02 juin 2012

Une grande nouvelle: des rats paralysés ont pu remarcher

On savait déjà que les fibres nerveuses de la moelle épinière peuvent se régénérer dans certaines conditions. Quelques années après l’avoir démontré une équipe de l’EPFL a franchi une nouvelle étape. Dans le cadre de l’expérience précédente les neurones n’étaient pas commandés par le cerveau. Il réagissaient à une stimulation électrochimique.


paralysie1.jpgCette fois l’expérience montre que le cerveau peut reprendre le commandement volontaire des membres atteints par une lésion de la moelle. L’étude publiée hier dans le magazine Science relate cette expérience menée par le chercheur Grégoire Courtine et son équipe de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Les rats paralysés ont reçu un mélange de produits chimiques destinés à stimuler la croissance des neurones qui coordonnent les mouvements et la marche. L’injection s’est faite sous le siège de la lésion. Puis ils ont reçu une stimulation électrique dans la même région. Et cette fois l'animal paralyser peut non seulement marcher en réaction au traitement, mais réapprendre à se mouvoir et redevenir autonome.

L’expérience est citée sur le blog «Globule et télescope»:

«Grâce aux effets combinés des stimulations et d’un entraînement avec un dispositif de soutien vertical, nos rats retrouvent la marche volontaire en quelques semaines. Ils peuvent rapidement se mettre à courir, à monter des marches ou à éviter des obstacles», explique Grégoire Courtine dans un article publié sur le site de l’EPFL.»


Les neurones du cerveau et ceux situés sous la lésion peuvent donc se reconnecter.

«C’est alors que le plus extraordinaire phénomène se produit: des fibres nerveuses ne mettent à repousser pour contourner la lésion ! «Nos rats sont devenus des athlètes, alors même qu’ils étaient complètement paralysés quelques semaines auparavant. Je parle d’une récupération à 100% des capacités de mouvements volontaires», déclare Gérard Courtine.»

De tous temps la paralysie a été considérée comme un mal sans retour. Cette expérience est donc une très grande nouvelle. L’avancée est réellement extraordinaire. Non seulement elle démontre un peu plus la plasticité du système nerveux et sa capacité de régénération, mais elle ouvre maintenant la voie à la même recherche sur l’Homme. On ne peut bien sûr savoir si le résultat sera le même chez les humains. Mais il y a aujourd’hui des raisons d’espérer et de pousser plus loin la recherche.

Il faut ici saluer l’importance de la recherche de pointe, tant dans le domaine médical que dans d’autres domaines. Grâce au concentré d’intelligence et d’audace que sont les équipes de recherche, ce qui jusque là était impossible devient aujourd’hui possible.


Image: Aaron Fotheringham


17:55 Publié dans Santé | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : santé, médecine, paraplégie, paralysie, epfl, grégoire courtine, espoir, science, recherche, cerveau, système nerveux, moelle | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Oui, cette nouvelle lue et vue à la télé est bien la plus extraordinaire depuis longtemps; tant du point de vue scientifique, cette reconstruction des fibres nerveuses est absolument fascinante, que pour les millions de paralysés. J'imagine si bien l'espoir, immense, que cette annonce peut allumer en eux tous!

Écrit par : colette | 03 juin 2012

Les commentaires sont fermés.