31 juillet 2012

Traitée de salope dans la rue, elle filme

Sofie Peeters, en a eu assez de se faire traiter de salope et de chienne dans les rues de Bruxelles. Elle en a fait un petit film, travail de fin d’études. C’est une histoire belge. Une histoire qui fait la une des médias en Belgique.


sofie peeters,bruxelles,salope,injure,machisme,sexisme,maghrébin,populaire,Sofie Peeters a déménagé. Elle s’est installée dans un quartier populaire de la capitale. Populaire... Le peuple, c’est lui le problème. Le peuple est moche, vulgaire, injurieux. Le peuplée devrait être interdit. Dire qu’il y en a qui rêvent de lui donner le pouvoir. Sûrement des fils de bourges qui se sentent coupables de n’avoir jamais craché au sol.

«Des regards appuyés, des sifflements, des propositions irrespectueuses, des insultes. Quand elle a déménagé dans un quartier populaire de Bruxelles, ces incivilités sont devenues le quotidien de Sofie Peeters, étudiante en dernière année de cinéma.»


Donc elle conçoit un système de caméra cachée et elle filme ce qui se passe quand elle passe dans la rue. Et ce n’est pas triste. «Salope, chienne» et autres «Tu viens chez moi» ponctuent ses journées de manière répétée et insistante.

L’extrait de son film est édifiant. Si c’est vrai, c’est moche de chez moche. Et je n’ai pas de raison de douter de la véracité de ce qu’elle dit et montre. Mais, quand-même, cela me pose question.

D’une part j’habite dans un quartier qui n’est la la banlieue crade mais qui n’est pas non plus huppé. Certains trouvent qu’entre les agressions, les cambriolages et les dealers c’est un peu la zone. Et bien, j’y ai vécu avec une compagne d’une grande beauté et pas spécialement habillée en none: jamais, même quand elle y passait seule, jamais elle n’a été injuriée. Quels regards, une ou deux invitations à boire un verre, sans plus, sans insistance répréhensible. Je suis surpris du décalage entre deux villes.

Il se trouve que le quartier populaire où elle s’est installée est composé de nombreux maghrébins et que la majorité des séquences en proviennent. Certains la soupçonnent de racisme. Elle s’en défend.

«C'était une l'une de mes grandes craintes, comment traiter de cette thématique sans tourner un film raciste? Car c'est une réalité: quand on se promène à Bruxelles, 9 fois sur 10, ces insultes sont proférées par un allochtone (un étranger, ndlr.) Mais ces personnes ne sont pas représentatives de toute la communauté maghrébine.»

N’empêche... Je trouve regrettable que, dans la séquence ci-dessous, certains des insultes soient proférées hors champ: on ne voit pas la personne qui les dit. Le fond sonore en particulier sur les mots «Chienne, salope», est assez différent du reste. Il y a comme une résonance. Alors: info ou intox? Réalité ou fabrication? Qui a vérifié la réalité des séquences? Pour la vérité documentaire, il aurait fallu deux ou trois témoins, et deux autres caméras filmant de loin avec de puissants micros.

Peut-être est-ce vrai. Mais les images brutes ne sont pas une garantie.



16:37 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (71) | Tags : sofie peeters, bruxelles, salope, injure, machisme, sexisme, maghrébin, populaire | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"le machisme au quotidien et le recul des libertés des femmes"

belle généralisation, accusation globale des hommes merci, les féministes.

mais tout le monde le sait que les hommes de culture maghrébine ont ce fonctionnement, rien n'a jamais été fait pour qu'il en ai un autre, rien n'a jamais été fait pour assimiler ces gens là, cette femme et la journaliste se plaint du résultat de la culture maternante basée sur des valeurs féminines, mais prenez en a vous, c'est vous qui avez voulu qu'il n'y ai plus d'assimilation des étrangers voilà le résultat. voilà où mêne la tolérance féminine, les occidentales qui se baladent en robe légére sonts considérés comme des putes par ces gens là, comme à Alger, la conclusion qu'on peut en tirer si cette femme allait à Alger elle ne porterait pas une robe légére comme elle le fait, comme d'autres femmes comme elle on fait tout ce qu'il fallait pour que ces gens là soient acceptés avec leur culture, il faut accepter, il faut quelle fasse comme à Alger.

j'ai un ami à lyon ces filles avaient une belle tolérance féminine, elles onts eu droits aux mêmes comportements que dans le film, depuis leur belle tolérance féminine a disparue.

mon épouse au lycée a cotoyé des jeunes maghrébins, ils onts ce comportement là, interdit de les regarder dans les yeux sans se faire insulter, d'ailleurs chez eux leur pére battait leur mére pour eux c'était normal, ce que j'écris se passait à Roanne il y a sept ans aujourd'hui c'est pareil, lycée jules ferry l'éducation nationale baisse son froc.

alors les ****** de journalistes femmes arrêter de raconter ce genre d'inepties

"le machisme au quotidien et le recul des libertés des femmes"

les hommes blancs en onts assez vous vous trompez de cible.

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

et dans le clip vidéo ils veulent verbaliser ça me fait rigoler, ils oseraient dicter a des personnes issues de la diversité des intouchables, des protégés d'SOS racisme et du MRAP, comment ils doivent se comporter avec les femmes, non mais je rêve c'est le monde à l'envers, non ce n'est pas un film raciste il ose monbtrer la réalité qu'on cache c'est tout, évidement elle sait dire la vérité sur les personnes issus de la diversité c'est être accusée de raciste.

oui pour eux ils considérent sa tenue comme provocante, elle le comprend pas, si elle était à Alger elle considérerait bien que sa tenue est provocante elle comprendrait, là c'est pareil.

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

parlons en du MRAP, un prof de philo du lycée cité plus haut fait parti de MRAP fine équipe.

http://www.atheisme.org/mrap-islam.html

"Septembre 2003 - février 2004 : le MRAP organise la cabale contre l'enseignant Louis Chagnon
En septembre 2003, le cours de Louis Chagnon sur le début de l'islam et les activités guerrières de Mahomet lui vaut des attaques de la part du MRAP et de la LDH. Le MRAP dépose une plainte pour "provocation à la haine raciale envers des personnes de confession musulmane" mais, après que le rectorat ait donné un blâme à l'enseignant, le MRAP la retire le 12 février 2004, afin d'éviter que la question soit abordée par un tribunal, trop peu sûr du résultat. Mais Louis Chagnon décide de se retourner contre le MRAP pour diffamation et l'affaire a été plaidée le 10 février 2005. La Procureur de la République a confirmé le caractère diffamatoire des propos du MRAP. Elle a estimé que "la démarche du MRAP n'est pas loyale", qu'il y a "beaucoup d'hypocrisie dans la démarche du MRAP" et n'a pas hésité à employer le mot de tartufferie à son égard."

"18 novembre 2004 : le MRAP use de la calomnie pour museler, sans succès, la critique de l'islam
Le MRAP diffuse un communiqué de presse calomniateur et mensonger où, à l'aide de citations tronquées, il profère des accusations injurieuses, autant qu'infondées, d'antisémitisme et d'appartenance à l'extrême droite. Par le même canal, sur sa liste de diffusion électronique, le MRAP diffuse un article ahurissant de Vincent Geisser paru sur oumma.com pour qui la critique du judaïsme relève de l'antisémitisme. Aucun droit de réponse n'est accepté par cette organisation qui prétend pourtant défendre les libertés. Entre la manipulation des textes et le mépris pour le droit de la presse, le MRAP s'enfonce un peu plus dans l'abjection et la malhonnêteté."

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

suite

"15 mars 2005 : une démission au Bureau National du MRAP
Après plus de 9 ans de participation à la direction nationale du MRAP, Isabelle Sirot démissionne du Bureau National du mouvement et explique sa décision : "Je ne resterai pas dans une association qui ne défend plus les valeurs universelles de l'antiracisme et qui favorise par ses prises de positions le communautarisme, pilier du racisme ". Elle dénonce "le dernier communiqué du 8 mars sans allusions aux discriminations faites aux femmes" ainsi que "l'entrisme fait par le groupuscule communautaire "une école pour tous"". Enfin elle révèle que "le MRAP a perdu 8 % de ses adhérents en 2004" ! "

"Octobre 2007 : procès du MRAP contre Fanny Truchelut

Le 2 octobre a eu lieu au tribunal de Grande Instance d’Epinal le procès intenté par le MRAP, la LDH et la LICRA contre la propriétaire d'un gîte des Vosges qui, en août 2006, avait demandé que les principes laïques soient respectés dans les parties communes du logement et, concrètement, qu'une musulmane y enlève son voile. Les avocats du Mrap, Gérard Welzer, et de la LDH, Michel Tubiana, ont pu s'acharner sur Fanny Truchelut en dressant d'elle le portrait calomniateur d'une raciste, catholique d'extrême droite, alors qu'il s'agit simplement d'une femme athée qui refuse la soumission à des religions machistes et l'oppression des femmes qui en résulte (Riposte Laïque n° 6, 5 octobre 2007). Le 9 octobre, Fanny Truchelut a été condamnée pour « discrimination religieuse » à quatre mois de prison avec sursis et à 8400 euros d’amende et de dommages et intérêts. "

on voit où va le délire.

"9 janvier 2008 : la fédération des Landes du MRAP ne participera pas au congrès national

En raison des nombreuses déviations de la direction nationale du MRAP, la fédération des Landes annonce qu'elle ne participera pas au congrès national de Saint-Denis. Sont en cause la déliquescence de la structure nationale, des moyens d’expression interne confisqués, des entorses graves au principe de laicité, et le développement d'une version corporatiste de l’antiracisme (cf. le texte de la déclaration sur le site du MRAP des Landes)."

" Mars 2006 : Jean Ferrat exprime son désaccord avec le MRAP à propos de la plainte contre France Soir
Dans une lettre ouverte à Mouloud Aounit (voir Respublica 428 du 17 mars 2005), Jean Ferrat déclare : "Je suis certainement un des plus anciens adhérents du MRAP mais c'est la première fois que je me demande si je ne vais pas être obligé de démissionner de l'association", "Je trouve la position du MRAP extrêmement grave pour notre mouvement et au delà pour l'avenir de notre démocratie laïque. Je me vois donc forcé de me désolidariser entièrement de cette position et de cette action et de le faire savoir publiquement." Le festival anti-Aounit continue !"

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

http://www.sudinfo.be/468479/article/regions/bruxelles/2012-07-26/femmes-injuriees-dans-les-rues-de-bruxelles-dans-95-des-cas-ce-serait-par-des-ma

"Car mon constat porte plus sur la condition sociale des individus que sur leur origine ethnique: s’il y a une forte proportion d’étrangers parmi les garçons qui me font des remarques, c’est parce qu’il y a aussi une forte proportion d’étrangers parmi les populations fragilisées.”

faux

"Elle s’explique. “Les jurons qu’ils nous envoient sont souvent la conséquence de l’ennui. Les jeunes lambinent dans les rues et ne savent pas quoi faire, les plus vieux s’assoient dans les salons de thé. Il y a une méconnaissance de nos cultures respectives. Les Musulmans ont un comportement assez insistant par rapport à la sexualité: porter une jupe pour une femme, c’est déjà risqué.”

"porter une jupe pour une femme, c’est déjà risqué.”

vrai

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

http://www.20minutes.fr/societe/977913-realisatrice-filme-camera-cachee-denoncer-harcelement-femmes-rue

"Son but: lever le tabou sur le harcèlement que subissent les femmes au quotidien."

c'est ça son but elle prend les hommes blancs pour des cons, alors que son reportage est tourné exclusivement dans des quartiers musulmans.

Écrit par : leclercq | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Je sais pas comment vont se défendre les assoc' , il va falloir garder cette phrase au frais :

"C'était une l'une de mes grandes craintes, comment traiter de cette thématique sans tourner un film raciste? Car c'est une réalité: quand on se promène à Bruxelles, 9 fois sur 10, ces insultes sont proférées par un allochtone (un étranger, ndlr.) Mais ces personnes ne sont pas représentatives de toute la communauté maghrébine."

Mais nooon il sont pas représentatifs on le sait bien , par contre , ouiiii il faut bien souligner le fait que ce sont des étrangers.
Parler d'un fait n'est pas répréhensible,cacher un fait c'est ne pas dire toute la vérité , changer les faits c'est mentir.
Parler d'un fait c'est dire la vérité.

Il faut dire : le machisme de la vidéo vient des étrangers , ceux des pays ou la femme est une moins que rien , ou on peut insulter et tabasser librement....
Histoire qu'on ne nous sorte pas une fois de plus l'idée du machisme universel.

Là il est clair qu'il est en provenance d'Afrique et du Maghreb. ( quand on dit Allochtone , c'est pour pas choquer et se foutre les assoc à dos , on fait clairement pas référence au nord de l'Europe , par exemple , quand on dit Allochtones )
Pas facile de taper sur des gens qui ont des défenses derrière eux,hein ^^
Plus facile de dire "les hommes en général" hein ?

C'est que des racailles qui parlent en plus là , hein .
Pas étonnant que se développent des idéologies feministes ultra si elles prennent pour modèles de mec ces abrutis à casquette et survet'

Je serais d'accord pour sanctionner à vue , il faut mâter ce genre de types , c'est les mêmes qui tuent à la kalachnikov à Marseilles .
Seulement je crains qu'une fois encore elles sachent pas faire la difference entre la drague lourde et le harcèlement.
Et aussi que tout le monde passe à la casserole du "pauvres femmes qui peuvent plus marcher dans la rue" à la place de ces seuls gros nazes.

Je l'ai déjà dit , en France le vrai machisme actif , éhonté et ordinaire C'EST EUX .

Écrit par : nemotyrannus | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas un témoignage brut et neutre. J'ai vu le documentaire en entier. Il s'agit d'un tournage exclusivement sur des maghrébins dans quelques rues d'un quartier de Bruxelles.

Il était inévitable que son film provoque des réactions d'aversion pour les populations maghrébines. Elle l'aurait fait délibérément dans ce but, elle n'aurait pas fait autrement. Quelle que soit la différence de culture à l'égard des femmes, et j'entends bien ton expérience Leclerc, moi je n'ai jamais vu un tel comportement de la part de maghrébins.

Intention raciste ou non de la part de l'étudiante, le résultat est là et était prévisible. Elle a choisi ce qu'elle a filmé, où elle l'a filmé, ce qu'elle a montré, le découpage son/image. Ce n'est pas un témoignage brut et neutre. D'ailleurs toutes les images et tous les témoignages (très peu somme toute) sont invérifiables.

Son argumentaire est très faible:

"Car mon constat porte plus sur la condition sociale des individus que sur leur origine ethnique: s'il y a une forte proportion d'étrangers parmi les garçons qui me font des remarques, c'est parce qu'il y a aussi une forte proportion d'étrangers parmi les populations fragilisées."

Il y a un manque de recul sur la culture des relations hommes femmes en Afrique du nord. On peut être opposé, il faudrait quand-même argumenté davantage. Cela aurait dû être plus analysé, plus étayé. Là, le film est assez subtil car sans le dire lui-même, il surfe sur l'inévitable réaction de rejet qu'il va provoquer à l'encontre des populations maghrébine généralisées dans la stigmatisation.

Il faudrait d'autres images d'autres maghrébins qui ont une autre approche car ce film oblige à généraliser à tous les maghrébins. Il généralise de plus à tous les hommes en prétendant parler du "machisme et sexisme de rue" en général. Il aurait été plus juste de dire: "sexisme et machisme de rue d'une petite portion de maghrébins d'un quartier de Bruxelles. Images choisies et sélectionnées."

Elle aurait pu comparer à d'autres quartiers d'immigration, ou à des quartiers où il y a très peu d'immigration.

Je suis étonné que ses enseignants aient validé un travail aussi réducteur, aussi peu contre-argumenté, et qui va passer un peu partout.

Je suis tout aussi étonné que les médias, une fois de plus, ne se livrent à aucune analyse critique.

Sofie Peeters s'est fait un gros coup de pub.


http://www.deredactie.be/cm/vrtnieuws/mediatheek/programmas/terzake/2.23531/2.23532/1.1380834

Écrit par : hommelibre | 31 juillet 2012

Répondre à ce commentaire

La question indirecte que pose Sofie Peeters est culturelle !

En effet la culture maghrébine est fondamentalement différente de l'occidentale, la fonction sociale de la femme est assujettie a une soumission partielle ou totale a l'homme. En occident l'évolution sociale a gommé le patriarcat autoritaire et obscurantiste, qui est par contre particulièrement virulent dans la plupart des pays musulmans et encore plus chez les intégristes et fondamentalistes proches ou artisans de la Charia.
Une femme libre, jolie, et seule, est donc considérée comme marchandise de consommation par beaucoup de musulmans, ils ne vont pas la respecter en tant que femme mais l'imager et la fantasmer comme objet sexuel.

Cela me rappelle les statistiques (effrayantes) en Suède sur les nombreux viols de suédoises, plusieurs milliers par année. L'étude sociologique s'était basée sur les statistiques de la police et sur les délinquants appréhendés, il se trouve que plus de 95% des auteurs étaient des musulmans, qui ne représentent par ailleurs que 10 a 15% de la population.

Pour en revenir a ce documentaire, il est indubitable qu'il peut être répété dans toutes les cités et quartiers d’Europe ou l'immigration musulmane est fortement représentée, n'en déplaise par ailleurs a tous les artisans et acteurs de l'intolérance antiraciste, chantre du multiculturalisme, qui sont bien trop souvent complètement déconnectés des réalités sociologiques.

Néanmoins, prendre le raccourci, et prétendre que tous les musulmans sont inadaptés a la culture occidentale serait simpliste et stigmatisant à l'encontre de cette communauté. Le secret se trouve sans aucun doute dans une intégration réussie a nos valeurs communautaires, rendue possible par une immigration régulée qui intègre l'immigré au tissu socio économique local.
Cette problématique, qui a le parfum d'un choc culturel et social est une démonstration claire qu'une immigration massive non contrôlée et partiellement intégrée mène inéluctablement a une confrontation sociale, d'autant plus importante que sera la différence culturelle et sociologique.

En favorisant l'immigration de masse, l’Europe organise indirectement le communautarisme culturel qui mène inéluctablement a une confrontation culturelle et sociale, il s'agit de micro choc de civilisation, qui vont certainement allez en s'amplifiant a mesure que les communautés se regroupent.

Vous souhaitez donc une immigration massive et hors contrôle, et bien assumez en également les risques et les inconvénients !

Écrit par : Laurent Leisi | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Attendez que ça monte encore d'un cran, là, ils ne font que tâter le terrain, quoi que Bruxelles est déjà à 50% magrébine, y a des quartiers proche du centre ville, où quand un non magrébin pénètre, on lui pose la question : "qu'est-ce tu viens foutre ici ? t'est un flic ?" ,c'est ce qui m'est arrivé y 2 mois à l'entrée d'un quartier 100% magrébin ! J'ai ignoré le mec et ses potes, pour le moment, je le répète, ils testent le goujon !

Dans les banlieues françaises, une fille habillée comme notre "cinéastre" se fait physiquement agressée, voir plus.

Dans les fantsames des magrébins, une fille qui s'habille légérement, est tout simlplement "une pute", c'est tout le discours des "ni putes, ni soumises", où quand elle se promenaient dans leurs banlieues de France en tenues non "réglementaires", elles se fasaient violer, et par plusieurs de ces chiens enragés.

Résultat, dans ces zones de non-droit, les filles sortent voilées et avec des robes longues avec manches été par 40° comme le reste de l'année !

Bande de mous du bulbe, continuez à les soutenir dans leur croisade, comme le fait l'ensemble de la gauche et autres écolos.

Lors de la même visite à Bruxelles, j'ai discuté avec une plantureuse vendeuse de téléphone portable dans une boutique du centre, elle est marocaine musulmane et a grandi en France, elle sort avec un entrepreneur en construction israélien, elle prend l'avion tous les mois et lui fait de même, je lui ai demandé concernant sa religion et le fait qu'elle ait un copain non musulman, la réponse était claire : sortir avec un musulman, t'es cinglé ? J'suis pas maso !!!

Allez faire un tour sur les sites de rencontres sur le net, il y a des centaines de milliers de magrébines qui cherchent en dehors de leur comunauté, raison pour laquelle ils tiennent leurs filles en laisses et claiment la religion et la tradition, dans 5 ans, plus une seule fille musulmane ne voudra encore se mettre avec un musulman !

Eux, les magrébins, considèrent mal les femmes, les maltraitent, les opriment, les insultent et tout le reste, croyez-vous que les femmes vont accepter encore longtemps ces traitements dépravants et humiliants, pour ne pas dire, animaux ?

Un appel à toutes les femmes nées musulmannes, n'hésitez pas, leurs délires n'ont rien de spirituel, rien d'humain, vous vivez en Europe, trouvez-vous un homme, un vrai, pas un de ces malades qui déteste la femme !

Si la femme ne représente, pour ces psychopathes, qu'un objet qu'ils traitent de "salope ou de chienne" quand ils croisent une femme dans la rue, qu'ils restent entre mecs, et ne pouvant se reporduire, ils vont vite disparaitre !

Quant aux femmes européennes se mariant avec des musulmans, combien de ces couples finissent dans les tribunaux avec des dossiers sans fin ?

Mesdames, c'est à vous d'agir, si d'un coté vous épousez des magrébins et de l'autre coté, vous ne voulez pas vous faire traiter de salope dans la rue, y a comme une contradiction, ça de plus en plus de femmes l'on souvent comprit trop tard !!!
C'est la seule manière de clore le débat, ou alors une guerre civile en Europe !

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Qui a fait venir ces primates en Europe ?

Réponse : les memes qui stigmatisent l' occidental ou le maghrébin. Qui n' a rien à voir avec cette meute.
Eh oui je suis moi-même Maghrébin d' origine et je condamne fermement le geste bestial de ces sous hommes decerebres.

Écrit par : kasilar | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Qui a fait venir ces primates en Europe ?

Réponse : les memes qui stigmatisent l' occidental ou le maghrébin. Qui n' a rien à voir avec cette meute.
Eh oui je suis moi-même Maghrébin d' origine et je condamne fermement le geste bestial de ces sous hommes decerebres.

Écrit par : kasilar | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Comprends pas, ya deux ans un imam australien avait affirmé que les australiennes étaient violables puisque provocants, tout le monde sait que pas mal d'immigrés musulmans et pas que Magrhébins, cette jeune fille n'a fait que filmer sn quotidien et hop! Soupçon de racisme... John pas mal de vos billets pourraient essuyer les mêmes reproches, mais là non... C'est comme le procès Zémmour: Dire que la majorité des dealers ou des harceleurs sont arabes ne signifie pas que tous les arabes le soient. Du déni de réalité on est passé au délit de réalité....

Écrit par : La Chose | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Oh putain 10 commentaires pour le prix d' un

Désolé pour le doublon fois cinq hommelibre.

Écrit par : kasilar | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Peut-être est-ce vrai. Mais les images brutes ne sont pas une garantie.

----->> allez je viens poster un com ...c'est bien de se poser des questions sur la manipulation audiovisuelle, film cinéma etc ..
mais ici je pense que beaucoup savent que c'est vrai et se reconnaissent .si vous êtes une femme ..allez dans certains quartiers et vous aurez alors la réponse a votre question rapidement ..
Enfin d'après moi c'est surtout une différence de culture entre latine et celle du nord ..les femmes des pays du nord qui ont lhabitude a etre indépendante a pouvoir se ballader librement, a vivre une certaines insouciance quand la femme d'un pays du sud se fait très tot prendre cela et doit avoir une vie stressante vis a vis des hommes ..( comprendre dependance, soumission etc )
maintenant cette jeune femme realisatrice étudiante qui se loge dans un quartier pas cher n'avait sans doute pas conscience avant de ces faits ( elle a l'air d'une campagnarde grandi aux grand air naivement pensant que les hommes étaient des princes charmant ..pour elle un choc évidemment d'atterir dans ce quartier non par choix mais a cause de son budget ..et de voir cette population non integré mais exportant ses coutumes du pays.

Evidemment ils ne sont pas tous comme cela !! et les Tv médias sont aussi responsable quand on voit de plus en plus d'insulte a la tv ( et mes les politiciens traitent les femmes un certain pactrick D par exemple ..))

Maintenant cette femme a quoi de choquant ? elle n'est pas en mini jupe ..n'a pas les cheveux blond décoloré , pas le look genre je tourne dans un film x ..ou je fais ma salop etc ..non elle est habillé normal ..une robe couvrant tout, certes cette femme a une jolie poitrine mais elle y peut rien de même que pour ces jolies petites fesses lol ..maintenant tout le monde la vu elle est très jolie ..normalement elle devrai avoir le respect car un autre test pourrait etre fait les femmes moins jolie qui de suite sont prises pour des vides coui*** ... et oui ça existe cela ..

juste répondre à la question "Qui a fait venir ces primates en Europe ?"

Pour la France c'est le general de gaulle surtout ..mais c'est laprès guerre ..

la france, leurope est devasté et faut reconstruire ..et donc qui fait les routes? les immeubles ? le marteau piqueur ? les charges lourdes le ménage ? etc ..c'est grâce a ces gens venant des pays du sud qui ont travaillé dur pour construire nos routes, nos voitures immeuble etc .( leur parents )

l'erreur d'intégration a bien été a ce moment là .. c'est le general de gaulle le fautif pour la France ( et tous les autres pays ( du monde )
car c'est faire venir des travailleurs pour faire des taches ingrates de merd**..
dans le pays qui les accueille ces gens sont mis dans un endroit hors de la ville, dans des hlm , parquer entre eux ( et oui les pays d'accueil ne mélange jamais ) ..

lerreur a été là ( aujourdhui cest trop tard pour rattraper ces erreurs! )
si a lépoque il y avait eu un mélange mais surtout vraiment surtout l'erreur d'avoir construit des hlm ou de laisser ces gens dans la misere !

car si a lépoque au lieu de construire des hlm les pays d'accueil aurait dit contruisez vos vies et pas seulement venir travailler ..l'intégration serait mieux passer évidemment..car si dans les années 50, 60 70 etc ...les travailleurs venus de ces pays auraient pu construire leur maison ( et non etre mis dans des hlm ) les mentalités auraient été différente car ils auraient été fier d'avoir une vie dans le pays d'accueil ..et surtout pas détruit

bref rien d'étonnant donc a ce qui se passe aujourdhui ! quant a leur enfants de la génération venu apres guerre , ils se demandent a quoi ça sert de faire comme leur parent qui ont trimé un max ( sur les chantiers, fabrique auto, route etc ) et au final.? sont toujours en hlm, n 'ont pas de grand revenu..etc ..normal qu'ils ne veulent pas etre comme eux ( surtout que les médias a la tv montre une partie de la jeunesse qui gagnent sen rien foutre !

Écrit par : epm | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Désolé epm mais les é igré maghrébins venus récemment en mass en Belgique, c'est pas De Gaule...

Écrit par : La Chose | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Ceux qui ont reconstruit les routes sont d'une autre génération qui ne se comportait pas comme ça, mais bossait et mettait un point d'honneur à s'intégrer à la société d'accueil...

Écrit par : La Chose | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Exactement la chose, ce "magrébins là" sont le fruit de 50 ans de socialisme algérien avec comptes à numéros à Genève !

Puisque les politiques suisses ont accepté les milliers de milliards ayant fait que ces salauds rendent leur population aussi malade, ils doivent maintenant s'expliquer sur ce choix désastreux.

95% du PNB algérien vient en Suisse et cela depuis avant l'indépendance algérienne, avant c'était des français et quelques suisses dont Borgeaux qui pillaient ce pays pour mettre leur fric dans des comptes suisses, ensuite avec l'aide des soviétiques et le banquier lausannois et nazi françois genoud, c'est le FLN plus quleques français et suisses qui ont continuer de pourrir la vie d'une nation entière et quand le peuple commençait à se révolter, le FLN a envoyé les soi-disants islamistes protégés par les généraux pour massacrer 300'000 vilageaois, femmes, enfants et viellards au couteau et avec des cagoules !

Alors ne crachons pas trop sur ces régimes pourris qui nous ont innondés de leurs *** longuement mijotés par les clients des banques soutenues par les politiques suisses !

Et juste pour dire, ça continue à fond les bièles, rien qu'au courant du mois d'avril, plus de 6 milliards de Sfr. sont entrés en Suisse depuis l'Algérie, je ne parle que de ce qui est détectable, il y a en plus les vols Alger-Genève qui font passer selon les enquêtes du FBI amériain plus de 1 milliard par mois en liqude, en or et autres biens !

Ca fait 60 ans que l'Algérie, pour ne citer qu'elle, subit une hémoragie économique et financière hors de commun et cela pratiquement uniquement avec des banquiers helvétes !

Alors chers Suisses, maitenant que vous connaissez la cause, sachez que vos politique avec ce genre de manoeuvres ayant ruinés les 3/4 de la planète et que "l'invasion" magrébine, n'est qu'un amuse gueule !

Attendez que les prisons russes se vident et vous aurrez un avant gôut de ce qu'est la violence !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

suite

C'est une population pour une grande part « clo-chardisée ' » que les soldats du contingent décou¬vrent avec stupéfaction. À deux reprises, l'un d'eux livre sur ce point un témoignage poignant par sa sobriété. De Cherchell, le 28 septembre 1958, André Segura écrit à ses parents : « j'ai dû donner, pour la plus grande joie d'un petit Arabe, mon vieux duffle-coat qui maintenant est une loque moisie mais qu'un enfant d'ici utilisera très bien ». Du même, dans un courrier rédigé de Constantine, le 5 octobre suivant : « Si vous pouviez voir la couleur des vête¬ments de ces gosses et leurs détails, vous constateriez qu'on les croirait sortis de la cour des Miracles alors que Villon y chantait encore. La misère est ici sous la forme la plus brutale, ils se battent pour quelques sardines »2.
L'émigration constitue la seule échappatoire à cet univers de misère, dès lors que le système colonial entrave les possibilités d'industrialisation de la colonie et d'une réforme agraire audacieuse. Le rythme même des courants migratoires en témoigne. C'est principalement la situation des
1. G. Tillion, L'Algérie en 1957, Minuit, 1957.
2. Lettres d'Algérie, André Segura, la guerre d'un appelé, 1958-1959, Nicolas Philippe, 2004, p. 171 et 184.
récoltes, en Algérie, qui régit désormais l'impor-tance des départs pour la France '. Comme aucun obstacle administratif ne s'oppose à leur venue en métropole, les Algériens, parce qu'ils sont fran¬çais, se tournent vers elle pour se procurer ce que leur terre leur refuse. Espérance souvent trahie, d'ailleurs, comme le préfet de Constantine le sou-ligne dans une note adressée en mai 1949 à ses subordonnés : « Si le chômage sévit en Algérie et s'il est le principal responsable de l'exode des travailleurs, ceux-ci sont trop souvent victimes des illusions qui leur font espérer trouver en France continentale les moyens de subvenir à leur existence. L'expérience a malheureusement prouvé la vanité de ces espérances et il est essen¬tiel d'intensifier la campagne psychologique des¬tinée à leur démontrer les risques de misère auxquels ils s'exposent en quittant leur pays sans contrat de travail. Un cas particulier typique per¬met d'illustrer cette situation. Le maire de Faux-la-Montagne (Creuse) m'a tout récemment demandé de déconseiller aux travailleurs origi¬naires du département de Constantine, de se ren¬dre désormais dans sa commune où les effectifs
1. L. Henry, A. Girard et J. Leriche, Les Algériens en France, INED, Travaux et documents, Cahier n° 24, 1955, p. 55. L'idée que ce sont les besoins du marché français du travail qui commandent l'entrée des Algériens en France, même après la Seconde Guerre mondiale, est tellement ancrée dans les consciences qu'elle est reproduite comme une évidence, notam¬ment par A. Zehraoui, « Les Algériens, de la migration à l'installation », in Ph. Dewitte, Immigration et intégration, l'état des savoirs, La Découverte, 1999, p. 121.
1. CAOM, 93/4127, préfecture de Constantine, le préfet Petitbon aux sous-préfets, 16 mai 1949, n° 3007 ST.
2. CAOM, 93/4127, sous-préfecture de Bougie, extrait d'un rapport, période du 8 août au 8 septembre 1949, n° 318/SAD.
du personnel employé à la construction d'un bar-rage sont depuis longtemps au complet1. » Constat corroboré, au même moment, par le sous-préfet de Bougie qui avoue son impuissance à endiguer le départ des émigrants de son arron¬dissement : « D'une manière générale, nous avons beaucoup de main-d'œuvre disponible dans l'arrondissement, mais cette main-d'œuvre n'est pas de qualité [...]. Ces ouvriers en demi-chômage sont beaucoup tentés par la métropole, où ils espèrent trouver à s'employer. Nous enre¬gistrons actuellement une augmentation des départs vers la France. L'active propagande que nous menons pour déconseiller ces départs ne porte plus ses fruits2. »
L'émigration permet d'abord d'alléger la pres¬sion démographique dans la colonie. Comme le gouverneur général le rappelle dans une lettre adressée au ministre du Travail, en août 1954, « l'utilisation dans les entreprises métropolitaines de la main-d'œuvre algérienne excédentaire consti¬tue le seul palliatif aux problèmes posés par l'ac-croissement démographique de l'Algérie, dont les
ressources industrielles et agricoles sont insuffi-santes eu égard à sa population1 ».
Elle constitue, ensuite, une source de revenus indispensables à des centaines de milliers de familles. Selon des estimations proposées par Robert Delavignette, « un million et demi de per-sonnes demeurées dans les douars vivent de l'ar-gent gagné en Métropole. Sur les 60 milliards de salaires touchés dans la Métropole, 35 milliards ont été envoyés en mandats en Algérie2 » Pour le département de Grande Kabylie, en 1958, on estime que « les transferts de salaires et d'alloca-tions correspondantes représentent près de la moi¬tié des moyens de vie ; la proportion est même de l'ordre des deux tiers dans l'arrondissement d'Azazga3 ».
C'est, enfin, comme le souligne le gouverneur général Roger Léonard, un des éléments les plus positifs de la balance des comptes de l'Algérie4, puisque ces transferts couvrent à eux seuls, bon an mal an, presque la moitié du déficit commercial de l'Algérie vis-à-vis de la métropole.
L'immigration coloniale en France ne repose donc pas sur les besoins en main-d'œuvre de la métropole, mais sur la nécessité impérieuse, pour des centaines de milliers de familles algériennes, de disposer des ressources indispensables à leur existence.



1. Lettre du 24 août 1954, citée in «Procès-verbal des séances du groupe de travail pour l'étude de la situation écono¬mique et sociale en Algérie, annexe IV, p. 10.
2. R. Delavignette, « Situation économique et sociale de l'Algérie », Rapport présenté au nom de la Commission de l'économie de l'Union française, 1955.
3. Plan de Constantine, Rapport général, Alger, 1960, p. 62, n. 1.
4. R. Léonard, Exposé à la Société française de géographie économique, 16 février 1954, Documents algériens, hors série, 1954.

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

juste répondre à la question "Qui a fait venir ces primates en Europe ?"

Pour la France c'est le general de gaulle surtout ..mais c'est laprès guerre ..

la france, leurope est devasté et faut reconstruire ..et donc qui fait les routes? les immeubles ? le marteau piqueur ? les charges lourdes le ménage ? etc ..c'est grâce a ces gens venant des pays du sud qui ont travaillé dur pour construire nos routes, nos voitures immeuble etc .( leur parents

faux

extrait du livre de daniel Lefeuvre pour en finir avec la repentance coloniale

"Quelle part les immigrés ont-ils prise au rétablis-sement de la France après 1945 ? Dès lors qu'on veut nous persuader que les « Kabyles ont recons-truit la France », il n'est pas malvenu d'apprécier la pertinence de cette allégation à l'aune de quelques données chiffrées. Tous les historiens de l'écono¬mie française s'accordent pour estimer qu'en 1950-1951, la France s'est relevée des destructions de la guerre. Cinq à six ans d'efiforts et de sacrifices considérables ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat. En 1951, 150000 Algériens et moins d'une dizaine de milliers de Marocains et de Tuni¬siens sont en France : ces 160 000 coloniaux - à supposer que tous soient des actifs - comptent alors pour moins de 1 % de la population active totale. Difficile d'admettre qu'une si faible propor¬tion ait pu parvenir à un tel résultat !
Mais, objectera-t-on, si les ouvriers algériens sont encore peu nombreux, on ne peut nier qu'ils occupent dans l'industrie les tâches les plus diffi-ciles, les plus dangereuses, les plus rebutantes et les moins bien rémunérées. Ils font ce que les Français ne veulent plus faire. De ce point de vue, leur apport est donc bien indispensable, comme le directeur des établissements Francolor le reconnaît, en février 1947 : « Nous avons beaucoup de mal à trouver des ouvriers français. Cette année, les tra-vailleurs nord-africains nous ont bien dépannés1. »
Cette certitude, désormais gravée dans les Évan-giles de la bien-pensance, repose pourtant sur une
lecture partielle - et donc partiale - d'une réalité autrement plus complexe. La lecture partielle se fonde sur un constat statistique : en 1952, 71 % des Nord-Africains travaillant en métropole sont des manœuvres, 24 % des OS et seulement 5 % des ouvriers qualifiés1. À Renault-Billancourt, en 1954, 95 % des ouvriers algériens sont manœuvres ou OS. Incontestablement, la plupart des ouvriers algériens se situent donc bien aux échelons les plus bas de la hiérarchie ouvrière. Mais, de partielle, la lecture devient partiale, dès lors que, de ce constat, on glisse vers l'idée qu'ils se substitueraient systé-matiquement aux Français désormais absents de ces postes, c'est-à-dire que le monde des manœuvres et des OS serait essentiellement peuplé de travailleurs coloniaux. Or, si l'on observe l'ori-gine des ouvriers qui occupent ces emplois, on trouve d'abord des ouvriers français, puis des ouvriers italiens, belges, espagnols, polonais, etc., qui, sur ce plan, partagent le sort de leurs cama-rades nord-africains. Renault-Billancourt, premier employeur d'Algériens, occupe 19 000 manœuvres et OS au début des années 1950. Sur ce total, 3 200 sont nord-africains, soit moins de 17 %2.Autrement dit, les quatre cinquièmes des ouvriers les plus humbles de Billancourt ne viennent pas d'Afrique, mais des régions de France et des pays voisins d'Europe.
Sans mésestimer l'apport de la main-d'œuvre coloniale à l'entreprise de reconstruction, affirmer qu'elle a joué un rôle décisif à cette occasion n'est pas seulement excessif. A ce niveau d'exagération, c'est de fable - ou de mensonge - qu'il faut parler ! Après la Seconde Guerre mondiale comme à l'issue de la Grande Guerre, la main-d'œuvre coloniale n'a pas eu l'importance numérique et donc écono-mique qu'on lui accorde généralement. Son rôle dans le relèvement national est même marginal - ce qui ne veut pas dire inutile - et une autre politique migratoire aurait pu, sans difficulté, pal¬lier son absence. "

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

suite

"Pourtant, ce n'est pas dans les besoins de l'in-dustrie française, quelques cas d'espèce exceptés, qu'il faut chercher l'origine de l'immigration mas¬sive des Algériens dans la France de l'après-guerre et des Trente Glorieuses. Contrairement à la légende, le patronat français n'est pas allé sur place enrôler la main-d'œuvre algérienne. Pourquoi, d'ailleurs, se serait-il lancé dans un racolage coû¬teux, alors que les candidats se pressent aux portes des usines ? Chez Renault-Billancourt, « les embauches s'effectuent sur place, par sélection des candidats qui se présentent spontanément aux portes de l'entreprise2 ». Dans son roman Elise ou la Vraie Vie, Claire Etcherelli décrit ces mêmes files d'attente aux portes des usines Citroën du quai de Javel : « A huit heures moins le quart, je revins au bureau d'embauché. Quelques hommes, des étran¬gers pour la plupart, attendaient déjà3. »Comment expliquer d'ailleurs le paradoxe d'une main-d'œuvre qu'on aurait fait venir alors qu'elle est frappée par un chômage massif? En 1953, 115 000 des 220 000 Algériens présents en France sont au chômage, à un moment où les statistiques officielles enregistrent au total 179 000 demandes d'emploi non satisfaitesl.
On ne peut pas non plus se satisfaire de l'argu-ment d'un racisme généralisé des patrons, même s'il a existé chez certains. Parce que alors, comment comprendre qu'au même moment les travailleurs marocains, objet d'appréciations élogieuses, consti-tuent une main-d'œuvre estimée et recherchée ? Ainsi la direction des Charbonnages de France envoie-t-elle des recruteurs sillonner l'Anti-Atlas où elle embauche 30 000 mineurs entre 1945 et 1979."

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Kassilar je dis bravo!

Pur le reste pourquoi l'association "ni putes ni soumises" est née?

Mes enfants et leur compagnes sont régulièrement victimes de ces faits dans deux grande villes de France.

Ils ne sont pas comme moi car il y a longtemps que j'aurai organisé un groupe avec des couilles (et autre chose) pour aller régler des comptes.

Ceci dit mon fils à subit une agression en tant qu'artisan sur son lieu de travail par deux Français, après plus de six mois d'arrêt il a arrêté son affaire artisanale, ça c'est passé dans la cambrousse !

@ la chose

Vous dénaturez l'histoire. Il se trouve que j'ai vécu une partie de ces années dans une région très industrielle. A l'époque ce n'est pas que les Français ne voulaient pas faire le travail. C'est qu'il y avait peu de main d'oeuvre et beaucoup à faire en tout domaine.Ensuite, les "pieds-noirs étaient considérés comme des "bougnoules" ce faisant confondus avec les arabes...(au Havre, à Rouen, etc..)

Ce n'est qu'après dans les années 1960/1965 que des parents se sont mis dans la tête que leurs enfants ne pouvaient faire ce genre de travaux au côté de ces gens là en ajoutant :"mon fils est un intellectuel pas un manuel"

Deuxième phénomène, les entreprises ont fait pression sur les gouvernements afin d'ouvrir des écoles et centres techniques pour former les jeunes, car cela leur coûtait trop cher, ils n'avaient pas le temps pour cela.Une certaine partie du potentiel "main d'oeuvre" s'est dirigé dans les lycées et collèges?

Dans les usines de production de véhicule par exemple ce fut le grand boum de la standardisation.

Je suis un des derniers compagnons de la métallurgie ayant tout appris avec des "vieux" compagnons intégré à une école.(1965/1970)

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Donc ne pas mettre uniquement sur le dos des ex-colonnisations la resposabilité de ce qu'il se passe aujourd'hui dans le maghreb !

Petit mot sur Kasilar, qui traite ses semblables de "primates" !

Parle-t-il aussi des arabes sunnites ou des autres communautés maghrebines ?

Car il a une méchante tendance à ne pas confondre !

Pour lui, tout ce qui n'est pas "arabe sunnite" est encore en dessous du "primate", alors que 95% des immigrés ayant le type de comportements dénnoncés dans ce blog, sont l'oeuvre d'arabes sunnites !

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Leclerq vient couvrir les propos des autrs blogueurs avec des propos inconsistants, revenez sur les causes décritent plus haut, et parlons des milliers de milliards algériens en Suisse !

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Comment voulez-vous que ces pays se redressent et que leurs habitants ne fuient pas, si tout le fric de ces pays vient sur des comptes à numéros en Suisse ?

Maghrébins de tous les pays, venez en Suisse, pays qui abrite tout ce qui vous a été volé !!!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Pierre vous félicité un extrémiste sunnite ! bravo !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Ca y est, dés qu'on tape dans le mille, c'est la diarhée, tout le monde fait dans son froc !

C'est grâce à cette atitude que les suisses paye pour les saloperies faites par leurs banquiers voyous et assassins !!!

Je commence à vous connaitre !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Comment ne pas souscrire aux propos de Corto, ce ne sont pas les victimes auxquel il faut s'en prendre, ce reflexe est bien trop répandu, mais ce n'est pas come ça que Guillaume Tell fonctionne

Écrit par : Guillaume Tell | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Mais plus je lis les commentaires, plus il évident que beaucoups trop de trouillons traînent dans ce beau pays souillé par ce ramassis de tueurs sans foi ni loi.

Écrit par : Guillaume Tell | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@ La Chose:

Je pense important de déceler d'où et de qui viennent les problèmes sociaux. Dans ce sens il faut pouvoir faire des analyses incluant les paramètres de hauteur des revenus, de type de famille (monoparentale ou non p.e.), d'origine culturelle, etc. Non pour généraliser, nous sommes bien d'accord, mais pour tenter de trouver des réponses appropriées. Le pavé dans la mare de Zemmour tombait pile parce qu'il soulevait ce problème, que d'autres aussi ont soulevé. Mais un constat ne suffit évidemment pas à trouver des solutions.

Si je dis que les accidents de voitures les plus nombreux ont lieu avec les tranches d'âge de 18 à 30 ans, je ne fais pas de stigmatisation des jeunes conducteurs. C'est une statistique. Il faut donc faire porter un effort de prévention sur ces classes d'âge. Mais dès que l'on parle de groupes ethniques il y a un barrage intellectuel. On ne peut plus parler de tout par peur de la stigmatisation. Or tant que la peur et le silence perdurent je pense qu'ils favorisent justement une stigmatisation rampante. Et qu'il vaut mieux en parler ouvertement.

Le documentaire de Sofie Peeters est très incomplet mais passer pour indiscutable auprès des médias. Il montre bien des personnes selon leur origine ethnique. Ok. Mais il ne montre que cela, ne compare pas, n'analyse que très peu, et dans ce sens il alimente une généralisation et une stigmatisation que je ne soutiens pas.

Ce documentaire manque singulièrement d'éléments d'analyse. Certains disent que ce qui est filmé est la réalité dans certains quartiers et dans certaines villes. Il faut aller plus loin. Là, avec ce document, on tombe dans une généralisation qui est effrayante. Peut-être Sofie Peeters n'a-t-elle pas d'intention cachée, mais son document manque singulièrement de recul et d'analyse. Et pour le lâcher ainsi dans les télévisions et les festivals avec autant d'impact médiatique, elle doit avoir une bonne attachée de presse pour réussir un tel coup. Car elle n'est qu'une étudiante parmi d'autres.

Pour moi quelque chose n'est pas clair dans cette histoire. J'en ferai une suite à ce billet car i y a en toile de fond la question flamande. Je m'en explique dans la journée dans le billet suivant.

Écrit par : hommelibre | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Trouillons ?
Quel courage a-t-il à se répandre à longueur de journée sur les blogs, sous pseudo ?
A se lancer des accusations à l'emporte-pièce à la figure ?
En insultant les autres, cher Guillaume Tell ( tiens ! un nouveau pseudo ...), vous n'obtiendrez à nouveau pas grand'chose en retour.
Imaginez-vous un instant que ces commentateurs que vous insultez vont se dire : oh, oui ! comme il a raison, nous sommes les derniers des derniers de cette planète ! Dommage que nous ne soyons pas nés ailleurs, avec d'autres parents et une autre histoire à notre actif !

Je ne parlerais pas de courage, mais de persévérance, et de l'illusion qui consiste à croire que cela sert à quelque chose d'écrire ici.
Il n'y a pas que ça dans la vie.

Écrit par : Calendula | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto, dès qu'une personne condamne ce genre de comportements, c'est très bien. Ensuite que Kassilar soit X ou Y je m'en tape, en plus je n'en sais rien.

Comme je te l'ai indiqué, je ne suis (plus) inféodé à aucun dieu, religion ou parti politique. Tu m'as "sympathiquement" comparé à une personne très détestable dans un autre commentaire, alors merci de ne pas me donner de leçons.

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto

Ça vous arrive de vous arrêter des fois ? Vous ne me connaissez pas et vous permettez de me juger.

Écrit par : kasilar | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Le reportage a fait grand bruit et sur beaucoup de médias sociaux il y a eu les messages supprimés en masse ou carrément la fermeture des commentaires.
Bon je crois que tout le monde est d'accord sur le fait que ses hommes manquent de respect et ceci de manière assez impressionnante.
Après arrive l'heure de comprendre ce comportement, c'est là où je dis mais pauvre idiote tu fais un petit film, des micros et des caméras cachés et tous ce que tu trouves à chier c'est que c'est du à des conditions socio-économique, sérieusement tout ça pour sortir une débilité pareille, c'est une faible et une lâche qui est incapable d'aller au bout de ce qu'elle a commencée.
Qu'elle aille dans la ville de Guéret en minijupe elle ne sera pas inquiété ou importuné, pourtant c'est la préfecture de la creuse, département le plus pauvre de France, alors elle est ou sa condition socio-économique.

Écrit par : dereck | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

D'abord le reportage a l'air a moitié bidonné (par des féminismes extrémistes). Ensuite il provoque d'ignobles réactions racistes. Et enfin cette femme est quand même habillée en demi-salope.

Écrit par : straight | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Tiens les islamistes et les blaireaux sont de retour!

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

"Pour moi quelque chose n'est pas clair dans cette histoire. J'en ferai une suite à ce billet car i y a en toile de fond la question flamande. Je m'en explique dans la journée dans le billet suivant."
La colonisation de Bxl par les Maghrébins ne date pas d'aujourd'hui. Cela a commencé par Schaerbeek. Mon ex-épouse, qui était bruxelloise, a vu des vieilles femmes maltraitées par des meutes de gosses arabes, des petites frappes qui se rendaient dans la boutique d'un vieux "de souche" pour lui dire qu'il devait accepter la croûte de pain qu'on lui donnait pour se barrer et céder sa boutique à un Arabe, début des années 70.
Bxl, c'est l'Europe de demain, qui est en train de se construire sous nos yeux. Vous pouvez commencer à apprendre le Coran par coeur, chers petits Suisses bien stupides, naïfs et multiculturels. Quelque part, cela me fait plaisir que vos enfants soient un jour les esclaves de ces brutes. Votre bêtise saccage le pays que j'aimais...

Écrit par : Géo | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Ce documentaire -honnête- est à prendre au sérieux. On peut faire l'autruche et le critiquer, ça ne fait que confirmer ce que nous savons, enfin pour les gens éclairés et bien informés.

Ce documentaire montre bien que l'islamisation va nous mener droit au mur, avec la charia qui dans quelques années fera force de loi. Cette charia est appliquée dans les banlieues et parfois hors de celles-ci par les musulmans.

Ne nous "voilons pas la face" pour des fausses raisons. Un chat est un chat, simple non ?

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

John, je ne sais pas si la question Flamande y est pour quelque chose. Chez les Flamants les femmes ne sont pas insultées si elles sont en jupes.

De plus Sophie Peeters n'a pas porté un écriteau indiquant cette particularité, son identité.

Dans les pays ou dans les zones Européennes, là ou certaines religions font force de loi au travers des adeptes de la charia, la femme est plus souvent enchiffonnée, ou elle est en jean, ou encore en pyjama, enfin bref, elle ne se montre pas. C'est le pouvoir religieux des hommes qui influe sur l'aspect vestimentaire en s'imposant dans la caberluche des faibles.

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Kasilar, vous parlez de jugement, relisez ce que vous dégueulez sur notre jeunesse dans un autre blog,

ensuite je vous connais, vous avez déclaré que les chiite n'étaient pas musulmans, tellement vous êtes fanatique !

Ensuite répondez, quand vous parlez de "primates", des arabes sunnites, cela incorpore également d'autre communautés ?

Traitez les arabes sunnites de "primates" ou de ce que vous voulez, d'accord, mais ne venez pas dire que je juge qui que ce soit !!

Pour les autres, pas un seul "traitre" sur les causes de l'immigration et des comptes en banques des dictateurs arabes en Suisse !

Qui êtes-vous, des pleutres ???

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Et si vous parliez également des milliers de prostituées au services des dictateurs venant remplir leurs comptes bancaires genevois !

Dés qu'il y a du fric !

N'y a t-il que des putes dans ce pays ?

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Nord-africain, venez tous en Suisse, là où se cache tout le fric que les amis des banquiers genevois est planqué, votre sang coule dans ces coffres maudits, venez vanger votre honneur !

Comme les centaines de milliards des assad à Genève et Zurich !!!

C'est dans ce pays qu'il faut une révolution, une révolution en Suisse et plus besoin de centaines de révolution dans le reste du monde, surtout que les banquiers s'arrange et pourrissent les nouveaux arrivés au pouvoir le la Tunisie et de l'Egypte !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@ straight

" Ensuite il provoque d'ignobles réactions racistes"

lesquelles dans les réponses ci-dessus ?

ça "sexisme et machisme de rue d'une petite portion de maghrébins d'un quartier de Bruxelles. Images choisies et sélectionnées."

ce n'est pas raciste c'est un constat d'une réalité qui est nié.

ça c'est inadmissible.

" Il généralise de plus à tous les hommes en prétendant parler du "machisme et sexisme de rue" en général."

mais les hommes sonts trop gentil, quand ils le seronts moins à force d'être pris pour des cons par les féministes ça va faire mal exemple.

http://soshommesbattus.over-blog.com/article-bershka-et-la-discrimination-sexuelle-104866643.html

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@Géo,

Je vous cite:
"Bxl, c'est l'Europe de demain, qui est en train de se construire sous nos yeux. Vous pouvez commencer à apprendre le Coran par coeur, chers petits Suisses bien stupides, naïfs et multiculturels. Quelque part, cela me fait plaisir que vos enfants soient un jour les esclaves de ces brutes. Votre bêtise saccage le pays que j'aimais..."

C'est moche d'écrire des trucs comme ça. Est-ce que ça fait du bien au moins ?
Souhaiter l'esclavage aux enfants d'autrui, cela ne fait pas honneur à celui qui parle.
Mais peut-être est-ce de l'humour ...

Votre intervention est faite de raccourcis et d'un malin plaisir à cracher dans la soupe. (J'imagine que vous êtes suisse, mais je peux me tromper.)

A Bruxelles on insulte une femme et voilà que la Suisse est esclave des tenants du Coran.

Qui vous dit qu'on est naïfs ? On nous a assez reproché la votation sur l'interdiction de construire de nouveaux minarets. Cela urbi et orbi.

Nous aussi, nous voyageons, lisons, connaissons un peu le monde. Personne ici ne cherche d'excuses à ces hommes. Pas tous ici présents sont même suisses !
Si on se demande, dans quel contexte ce "reportage" a été effectué, cela ne veut de loin pas dire qu'on veut laisser la porte ouverte à de tels personnages.
Dans ma lointaine jeunesse, j'ai fait objet de manoeuvres d'approche gluantes de ce type-là de la part de tels hommes à Lyon. Ils n'insultaient pas, mais étaient horriblement repoussants. Aucune femme ne peut supporter ça, ça provoque un rejet viscéral. Soyez sûr que je m'opposerai de toutes mes forces à une quelconque prise de pouvoir par des gens qui ont une telle image des femmes.
Vous n'êtes pas le seul lucide dans ce pays, dont il est de bon ton de se moquer à bon prix.

Écrit par : Calendula | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Venez vite recouvrir mes propos concernant les milliers de milliards volés par la Suisse aux populations des pays nord-africain et surtout, pas un mot à ce sujet !!!

Vous ne faites que creuser des tranchées, mais le sujet sera débattu, je vous le garanti !

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@ corto

"Leclerq vient couvrir les propos des autrs blogueurs avec des propos inconsistants"

inconsistants, le texte que j'ai mis vient d'un historien qui s'est documenter et est une réponse à ça

"juste répondre à la question "Qui a fait venir ces primates en Europe ?"

Pour la France c'est le general de gaulle surtout ..mais c'est laprès guerre ..

la france, leurope est devasté et faut reconstruire ..et donc qui fait les routes? les immeubles ? le marteau piqueur ? les charges lourdes le ménage ? etc ..c'est grâce a ces gens venant des pays du sud qui ont travaillé dur pour construire nos routes, nos voitures immeuble etc .( leur parents"

donc explique moi ce qu'il y a d'inconsistant dans ces écrits !!!

et ça
"95% du PNB algérien vient en Suisse et cela depuis avant l'indépendance algérienne, avant c'était des français et quelques suisses dont Borgeaux qui pillaient ce pays pour mettre leur fric dans des comptes suisses, ensuite avec l'aide des soviétiques et le banquier lausannois et nazi françois genoud, c'est le FLN plus quleques français et suisses qui ont continuer de pourrir la vie d'une nation entière "

quelle consistance ça a quelles sonts les sources !!!

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@ Corto,

J'essaye de répondre à ceci :

"Pour les autres, pas un seul "traitre" sur les causes de l'immigration et des comptes en banques des dictateurs arabes en Suisse !
Qui êtes-vous, des pleutres ???"

Je tremble de passer pour une pleutre.
Que nous conseillez-vous ?
On peut se fabriquer un truc à copier-coller et le mettre à profit à chaque fois qu'on commente un billet ? Une sorte de rituel d'auto-flagellation ? :-)))
Ce serait assez pratique.
Parce qu'il faut, à chaque occasion, rappeler que toute chose sur cette terre est en rapport avec les banques suisses. La venue des travailleurs nord-africaine en France, dans les années 60, en est un excellent exemple. Certainement.
Et maintenant, ils insultent des femmes à Bruxelles. Je vais me sentir coupable et responsable. Mais ô combien courageuse !
Je vais me prendre une sacrée râclée, mais je l'ai bien méritée.

Écrit par : Calendula | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Libye 430 milliards de sfr.
Syrie 300 milliards de sfr. (grande partie provenant du pillage du système bancaire libanais en collaboration avec les banques suisses)
Tunisie 42 milliards de sfr. (pays non producteur d'hydrocarbures)
Egypte 46 milliards de sfr. (pays non producteur d'hydrovarbures, ou très petit producteur)
Algérie, des milliers de milliards de sfr. selon le FBI américain.

Les petits, faudra peut être vous informer la moindre avant de demander des preuves !

Les preuves, le même système que lorsque des rares survivants juifs venaient récupérer les avoirs de leurs parents, les tribunaux suisses leurs demandaient des (preuves) des certificats de décès !

Vous êtes exactement dans la même et inchangée saloperie que vos ailleux, exactement la même saloperie !

Ne vous en faite pas, nous sommes en 2012 et les maghrébins n'ont pas été exterminés comme ce fut le cas des juifs en 39-45 et à qui les mêmes monstres exigeaient des actes de décès, même 140 ans après la naissance des parents disparus, la Suisse a perdue dans ce sale jeu et elle a remboursé un petit pourcentage de ce quelle a redistribué à ses complices de la ss !!!!

Mesdames, Messieurs les Suisses, vous n'avez pas honte ?

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

@ epm

"lerreur a été là ( aujourdhui cest trop tard pour rattraper ces erreurs! )
si a lépoque il y avait eu un mélange mais surtout vraiment surtout l'erreur d'avoir construit des hlm ou de laisser ces gens dans la misere !

car si a lépoque au lieu de construire des hlm les pays d'accueil aurait dit contruisez vos vies et pas seulement venir travailler ..l'intégration serait mieux passer évidemment..car si dans les années 50, 60 70 etc ...les travailleurs venus de ces pays auraient pu construire leur maison ( et non etre mis dans des hlm ) les mentalités auraient été différente car ils auraient été fier d'avoir une vie dans le pays d'accueil ..et surtout pas détruit

bref rien d'étonnant donc a ce qui se passe aujourdhui ! quant a leur enfants de la génération venu apres guerre , ils se demandent a quoi ça sert de faire comme leur parent qui ont trimé un max ( sur les chantiers, fabrique auto, route etc ) et au final.? sont toujours en hlm, n 'ont pas de grand revenu..etc ..normal qu'ils ne veulent pas etre comme eux ( surtout que les médias a la tv montre une partie de la jeunesse qui gagnent sen rien foutre ! "

c'est un peu simpliste tout ça, les HLM onts été construits parce qu'il fallait bien trouver une solution simple et rapide pour loger les gens.

et ce que tu écrit plus haut n'est pas le propre a ces populations, les bas salaires sonts pour la majorité,

beaucoup de lecture dans ce billet.

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/01/12/eric-zemmour-a-dit-la-verite.html

"Est-on sûr qu'aujourd'hui, pour les jeunes Fran-çais que l'on dit issus de l'immigration coloniale ou post-coloniale, l'ascension est plus difficile, plus ségrégative ? Oui ! affirment ceux qui se prétendent les indigènes de la République. L'inventaire des signataires de cet appel, publié par le site internet « Touteségaux », réserve une surprise de taille : à leur corps défendant, les pétitionnaires témoignent qu'ils sont, eux aussi, les produits de ce creuset fran¬çais dont on annonce un peu trop vite la faillite ou la disparition. Eux aussi, et c'est heureux, sont des fils et des filles de cette République qu'ils vouent aux gémonies mais qui a assuré leur promotion sociale. Parmi les 942 professions identifiées, que de bacs plus 4! 208 étudiants, 119 enseignants, chercheurs, 189 ingénieurs, cadres et techniciens, 49 fonctionnaires, 63 professions libérales (méde¬cins, pharmaciens, architectes, avocats, consul¬tants...), 52 éducateurs ou travailleurs sociaux, 13
infirmiers, 103 employés, 26 artistes, chanteurs ou écrivains, 22 journalistes (dont un journaliste algé-rien en exil venu se réfugier dans l'enfer post-colo-nial français !), 20 patrons ou gérants de société, 1 banquier d'affaires, 19 commerçants et artisans, etc. et seulement 30 ouvriers.
Lire la rubrique quotidienne du Parisien, « par-cours réussi », c'est voir à l'œuvre le creuset fran-çais. Celui de Thomas Assiogbon ' est éclairant. Né il y vingt-cinq ans d'un père béninois et d'une mère martiniquaise, monsieur Assiogbon a « tou¬jours vécu à Orly (Val-de-Marne), cité des Saules. Une des plus chaudes de France d'après la liste de Sarkozy ». Grâce à ses parents qui l'ont « toujours poussé à faire des études en [lui] expliquant que c'était le meilleur moyen de s'en sortir » il est, aujourd'hui, attaché commercial chez Manpower. « Les études, c'est un investissement : ça paye un jour ou l'autre. » Après le bac, un DUT obtenu à l'IUT de Créteil puis une maîtrise d'administra¬tion économique et sociale à l'université d'Evry. Ensuite, « tout s'enchaîne très vite : un CDD chez Orange à Ivry, puis l'embauche chez Manpower. Après vingt-cinq ans passés à la cité des Saules, Thomas envisage aujourd'hui d'acheter un appar-tement dans l'Essonne ».
et comme je l'ai écrit plus haut notre socité maternante n'est plus capable d'assimiler, plus capabled'imposer le respect résultat, nombre de jeunes asociaux nés en France, inemployables, nul patron n'a envie d'employer ces jeunes là.

Écrit par : leclercq | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Calendula@ Je ne crois pas que nous soyons si opposés que cela. Moi, je suis en colère pour la prédominance de l'idéologie du multiculturalisme, et ma femme m'en avit beaucoup parlé pour Bxl. Elle était crédible et très intelligente, je lui faisais confiance pas seulement parce que je l'aimais.
Ce que j'ai écrit est violent, mais j'aimerais que mes compatriotes se réveillent un peu. D'ailleurs, je viens d'écrire un billet dans ce sens (1er août, dies irae". Vos commentaires y sont bien sûr bienvenus. Votre avis est important.

Écrit par : Géo | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

En ce moment, sur Forum, un historien (Georges Andrey) parle de la déconstruction de la Suisse. Plus de paix confédérale, plus de paix du travail, pour faire comme les Français, sous l'influence des médias. Je vous rappelle que le corps des journalistes en Suisse romande est non seulement à majorité de gauche, mais aussi d'origine française pour la plupart. Après 20 ans de bourrage de crâne par des gauchistes français, on ne s'étonnera pas de voir des résultats dans l'idéologie anti-suisse. Il suffit d'écouter les medias français et d'avoir les oreilles ouvertes. Béjart ballet Lausanne devient béjart ballet, Cameron plonge à 10'000 m sans allusion à Jacques Piccard (imaginez un peu que ce dernier eût été français !) etc, etc...

Écrit par : Géo | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Allez y les petits suisses, continuez de cacher la merde au chat, ds milliers de milliards alors que toute l'Afrique du nord crève la faim !

L'Algérie,un des pays les plus riche de la planète, si ce n'est le plus riche en sous-sol, le peuple crève la misère, tout ça pour les banques suisses et en plus vous chialez !

Quelle honte, ne vous en faites pas, ils vont tous venir, les maghrébins, tout le fric que les banques des ordures leurs ont pillés est dans ce pays maudit !

Algériens, tiunisiens, égpytiens, libyens, syriens et tous ventant des autres pays africains, venez tous en Suisse, tous vos biens spliés sont dans les coffres de ce pays !

Tous en Suisse, peuples spoliées !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Et ils auraient été produits comment, ces milliers de milliards ? En vendant trois dattes et en vendant le cul de leurs petits garçons aux pédophiles ?
J'ai quelques doutes...
Les Arabes auraient-ils un jour été capables de produire quelque chose ? Cela se saurait...

Écrit par : Géo | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Ils se cachent les suisses quant on dit la vérité !

C'est ça la "démocratie" helvétique ?

se tenir la main tout en pillant la planète entière ???

Ca va pas tenir très longtemps, y aura juste quelques privilégiés qui se ferons la male sur des iles sub-tropicales, voilà ce qu'il restera de ce pays, enfin après l'invasion africaine !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Géo, tu veux un décompte des ventes de pétrole et de gaz de la Libye et de l'Algérie, ce qu'ils ont encaissés en devises et ce qu'ils ont dépensés dans leur pays dans les budgets anuuels depuis 50 ans ?

Pas de problème !!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

La production des énergies fossiles (*) produit des milliards et des milliards de dollar. Corto a raison sur ce point.

Il faut tout comptabiliser les minerais etc...

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Comme si Corto aurait tord sur d'autres points ??

J'attend toujours !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Nous aussi on attends! C'est long....

Écrit par : Pierre NOËL | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Géo, ne m'a rien demandé, mais rien qu'en 2011, l'Algérie a vendu près de 100 milliards de dollars de resourses natuelles !

Non seulement ils se mettent dans la poche (généraux, polituques et banquiers suisses) les 100 milliards cités plus haut, mais il se servent en plus sur le reste de l'économie du pays !!

C'est à dire, les importations, les entreprises quand elles n'appartiennent pas à ces fils de putes !

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Le long silence coupable de la Suisse et de ses citoyens sur les méfaits commis par les ordures qui dérèglent la planète entière !!!!

Bravo, en lisant ces lignes, vous devez sentir un sentiment de fiérté !

Je reviendrais, ne vous en faites pas, et il n'y a pas que les blogs helvétiques et moribonds, sur des blogs étrangers à la Suisse, les avis sont beaucoup plus tranché sur ce pays sous contrôle des mafias les nuisantes de la terre !!!

Écrit par : Corto | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto... On est un peu sorti du sujet là. Et puis vous généralisez. Les suisses, les français, les israéliens, les autres, ce sont des millions de gens qui mènent leur vie aussi bien qu'ils peuvent. Ça ne vaut pas de dégainer votre TAR-21...

Écrit par : hommelibre | 01 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto

Si tout le monde etait d' accord avec tout le monde il n' y aurait jamais d' avancée sociale.
Vous ne fautes que poster 50 messages pour créer des tensions entre arabes et suisse.

L' élite suisse == peuple

Écrit par : kasilar | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto

Si tout le monde etait d' accord avec tout le monde il n' y aurait jamais d' avancée sociale.
Vous ne fautes que poster 50 messages pour créer des tensions entre arabes et suisse.

L' élite suisse == peuple

Écrit par : kasilar | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Corto

Si tout le monde etait d' accord avec tout le monde il n' y aurait jamais d' avancée sociale.
Vous ne fautes que poster 50 messages pour créer des tensions entre arabes et suisse.

L' élite suisse == peuple

Écrit par : kasilar | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

@Géo
"Je vous rappelle que le corps des journalistes en Suisse romande est non seulement à majorité de gauche, mais aussi d'origine française pour la plupart. Après 20 ans de bourrage de crâne par des gauchistes français, on ne s'étonnera pas de voir des résultats dans l'idéologie anti-suisse."

Très intéressante observation... et finale de Wimbledon, aucune retransmission sur une chaîne française. Effectivement l'idéologie anti-suisse provient d'abord de ces voisins jaloux et prétentieux. L'affaire du Rafale "retoqué" n'est donc pas pour me déplaire.


Ce qui est sûr dans le paysage médiatique romand, c'est que la majorité des plumitifs ne sont ni "romands de souche", ni politiquement à droite. Voici quelques pistes en guise d'explication.

Jusque à la fin des années septante, la presse romande était plutôt orientée à droite plutôt qu'à gauche.
Que s'est-il passé? En gros, Il y a eu le phénomène de l'émergence des radios libres (des deux côtés de la frontière) et, balise non négligeable, le lancement de l'Hebdo en 1981: nouveaux tons, nouveaux éclairages, nouveaux "officiants"...

Dans les radios on pouvait dès lors pérorer sur n'importe quoi et n'importe comment, pourvu que ce soit en "FRONÇAIS" ou en "FRONGLICHE". Les particularités prosodiques locales de papi étaient bannies parce que plus dans le ton ni dans l'air du temps... fini les "oinouineries" hideuses dont certains disaient qu'elles les faisaient gerber...
On privilégia dès lors la réthorique d'animateurs et de journalistes décalés de la culture et des accents propres à nos terroirs. Moins ça faisait "suisse", plus c'était dissolvant dans cet effet de mode qui s'amplifiait avec notamment le matraquage européisant de l'Hebdo fraîchement débarqué.

Puis vinrent les bouleversements dans les technologies de l'information. Pour les éditeurs, l'heure avait sonné où il fallut commencer à se la jouer "petite flamme" à l'égard des personnels "faiseurs d'opinion". Ce fut une aubaine: la légèreté des contenus, le lectorat de plus en plus analphabétisé et volatil, n'exigeaient plus le recours à de coûteux plumitifs de haute voltige; qu'ils fussent de droite ou de gauche.

Écrit par : petard | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Elle filme... d'accord... moi aussi j'ai vu son film !
Mais qu'est-ce qu'elle croit, cette bonne-femme ? Mais ça va de mal en pire depuis 20 ans ! Même depuis 1970, nos Sociétés sont en dérives !!!
Il est temps de réagir !

Écrit par : Will | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

J'ai oublié l'essentiel : Oui ce ne sont pas des Belges, ni des Européens qui l'insultent !!! Ce ne sont QUE des étrangers qui l'insultent ! Allez dans leurs pays... et vous verrez comment vous serez traitées, vous les femmes... Pire qu'ici !!!

Écrit par : Will | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Kasilar, vous laissiez supposer qu'en ce qui vous concerne, vous étiez plutôt spécialisé dans les tensions entre "primates arabes sunnites" et chiites ?

Maintenant, pour la première fois que quelqu'un ne met pas la faute sur les maghrébins en dénnonçant les fuites des capitaux nord-afraicain vers des banques suisses, vous, Kasilar, vous m'accusez de vouloir créer des tensions entre arabes et suisses ?

Epliquez un peu, quelle est votre logique ???

Écrit par : Corto | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Will, on voit que vous ne voyagez pas beaucoup, mais e que vous ne savez pas :

C'est que 90% du tourisme suisse vers des pays nord-africain et arficain est du tourisme sexuel !!!

Toutes les vielles et moches europèennes vont vers ces destinations pour trouver l'amour à coups de billets par encores blanchis !!!

Quant aux hommes, ils y vont pour un tourisme pédophile, jeunes, voir petit garçons et gamines de 13 ans à la clé dans toutes les villes d'afrique !

Alors, l'exemple de la totale décadence vient plutôt des européens et spécialement des suisses, bizarrement, dans ce domaine !!

Nous sommes en train de tourner un autre film avec des "immigrés" en Suisse, et nous leur demandons quel furent leurs parcours, nous en sommes à 10 contacts nord-africains avec qui nous avons parlé des consignes de tournage, les 10 sont arrivés en Suisse par l'intermédiaires de suissesses en manque "Damour", leur ayant obtenu des visas et assez d'argent pour traverser la grande bleue.

Mais une fois en Suisse, croyez-vous que ces jeunes d'environ 18-22 ans veulent encore partager leurs nuits avec de vielles femmes de 50-70 ans ?

C'est aussi une des raions pour laquelle ces jeunes traitent les blanches de "salopes et de chiennes", à mon goût, le terme est encore faible !!!

Écrit par : Corto | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

"Et enfin cette femme est quand même habillée en demi-salope"

Des "ignobles réactions racistes" qui sont la résultante d'ignobles réactions sexistes.
Oeil pour oeil, dent pour dent! Finalement ya que ce langage qu'ils comprennent les raccourcis du pipeau!

Écrit par : petard | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Le terme "Salope" à Zurich signifie très élégante !!!

c'est pas des conneries !

Écrit par : Corto | 02 août 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 22 h - 08 h (Europe/Paris).