28 mai 2012

Eric Stauffer manipule la réalité

Comment un candidat au Conseil d’Etat peut-il à ce point dénaturer la réalité? L’argumentaire de monsieur Stauffer sur la prime de 4‘000 CHF allouée à certains criminels est biaisé. Sa manière de présenter les choses est une manipulation de la réalité.


StaufferCellules5.jpgOn peut être favorable ou opposé à la mesure qui vise à faire rentrer chez eux certains criminels récidivistes. La prime de 4‘000 CHF proposée avec d’autres mesures sert à inciter les délinquants multi-récidivistes à quitter Genève et à suivre une formation professionnelle dans leur pays d’origine. Une des contreparties est que le délinquant s’identifie formellement. S’il revenait il serait immédiatement renvoyé. Je ne sais pas si cette forme de pédagogie portera les fruits attendus. Mais l'idée de faciliter le remplacement de la petite délinquance par une formation professionnelle est intéressante.



Dans ses propositions pour le Conseil d'Etat Eric Stauffer se jette sur le chiffre de 4‘000 CHF avec des arguments irréfléchis.



1. «Le Conseil d'Etat offre une prime de 4000 francs aux criminels multi-récidivistes. (...) Ce sont de telles mesures qui ont développé la criminalité à Genève, donnant loin à la ronde une image de laxisme et de faiblesse, ce qui a eu des effets les plus négatifs possibles.»

Faux. Ce n’est pas une telle mesure qui a développé la criminalité à Genève. Cette mesure est proposée depuis quelque mois seulement et le type de criminalité qu’elle vise existe depuis des années. Aucun lien donc entre la prime et le niveau de la criminalité.



2. «Cette prime au crime est une véritable incitation à commettre des délits pour emporter le jackpot, ce qui ne fait qu'augmenter la criminalité à Genève.»

Faux. Elle s’applique à des délinquants qui ont déjà commis plusieurs délits. Elle n’est donc pas incitatrice et ne peut être considérée comme une prime au crime. Et question jackpot c'est un  peu cheap. Voir ci-dessous.

StaufferCellules1.jpg

3. «Ainsi, les criminels qui se sont enrichis par leurs trafics rémunérateurs ont trouvé un cadeau...»

Faux. 4‘000 CHF, un cadeau? Monsieur Stauffer peut-il articuler les chiffres des revenus des trafics, par exemple de la drogue? Combien gagne un passeur, un grossiste, un revendeur en bout de ligne? Certainement davantage que 4‘000 CHF, surtout sur la durée. Le montant de 4‘000 CHF ne peut donc être considéré comme un cadeau. Dire cela relève de la désinformation.

Comme le soulignait 24 Heures le 31 mars dernier:

«Les candidats au départ reçoivent 1000 francs à l’aéroport lors de l’embarquement. Une fois chez eux, ils ont trois mois pour contacter l’association qui les aidera dans leur projet professionnel. Cet organisme recevra alors la somme maximale de 3000 francs pour ce soutien.»

On est loin du cadeau puisqu’en réalité le délinquant qui repart ne touche personnellement que 1‘000 CHF.

On peut se demander en revanche quel serait le coût des containers-prisons proposés ailleurs par le Candidat Stauffer, où les mettre à l’aéroport, le coût de location des surfaces, le coût de la surveillance et de la sécurisation des lieux, le coût d’installation des sanitaires et de cuisines (ou le coût du transports d’aliments par traiteur ou depuis la prison de Champ-Dollon), tout cela pendant les 18 mois de rétention administrative légaux et prévus par le candidat. J'imagine que le coût par individu sera tel que l'on reviendra vite à la prime au départ. Après sa suggestion de parquer les SDF dans l'ancienne caserne sous bonne surveillance, les propositions du candidat Eric Stauffer sont de plus en plus coûteuses.



StaufferCellules2-prison-container.jpg4. «Avec notre Gouvernement genevois, le crime paie. Il rapporte 4000 francs: une somme importante pour certains pays au bas pouvoir d'achat.»

Faux. Si l’on suit la logique de M. Stauffer le crime rapporte au fond très peu. 4‘000 CHF: une misère, à peine bonne pour les pays à bas pouvoir d’achat! Mais M. Stauffer omet - délibérément? - de rappeler que cette somme sert à payer un projet de formation professionnelle dans le pays d’origine dûment reconnu par le délinquant. C’est un investissement dans la réinsertion, qui contient une porte de sortie pour des individus qui sans cela s’incrustent pendant des années. Cet argent n’est donc pas destiné à être dépensé en bouteilles de champagne ou à frimer sur l’avenue Bourguiba à Tunis, comme on pourrait le penser à la lecture de cet argument.



5. «Nous ne pouvons tolérer qu'une telle incitation au crime détruise l'image de Genève.»

Eric Stauffer aime déclamer du «Nous ne pouvons tolérer». Deux fois dans un texte si court! C’est très théâtral. Mais au fond, l’image de Genève est-elle détruite? Peut-il fournir une preuve de cela? Des sondages réalisés dans différents pays du monde où on lirait: «Genève est pire que Chicago des années 30, ce n’est pas une bonne ville»?

Rome est la deuxième ville du monde en nombre de pickpockets. Reçoit-elle moins de touristes pour autant?



Ces vociférations sont d’ostensibles effets de manche et alimentent la politique spectacle, la Commedia dell’Arte et son personnage Matamore. Pourquoi déformer ainsi la réalité? Pour se faire élire? Vouloir être élu de cette manière augure défavorablement de l’intégrité du candidat.

 

Commentaires

Bonjour John,

J'admire votre constance à démonter les "arguments" de E.S. qui vise uniquement le C.E. Il se voit déjà à la tête de la justice et de la police.
Mais je ne me fais finalement pas trop de soucis : à terme on ne retombe jamais que sur son c..

Un de mes amis facécieux me disait toujours : tu vois, si tous les cons avaient une casquette blanche, on pourrait croire qu'il neige toute l'année.

Vision prophétique ou connaissance aiguisée de la politique ?

Écrit par : Michel Sommer | 28 mai 2012

Peu importe, Isabelle Rochat a eu là, une très mauvaise idée.

Écrit par : Victor Winteregg | 28 mai 2012

On devrait donner 4000 fr. à chaque citoyen honnête de ce canton. C'est grâce a eux que Genève a encore une bonne image. Si les touristes veulent aller se faire voler à Rome c'est leur problème.

Écrit par : norbert maendly | 28 mai 2012

C'est toujours très compliqué car en fin de compte c'est un coût.

Écrit par : bol chantant | 28 mai 2012

Vous manipulez également la réalité, les photos que vous présentez ne reflétant aucunement l'hôtel 5 étoiles de Champ-Dollon....

Écrit par : davide | 28 mai 2012

Je reste très sceptique et vigilant dans le cas présent car votre critique vise non pas tant l'opposition au "plan Maghreb" que Stauffer personnellement.

Ce qui, en cette période de course à la complémentaire au CdE et dans une atmosphère générale plutôt haineuse envers le personnage (vous n'allez pas le nier, faite le tour de n'importe quel quartier, regardez les affiches arrachées) arrive un peu au (trop) bon moment. :((

De plus, comme le signale "davide" plus haut, les 2 première images que vous utilisez n'ont aucun rapport ni avec Champ-Dollon ni, je le suppose, avec les containers-prisons proposés.

Utiliser ces photos en guise d'illustration relève au lieu de malice, au pire de manipulation, ce que je regrette personnellement au moment même oû je lis votre livre avec intérêt. Je me suis déjà désabonné du blog de Décaillet (que je respectais, avant) à cause de son manque de courage intellectuel, je ne veux pas éprouver une déception de plus par ce beau mois de mai...

Écrit par : Youri Gagarine | 28 mai 2012

"relève au mieux de la malice", je voulais dire.

Écrit par : Youri Gagarine | 28 mai 2012

@Youri Gagarine,
Il me semble qu'hommelibre prend des extraits de l'argumentaire et les commente.
Je n'y vois pas d'attaque personnelle, il est bien obligé de citer le nom de celui qui signe le document de départ.
Il s'agit de démontrer que les 4000Fr sont peu de choses face au coût de la récidive multiple. Cela amène certes l'hypothèse que M. Stauffer manipule les chiffres à sa façon, pour totalement discréditer l'initiative appelée "le plan Maghreb".
Quant à l'athmosphère haineuse, il me semble que M. Stauffer n'y va pas avec le dos de la cuillère et il récolte la tempête. N'est-ce pas de bonne guerre ?
Ici, hommelibre n'arrache pas d'affiches, il critique un document, ce qui est légitime.
Personnellement, je milite pour un langage châtié, justement parce que les paroles violentes obscuricissent le fond du débat.
Il se peut que ce soit une attitude trop proche du "politiquement correct", tant conspué, mais je trouve que les critiques sur la forme (photos - vocabulaire) , nous empêchent de nous poser les vraies questions :
Est-ce que les multi-récidivistes reçoivent 1000 ou 4000 Fr en mains ?
Que pouvons-nous faire d'efficace contre cette criminalité-là ?
Peut-on imaginer autre chose que des prisons low-cost et high-risk en Suisse ?
Combien d'argent sommes-nous d'accord d'investir dans l'encadrement des multi-récidivistes ?

Écrit par : Calendula | 28 mai 2012

Je suis tout-à-fait d'accord avec ton article John... Stauffer est un petit régisseur de théâtre, ni plus ni moins...

Écrit par : Grégoire Barbey | 28 mai 2012

Faut savoir que l'électorat du MCG ne lit pas.

Écrit par : Alexandre | 28 mai 2012

@ Davide:

Je ne veux pas comparer avec Champ-Dollon. Je tente d'illustrer différentes solutions de cellules-containers, afin que l'on s'imagine ce que cela donnerait dans la réalité, et de montrer qu'entre le Yaka et le possible il y a un fossé.


@ Youri:

Nous pouvons avoir des convergences et des désaccords. Je regretterais de vous perdre comme contributeur et j'espère que ce ne sera pas le cas. Il me semble inévitable de citer M. Stauffer lui-même dans la mesure où il signe un argumentaire en vue de se faire élire. Son projet ne me paraît pas réfléchi. Je n'arracherais pas ses affiches pour autant, je ne soutiens pas ce genre de comportement. Mais la critique de son projet et de son argumentaire est légitime. Je ne conteste pas seulement l'opposition au plan Maghreb mais les arguments qu'il utilise et ses propositions.

Lui-même attaquant nommément certains politiciens je pense qu'il est acceptable de mettre en question ses propositions en le nommant lui-même.

Pour les images, quelle solution serait utilisée? Le kit américain du haut? Le container du bas? Peut-il préciser son intention et chiffrer son projet? Celle du milieu est plus provocatrice, j'en conviens bien. Peut-être que le mot "container", destiné habituellement à stocker des marchandises, passe mal quand il s'agit d'emprisonner des humains - fussent-ils des délinquants.

Je ne soutiens en aucun cas la délinquance. Une société libre doit vivre en sécurité. Mais alors que le plan Maghreb donne une dimension humaine et une chance de réinsertion aux délinquants tout en en libérant notre cité, le container n'en fait que des choses.

Les containers ne sont certainement pas les prisons de Midnight Express. Ce sont seulement, à l'origine, des boîtes fermées pour stocker des choses. Dit sur papier dans un programme en 10 points on réalise mal la réalité de cela. C'est ce que j'ai voulu illustrer par les photos.

Écrit par : hommelibre | 28 mai 2012

Stauffer s'en prend à Maudet, l'accuse quasimment de gestion déloyale pour l'organisation des festivités de l'an 2000. Mais le résultat, au vu et au su de tous les Genevois, fut des animations sepctaculaires, tous les deux jours, pour le changement de millénaire, comme il était prévu. Après, que Maudet ait été rétribué pour tout le travail effectué, cela me semble bien normal, tout travail mérite salaire. Mais quel est le résultat visible de toute l'énergie dépensée par Eric Stauffer dans ses activités professionnelles ou au service des citoyens depuis 20 ans ? Rien, makache, que dalle... J'ai beau chercher, je ne vois rien, à part des affiches hideuses, des insultes plein les blogs et des rayures sur les carrossseries de bagnoles à plaques 74, je ne vois rien...

Écrit par : Tintin Reporter | 29 mai 2012

manipuler la dite réalité est une chose constante de nos jours, les média de masse le font chaque jours, les politique aussi etc..., rien de neuf dans le paysage, si ce n'est juste qu'un œil commence à s'ouvrir et prend conscience de la vaste manipulation que vivent les peuples..., dans cette réalité.

Cela vous choque, hahaha, les moutons ouvrent ils les yeux sur le système qui les manipules...?,

bha ils les refermeront bientôt pour s'auto préserver
(un peu comme l'autruche qui place sa tête dans le trou)car toute leur vie est basé sur un gigantesque mensonge... .

Écrit par : ho | 29 mai 2012

@hommelibre

Merci de votre réponse détaillée et courtoise (chose rare sur les blogs de la TdG), même si nos divergences persistent.

Écrit par : Youri Gagarine | 30 mai 2012

Les commentaires sont fermés.