15 juillet 2012

La pénétration du grand préservatif

Ce n’est pas la patate. Pas étonnant qu’il n’ait pas la frite. Il est presque plat. On peut faire des pompes mais cela ne va pas le regonfler.

L’inconnu de l’ouest se fait désirer.


Mét-15-7-1.jpgInconnu parce qu’il n’a pas encore reçu de petit nom. C’est globalement l’anticyclone des Açores. Il sera baptisé quand il touchera l’Europe. S’il la touche. Pour le moment, sur l’image 1 infoclimat.fr (à gauche, cliquer pour agrandir) il fait penser à une courgette. Mieux: à un grand préservatif, avec son petit chapeau qui caresse le nord de l’Espagne.

Quand donc pénétrera-t-il dans les terres, tel un conquérant magnifique, doux et puissant? Caresser du bout ne suffit pas. A un moment il faut y aller franchement, y mettre de l’énergie. Il devrait prendre la France à bras le corps avec audace, dans une envolée pré-orgasmique, et embrasser en même temps l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne.

Mais non. Il est timide, reste au loin, attend que l’on vienne le chercher. Du coup l’ouest de l’Europe ne ressemble à rien qui devrait suggérer l’été et le soleil (image 2). Pourtant les filles sont belles et les garçons ardents. Cela devrait le faire monter en force, monter dans une érection météorologique irrésistible! Mét-15-7-3.jpgMême pas. A croire que l'anticyclone nous fait une dépression...

Et il offre un boulevard aux perturbations atlantiques, en particulier ce front frais qui nous fait la gentillesse de nous tenir compagnie ce dimanche matin. Entre l’inconnu de l’ouest et Petra en Lituanie, la porte est grande ouverte.

Une petite bonne nouvelle quand-même: les dépressions Mina et Petra se décalent enfin vers l’est. L’anticyclone poussif peut espérer qu’on lui laisse un strapontin. Mais avec seulement 1025 hectopascals ça manque de muscles. Une moins bonne nouvelle: une autre petite dépression se forme au sud du Groenland (en haut à gauche). La course entre le grand préservatif et la dépression est engagée.

Pour les jours proches il est possible qu’il prenne de l’avance. Pourvu que ça dure! Et que ce grand préservatif météorologique préserve enfin nos têtes de ce ciel incertain. Qu'il pénètre profondément l'Europe afin que nous puissions jouir... d'une atmosphère stable et agréable!

10:48 Publié dans Météo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : patate, frite, humour, météo, anticyclone, dépression, ciel, france, europe, préservatif, açores | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

c'est wild wild west ;))), les Açores sont trop gourmandes, pourraient en laisser un peu aux autres!!!;)))
bizzzouxxx Homme Libre!!!

Écrit par : Sarah | 15 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.