13 juin 2012

Vava imposera-t-elle sa censure à la presse?

Les différentes interventions de Valérie Trierweiler pour museler la presse posent problème. Elles mettent question la liberté de la presse.


Trier-07.jpgOn apprend aujourd’hui une nouvelle tentative de censure de sa part. Lors de la prise de la photo officielle de François Hollande, les assistants du photographe ont réalisé un making of de la séance. Ils ont pris des images de Hollande, de Depardon, et de l’équipe et des personnes présentes. Ce making of a été publié par le quotidien Le Monde.

Fanfreluche y était. On la voit sur 2 photos. Et elle n’aurait pas supporté cette publication. Deux journalistes du Monde révèlent aujourd’hui que Vava a tenté de faire pression sur le journal pour faire retirer ces deux photos. Ce qui lui a été refusé.

Pourrait-on dire qu’il y a utilisation indue de son image? Non. Elle était présente lors du making of. En tant que journaliste - qui plus est à Paris Match - elle ne peut ignorer qu’un tel making of sera utilisé. Elle n’a visiblement pas refusé d’être photographiée.

On se souvient par ailleurs de sa réaction à un article de Paris-Match en mars dernier, fustigeant le journal - alors qu’elle avait visiblement posé pour la photo publiée en couverture.

Elle semble vouloir dicter sa loi à la presse et imposer sa censure. La France appréciera.

De plus en tant que compagne du président son image ne lui appartient plus vraiment. Elle ne pourra contrôler chaque prise de vue lors d’une apparition. A moins d’envoyer l’armée dans les rédactions!

On sait aussi qu’elle a repris vertement une autre journaliste qui parlait du fils aîné du couple Royal-Hollande, et non de l’ex-couple. Elle aurait aussi demandé à RTL de censurer Laurent Gerra qui blaguait trop sur son couple: «Les journalistes, tu les terrorises ou tu couches avec.» Elle semble avoir choisi de les terroriser.

Le problème est qu’elle prend d’emblée un rôle qui n’est pas le sien et qu’elle veut imposer sa loi à la presse. On assiste en direct à une rapide dérive autoritaire. Hollande saura-t-il la recadrer? Et pour combien de temps? Ou est-il discrètement complice de la chasse aux sorcières qu’elle tente d’instaurer?

La chose réconfortante est de voir que la monarchie française se porte bien et que Vava ne démérite pas...

 

Lire aussi: Valérie Trierweiler bafoue François Hollande.

 

PS: Après avoir d'abord écrit que c'est Vava qui a téléphoné au Monde, l'article a été corrigé: elle serait intervenue par l'entremise de l'agence Magnum.

23:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : valérie trierweiler, vava, fanfreluche, francois hollande, laurent gerra, le monde, paris match, depardon | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Truthahn (la dinde) alias Trierweiler se cassera le nez non seulement avec les articles journalistiques mais aussi avec les tenanciers de blogs.

Sous peu, l'on verra apparaître des blogs portant le titre de "Tout sauf Hollande et sa meuf" !

Écrit par : Hypolithe | 14 juin 2012

Cette histoire va mal se terminer. Ce n'est pas elle qui a été élue et elle ne peut pas prendre toute cette place.
Sans M. Hollande, elle n'est rien de plus qu'une journaliste (ou ex-journaliste) de Paris-Match. Peut-être a-t-elle soutenu son compagnon pendant la campagne, mais quoi qu'il en soit, elle n'est pas en position de dicter quoi que ce soit.

Écrit par : Calendula | 14 juin 2012

Y a pas plus normal que le Président Hollande puisque chaque français peut s'y retrouver:
Il a eu 4 enfants avec Ségolène Royal :
-Thomas en 1984,
-Clémence en 1986,
-Julien en 1987, et
-Flora en 1992.
Entre temps, il a eu
-Elsa en 1988 avec Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris.
Pendant cet interlude,
Ségolène Royal s'est tapé Jean Marc Ayrault.
Maintenant, le président normal est en couple avec Valérie Trierweiler, du nom du mari dont elle n'a pas encore divorcé. Cette Valérie Massonneau est la petite fille du fondateur de la banque Massonneau et Cie, qui sera racheté par le Crédit de l'Ouest, lui même racheté par CIC Ouest. Par ailleurs, Valérie Massonneau est actionnaire de la chaîne Direct 8.
Bref, le "mec normal" nomme premier ministre celui qui l'a fait cocu, et vit avec une rentière qui fait semblant d'être pauvre...

Écrit par : Joe | 14 juin 2012

Il est intéressant de comparer avec d'autres cas, par exemple le mari de madame Merkel. On ne l'entend jamais, il ne fait aucune déclaration publique et respecte la séparation entre leurs fonctions.

Avec Vava ce devrait être pareil. Le prétexte d'être "libre" sert probablement plus à mettre en avant un caractère extrême qu'une profession de foi. Comment imaginer un instant que dans s position ce qu'elle dit n'engagerait qu'elle? Et puis, elle n'est connue dans le passé ni pour un engagement politique, ni pour un militantisme, ni pour un engagement pour la cause féminine. Et elle n'a pas reçu mandat d'arbitrer la partielle de La Rochelle.

Que l'on aime ou non Hollande il est maintenant le président élu et l'on ne peut pas lui souhaiter que son mandat soit mis à mal et son discours brouillé de cette manière. On doit pouvoir l'évaluer sur son action et le soutenir ou le critiquer pour son programme.


@ Joe: le résumé est saisissant!... :-)

Écrit par : hommelibre | 14 juin 2012

France-Soir en dit plus sur l'affaire Trierweiler:


"Les dessous de l’affaire Trierweiler sont maintenant connus, et créent un très vif malaise. Pourquoi la compagne du président de la République a-t-elle sciemment adressé mardi un tweet de soutien chaleureux à l’adversaire de Ségolène Royal dans l’élection législative de Charente-Maritime ? Parce que François Hollande avait décidé de faire part (par écrit) de son soutien politique personnel à la mère de ses enfants, sortie en tête du premier tour mais en danger au second puisque la droite et l’extrême-droite font bloc derrière le dissident PS Olivier Falorni. Les sondages indiquent d’ailleurs que c’est lui qui, en l’état, serait élu dimanche. Ulcérée de n’avoir pas été prévenue de la démarche de son compagnon, Valérie Trierweiler lui a alors laissé entendre qu’elle se vengerait, et l’a donc fait par tweet. "

"L’attitude de Valérie Trierweiler –connue depuis longtemps dans la profession pour être une femme intelligente et talentueuse, mais au comportement parfois extrêmement..… singulier- pose deux problèmes majeurs : elle qui n’est pas une élue du suffrage universel, quel « rôle » exact estime-t-elle avoir ? Plus grave : quelle « autorité » a sur elle le président de la République si elle réagit ainsi lorsque ce dernier, dans l’exercice normal de ses fonctions, pose un acte politique majeur ? "

"A Libération, Ségolène Royal dit cependant qu’elle ne s’avoue « jamais vaincue ». En marge d’un meeting mercredi soir à La Rochelle, bouleversée, elle a demandé qu’on ménage ses enfants, pris en otages dans ce déballage incroyable. "

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/l-affaire-trierweiler-degenere-236979.html


La brèche faite par Vava est profonde et laissera probablement des séquelles multiples.

Écrit par : hommelibre | 14 juin 2012

Le PS français n'a pas encore fini avec les femmes de...! Selon Wikistrike, la blonde sortie du Sofitel lors de l'affaire DSK est le femme de Richard Decoings, directeur de Science Po, mort mystérieusement à New-York. De son vrai nom Nadia Marik, elle est très amie avec Anne Sinclair, Decoings était très proche de DSK et, si ce dernier avait été élu, il aurait été nommé premier ministre ! Quel bordel ! Et ce n'est que le début !!

Écrit par : Yvan Descloux-Rouiller | 14 juin 2012

Les commentaires sont fermés.