10 juin 2012

Nous avons remarquer un problème

Ce n’est pas Apollo 13. Ce sont les arnaqueurs. Ceux qui envoient des courriels pourris pour piquer les codes de messagerie, les cartes bancaires, etc. Une connaissance pourtant futée et pas tombée de la dernière pluie s’est fait prendre récemment.


NousAvonsRemarquer.jpgJe reçois moi aussi régulièrement, comme la plupart d’entre vous j’imagine, de ces pourriels. Petit rappel pour ne par tomber dans le piège.

D’abord les banques, les messageries, PayPal, n’envoient jamais de courriel demandant des détails personnels aux détenteurs de comptes. Soit c’est par courrier soit c’est directement par le site. Donc tout ce qui viendrait d’une banque est bidon.

De plus tout lien indiqué dans ce genre de courriel est un danger: on ouvre son ordinateur aux gangsters du net.

En principe les fausses en-têtes sont repérables, même si certaines peuvent sembler vraies. Le texte est en français approximatif et bourré de fautes (cliquer pour agrandir l’image) et dans un style tout sauf administratif.


Les précautions de base:

- Ne jamais répondre à ce genre de sollicitation, jamais. Ou alors si vous avez un doute contactez vous-même l’envoyeur (par son site) en lui fournissant une image ou une copie de ce que vous avez reçu. Demandez-lui si cela vient bien de lui. Mais ne répondez jamais directement au courriel de ce genre. Jamais! Et de toutes façons il n’y a qu’une chance sur un milliard que cela vienne de lui.

- Ne donnez jamais, jamais d’informations personnelles: nom, prénom, code, mot de passe, identifiant, compte bancaire, etc, etc, en réponse à un pourriel non identifié. Jamais rien! JA-MAIS!!! Aucun prestataire réel et sérieux ne vous les demandera par internet (sauf si vous-même le sollicitez, comme pour une commande en ligne).

- Ne téléchargez jamais les pièces attachées que l’on vous demande d’ouvrir si vous ne savez pas précisément de qui cela vient. JA-MAIS. Il peut y avoir un virus mais aussi un programme malveillant qui vole vos données, mots de passe, etc. N’hésitez pas à vérifier en téléphonant à la personne ou en lui envoyant un courriel: «Est-ce bien de toi?»

- Parfois les adresses de messageries sont volées. Vous recevez un courriel d’une adresse que vous connaissez, mais ce n’est pas le bon envoyeur. Vérifiez que le texte du message ait l’air cohérent et familier. Demandez-vous si le sujet traité est normal entre cette personne et vous. N’envoyez jamais d’argent! Parfois on reçoit un courriel d’une adresse connue qui vous dit être en Afrique ou en Espagne, ou ailleurs assez loin, et se dit piégée et sans argent liquide. Elle vous arrache des larmes. «Les misérables» à côté c’est «Les Bronzés font du ski». La personne vous demande d’envoyer de l’argent par Western Union. N’envoyez rien - JA-MAIS - même si vous vous sentez coupable de la laisser crever. Laissez-la crever: c’est bidon! Il y a des services de rapatriements auprès des ambassades ou consulats. Et si par hasard vous avez un doute - est-ce vraiment vrai? La personne est-elle otage ou dans la misère? - envoyez une copie du courriel à la police ou à la police du net. Vous pouvez aussi vérifier s’il s’agit d’un hoax (un faux viral) en cherchant sur http://www.hoaxbuster.com/. Vous aurez parfois de surprises...

- Je ne rappelle même plus la prudence à avoir au sujet de ces courriels «Cher ami», «Mon bien-aimé», «Frère ou soeur en Christ», qui vous proposent de toucher un pourcentage sur les millions cachés dans le coffre d’une banque que la personne ne peut aller toucher parce que son cancer en phase terminale lui laisse à peine la force de taper sur son ordinateur et de trouver votre adresse courriel parmi des millions sur le net. Ou au sujet de ces loteries qui distribuent généreusement des millions non réclamés par tirage au sort sur le net. On vous promet vos millions quand vous aurez versé quelque centaines d’euros pour activer la transaction... Bidon, tout est bidon. TOUT.


Maintenant, si vous voulez vraiment donner votre argent, laissez tomber le net. Il y a sûrement des gens près de chez vous qui sont dans la dèche et qu’un coup de pouce aiderait. C’est mieux que d’enrichir les voleurs.

Ne pas oublier: le net n’est pas seulement un moyen formidable pour communiquer. C’est aussi un repère de bandits.

15:32 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : internet, arnaque, courriel, pourriel, voleurs, banque, paypal, messagerie, carte bancaires, nigéria, télécharger, loteries, apollo 13 | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

@Hommelibre ,excellent article! ce que vous dénoncez si justement devrait servir d'affiche publicitaire.Ce genre de mise en garde ne doit jamais quitter l'esprit des internautes et surtout qu'ils ou elles n'oublient jamais l'arnaque aux sentiments qui elle aussi est en nette progression

Écrit par : lovsmeralda | 10 juin 2012

Bonjour,

Un peu de lecture utile pour comprendre et cerner ce phénomène, mais pour aussi péter de rire en regardant les diverses réponses qui sont données à ces rigolos, pour leur faire perdre leur temps, seul moyen de les fatiguer.

www.scamorama.com

A propos, si vous utilisez windows, vous êtes très vulnérable aux pourriels et à leur pièces annexes; en revanche, avec Linux (ubuntu, fedora, etc.) vous risquez beaucoup moins, car rien ne peut s'installer "automatiquement" sur un ordinateur équipé de cet OS.

Enfin, vous pouvez vous "amuser" à faire perdre du temps aux scammers (nom donné aux malfrats qui tentent de vous appâter avec de grosses sommes d'argent à transférer sur "votre" compte) en utilisant un générateur de réponse.
C'est très simple et ça leur donne vite mal à la tête:

http://www.flooble.com/fun/reply.php


Bonne chasse!

Écrit par : denise | 10 juin 2012

Denise: merci, sites amusants. Je fais un essai!
:-)

Écrit par : hommelibre | 11 juin 2012

Les commentaires sont fermés.