01 juillet 2012

Adieu Tombouctou

Appelée aussi Tinbuktu, cette ville du Mali est située sur la rive du fleuve Niger. Son nom viendrait, selon une légende, d’un endroit où une femme nommée Bouctou avait un puits (Tin). Au XIIe siècle, après des siècles de campement touareg, les premières oeuvres en dur apparaissent.


tombouctou3.jpgL’architecture de la ville est d’une grande beauté. C’est une ville de sable et d’argile posée sur le même sable d’or. Tombouctou a connu un grand rayonnement intellectuel dans le passé, comme lieu d’étude du Coran. A certaines périodes on compta jusqu’à 25‘000 étudiants musulmans dans son Université. Elle a connu la richesse grâce au commerce international en Afrique, dont le trafic d’esclaves, bien avant la traite négrière.

Cette ville nommée «perle de l’Afrique» ou «Ville aux 333 saints» est aujourd’hui sous la domination des milices salafiste qui, comme dit précédemment, ont commencé hier à détruire les mausolées des saints. S’agissant de saints Soufis, les salafistes n’ont aucun scrupule.

Le soufisme est parfois nommée voie mystique de l’islam.

«Le soufi est l'amoureux de la Vérité; c'est celui qui par les moyens de l'amour et de la dévotion va vers la Perfection dont tout le monde réellement est en quête.»
mali2.jpg
Le soufi n’a pas renoncé à l’islam, il en privilégie la voie de la Vérité. La conscience intérieure doit le guider. Le soufisme n’est donc pas séparé de l’islam et il recommande la pratique des cinq piliers. Il considère que l’observance des lois de la religion sans la disposition de conscience intime n’est que formalisme de surface et non transformation intérieure.

On comprend que les salafistes, beaucoup plus formalistes, méprisent les soufis.

La destruction des mausolées de Tombouctou par des factions islamistes est donc d’une part une profanation de leur propre religion, d’autre part une bataille dans la guerre d’influence que se livrent les différents courants de cette religion.

C’est aussi une manière de terroriser les habitants et d’asseoir le pouvoir sur eux:

« Désormais, il n’y a que deux activités possibles à Tombouctou : aller à la mosquée et rester chez soi. » Hallé Ousmane, le maire, cache mal son dépit. Sa ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, se meurt à petit feu. Les façades sont éventrées, les archives de l’administration ont été détruites, des bâtiments saccagés servent d’abris aux animaux…»

tombouctou manuscrits 3.jpgLa ville passa sous administration française en 1894, puis fit partie du Mali dans la deuxième moitié du XXe siècle. Outre les éléments d’architecture Tombouctou recèle des dizaines de milliers de manuscrits remontant jusqu’à des périodes pré-islamiques. Ces manuscrits sont des enseignements scientifiques mais aussi des documents de droits dotés d’une grande valeur historique et culturelle.


La ville de Tombouctou a été longtemps dirigée par des musulmans non salafistes. La rébellion touareg n’est pas nouvelle dans cette région mais son affiliation salafiste est récente.

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a décidé de soutenir Bamako, dont l’armée est réduite presque au néant. Un force militaire de 3‘300 hommes, formée au Sénégal et au Nigéria, devrait être prochainement opérationnelle et attend le soutien de l’ONU. Sa mission est d’abord de sécuriser Bamako, capitale du Mali, puis de reprendre les régions du nord, actuellement sous contrôle islamiste. S’ils n’y parviennent pas, toute la culture ancienne et riche ainsi que la pratique modérée de la religion à Tombouctou pourraient disparaître.

A suivre attentivement.



10:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : afrique, mali, tombouctou, islamistes, niger, coran, islam, mausolées, université, soufi | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je me permets de reprendre un passage essentiel du site que vous mentionnez, John.

"Pour cette raison, il est dit dans le soufisme que, "ceux qui sont intéressés par l'au-delà ne peuvent pas donner d'importance au monde matériel. De la même façon, ceux qui sont préoccupés par le monde matériel ne peuvent pas être intéressés par l'au-delà. Mais le soufi (à cause de la jalousie de l'amour) est incapable de s'occuper de l'un ou de l'autre de ces deux mondes."
Cette même idée est exprimée par Shebli qui disait "Celui qui meurt pour l'amour du monde matériel, meurt en hypocrite. Celui qui meurt pour l'amour de l'au-delà meurt en ascète. Mais celui qui meurt pour l'amour de la Vérité, meurt en soufi."

Je crois que la définition est belle et c'est celle que j'adopte et revendique personnellement par mon adoption de l'islam. La pratique du soufisme est sans doute la branche de l'islam la plus prospère pour le futur de cette religion des trois Livres saints. Etre soufi et y prospérer dans notre monde moderne est une attitude des plus profitables et équilibrée pour développer une spiritualité saine et qui sied à notre époque. Hélas, pour le moment, le soufisme reste largement minoritaire face aux chiites et aux sunnites qui eux défendent un islam nettement moins conciliant et nettement moins intéresser par les vastes cultures du monde. Espérons que demain, les jeunes musulmans aient envie de développer la branche soufi. C'est elle qui fera tenir l'arbre d'un islam flamboyant et futuriste.

Bonne journée et merci d'avoir mentionné un des articles de mon blog.

Écrit par : pachakmac | 01 juillet 2012

@ pachakmac.
Celui qui meurt pour rester libre par rapport aux religieux est le seul qui ne meurt pas pour rien.

Écrit par : norbert maendly | 01 juillet 2012

Depuis plus de deux mille ans de croyances, de guerres religieuses, de pillages,de viols, de mensonges, de massacres en tous genres, de tortures et d'écrits malsains, il faut interdire le coran au minimum aux enfants.

Ces croyances pourries n'ont pas fait leurs preuves tant au niveau du bien être des peuples qu'à l'efficacité d'un dieu musulman intelligent.

L'hiver arabo-musulman s'installe pour priver les gens de liberté notamment intellectuelle.L'hiver arabo-musulman s'installe pour conquérir la planète et les petites cervelles.

Les dictateurs laissent la place aux dictatures et menteurs musulmans; chacun se replie sur soit alors qu'un vaste débat à l'intérieur de l'islam serai profitable. Mais on ne débat pas dans ce concept appelé injustement religion, on tue.

Il existe d'autres valeurs que celles venues du fin fond de l'histoire des monarques ou chefs tribaux. C'est une autre éducation qui est refusée par les écrits désignés comme sacrés par des individus issus de ce monde sanguinaire.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 juillet 2012

@Pierre NoËl

Quand apprendriez vous à éviter l'amalgame entre Islam et violence.
Ces gens là ne sont pas musulmans, ils ne sont pas mes frères musulmans, ce sont des criminels, et moi ici je ne peux rien faire pour les arrêter. Mais je rêve un jour de voir la supercherie de ces gens là qui se disent musulmans mis à jour dans le monde entier montrer leur vrais visages.
Tuer des innocents des femmes des enfants est à l'opposé du message de l'Islam.

Savez-vous très cher que 90 % des "musulmans" de ces pays là sont analphabètes ?
Donne à lire le COran à un âne et tu n'en feras pas pour autant un bon musulman
Une balle entre les deux yeux voilà ce que ces cloportes méritent

Écrit par : kasilar | 02 juillet 2012

@ Kassilar,

Lorsque le fait religieux sera évincé de la politique de gré ou de force.

Écrit par : Pierre NOËL | 02 juillet 2012

@ Kassilar

http://blog.sami-aldeeb.com/2012/06/28/fin-programmee-du-christianisme-en-orient/

Tu peux m'expliquer ça? Les types sont éduqués à lire Mickey ?

Écrit par : Pierre NOËL | 02 juillet 2012

Les commentaires sont fermés.