14 août 2012

Les papillons de Fukushima

Zizeeria maha. C’est leur nom scientifique. Nous, nous dirions: des papillons bleus. Des observateurs de la faune ont capturé une certaine quantité de ces papillons ayant grandi autour de la centrale accidentée de Fukushima au Japon.


fukushima,radioactivité,papillons,mutation,génétique,tchernobyl,pripat,animaux,anomalies,liquidateurs,japon,ukraineLes résultats viennent d’être publiés dans Scientific Reports. 12% des larves exposées aux radiations lors de l’accident ont subi des anomalies: ailes et yeux déformés. Les études montrent que les gènes ont été modifiés pour les générations suivantes, puisque leurs descendants élevés en laboratoires montrent une proportion pouvant aller jusqu’à plus de 50% d’animaux atteints.

Cela confirme évidemment les conséquences d’une irradiation sur les espèces vivantes et les modifications génétiques transmises suite à une première irradiation. La pollution nucléaire est durable et insidieuse car invisible, même pour les animaux qui ne la sentent pas. Toutefois tous les sujets contaminés ne présentent pas d’anomalie, sans que l’on puisse encore l’expliquer.

Il semble qu’une adaptation se produise à plus long terme. Le constat réalisé à Tchernobyl est surprenant. Des mutations génétiques importantes ont été observées durant les premières années, puis elles se sont réduites et en 2006 on n’en constatait presque plus. La région ayant été interdite à l’habitation humaine et tous les habitants déplacés sur un territoire de 2500 km2, elle est devenue depuis une sorte de réserve animalière spontanée.

Des espèces disparues sont revenues. Les espèces locales se sont multipliées. Des oiseaux nichent dans le sarcophage. La radioactivité a certes diminué en 25 ans. Mais la terre n’a jamais été décontaminée. Pourtant les animaux qui mangent l’herbe ne présentent plus les mêmes mutations qu’au début. La forêt qui entoure la centrale reprend peu à peu vie.

L’accident de Tchernobyl a causé la mort d’un nombre indéterminé d’humains. Des milliers ou dizaines de milliers, principalement parmi les liquidateurs, ces héros qui ont travaillé sur le site pour recouvrir le coeur de la centrale et en diminuer les radiations. D’autres, des personnes exposées, sont décédés dans les années qui ont suivi.

La pollution nucléaire est évidemment catastrophique. On n’a pas d’éléments comparatifs avec les pollutions chimiques dues au rejets dans l’atmosphère ou aux produits liés à l’agriculture. Les pesticides détruisent une partie de la petite faune - les insectes utiles - sans pour autant altérer leur patrimoine génétique.

Mais les observations de Tchernobyl tendent à montrer que même au point de vue génétique, passé une période, la faune s’adapterait. Mais ce n’est pas rose pour autant. Si la faune est revenue et semble en partie s’adapter, elle reste en infériorité numérique par rapport à des zones non contaminées, indiquant que le taux de reproduction est amoindri. De plus des recherches ornithologiques montrent aussi qu’environ 10% des hirondelles présentent des tumeurs, ce qui n’est pas le cas dans des zones normales.

Ce que les constatations faites à Tchernobyl nous enseignent c’est que, comme à Hiroshima, la vie tente toujours de reprendre le dessus et de s’adapter.

Commentaires

godzilla le retour, ça va faire mal!!!
bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 15 août 2012

A propos de Tchernobyl, un savant Russe, qui ne niait pas le rapport que vous citez, ajoutait qu'il y avait un danger que des nouvelles bactéries (ou autres microbes-crobes entier) se développent, des inconnues, contre lesquelles l'être zumain n'aurait pas encore de défenses... Et qui peuvent -conditionnel- se manifester n'importe quand...
Ca doit se trouver, il nous semble que nous l'avions vu sur le site d'euronews, à la fin du reportage.
Non, non, ceci n'est pas un trolley, juste un ajout d'info "second hand".
Bien à vous

Écrit par : Trio-Octet infernal | 15 août 2012

Oui Trio-Octet infernal, "l'être zumain" en prend un sérieux coup!

Écrit par : Pierre NOËL | 15 août 2012

chic heureuse de vous lire à nouveau c'est raffraichissant votre humour.N'oubliez pas les moloks ,colocs ,oskmols ,strufmols et autres contenants non imperméabilisés et qui laissent fuir des acides ,concernant la protection de l'environnement nos descendants pourront affirmer sans honte nos arrières grands parents voyaient quand même plus loin dans le durable.Le leur aura au moins aidé à devenir intelligent et surtout à ne pas biaiser ceux n'ayant pu faire de très très très hautes études /rire /
ce qui me fait rire aussi c'est de lire tous ces programmes anti nucléaires écrits par ceux qui utilisent le plus cette énergie.
très bonne journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 15 août 2012

Sur les bactéries et virus mutants j'ai trouvé une info d'Euronews, c'est peut-elle celle que vous citez:

http://fr.euronews.com/2012/05/01/l-effet-paradoxal-de-tchernobyl-sur-la-nature/

Egalement ceci sur les conséquences sanitaires:

http://fr.euronews.com/2011/04/26/tchernobyl-le-bilan-sanitaire-fait-toujours-debat/


Mutations bactériennes ou virales par la radioactivité: je n'ai pas encore trouvé de documentation aboutie sur les effets sur les bactéries elles-mêmes et sur les risques pathogènes modifiés que cela pourrait induire.

Écrit par : hommelibre | 15 août 2012

Les accidents industriels :
Les accidents nucléaires sont très graves pour l’environnement, pour la santé et pour l’homme.
En effet, les accidents nucléaires provoquent un rejet de substance qui cause la rupture ou la modification de liaisons des chaînes moléculaires par des particules ionisantes qui peuvent conduire, soit à la destruction et à l'élimination des cellules, soit à des mutations pouvant provoquer un cancer ou des anomalies héréditaires.


Pour info...

"En effet après l'accident survenu a la centrale de Tchernobyl, les mutations se sont multiplié.
Avant l'accident, il y avait 83 malformations pour 8000 animaux examinés. Depuis il y a 180 pour 8000 soit une augmentation de 104%.
La multiplication des mutations a provoqué une baisse de natalité car les enfants sont les plus touché (augmentation de 2.5), ils sont vulnérable, comme les foetus portés par les femmes enceintes. En plus beaucoup de femme ont peur de mettre au monde un enfant par craintes de malformations"

Écrit par : Pierre NOËL | 15 août 2012

Merci pour ces compléments Pierre.

Cette réalité semble acceptée en général. Ce que l'on apprend peu à peu c'est l'adaptation, ou la "résilience" du vivant après une telle catastrophe. Tout ce qui s'observe à Tchernobyl est important: à part le fait que la radioactivité la plus agressive rapidement ait déjà été diminuée, quelle est l'adaptation des organismes végétaux et animaux? Les chaînes moléculaires, les gênes altérés, se réparent-ils, ou restent-ils altérés durablement? Et si c'est le deuxième cas y a-t-il des mécanisme pour compenser ou neutraliser cela?

Y a-t-il une réponse adaptée ou n'est-ce que la diminution de la radioactivité qui fait qu'il y a aujourd'hui moins de conséquences? Peut-il aussi y avoir une baisse progressive de fréquence des cancers à la longue, et si oui grâce à quoi? A une réponse de l'organisme?

Cette notion de réponse de l'organisme est une piste à explorer à fond, car plus encore que le fait d'avoir un milieu vital sain et équilibré, c'est elle qui permet la survie dans des conditions multiples et pas toujours idéales.

Écrit par : hommelibre | 15 août 2012

Pour HL,

"Peut-il aussi y avoir une baisse progressive de fréquence des cancers à la longue, et si oui grâce à quoi? A une réponse de l'organisme?"

Peut être qu'une des réponse à cela se trouve dans le phénomène d'Hormesis ou loi d'Arndt et Schultz.

"Les mécanismes biomédicaux par lesquels l'hormèse se manifeste ne sont pas bien compris. On pense globalement que la présence d'une faible dose de toxique déclenche certains mécanismes d'auto-réparation dans la cellule ou l'organisme, et ces mécanismes une fois activés sont suffisants pour non seulement neutraliser l'effet initial du toxique, mais également réparer d'autres défauts que le toxique n'avait pas provoqués."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Horm%C3%A8se

Écrit par : aoki | 15 août 2012

Oui, HL, c'est bien au premier lien que nous faisions "appel", merci d'avoir cherché.
Fukushima, risque d'être piiire que Tchernobyl, à cause de son combustible -sur un des réacteurs explosé-détruit- un mélange de Plutonium et d'uranium (Mox). Donc proche d'un surgénérateur genre de l'ex prévu à Creys-Malville.
Si nos souvenirs sont bons, Tchernobyl à explosé au redémarrage, donc nous pouvons nous laissez allez à penser que peu ou pas de plutonium a été dispersé dans l'environnement ou l'atmosphère. Alors que là...
L'uranium a une "vie" plus courte que le plutonium, et si l'on en croit les sources -évidemment contradictoires- la dose a été massive. Et le plutonium, c'est pas de la tarte à la fraise ni une gelati en enfer, c'est tuant, un max!
Notre membre Abruti de vieux biskuit prussien en a fait tout un fromage sur son blog, au cas ou...
Pour la résilience nous sommes moins optimiste que vous -parce qu'il le faut bien :-)- mais je doute que nous enreparlions dans 25 ans, ou alors avec beaucoup plus de fautes de frappes (sic ;-)).
Bien à vous

Écrit par : Trio-Octet infernal | 15 août 2012

@Pierre Noël, oui le zumain, il en prend un coup! Un prêté pour un rendu?
Nous avons dans le bunker le bouquin de l'écolo, son nom nous échappe, -c'est le coup de chaleur- Yves Paccalet! "L'humanité disparaîtra, et c'est tant mieux", mais pas encore lu. Le titre nous mitige. Nous ne pensons pas que le zumain EN LUI-MÊME, est vilain, méchant, ragnagna etc. Mais qu'il s'est agit encore une fois d'une histoire de Pouvoir.
Et ça parfois ça nous donne envie de fusiller 24heures sur 24! Nan, on déconne!
Bien à vous aussi.

Écrit par : Trio-Octet infernal | 15 août 2012

Et Last but no Least, après lecture de tous les commentaires, le cancer,nous pensons depuis longtemps qu'il s'agit de tentative de mutation du zumain*, pour s'adapter au progres avec ou sans guillemets, qui ont transformé son environnement.
Nous pensons -si l'on suit la théorie de l'évolution, évidemment- au nombres de mutants morts, rien que pour que le zumain se redresse. Et ayons une pensée émue, -toujours si l'on suit etc- pour toutes ces cellules devenues poisssons, et pour tous ce poissons sortis hors de l'eau -mais pour quoi faire? Bon sang!
Mais à notre époque nous pensons que les mutations demandée pour l'adaptation sont trop rapides. D'ou notre pessimisme.
*Remarquons que le cancer "s'attaque" aux "organes vitaux". Un historique de l'évolution du nombre des cancers par organe dans l'histoire, depuis la découverte des tumeurs, puis des tumeurs malignes, arriverait peut-être à faire un lien, entre les changements de nourriture et les organes digestifs par ex. -et rapidement- etc. (et c'est peut-être déjà fait, cet historique)
Bien à vous tous.
Ps: Si, si, c'est bien Nous, pas des usurpateurs, étonnant non? Anonnant même, nous allons de ce pas écouter du rock satanique,nous nous sentons tout drôle. Nous devons vraiment avoir pris un coup de chaleur!

Écrit par : Trio-Octet infernal | 16 août 2012

@ Trio-Octet infernal

Ancien tétrapode, je confirme nos allés retours entre mer et terre; enfin, c'est ce que nos scientifiques nous disent, eux qui n'en ratent pas une pour nous remettre en cause!

Le cancer, il ne faut pas y penser paraît-il, c'est un des moyens de côtoyer Alzheimer et partir dans les nuages, en toute inconscience et impunité!

Allez, n'oubliez pas les glaçons sur la boîte à idée afin de nourrir avantageusement les blogs..

Bonne journée.

Écrit par : Pierre NOËL | 16 août 2012

@Pierre Noël, Tétrapode ou Échinoderme (superbe chanson de Manset), les scientifiques en sont aussi des descendants et en nous mettant en cause, ils se mettent aussi... Mais sommes-nous zumain? Ou tel Richard III, la seule garantie de ne pas être un bête féroce, est de ne point connaître... Exactement!

Mieux vaut ne pas y penser, à ses saloperies (s'cusez, hein?)certes, certes, ni lire d'encyclopédie médicale, sinon hop, on est sûr qu'on a un épanchement de synovie, l'article sur l'épanchement nous mets à l'article de la faucheuse qui n'en finit de moissonner en toute saison. Penser à la mort est toujours possible, même avec effroi! Mais nous au Trio, nous pensons surtout à la "façon de", et lààà, que ce soit rapide, merci! Oulalala! Vite les glaçons sur notre tête, et le valium minimoume!

Merci, dès que nous les enlèverons de nos têtes déjà froides, donc pas de fonte de l'occiput, à chacun le sien, nous ferons comme vous l'écrivez.
Bonne journée à vous aussi

Écrit par : Trio-Octet infernal | 17 août 2012

@ Trio-Octet infernal

J'ai trouvé très belle cette chanson que vous avez laissé au "château de la Princesse Barbie, je la remet pour le plaisir!

http://youtu.be/Mc0ocjn2F_Y

J'en ajoute une autre pour repousser les effets indésirables des rayons ionisants repoussant de ce fait la fée en noir qui nous attend avec sa faux...

http://www.youtube.com/watch?v=SHcpzC70qCI&feature=BFa&list=PL4C64956C7045CB9B

Allez, retournez dans votre demeure vous protéger, à moins que vous ne passiez par le château boire un délicieux nectar rose, bien frais. N'oubliez pas de présenter mes hommages à la princesse et ses invités. Dites lui que le cousin de Satan passera par la cheminée un de ces quatre, après avoir envoyé les ennemis, de notre Déesse des libertés, sur des beaux chemins parsemés "de jolies fées déguisées en fleurs", afin de les mener droit aux entrailles les plus brûlantes de la terre.
Bien à vous

Écrit par : Pierre NOËL | 17 août 2012

@Pierre Noel,alors on joue à l'hérétique? remrquez avec Saint Harmos et sa clique tout droit sortie du collège Saint Michel et d'autres internats vous êtes bien sur la même longueur d'ondes en parlant de Satan (rire
Vaut mieux en rire en voyant l'air de plus en plus constipés de beaucoup de parents craignant quelquechose qui à une époque les enchantait plutot,la rentrée des classes

Écrit par : lovsmeralda | 17 août 2012

@Pierre-Noël, Zuri-west, en concert, certains de nos membres les ont vu avant la chute du mur, dans un centre de loisirs, et avaient aimés ça. Content que ça vous plaise.
Nous vous retournons votre mélodie, qui nous plaît beaucoup, avec d'autres images...
http://youtu.be/HYxt7DNGFY8
et afin d'ajouter au bouclier anti-rayons de la mort! Nous briserons sa faux! Nan, Barbie, nous ne voulons pas vous brisez, c'est comme vous nous avez fait rire au larmes dans un de vos comm's avec... Oui!
Ah, le château de Barbie, on aime l'avoir dans le voisinage! Nous transmettrons, mais Barbie à les os en crystal, et avec le volume du rock satanique, nous n'entendons pas son pas. Et si Barbie n'aime pas le rock satanique à plein volume.
Nous copions et allons coller de ce pas, c'est plus sûr!
Bien à vous
Le T-OI liquéfié.

Écrit par : Trio-Octet infernal | 19 août 2012

Les commentaires sont fermés.