièmement, je ne changerais quasiment rien à mon train de vie, si ce n'est que je pourrais payer mes factures pille poil à l'heure et accessoirement payer mes impôts ordinaires à l'avance et ne plus être humilié par les fonctionnaires obséquieux de l'office d'impôt.

Et comme je n'en ai rien à battre des "belles" voitures et autres singeries de luxe, j'utiliserais une grande partie de cet argent pour semer la beuse, genre Franz Weber, mais avec pas tout-à-fait les mêmes causes à défendre... quoique, sa dernière m'inspire pas mal.

Écrit par : petard | 15 août 2012

Loin d'être jaloux, envieux, etc... s'aurait très bien pu tomber sur moi, puisque j'avais les mêmes numéros dans ma sélection de 12! Mais j'avais qu'une bonne étoile. Résultat des courses j'ai quand-même fait une grile à 3 et une étoile. Le Jacques Pote quoi!

Ben, si j'avais gagné, personne ne le saurait, encore moins mes proches (du moins pas avant d'avoir encaissé et mis tout ce blé à l'abri). Deuxièmement, il n'y aurait rien pour le fisc helvétique, puisque pour ce genre d'enjeux, je vais exclusivement jouer dans un pays qui ne perçoit pas d'impôts sur les gains de loterie. Troisièmement, je ne changerais quasiment rien à mon train de vie, si ce n'est que je pourrais payer mes factures pille poil à l'heure et accessoirement payer mes impôts ordinaires à l'avance et ne plus être humilié par les fonctionnaires obséquieux de l'office d'impôt.

Et comme je n'en ai rien à battre des "belles" voitures et autres singeries de luxe, j'utiliserais une grande partie de cet argent pour semer la beuse, genre Franz Weber, mais avec pas tout-à-fait les mêmes causes à défendre... quoique, sa dernière m'inspire pas mal.

Écrit par : petard | 15 août 2012

bonjour John,
Merci de bien vouloir enlever le commentaire précédent qui n'est absolument pas de moi. et celui-ci en même temps.
Décidément, il y a des virus de toutes sortes...!
Belle journée à vous!
Marie-France

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16 août 2012

L'euromillion comme tous les jeux d'argent reflète bien la bêtise humaine. Que vaut le travail sous rémunéré face à cela?

Nos grands penseurs et petits économistes, (grassement payés pour certains par les banques) et leurs peuples n'ont toujours pas compris qu'une meilleurs répartition des richesse donne de très bons résultats en économie.

Lorsque l'on est inféodé à la haute finance, difficile d'être objectif et surtout, intelligent.

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

Voilà, c'est fait Marie-France. Bonne journée à vous aussi.

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

Pierre, je crois que les loteries servent à maintenir l'illusion que l'on peut devenir riche. Parce qu'avec les salaires de certains métiers et de certains pays, on ne peut pas rêver.

Le rêve de richesse est très particulier: sur environ 350 millions d'Européens, il y en a moins d'une dizaine qui gagne chaque année. 1'000 sur 1 siècle! soit le 0,000002% de la population en cent ans...

Écrit par : hommelibre | 16 août 2012

Les commentaires sont fermés.